La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

ARCHAEOMAP ARCHAEOLOGICAL MANAGEMENT POLICIES Rome 15-17 décembre 2008 LIAISONS MEDITERRANEES (TUNISIE)

Présentations similaires


Présentation au sujet: "ARCHAEOMAP ARCHAEOLOGICAL MANAGEMENT POLICIES Rome 15-17 décembre 2008 LIAISONS MEDITERRANEES (TUNISIE)"— Transcription de la présentation:

1 ARCHAEOMAP ARCHAEOLOGICAL MANAGEMENT POLICIES Rome décembre 2008 LIAISONS MEDITERRANEES (TUNISIE)

2 Analyse socio-économique des sites archéologiques Flux touristique Emplois Économie local Carthage Équipements para-touristiques Développement local Exploitation touristique du site

3 Composantes sociales: développer une meilleur communication Les acteurs locaux public et privé économiques, sociaux et culturels La population locale Autochtones Internationaux Touristes

4 Critères sociales et mise en valeur du site en vue dune exploitation touristique Lidentification du ou des public(s) potentiel(s) (populations locale, régionale, nationale ; scolaires ; touristes étrangers), ainsi que lidentification de leur critère de: Age sexe Situation socioprofessionnelle Niveau intellectuel Pays dorigine

5 Lexploitation dun site archéologique doit prendre sa place dans la vie locale, sociale et économique. Tous ces indicateurs sont importants dans la mesure ou ils servent de fondement à: lélaboration dune politique des publics qui permet au site de jouer un véritable rôle culturel et de générer des retombées sociales et économiques. didentifier les publics potentiels auquel le projet daménagement dun site archéologique peut sadresser ainsi que les retombées économiques escomptées

6 Population locale- touristes: pour un tourisme intelligent, respectueux des milieux locaux Reconnaissance de limportance économique du tourisme Augmenter leurs revenus Tendance à améliorer services et infrastructures Améliorer niveau de vie Accès aux activités de loisirs POPULATION LOCALE Culture du touriste venu découvrir lautre TOURISTES Langue Traditions Valeurs et moralités Mode vestimentaire Remise en question de lidentité et de la liberté touristes –habitants IMPACTS SOCIO- CULTUREL

7 Cohésion social Accès de la population à son patrimoine archéologique: entrée gratuite, sites et musées…etc. Encourager la société civique associations et autres organismes à vocation patrimoniale Action de sensibilisation concernant la valeur ajoutée du patrimoine archéologique, économique, sociale et culturelle Créent au sein de l'espace local des lieux de concertation, de mise en mouvement et en synergie des acteurs locaux pour impulser laction Implication de la population local dans les projets de gestion et de mise en valeur de leur site. Dépendance sociale à ce patrimoine: importance de lexploitation touristique des sites archéologiques pour léconomie locale La population locale accepte bien le tourisme et reconnaît son importance dans le développement local Les effets sur les conditions de vie La population local pense que le tourisme a augmenté leurs revenues, a apporté des améliorations sur linfrastructure, a amélioré leur niveau de vie et a augmenté leurs possibilités daccès aux activités de loisirs

8 Intégrité culturelle Le tourisme préserve-t- il lintégrité et lauthenticité de la culture locale? Daprès une étude réalisée en 2000 sur limpact culturel du tourisme en Tunisie Pourcentage de la population locale jugeant que le tourisme à des effet négatifs sur le pourcentage est faible dans les régions qui attirent bien moins de touristes Impacts très négatifs et négatifs Langue locale54% Traditions52,8% Valeurs et moralités67,1% Mode de vie (vestimentaire…etc.)62%

9 Actions de sensibilisation (journées gratuites, animations pour les scolaires, accès gratuits, travail avec les associations Pour les acteurs locaux, des mesures dencouragement peuvent être développées : formation au traitement des produits pour la vente aux touristes, micro-crédits, appui en matière de promotion (pages dans les sites internet des sites officiels, diffusion de documents). Établir des programmes éducatifs en matière du patrimoine renforçant lidentité culturelle et mettant en valeur la culture locale

10 Les valeurs des sites archéologiques Lanalyse économique des sites archéologiques et historiques se développe sur la base dune série de valeurs complémentaires, la valeur dusage directe des droits dentrée et de visite, des comptoirs de ventes et des manifestations proposées dans le site, des services proposés hors du site tels que parkings, commerces, hébergements, restaurants, activités de loisirs, transports…, liés directement à la visite, de la réutilisation directe des monuments et sites anciens tels que plus - values immobilières, location de salles ou de monuments pour des spectacles ou des tournages,

11 la valeur dusage indirecte créations demplois directs, indirects et induits, valorisation foncière et immobilière, qualification de limage de la destination, la valeur doption les apports en « nature ou en monnaie » des associations qui œuvrent pour la protection et la valorisation du patrimoine. la valeur dexistence peut être définie comme la valeur symbolique que la population attachée à son patrimoine (identité, embellissement des lieux, sens de lhistoire) La valeur de non-usage transmission du bien aux générations futures.

12 Retombées financières induites par lexploitation touristiques des sites archéologiques et historiques Lexploitation directe dun site génère un ensemble de recettes: Une partie de ces recettes est utilisée pour la gestion, la réhabilitation et la mise en valeur du site Recettes annexes Recettes directes

13 Le droit dentrée constitue la recette principale Le principe de gratuité (population locale) Recettes directes droit dentrée Recettes annexes -des ventes dobjets dérivés, souvenirs, documents, sur le site et à distance (par correspondance ou en ligne), -des prestations de cafétéria et de restauration, -des droits de stationnement, -des droits annexes : droit de photographie, -des visites guidées et les visites conférences. -des locations de salles pour des manifestations évènementielles ou des tournages, -des droits de reproduction et de location des œuvres.

14 Ces recettes contribuent à favoriser le développement local. amélioration du niveau de vie des populations locales Les recettes provenant des dépenses effectuées par les visiteurs à proximité des sites dans les hébergements, commerces, restaurants et services divers sont plus importantes que les recettes provenant de lexploitation directe des sites. Autres recettes hébergements restaurants Commerce Services divers

15 Emplois Lexploitation touristique des sites archéologiques est créatrice demplois. Une partie dentre eux est liée aux investissements, une autre aux aides publiques, la dernière aux dépenses faites par les visiteurs dans les sites et à proximité. Emplois directsEmplois indirectsEmplois induits

16 Emplois directs relèvent de lexploitation. Ils concernent en particulier laccueil, linformation, lentretien, la sécurité, ladministration, la conservation, la promotion et la communication, lanimation, les spectacles, les visites-conférences, les services des restauration intégrés (restaurants, cafétéria), les commerces associés (comptoirs de vente, vente par correspondance et en ligne de produits dérivés), les voyagistes spécialisés. Emplois indirects sont liés aux dépenses (investissements, exploitation) réalisées par les opérateurs (gestionnaires de sites, voyagistes)pour assurer leur activité (entreprises de restauration et dentretien, services comptables et informatiques, fournisseurs divers ( éditeurs et artisans) les employés des collectivités chargés des actions de mise en valeur et de promotion du patrimoine animateurs du patrimoine, assistants des pays daccueil, chargés de mission « patrimoine » des offices de tourisme, comités départementaux et régionaux de tourisme Emplois induits sont liés aux dépenses faites par les visiteurs hors des sites: hébergements, commerces, restaurants, animations, activités, transports divers services publics et privés

17 Indicateurs statistiques Le site archéologique de Carthage Sources Agence national de mise en valeur du patrimoine et de la promotion culturelle Ministère du tourisme (office national du tourisme tunisien) direction des études

18 Visites payantes: on enregistre pour lensemble des sites, monuments et musées en Tunisie un total de: 2005: entrées 2006: entrées taux dévolution: –9,48

19 Commune de Carthage: habitants Renferme le siège de la présidence De préférence résidentiel L urbanisation quasi saturation La ville est dotée de toutes les infrastructures nécessaires. Un programme dinvestissement de plus de 8 millions de dinars consacrées aux infrastructures (voiries, éclairage, réhabilitation de quartier, embellissements et aménagement despaces verts…) Importance de la zone archéologique : elle couvre 2/3 du territoire communal

20 Evolution des visites payantes à Carthage annéeNombre de visiteurs

21 Indicateurs statistiques (site de Carthage) Parc de Carthage :billet unique 8 DT, (dont 1DTdroit de photo, 1DT versé au municipalité) Recette des entrées payantes pour le site de Carthage: Chiffre daffaires dentrées globale : DT (2006) Total chiffres daffaires pour tous les sites et musées DT Durée moyenne du séjour touristique en Tunisie 5.2 j Emploi direct 2006: Emploi indirect 2006:

22 Développement local: Activités et équipements para-touristiques Lexploitation touristique du site archéologique induit la création dactivités au sein et aux environs immédiats du site culturel À Carthage in situ: Location despaces commerciaux (boutiques de documents et de souvenirs): 12 Stand de vente de lAMVPPC :1 Location de buvettes 3 et stands de vente 1 Aux environs du site Hébergements, restaurants, petits commerces et autres services mais sont peu nombreux. Nous soulignons que le site a par excellence une vocation residentielle.

23 Bibliographie Office national du tourisme tunisien, Le tourisme tunisien en chiffres, Tunis, Vivre dans un grand site, Les cahiers de la section française de lICOMOS, Paris, Accueil, aménagement et gestion dans les grands sites, Les cahiers de la section française de lICOMOS, Paris, Patin V., Tourisme et patrimoine, Paris, Origet du Cluzeau, Le tourisme culturel, Paris, 1998.


Télécharger ppt "ARCHAEOMAP ARCHAEOLOGICAL MANAGEMENT POLICIES Rome 15-17 décembre 2008 LIAISONS MEDITERRANEES (TUNISIE)"

Présentations similaires


Annonces Google