La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

PROJET DE RECHERCHE-ACTION SUR LA PROMOTION DU TRAITEMENT DEAU À DOMICILE BASÉ SUR LA PRODUCTION LOCALE DE CHLORE ACTIF PAR ELECTROLYSE AU MALI Dr Sergio.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "PROJET DE RECHERCHE-ACTION SUR LA PROMOTION DU TRAITEMENT DEAU À DOMICILE BASÉ SUR LA PRODUCTION LOCALE DE CHLORE ACTIF PAR ELECTROLYSE AU MALI Dr Sergio."— Transcription de la présentation:

1 PROJET DE RECHERCHE-ACTION SUR LA PROMOTION DU TRAITEMENT DEAU À DOMICILE BASÉ SUR LA PRODUCTION LOCALE DE CHLORE ACTIF PAR ELECTROLYSE AU MALI Dr Sergio Giani, Chargé des Programmes de Aidemet Ong, Coordonnateur du Projet Bamako, Cluster WASH, 15 août 2012 Aidemet Ong

2 Plan: 1. Contexte et justification 2. Le dispositif de production de chlore 3. Lutilisation du chlore 4. Le Projet 5. Les activités

3 Au Mali, en % de la population utilisait leau des puits et 4% les eaux de surface comme source dapprovisionnement en eau. Malgré cette situation, 66,1% de la population nutilisait aucun moyen de traitement de leau à domicile [1]. Cette situation entraîne la diffusion des maladies hydriques, notamment les diarrhées. Au Mali, les diarrhées sont la troisième cause de mortalité des enfants de moins de 5 ans [2]. [1][1] EDSM IV, Enquête démographique et de santé du Mali CPS/DNSI et Macro International Inc, DHS, Calverton, Maryland (USA) [2][2] OMS, Country fact sheet, Mali, Contexte et justification

4 Même si des progrès considérables ont été réalisés dans le cadre de latteinte des Objectifs du Millénaire pour le Développement, on estime que 65% de la population rurale et 35% de la population urbaine nont pas accès à une source sûre deau domestique [1]. Le traitement deau à domicile représente donc, pour longtemps encore, la seule réponse possible, qui nécessite une approche très décentralisée. [1][1] Unicef, State of the Worlds children, Contexte et justification (suite)

5 Une étude de lUnicef [1] a montré que le traitement de leau à domicile est, à prix égal, deux fois plus efficace que les autres solutions envisagées. Dans ce cadre, le chlore (sous la forme dhypochlorite de sodium) est un agent décontaminant puissant : il est le produit le plus utilisé dans le monde entier pour purifier leau. [1]Unicef, Promotion of household water treatment and safe storage, in Wash programmes, January Contexte et justification (suite)

6 Le chlore détruit efficacement et rapidement les virus, les bactéries et dautres micro-organismes comme les amibes; il est aussi actif contre les champignons et les spores bactériennes ou fongiques. Il permet donc déliminer les sources des maladies hydriques. Il est fiable, efficace, simple dutilisation et peu coûteux. La chloration possède une action persistante, permettant, grâce au chlore résiduel, non seulement de désinfecter leau des germes existants, mais aussi de la protéger des infections ultérieures. 1. Contexte et justification (suite)

7 L'OMS affirme que la chloration est le mode de potabilisation le plus sûr, le plus efficace et le moins cher connu. Cependant, au Mali, plusieurs études, ainsi que la pratique de terrain, ont démontré que la qualité des Eaux de Javel disponibles sur le terrain nest pas toujours acceptable. 1. Contexte et justification (suite)

8 Cest pour cela quune solution permettant la production dune solution de chlore de qualité contrôlée à niveau communautaire trouve sa pleine justification. Une solution qui puisse permettre aux populations de prendre en charge par elles-mêmes de manière pérenne et autonome la problématique de purification de leau de consommation. La solution proposée est un dispositif permettant cette production locale de chlore. 1. Contexte et justification (suite e fin)

9 Antenna-Technologies, une Ong Suisse partenaire stratégique de Aidemet Ong, a développé un électrochlorateur, cest-à-dire un appareil portable et simple dutilisation permettant à des communautés, des structures de santé, des groupements de femmes et dautres opérateurs de produire localement une solution de chlore actif de 6 gr/l environ, à partir deau, de sel de cuisine et dune source délectricité de 12 Volts - 4 Ampères. Les coûts de production et de maintenance de ce système sont faibles et permettent une exploitation rentable et durable de la technologie. 2. Le dispositif de production de chlore

10 Le coût dun appareil WATA Standard (avec alimentateur réseau et réactifs de contrôle de qualité) est denviron F CFA. Les appareils WATA, avec alimentation à polarité fixe, ont une durée de vie estimée à 20'000 heures d'utilisation (à 8 heures par jour = 7 ans). En principe, s'ils sont utilisés correctement et régulièrement nettoyés, en éliminant le calcaire, leur durée de vie est largement supérieure. 2. Le dispositif de production de chlore (suite)

11 Des kits dutilisation simple et à bas coût pour le contrôle de qualité de la solution de chlore produite et de leau de boisson traitée complètent le paquet de technologies appropriées proposées. Couplée à des activités dinformation et de sensibilisation, cette technologie peut être un bon outil pour lamélioration de la qualité de leau de boisson pendant son stockage et jusquà sa consommation dans les ménages Le contrôle de qualité

12 Dans une solutions aqueuse, le Chlorure de Sodium shydrolyse: NaCl Na + Cl - A lanode [+]: 2Cl - - 2e - Cl 2 Au cathode [-] : Na + + 2e - Na (métallique) 2Na + 2H 2 O 2 NaOH + H 2 2 NaOH + Cl 2 2 NaClO + H Le principe de lélectrolyse

13 1. La solution de sel : 25 gr par litre deau

14 2. Lélectrolyse. Production 1 litre de solution de chlore par heure

15 3. Le titrage

16 4. La solution de chlore prête pour lutilisation…

17 5. Dispositif Wata avec alimentation solaire

18 6. Réactif WataTest Contrôle de qualité du concentré de chlore produit avec le Wata

19 7. Réactif WataBlue Contrôle du chlore résiduel dans leau traitée

20 Il est notoire que les solutions de chlore actif sont instables. Les facteurs qui influencent ladite instabilité sont la lumière, la température et le temps, ainsi que la concentration initiale de chlore actif. Cest pour cela que la stratégie préconisée est la production locale à flux tendu, en fonction de lutilisation, pour éviter la dégradation de la concentration de chlore liée au temps et aux conditions de transport et de stockage. En condition de stockage adéquates, à lombre et à labris de la lumière, dans des récipients adaptés, la solution de chlore produite est substantiellement stable pour environ 4 semaines. 2.3 La stabilité de la solution de chlore

21 a) Chloration de leau de boisson: Dilution 1 : Soit 5 ml de chlore pour 20 litres deau claire Attention: Si leau est trouble, il est essentiel de la filtrer ou clarifier avant de la traiter! Attendre 30 minutes avant dutiliser leau traitée. 3. Lutilisation du chlore produit

22 b) Lavage des aliments et crudités Dilution 1 : 100 Soit 1O ml de chlore pour 1 litre deau NB: Laisser agir pour 5 minutes puis rincer à leau potable 3. Lutilisation du chlore produit (suite)

23 c) Surfaces de travail, vaisselles et ustensiles de cuisine Dilution 1 : 5 Soit 200 ml de chlore pour 1 litre deau NB: Laisser agir pour 5 minutes puis rincer à leau potable 3. Lutilisation du chlore produit (suite)

24 d) Sols, salles de bains, surfaces des latrines Dilution 1 : 3 Soit 1 litre de chlore pour 3 litres deau NB: Laisser agir pour 5 minutes puis rincer à leau potable 3. Lutilisation du chlore produit (suite et fin)

25 Le «Projet de Recherche-Action sur la promotion du traitement deau à domicile basé sur la production locale de chlore actif par électrolyse» se situe dans le cadre de la mise en œuvre de la Composante « Promotion du Traitement de l'Eau à Domicile » du Programme de Coopération Mali/UNICEF Le Projet:

26 Participer à lamélioration de laccès à leau potable au niveau domestique au Mali, par la promotion du Traitement de lEau à Domicile en utilisant une solution de chlore actif produite localement par électrolyse dune solution salée Objectif général :

27 La production communautaire dune solution de chlore actif peut assurer la disponibilité locale dune solution désinfectant de bonne qualité pour la potabilisation de leau et peut faciliter lappropriation par les populations cible des pratiques de traitement de leau à domicile Hypothèse de recherche :

28 (i)Expérimenter la mise en place dunités locales de production de chlore dans différents contextes et différentes régions du Mali ; (ii)Promouvoir lutilisation de la solution de chlore produite pour le traitement de leau à domicile ; (iii)Documenter la méthodologie et les approches expérimentées et leur impact en terme de changement de comportement des populations concernées et de qualité de leau ; (iv)Capitaliser les meilleures pratiques; (v)Préparer le passage à échelle du TED avec la méthodologie et les approches les plus efficaces Principales activités prévues:

29 4.4. Zones dintervention : Zone 1 = Kayes Zone 2 = Mopti Zone 3 = Ségou

30 4.5. Bénéficiaires directs: (i)Les structures de santé, écoles et adductions deau potable disposant dun désinfectant de qualité pour leau, très bon marché et produit localement, ainsi que les groupements de femmes et autres producteurs indépendants bénéficiant dune nouvelle AGR : 40. (ii)Les populations des différentes zones dintervention ayant un meilleur accès à leau potable : habitants.

31 4.6. Bénéficiaires indirects: Toute la population nayant pas accès à leau potable est bénéficiaire indirecte, par limpact de la diffusion de la production locale de chlore par électrolyse sur la qualité de leau de boisson et sur la diminution des maladies transmises par leau contaminée.

32 4.7. Lévaluation: Lévaluation de la recherche-action sera effectuée au moyen de lappréciation de quelques indicateurs clés, permettant de suivre leffectivité du TED au travers de lapproche proposée, notamment : la disponibilité du chlore résiduel, la qualité de leau de boisson, les connaissances en matière dhygiène de leau (manipulation/traitement…) et les pratiques en matière de traitement et de stockage hygiénique de leau. Léquipe de mise en ouvre du Projet sera accompagnée par des équipes dévaluation externe.

33 4.8. Evaluation (suite et fin): Une situation de référence a été établie pour ces indicateurs sur la base dune enquête de référence (baseline survey) qui a permis détablir un état des lieux initial au début du projet. Une autre enquête réalisée à la fin du Projet permettra de montrer les résultats atteints à la fin de laction proposée pour chacun des indicateurs adopté.

34 4.9 Indicateurs: Nombre dunités de production locale de chlore fonctionnelles ; Quantité et qualité de la solution de chlore produite localement ; Nombre de familles utilisant la solution de chlore produite localement pour le TED ; Qualité de leau de boisson à niveau des points deau et à niveau des lieux de stockage à la maison par le dosage du chlore résiduel.

35 4.10 Enquêtes Des analyses qualitatives seront aussi réalisées, par des enquêtes CAP auprès de la population cible : Les connaissances de la population cible en matière dhygiène de manipulation, traitement et stockage de leau ; Les pratiques de la population cible en matière dhygiène de manipulation, traitement et stockage de leau.

36 4.11. Dispositif de mise en œuvre: Porteur du Projet : Aidemet Ong - Coordination des activités, intervention à Ségou. Partenaire stratégique: Antenna Technologies Partenaire de la société civile : FENASCOM Ong partenaires dans la mise en œuvre : Formations Sans Frontières (Support technique et intervention à Mopti), Le Tonus (Intervention à Kayes). Partenaires institutionnels : la DNS et la DNH Partenaire technique et financier : Unicef - Mali

37 4.12. Comité de Suivi : Membres du comité de suivi: La FENASCOM. Les services techniques : la DNS et la DNH. Aidemet Ong et ses partenaires : FSF, Le Tonus. LUnicef, lOMS. Ce comité est présidé par la DNS. Dans la situation actuelle, nous présenterons des rapports périodiques dactivités au Cluster WASH.

38 4.13. Budget : Montant total du Projet : F CFA; contribution de lUnicef; F CFA contribution valorisée dAidemet Ong et partenaires; F CFA contribution valorisée des communautés. Lévaluation externe sera financée à part par lUnicef

39 5. La mise en œuvre I phase : de juillet 2010 à janvier 2011 II phase : davril 2011 à février 2012

40 5.1. Les sites de production 1. Zone de Kayes Tous les sites sont dans le district de Kayes. Il sagit de villages riveraines du Fleuve Sénégal. N°Sites de production 1Ambidédi Korè 2Ambidédi Poste 3 Dar Salam Plantation 4Diakalel 5Diakandapé 6Digokory 7Fégui 8Gakoura RD 9Kayes NDi 10Lany Tounka 11Lontou 12Samé Ouolof 13Samé Plantation 14Somankidi 15Tafacirga

41 N°Sites de productionDistrict 1Badjongo Mopti 2Diallango 3Fatoma 4Moussawal 5Ouro Nema 6Sampara 7Siniré 8Somadougou 9Soufouroulaye 10Timonthiéré 11Boré Douentza 12Tongo-tongo 13Borkho Bandiagara 14Dè 15Dogani 16Goundaka 2. Zone de Mopti 10 sites étaient installées depuis Les 6 nouveaux sites sont dans les cases en vert Les sites de production (suite)

42 3. Zone de Ségou N°Sites de productionDistrict 1Banankoro Ségou 2Konodimini 3NGara 4Sébougou 5Ségou Coura 6Diamarabougou Markala 7Dioro 8Sansanding 9Sibila 10Molodo Niono 11NDébougou 12Niono C3 13Siribala 14Sokolo Il sagit daires de santé choisies par la DRS, car exposées au risque de cholera 5.1. Les sites de production (suite et fin)

43 5.2. Les activités réalisées 1.Concertations avec les autorités régionales. 2.Enquête de départ. 3.Choix des sites. 4.Préparation des outils de formation. 5.Formation des équipes de production. 6.Fourniture des dispositifs de production, des réactifs et accessoires. 7.Fourniture de bidons, bouteilles, étiquettes affiches, T-shirts et casquettes. 8.Missions de suivi et monitorage.

44 5.3. Etat de la mise en œuvre à février Les DRS et les équipe des CSRéf étaient impliquées dans les activités du projet et en appréciaient la pertinence. 2.Toutes les équipes de production avaient été formées et avaient reçu les dispositifs de production de chlore et tous les matériels nécessaires à la production et à la distribution du chlore. 3.La plus part des équipes avaient commencé à produire et à utiliser le chlore. 4.La qualité de la solution de chlore produite était bien appréciée par tous les acteurs. 5.Quelques difficultés techniques ou de communication avaient empêché le développement de la production dans une minorité des sites.

45 Formation à lutilisation de lélectro-chlorateur Wata Standard

46 Lalimentation solaire

47 Les outils de formation

48 Le contrôle de qualité du chlore Le chlore résiduel dans leau traitée

49 Léquipe et les outils de production

50 Les bouteilles pour la distribution du chlore

51 Létiquette de la solution de chlore

52 Merci de votre aimable attention… Aidemet Ong


Télécharger ppt "PROJET DE RECHERCHE-ACTION SUR LA PROMOTION DU TRAITEMENT DEAU À DOMICILE BASÉ SUR LA PRODUCTION LOCALE DE CHLORE ACTIF PAR ELECTROLYSE AU MALI Dr Sergio."

Présentations similaires


Annonces Google