La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Collezione Lévi-Strauss au musée du quai Branly 20 immagini degli oggetti etnografici della collezione Lévi-Strauss pubblicate dalla direzione del museo.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Collezione Lévi-Strauss au musée du quai Branly 20 immagini degli oggetti etnografici della collezione Lévi-Strauss pubblicate dalla direzione del museo."— Transcription de la présentation:

1 collezione Lévi-Strauss au musée du quai Branly 20 immagini degli oggetti etnografici della collezione Lévi-Strauss pubblicate dalla direzione del museo sul web in occasione dei festeggiamenti del centenario Assemblaggio curato da etnosemiotica.it

2 Lévi-Strauss Claude Lévi-Strauss : objets de la collection Pour le centenaire du chef de file de lanthropologie sociale et culturelle française, ce quon a appelé plus spécifiquement le structuralisme, 20 pièces parmi les objets ramenés par Claude Lévi-Strauss de sa mission en Amérique du Sud entre 1935 et 1939 ont été sélectionnées dans les collections du musée du quai Branly. Elles mettent en valeur lapproche sensible et passionnée que cet observateur perspicace a toujours portée sur le monde amérindien et la culture amazonienne en particulier. La collection Lévi-Strauss du musée du quai Branly est composée de pièces.

3 Sommet de heaume Sud-Est de l'Alaska, Population tlingit, Bois, traces de polychromie, fibres végétales, H. : 24 cm, Anciennes collections Max Ernst et Claude Lévi- Strauss, Appelés aussi "masques de tête", les masques-heaumes étaient utilisés lors de danses rituelles dans un contexte guerrier en tant qu'esprit protecteur. Sculptée dans un noeud de bois évidé, cette pièce représente une figure féminine portant, sur la lèvre inférieure, un labret, symbole de sa noblesse de rang.

4 Masque à transformation Canada, Colombie Britannique, Population kwakiutl, Bois peint, graphite, cèdre, toile, corde, 34 X 53 cm (fermé), 130 cm (ouvert), Anciennes collections Heye Foundation à New York et Claude Lévi-Strauss, Ce masque à transformation souvre en deux volets. Fermé, il représente un corbeau ou un aigle ; déployé, il laisse apparaître un visage humain. Il était associé à des rites dinitiation qui avaient lieu lhiver. Lors de ces cérémonies, à la fois religieuses et théâtrales, lesprit des ancêtres était censé s'introduire au milieu des hommes. Ce type de masques intéressait Claude Lévi-Strauss pour sa capacité à affirmer « lomniprésence du surnaturel et le pullulement des mythes ».

5 Masque frontal Canada, Colombie Britannique, Population nisga'a, Bois, graphite, peinture, fragments d'haliotide, opercules de coquillage, 16 X 39 cm, Anciennes collections Heye Foundation à New York et Claude Lévi-Strauss, Ce masque de coiffure figure sans doute une libellule cannibale. Porté au cours de cérémonies secrètes, Il est orné d'une frise de têtes humaines que l'on retrouve en relief sur la surface du bec. La finesse de l'exécution et la richesse des matières atteste de l'importance d'une telle pièce considérée comme un chef- d'oeuvre de l'art de la Colombie Britannique.

6 Statue de chamane Canada, Colombie britannique, Population tsimshian, Bois patiné, peau peinte, cuir, griffes d'ours, fourrure, cuivre, dents de chien, 85 x 32 cm, Ancienne collection Claude Lévi-Strauss, Cette statue d'aspect saisissant est recouverte d'un vêtement de peaux peintes et, au sommet de sa tête, arbore un diadème de cuir surmonté de griffes d'ours. C'est sur les conseils d'André Breton que Claude Lévi-Strauss fit l'aquisition de ce "curio" destiné au commerce. Il ne s'agit donc pas d'une sculpture rituelle, mais d'un objet produit pour la vente de "souvenirs".

7 Poupée Brésil, Population karaja, Argile crue, coton, écorce, cire, 7,5 X 5 cm, Don Claude Lévi-Strauss, En argile crue modelée et séchée au soleil, ce jouet était confectionné par et pour les petites filles. Il figure une femme en partie couverte de chiffons, d'écorce, et ornée d'incisions. Ces peintures corporelles, signe identitaire, sont propres aux populations du Brésil. L' abondante chevelure, qui masque un peu le minuscule visage, est en cire

8 Figurine Brésil, Population kaduveo, Bois, perles de verre, 14,5 X 7 cm, Mission Dina et Claude Lévi- Strauss, Ce personnage macrocéphale porte au cou, aux cuisses et aux chevilles des colliers multicolores en perles de verre d'origine paraguayenne. Selon un mythe ancien, il correspondrait au "petit vieillard" ou "fils de dieu" descendu sur terre et enchaîné par les hommes qui refusèrent de l'écouter. Une tempête détruisit le village où il était prisonnier, et il se retrouva libre. Autrefois vénérées, ces statuettes étaient appelées "santo" par les autochtones.

9 Brésil, Population kaduveo, Cuir, perles, métal, 34 x 47 cm, Mission Dina et Claude Lévi-Strauss, Confectionné en cuir de zébu, ce masque était porté par les hommes au cours du carnaval Bobbottebi. L'une des oreilles ressemble à un lièvre et les yeux sont cerclés de perles de verre blanches et bleues qui rendent le regard particulièrement expressif. Pour le nez, la bouche et les oreilles, des découpes de boîtes de conserve ont été utilisées. Masque de danse

10 Siège de fête Brésil, Population kaduveo, Peau de cervidé, 84 X 60 cm, Mission Dina et Claude Lévi- Strauss, Peintes par les femmes, ces peaux de forme rectangulaire servaient de siège pendant les fêtes. Les motifs géométriques, dotés d'une forte charge symbolique et rituelle, étaient obtenus à partir d'une teinture végétale qui donne cette couleur noire assez intense. Les poils du cervidé sont conservés de l'autre côté de la peau.

11 Flûte Brésil, Population bororo, Bois, plumes, fibres végétales, 47 X 5,5 cm, Mission Dina et Claude Lévi- Strauss, Instrument de musique cérémoniel, cette élégante flûte à embouchure terminale est faite en bois de taquara (type de bambou sauvage) et recouverte de plumes blanches de hocco, sorte de gros dindon des forêts tropicales, et de plumes noires collées avec de la résine.

12 Rhombe Brésil, Population bororo, Bois, plumes, 100 X 18 cm, Mission Dina et Claude Lévi- Strauss, Claude Lévi-Strauss évoque dans Tristes Tropiques l'éblouissement musical que provoque la musique bororo. De la famille des aérophones, le rhombe se caractérise par sa sonoroité, comparable à celle du vent ou du tonnerre. Il s'agit d'un instrument rituel destiné aux cérémonies funéraires. Il était tenu à l'écart de la vue des femmes et des enfants.

13 Perforateur labial Brésil, Population bororo, Bois, plumes, coton, piquants de porc- épic, 47 X 5,5 cm, Mission Dina et Claude Lévi-Strauss, Couverte de plumes provenant de différents oiseaux, cette tige de bois parée de vives couleurs pourrait être assimilée à une parure amazonienne. Elle avait pour fonction, en réalité, de percer la lèvre inférieure des jeunes garçons d'environ sept ans. Elle était ainsi associée à un rite d'initiation, au cours d'une fête dédiée à ce passage de l'enfance vers l'âge adulte.

14 Epingle de cheveux Brésil, Population bororo, Bois, plumes, 63 X 7cm, Mission Dina et Claude Lévi-Strauss, Faite et portée par les hommes, cette épingle était piquée dans les cheveux. Des plumes de hocco, d'ara, et de perroquet notamment, ont été agencées avec goût autour d'une fine tige de bois afin de renforcer l'éclat de celui qui en était le possesseur et qui se transformait, d'une manière symbolique, en "homme oiseau".

15 Diadème Brésil, Population bororo, Plumes, fibres végétales, 38 X 15 cm, Mission Dina et Claude Lévi-Strauss, Ce diadème en plumes de perroquets montées en éventail était fabriqué pour les enfants. Il forme une sorte d'auréole et ses couleurs suggèrent le rayonnement d'un arc-en-ciel. Certaines grandes coiffes circulaires destinées aux adultes pouvaient, dans la cosmologie amazonienne, renvoyer à l'organisation spatiale d'un village.

16 Pendant d'oreille Brésil, Population bororo, Plumes, nacre, fibres végétales, fer, 10 X 10,5 cm, Mission Dina et Claude Lévi-Strauss, Réalisés et portés par paire, ces pendants aux reflets irisés étaient l'apanage des hommes. Parures de nacre et de plumes, ils participaient du costume d'un individu doué d'aptitudes à la vie sociale et qui en témoignait ainsi d'une façon ostensible au sein de son groupe.

17 Pendant d'oreille Brésil, Population bororo, Plumes, nacre, fibres végétales, écorce, résine, coton, cheveux de femme, 30 X 5,5 cm, Mission Dina et Claude Lévi- Strauss, Formant également une paire, ce pendant d'oreille a appartenu à Tusawa, chef des Bororo du Rio Vermelho. La pièce d'écorce recouverte de plumes noires de hocco contraste avec les blanches rangées de nacre de forme ovale. La confection d'une telle pièce était le fait d'un artiste expérimenté car l'assemblage des différentes matières exigeait beaucoup de savoir-faire et de minutie.

18 Paire de rubans de poignet Brésil, Population bororo, Plumes, nacre, fibres végétales, coton, cheveux de femme, 31,5 X 16 cm, Mission Dina et Claude Lévi- Strauss, Cette paire de rubans de poignet fut aussi, comme les précédents pendants d'oreille, en la possession du chef Tusawa qui avait coutume de les montrer en période de fête. On retrouve cette symbiose entre l'univers marin, féminin et animal dans ces élégants bracelets, marques d'un haut rang social.

19 Pendeloque Brésil, Population tupi ou Nambikwara, graines, plumes, fibres végétales, 10 X 12 cm, Mission Claude Lévi-Strauss, Tout ornement en amazonie relève d'une forme d'animisme. L'homme susceptible d'exhiber ces objets de plumes prouvait qu'il se trouvait en parfaite harmonie avec la nature. Cette pendeloque possède la particularité d'être agrémentée de graines. L'animal se mêle ici au végétal avec bonheur.

20 Collier Brésil, Population tupi ou Nambikwara, coquillages, fibres végétales, 19 X 15,5 cm, Mission Claude Lévi-Strauss, La nacre évoque l'éclat, la brillance, la beauté lumineuse. Un tel collier avait une fonction de parade pour celui qui le portait. Le corps devenait plus apparent et plus vivant encore au contact d'une matière qui lui conférait, par sa préciosité, un certain prestige.

21 Couronne Brésil, Population bororo ou kaduveo, Griffes de félidé, fibres végétales, feuille de palmier, graine, 18 X 20 cm, Mission Dina et Claude Lévi-Strauss, Selon Anne-Christine Taylor : "suspendre à son cou des colliers de griffes ou de crocs, c'est doter son corps d'un écho de cette meurtrière énergie propre au corps d'un jaguar". Il s'agit ici non pas d'un collier mais d'un ornement de tête porté et fabriqué par les hommes. Néanmoins le principe reste le même. L'individu qui en était le détenteur jouait à son tour le rôle du prédateur et trouvait en lui la dynamique de l'animal auquel il était lié symboliquement.

22 Pendentif cérémoniel Brésil, Population bororo ou kaduveo, Griffe de tatou, plumes, fibres végétales, résine, nacre, piquants de porc-épic, bois, graisse de poisson, graine, 75 X 23 cm, Mission Dina et Claude Lévi-Strauss, Cet ornement cérémoniel était destiné aux hommes. L'importance d'une telle parure tient à la diversité des matières qui la composent. L'enduit de la corde de suspension provient de la teinture à base d'extrait d'urucu (graine prisée au Brésil) et de graisse de poisson dont les utilisateurs de ce genre de pendentif recouvraient leur corps.


Télécharger ppt "Collezione Lévi-Strauss au musée du quai Branly 20 immagini degli oggetti etnografici della collezione Lévi-Strauss pubblicate dalla direzione del museo."

Présentations similaires


Annonces Google