La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Projet pilote – Ville de Lavaltrie. Située en bordure du fleuve Saint-Laurent. Traversée par 3 axes routiers majeurs de la région : autoroute 40, route.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Projet pilote – Ville de Lavaltrie. Située en bordure du fleuve Saint-Laurent. Traversée par 3 axes routiers majeurs de la région : autoroute 40, route."— Transcription de la présentation:

1 Projet pilote – Ville de Lavaltrie

2 Située en bordure du fleuve Saint-Laurent. Traversée par 3 axes routiers majeurs de la région : autoroute 40, route 138 (rue Notre- Dame) communément appelée le Chemin du Roy et lautoroute 31-route131.

3 Présentation – Ville de Lavaltrie Population: habitants Croissance démographique importante: 50 % depuis 1994 Âge de la population Les 0 à 24 ans forment le groupe dâge le plus présent: 37 % Les 25 à 44 ans: 32 % Diminution des 65 ans et plus…

4 La famille Au total : familles 555 familles monoparentales Les 0 à 9 ans représentent 44 % des jeunes Les 10 à 19 ans représentent 55 % des jeunes Préoccupation : conciliation famille-travail, puisque 64 % des Lavaltroises et des Lavaltrois travaillent à lextérieur de Lavaltrie. Horaire de lécole secondaire : les cours se terminent à 14h30.

5 Présentation du projet pilote Urbanisme et environnement alimentaire autour des écoles Objectifs Étudier la possibilité dutiliser les règlements durbanisme pour interdire limplantation de nouveaux restaurants rapides et dépanneurs autour des écoles, sur les plans juridique, urbanistique et politique; Élaborer des propositions de modifications aux règlements durbanisme; Rédiger un guide sur la mise en œuvre dune modification de règlement, basé sur les expériences des trois projets-pilotes et destiné aux municipalités qui seront intéressées à adopter un tel règlement.

6 Présentation du projet pilote Urbanisme et environnement alimentaire autour des écoles Durée Janvier août 2011 Villes participantes au projet-pilote Lavaltrie Gatineau Baie-Saint-Paul

7 Présentation du projet pilote Urbanisme et environnement alimentaire autour des écoles En partenariat avec: Réseau québécois de Villes et Villages en santé Rendu possible grâce au soutien et à lappui financier: Fonds pour la promotion des saines habitudes de vie Agence de la santé publique du Canada

8 Urbanisme et environnement alimentaire autour des écoles Habitudes alimentaires des jeunes de Lavaltrie les jours décoles Résultats du sondage auprès des élèves de 2 e cycle de lécole secondaire: Dîners 60 % achètent des aliments de temps en temps ou la plupart du temps dans un restaurant près de lécole et 51 % dans un dépanneur. Collations après lécole 50 % achètent des aliments ou des boissons de temps en temps ou la plupart du temps près de lécole. Transport Seulement 24 % utilisent un transport actif pour se rendre à lécole.

9 Urbanisme et environnement alimentaire autour des écoles Environnement alimentaire autour des écoles Résultats de létude de lINSPQ (2009) 37 % des écoles publiques du Québec ont au moins un restaurant rapide dans une zone de 15 minutes de marche les entourant (chaînes de restaurant rapide seulement); 62 % des écoles publiques du Québec ont au moins un dépanneur dans une zone de 15 minutes de marche; À Lavaltrie, cest 100 % des écoles (5 écoles) qui ont au moins un dépanneur et un restaurant-rapide à moins de 500 m. À lécole de la Rive, selon le sondage effectué auprès des élèves de 2 e cycle, 76 % sont daccord pour dire que la proximité des restaurants est une raison pour dîner à lextérieur; 96 % de ceux qui achètent des aliments et des boissons à lextérieur de lécole marchent moins de 15 minutes pour se rendre au restaurant ou au dépanneur; 73 % sont daccord pour dire quun nombre élevé de restaurants autour de lécole est une raison pour dîner à lextérieur.

10 Urbanisme et environnement alimentaire autour des écoles Aspect politique Plusieurs actions mises de lavant par la communauté vont dans une perspective damélioration de la qualité de vie et de la santé globale des citoyennes et citoyens de Lavaltrie. La Ville de Lavaltrie est membre du Plateau lanaudois intersectoriel, lequel est issu de la Politique daction gouvernementale de promotion des saines habitudes de vie et de prévention des problèmes reliés au poids ( ). La Politique-cadre pour une saine alimentation et un mode de vie physiquement actif en milieu scolaire Pour un virage en santé à lécole (2007).

11 Urbanisme et environnement alimentaire autour des écoles Aspect politique (suite) La Politique familiale de Lavaltrie ( ) La mise en application de la Politique gouvernementale de promotion des saines habitudes de vie et de prévention des problèmes reliés au poids; La bonification de la collaboration entre la Commission scolaire et la Ville afin de maintenir, après les heures de cours, des activités éducatives, sportives et culturelles pour les jeunes du primaire et du secondaire;

12 Urbanisme et environnement alimentaire autour des écoles Aspect politique (suite) Le comité de travail local, sous-comité du Comité santé Lavaltrie (QEF) Ville de Lavaltrie DSP Lanaudière La Commission scolaire La table des partenaires en développement social Le Comité régional pour une saine alimentation Comité Santé Lavaltrie (QEF) Mission : Développer, bonifier et arrimer les actions proposées dans la communauté, en accordant une attention particulière aux saines habitudes de vie et au principe de santé globale des enfants, des adolescents et de leur famille, et ce, par la promotion dun mode de vie physiquement actif et dune saine alimentation. Dans sa planification triennale, le Comité Santé Lavaltrie (2008) vise plusieurs objectifs, dont celui d« inciter les jeunes à demeurer à lécole pendant lheure du midi, afin de pouvoir influencer leur alimentation ».

13 Urbanisme et environnement alimentaire autour des écoles Aspect politique (suite) 86% des adultes de Lavaltrie sont daccord pour limiter les restaurants-rapides à proximité des écoles (octobre 2009)

14 Urbanisme et environnement alimentaire autour des écoles Aspect juridique La Loi sur les compétences municipales accorde aux municipalités des pouvoirs leur permettant de répondre aux besoins municipaux, divers et évolutifs, dans lintérêt de leur population. Les dispositions de la loi ne doivent pas sinterpréter de façon littérale ou restrictive. Cette loi donne le droit de réglementer de nombreux domaines reliés directement à la santé publique, soit les loisirs, les parcs, la culture, les égouts, l'aqueduc, les pesticides, les nuisances, la salubrité des habitations, la sécurité publique et incendie, ainsi qu'un pouvoir général d'adopter des règlements pour assurer le bien-être général de sa population.

15 Urbanisme et environnement alimentaire autour des écoles Aspect juridique (suite) La Loi sur les cités et villes accorde des pouvoirs au maire, lequel peut soumettre au conseil « tout projet quil croit nécessaire ou utile et lui communique toutes informations et suggestions relatives à lamélioration des finances, de la police, de la santé, de la sûreté, de la propreté, au bien-être et au progrès de la municipalité ».

16 Urbanisme et environnement alimentaire autour des écoles Aspect juridique (suite) La Loi sur le développement durable, laquelle s'appliquera bientôt aux municipalités, précise à son article 6, que la municipalité devra aussi tenir compte, dans le cadre de ses différentes actions, d'un ensemble de différents principes. Or, le premier de ces principes est la protection des personnes, de leur santé et de l'amélioration de leur qualité de vie.

17 Urbanisme et environnement alimentaire autour des écoles Aspect juridique (suite) En vertu de la Loi sur l'aménagement et l'urbanisme, une ville peut classifier des usages et les autoriser ou les prohiber par zone. Un usage pourrait être défini comme étant restauration rapide. Cet usage serait décrit selon des caractéristiques portant sur l'aménagement extérieur et intérieur du bâtiment et sur la distribution des repas à l'intérieur du local.

18 Urbanisme et environnement alimentaire autour des écoles Aspect stratégique Lavaltrie Révision du plan durbanisme ( ) Refonte des règlements municipaux (zonage, lotissement, construction…) En développement: orientation préliminaire positive de la CPTAQ pour un dézonage qui permettra la construction de plus de 600 nouvelles résidences et dun nouveau secteur commercial dune superficie de 15 hectares.

19 Urbanisme et environnement alimentaire autour des écoles Aspect urbanistique Lenvironnement scolaire à Lavaltrie : un concept global Concept : Éviter tout usage, toute activité et tout aménagement susceptibles… - dengendrer une circulation automobile ou des comportements qui contribueraient à linsécurité des élèves; - de nuire à la mission première de lécole, notamment en incitant les élèves à sabsenter de lécole, y compris à lheure du lunch; - de nuire à la promotion de saines habitudes de vie, y compris au point de vue alimentaire. Créer un pôle scolaire autour duquel les établissements, usages et activités sont en accord avec la mission de lécole secondaire (bibliothèque, centre communautaire, aréna, terrains de sport, boutiques darticles de sport, etc.)

20 Urbanisme et environnement alimentaire autour des écoles Aspect urbanistique (suite) PROPOSITION DE RÉGLEMENTATION DE LOFFRE ALIMENTAIRE PRÈS DES ÉCOLES À noter : Selon le conseiller juridique travaillant au projet pilote, la jurisprudence et la Loi sur laménagement et lurbanisme ne permettent pas de régir en fonction des menus et de la qualité de loffre alimentaire au niveau nutritionnel. Il en résulte que lapproche réglementaire doit être basée sur une classification des usages et une gestion de ceux-ci, suivant les caractéristiques des restaurants en termes de volumétrie, daménagement, daffichage, etc. De ce fait, certains types de restaurant-rapide pourraient être automatiquement exclus ou inclus, dépendamment de loption réglementaire retenue.

21 Urbanisme et environnement alimentaire autour des écoles Aspect urbanistique (suite) – option retenue OptionsConditions Avantages/ Inconvénients Impacts Autoriser, par zone, loffre alimentaire. Redéfinir les zones, au plan de zonage, en bordure des écoles. Déterminer les usages qui seront autorisés à travers la classification des usages au règlement de zonage et, en conséquence, ajuster les grilles des usages et normes pour les zones visées. Les commerces existants visés par linterdiction seront désormais régis par droits acquis, suivant les paramètres qui seront à définir (remplacement, agrandissement, cessation). Empêche limplantation de tout nouveau commerce non souhaitable à proximité des écoles. Assure la fermeture, après une période de 12 mois (minimum 6 mois ou plus) dinactivité dun commerce en droit acquis. A pour effet dinterdire certains types de restaurant- rapide souhaitables (ex : bar à sushi). Le remplacement est au choix de la Ville. Un restaurant-rapide ne pourra simplanter sur le terrain vacant au coin de Levert et Notre-Dame. Actuellement à Lavaltrie, un droit acquis cesse après 12 mois dinactivité. Il est suggéré de réduire cette période à 6 mois si lintention est de limiter ce type dusage.

22 Urbanisme et environnement alimentaire autour des écoles Aspect urbanistique (suite) – option retenue Autoriser, par zone, certains types de restaurants. Délimiter des zones à 500 mètres des écoles (1 km aller/retour vs 1,6 km pour les déplacements scolaires à pied, matin et soir). Définir les types de commerces à prohiber dans ces zones (ex. : restauration rapide, comptoirs alimentaires, dépanneurs). Revoir le régime de droits acquis, en fonction des orientations retenues.

23 Urbanisme et environnement alimentaire autour des écoles Aspect urbanistique (suite) – restaurants (toutes catégories), comptoirs et dépanneurs dans un périmètre de 500 mètres autour des écoles ÉcolesRestaurants présentsDépanneurs présents École secondaire de la Rive5 restaurants / comptoirs Subway Pizza Milio Bravo Pizza McDonald La Belle Province 2 dépanneurs Boni-Soir Le Magasin Esso École des Eaux-Vives2 restaurants / comptoirs Subway Pizza Milio 1 dépanneur Boni-Soir École de la Source3 restaurants / comptoirs Café Goût & Délices 1 dépanneur Dépanneur Bussières École Amis-Soleils8 restaurants / comptoirs Rôtisserie La Victorienne Café de la Chasse-Galerie Provisions Lavaltrie (traiteur) La Tarterie La Frite LÉtoile Crèmerie lAvalanche Roj Pizza (Sonic) 2 dépanneurs Beau-Soir Dépanneur du Sonic École J.-C.-Chaussé9 restaurants / comptoirs Café Goût & Délices Rôtisserie La Victorienne Café de la Chasse-Galerie Provisions Lavaltrie (traiteur) Boulangerie La Mie Casse-croûte du parc Gérard-Lavallée La Tarterie La Frite LÉtoile 1 dépanneur Beau-Soir

24

25 Urbanisme et environnement alimentaire autour des écoles Étapes à venir Revoir les définitions des usages Dépanneur Restaurant Restaurant-rapide Comptoir alimentaire Comptoir de crème glacée Cafétéria Inclure dans le plan durbanisme le concept denvironnements favorables et identifier la volonté municipale de prohiber certains types de commerces dans les zones situées près des écoles. Définir les nouvelles zones pour inclure dans le plan et le règlement de zonage. Adoption du plan durbanisme et procéder à la refonte des règlements municipaux.

26 Urbanisme et environnement alimentaire autour des écoles – Des actions complémentaires En partenariat avec le Comité DAutray en Forme et lécole secondaire de la Rive: Projet La santé au menu (ITHQ) - identifier des pistes de changement visant à améliorer loffre alimentaire dans les cafétérias scolaires Projet Bien dans sa tête bien dans sa peau - amener les jeunes ainsi que les adultes de leur milieu à remettre en question les modèles de beauté véhiculés par la société ainsi que les messages publicitaires sur lalimentation, lactivité physique et les enjeux reliés au poids Fédération québécoise du Sport Étudiant - Projet de dénormalisation de la malbouffe auprès des jeunes des écoles primaires et secondaires …

27 Urbanisme et environnement alimentaire autour des écoles CONCLUSION Les municipalités occupent un rôle stratégique, car leurs interventions ont des impacts immédiats sur le mode de vie des citoyens. En plus dêtre proactive dans son offre dactivités physiques et sportives via sa programmation loisirs, elles peuvent notamment agir sur loffre alimentaire et favoriser le transport actif sécuritaire, afin de faciliter les choix santé des citoyens et créer ainsi un environnement favorable aux saines habitudes de vie.


Télécharger ppt "Projet pilote – Ville de Lavaltrie. Située en bordure du fleuve Saint-Laurent. Traversée par 3 axes routiers majeurs de la région : autoroute 40, route."

Présentations similaires


Annonces Google