La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

INTERNET ET SES DÉRIVES AU MAROC N.KADIRI, R. BENJELLOUN, I. KENDILI, A. KHOUBILA Laboratoire de Santé Mentale Cognition et Psychopathologie. Faculté de.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "INTERNET ET SES DÉRIVES AU MAROC N.KADIRI, R. BENJELLOUN, I. KENDILI, A. KHOUBILA Laboratoire de Santé Mentale Cognition et Psychopathologie. Faculté de."— Transcription de la présentation:

1 INTERNET ET SES DÉRIVES AU MAROC N.KADIRI, R. BENJELLOUN, I. KENDILI, A. KHOUBILA Laboratoire de Santé Mentale Cognition et Psychopathologie. Faculté de Médecine. Université Hassan II. Centre Psychiatrique Universitaire Ibn Rochd. Casablanca. Maroc

2 PHILOSOPHIE DE LÉTUDE « cyber-existence » dense et variée a comme corolaire, divers phénomènes psycho-pathologiques Les dérives sont « faciles » et fréquentes Les garde-fous manquent Aucune étude na encore sondé le phénomène au Maroc -13 Millions dinternautes

3 OBJECTIFS DE LÉTUDE Etablir un état des lieux au Maroc Avoir des données scientifiques Situer le Maroc sur une échelle mondiale du phénomène

4 DÉFINITION DE LETUDE Létude explore Trois Problématiques : - Les Violences Sexuelles sur internet - La Cyber-Addiction - Couple et Infidélité sur Internet

5 Aperçu de la problématique sexuelle au Maroc Vécu sexualité: ambivalence et complexité Pays Musulman, religion très présente dans le quotidien Coran et sounna: pléthore de références où une certaine forme dhédonisme est prônée ((N. Kadri et al. 2007, journal of affective disorders) Rapports sexuels hors mariage sont prohibés Sexualité tributaire des rapports de force sociaux et économiques entre les hommes et les femmes (N. Kadri et al. 2009, Sexologies)

6 Aperçu de la problématique sexuelle au Maroc Sexualité tributaire: libertés individuelles démancipation des femmes et déducation sexuelle virginité féminine est toujours considérée comme une valeur à préserver (2000; 2010) Grossesses illégitimes fréquentes Infections sexuellement transmissibles en augmentation Troubles sexuels fréquents: 20% (N. Kadri et al. 2006, journal of affective disorders)

7 Aperçu de la problématique sexuelle au Maroc Violence sexuelle contre enfants/ femmes: décriée par la société civile et les différentes associations des droits de lhomme Culture sexuelle des adolescents/ pornographie Education sexuelle formelle dans les écoles, dans les lieux de rassemblement de jeunes, auprès du grand public est absente Médecins et éducateurs ne sont pas formés à la sexualité normale et à ses troubles Parmi les Top 100 Sites les plus visités: 5 sites pornographiques

8 ETUDE Etude Transversale: 2010 Visée descriptive et analytique Effectuée en population générale Echantillon de 1000 personnes Lieux de létude AUTORISATIONS Refus ; Difficultés

9 MÉTHODOLOGIE: Questionnaires - « Bras armé » de létude - Auto-questionnaires - Adaptés aux populations interviewées - En deux langues : Arabe et Français - Exhaustifs et simplifiés au possible

10 MÉTHODOLOGIE: Questionnaires Questionnaire « trois en un » 3 variations : - Questionnaire Plus de 18 ans: 91items -Questionnaire Moins de 18 ans: 53 -Questionnaire sur internet: 15items Etude sur le terrain

11 MÉTHODOLOGIE: Questionnaires Volets: QUESTIONS DORDRE GÉNÉRAL INTERNET ET VOUS VOTRE VIE INTIME POUR LES PERSONNES EN COUPLE Recueil des données Etude statistique: SPSS

12 RESULTATS

13 12-18 Ans Contraintes +++ Impossibilité daborder tous les aspects de la sexualité Pertinence/temps passé sur internet

14 RÉSULTATS 12-18ans. N= 204 Age: [9-20] Ecart type=15,98 55,4%: filles 79,4%: élèves, 16,7% : Etudiant(e) 84,8% : vivent Avec parents 35,3% : chambre individuelle 64,2% : ordinateur personnel / téléphone connexion internet 72,5% : internet à la maison 32,8% se connectent Tous les jours 46,6% : [1h-3h]; 7,8% : au delà de 8h/j; 64,7% se connectent Le soir 57,8%: ne peuvent pas se passer dinternet 44,1 % : total/ consommation; 32,8%: contrôle partiel; 17,6% Aucun contrôle

15 RÉSULTATS : ans Les jeunes internautes sont pour la plupart scolarisés Les filles sont légèrement plus nombreuses que les garçons Ils sont âgés en moyenne de 15 à 17 ans Ils ont une chambre individuelle Les jeunes internautes sont pour la plupart scolarisés Les filles sont légèrement plus nombreuses que les garçons Ils sont âgés en moyenne de 15 à 17 ans Ils ont une chambre individuelle

16 Résultats Ans 46.9% des garçons et 17.6% des filles regardent des images … P < 0.000

17 -50% des garçons âgés entre 15 et 20 ans se sont déjà déshabillé devant une web cam, contre 37,5% des filles dans la même tranche dâge 42,9% des garçons âgés entre 12 et 14 ans se sont déjà déshabillés devant une web cam, contre 30,8% des filles de la même tranche dâge Résultats Ans

18 Intrusion dimages pornographiques ceux qui ont déjà reçu des propositions… sont plus jeunes P = % des garçons et 47.7% des filles ont déjà reçu des photos ou des propositions, P=0.89

19 Résultats Ans Les garçons se sentent plus en sécurité sur internet que les filles, p=0.002 La moyenne dâge de ceux qui se sentent en sécurité sur internet est inferieure à celle qui ne se sentent pas en sécurité p=0.025 Le contrôle sur lutilisation dinternet semble moins important quand les jeunes ont une chambre individuelle P=0.002

20 Réfléchir à une approche du cyber Univers qui soit- Responsable - Sécurisée - Adaptée aux spécificités socio culturelles de la population Marocaine


Télécharger ppt "INTERNET ET SES DÉRIVES AU MAROC N.KADIRI, R. BENJELLOUN, I. KENDILI, A. KHOUBILA Laboratoire de Santé Mentale Cognition et Psychopathologie. Faculté de."

Présentations similaires


Annonces Google