La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Lentreprise. Né en 1958, Monsieur Bilodeau est le 13e enfant dune famille de 15 enfants (11 garçons et 4 filles). Le père, lui même un entrepreneur, aimait.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Lentreprise. Né en 1958, Monsieur Bilodeau est le 13e enfant dune famille de 15 enfants (11 garçons et 4 filles). Le père, lui même un entrepreneur, aimait."— Transcription de la présentation:

1 Lentreprise

2 Né en 1958, Monsieur Bilodeau est le 13e enfant dune famille de 15 enfants (11 garçons et 4 filles). Le père, lui même un entrepreneur, aimait être à lavant garde de la technologie. Il nhésitait pas lorsquune bonne affaire lui était offerte. Il sest diversifié dans plusieurs domaine; autobus scolaires, camion pour le transport des bidons de lait, district pour la vente de pintes de lait, tracteur à chenilles et ferme laitière.

3 Le sens des responsabilités : Entraîné par la famille En 1963, dès lâge de 5 ans, ses frères lui confiaient de petites tâches à accomplir à létable. Plus Monsieur Bilodeau vieillit plus les responsabilités seront importantes. En 1968, il se levait vers 5h00 pour aller traire les vaches, à son retour de lécole il devait faire ses devoirs ensuite retourner à létable pour aider ses frères. En 1974, Il obtient un diplôme de débosselage et peinture de l'école des arts et métiers dAmos.

4 LInnovation et l'esprit d'initiative : Une idée nouvelle De 1975 à 1980, il est embauché par Monsieur Jacques Tremblay, débosseleur de métier et directeur de l'atelier de débosselage du Garage Norroy, Concessionnaire GM à Amos à 1981, il travaille pour le Garage Amos ou il innove. Il applique un produit caoutchouté noir quon appelle pare cailloux ou le terme anglais gravel guard. Ensuite, il applique la peinture par-dessus et cela protége tout le bas de la caisse de la voiture.

5 La capacité d'adaptation : Il saisit une opportunité 1982, il travaille à contrat pour Débosselage Ouellet, à lautre bout de la ville. Débosselage Ouellet est locataire de la bâtisse qui est à vendre. Monsieur Bilodeau décide dacheter la bâtisse, ainsi que le bâtiment voisin qui abrite lentité Yves Jacques Auto. Cette dernière est administrée par son ancien patron Jacques Tremblay qui avait quitté son emploi chez Norroy pour partir une entreprise de vente de véhicules usagés. Tout en continuant à travailler pour Débosselage Ouellet, il louera pendant 3 ans latelier de débosselage à son patron, Monsieur Ouellet et lautre bâtisse à son ancien patron Monsieur Jacques Tremblay.

6 Le bon sens et le jugement : Un retrait profitable 1989, Yves Jacques Auto fait faillite. Dans ces locaux, Monsieur Bilodeau y installera des logements. Vers la fin de la même année, Débosselage Ouellet déménage dans le parc industriel. Monsieur Bilodeau décide de prendre quelques temps pour réfléchir à son avenir et il se retire du marché de lemploi.

7 La ténacité et lambition : Être son propre patron 1991, Il entend parler de lexistence dune subvention fédérale pour aider les jeunes au démarrage dune nouvelle entreprise. Les pré-requis pour obtenir cette subvention : avoir son plan daffaires être prestataire de lassurance chômage ou recevoir des prestations du bien être social. (ainsi nommées à lépoque) Au démarrage dentreprise les entrepreneurs recevaient une subvention de $/semaine pendant un an. (maximum de $). A sa dernière semaine de prestation de chômage, il décide alors de réaliser son rêve, davoir sa propre entreprise.

8 L'aptitude à communiquer l'enthousiasme aux autres : Faire équipe Monsieur Bilodeau rencontre Monsieur Jacques Tremblay, qui, depuis sa faillite recevait des prestations du bien être social, et lui faire part de son projet. Il lui demande de se lancer dans la grande aventure avec lui, en unissant les deux talents qui se complètent très bien. Monsieur Tremblay ayant la scolarisation et lentregent pour soccuper de laccueil et la facturation et, Monsieur Bilodeau ayant des compétences manuelles pour soccuper de latelier.

9 La capacité de travail : On ne compte pas les heures Le 1er mars 1991, la compagnie Bil-Yvon fut fondée dans les locaux de Débosselage Ouellet devenus vacants. La première année dopération, nos joyeux troubadours recevaient chacun de leur coté la subvention fédérale et mettaient la main à la pâte. Ils ne comptant pas les heures de travail et besognaient avec acharnement. Tous les profits de lentreprise servaient à lachat de matériaux datelier et de nouveaux équipements. 1993, deux ans après louverture, ils reçoivent des stagiaires de la Polyvalente La Forêt dAmos. Ils espèrent ainsi pouvoir engager un de ces étudiants pour se permettre des congés et déléguer dautres tâches importantes, qui depuis la création avaient été négligées.

10 L'art de se vendre : Une reconnaissance des pairs Cette même année Bil-Yvon gagne le lauréat dans la catégorie nouvelle entreprise au Gala Élite de la Chambre de Commerce d'Amos- Région. 1994, grâce à lachalandage toujours grandissante, la compagnie Bil-Yvon engage des débosseleurs dexpériences. Les stagiaires continuent à défiler à tour de rôle.

11 L'aptitude à décider : On développe ou on développe pas 1997, Bil-Yvon possède 5 employés et les locaux deviennent trop petits pour le bon fonctionnement de l'entreprise. Monsieur Bilodeau veut diversifier sa clientèle en offrant le service pour les camions lourds. Le local nétant malheureusement pas adéquat pour le passage de ce type de véhicule. Il décide d'acheter son ancien employeur (devenu un compétiteur) Débosselage Ouellet, localisé dans le parc industriel. Avec cette acquisition Bil-Yvon possède un atelier de 4,300 pi. Carrés, un local assez grand pour recevoir les camions lourds sans difficultés et des espaces appropriés pour laccueil et ladministration.

12 La tolérance au risque : Quitte ou double 1999, un investissement de 300,000$ afin de doubler la superficie de plancher a 10,000 pi. Carrés. Cet investissement permet daméliorer lefficacité opérationnelle et de mieux supporter la croissance grandissante de lentreprise. Avec cette agrandissement, Monsieur Bilodeau est le plus grand centre de débosselage en Abitibi.

13 Le sens de lorganisation : La répartition des ressources Lentreprise compte à ce jour 10 employés permanents cumulant plusieurs années dexpérience. Monsieur Bilodeau veille à ce que le travail soit bien réparti entre chaque employé 2004, il y a des pourparler avec le groupe du Garage Tardif, Amos Toyota, Centre du Camion pour faire lacquisition de Bil-Yvon. Nos deux entrepreneurs nont plus la même vision des affaires. Monsieur Tremblay a 56 ans et depuis quelques temps pense davantage à sa retraite quau développement de lentreprise. Les dirigeants de Tardif saperçoivent de cet écart de vision et demandent à Monsieur Bilodeau de lécarter du projet.

14 La résistance aux chocs et l'aptitude à se contrôler : Quand la boucane , Monsieur Jacques Tremblay se retire. Monsieur Bilodeau achète les parts de son associé et devient lunique propriétaire de Bil- Yvon. Après avoir acheté son partenaire, le groupe dacheteur Tardif et cie se désiste et décidé de partir une entreprise de débosselage juste dans la rue en arrière de Bil-Yvon.

15 La capacité à déléguer : Quand on se complète Ayant besoin de soutien, il demande à sa conjointe, qui jusque là soccupait de la comptabilité de lentreprise à temps partiel, de travailler à ses côté à temps plein. Du statut demployée elle devient entrepreneur par ricochet.

16 La santé : Au travail en toute circonstance 2007,la bonne santé de lentrepreneur lui à permit jusqu'à ce jour de travailler avec acharnement afin de réaliser des rêves et dêtre à laffût de nouveauté et des occasions à saisir. À laube de ses 50 ans Monsieur Bilodeau poursuit l'ambition de se diversifier et dinnover, mais le manque de main dœuvre crée un nouvel obstacle. Nous faisons le pari quil saura, grâce à ses aptitudes dentrepreneur, porter une fois de plus, son entreprise là où il veut la mener.


Télécharger ppt "Lentreprise. Né en 1958, Monsieur Bilodeau est le 13e enfant dune famille de 15 enfants (11 garçons et 4 filles). Le père, lui même un entrepreneur, aimait."

Présentations similaires


Annonces Google