La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Les entreprises dinsertion Présentation conjointe : Pour le Québec : Richard Gravel, directeur du Collectif des entreprises dinsertion et Caroline Choisselet,

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Les entreprises dinsertion Présentation conjointe : Pour le Québec : Richard Gravel, directeur du Collectif des entreprises dinsertion et Caroline Choisselet,"— Transcription de la présentation:

1 Les entreprises dinsertion Présentation conjointe : Pour le Québec : Richard Gravel, directeur du Collectif des entreprises dinsertion et Caroline Choisselet, conseillère à Emploi-Québec Pour la Suisse : Laura Venchiarutti-Tocmacov, présidente et Jean-Claude Pittet, vice-président du Conseil romand de linsertion par léconomique

2 2 Table des matières 1. Présentation des entreprises dinsertion 2. Contexte dintervention et de partenariat 3. Services offerts aux participants 4. Etat de situation : les chiffres 5. Quelques questions en suspens pour lancer la discussion

3 3 Les entreprises dinsertion : Interviennent pour répondre à des besoins dinsertion des personnes éloignées du marché du travail ou à risque dexclusion Touchent tant les aspects social, personnel que professionnel : intervention en approche globale Sont issues de la volonté du milieu dans lequel elles se développent et supportées par les ressources locales Favorisent le développement de leur communauté Sont donc des organisations de léconomie sociale. Elles produisent des biens et des services. Leur activité commerciale doit être au service de leur mission dinsertion. Répondre à un besoin ! 1. Présentation des entreprises dinsertion

4 4 Au Québec Reconnues par un engagement ministériel : Fixe les critères de reconnaissance Assure un financement unifié par Emploi-Québec Finance une approche globale pour les services dinsertion uniquement Agissent en complémentarité de service à Emploi-Québec Ont leur autonomie de gestion Doivent financer leurs activités économiques 2. Contexte dintervention et de partenariat

5 5 Au Québec Les 7 critères de définition 1.Mission dinsertion sociale et professionnelle 2.Les participants : personnes en situation dexclusion, connaissant des échecs répétés 3.Entreprise véritable 4.Accorde un statut de travailleur salarié 5.Offre aux participants un accompagnement 6.Lapproche de formation est globale 7.Issue du milieu local avec lequel elle entretient des liens de partenariat étroit 2. Contexte dintervention et de partenariat

6 6 Laccréditation (Québec) Vérification du respect des 7 critères Procédure formelle danalyse : Sous légide dun comité daccréditation composé de plusieurs représentants dEmploi-Québec et dune entreprise dinsertion déjà accréditée et membre du Collectif des entreprises dinsertion du Québec Dont la responsabilité incombe à la région qui prendra la décision finale

7 7 2. Contexte dintervention et de partenariat En Suisse romande Fédéralisme dexécution (Confédération, Cantons, Communes) Situations contrastées selon les cantons Désenchevêtrement (RPT) et surtout transfert des assurances sociales fédérales (AI, AC, APG, …) sur les régimes cantonaux daide sociale Croissance des jeunes à laide sociale, montée lente mais durable dun socle de chômeurs de longue durée Secteur dabord concerné par des ateliers occupationnels et de production industrielle (pour personnes en situation de handicap), puis programmes demplois temporaires (pour les personnes à lassurance chômage) et enfin des entreprises dinsertion

8 8 2. Contexte dintervention et de partenariat Pas de reconnaissance fédérale Reconnaissance cantonale selon politique publique Sources de financement diversifiées (trois niveaux institutionnels) mais tendance à la cantonalisation Selon prédominance du financeur, problème de non-concurrence plus ou moins contraignante Tendance à la diversification des publics et des financements Un secteur qui se développe dans un système légal et financier très complexe En Suisse romande

9 Comparaison du financement des entreprises dinsertion Financement global de lentreprise dinsertion Financement global de lentreprise dinsertion Financement externe Confédération Cantons Offices AI Service de lemploi Communes … Financement interne Revenus générés par la vente des biens et services Autres revenus Dons, subventions pour projets ponctuels, etc. Revenus générés par la vente des biens et services produits Autres revenus Non stables (dons, subventions pour projets ponctuels, etc.) Financement avec Emploi- Québec pour les services dinsertion des participants et leur salaire

10 10 Il travaille : il a un statut de salarié et son horaire est de 35 heures/semaine Il bénéficie : dune formation technique dune intervention visant à développer son employabilité (aspect social, citoyenneté et personnel) La durée de sa participation est denviron 26 semaines Le résultat ultime visé est son insertion en emploi 3. Services offerts aux participants Au Québec : un modèle dintervention

11 11 Lapproche globale est privilégiée : Elle permet de travailler les dimensions personnelle, sociale et professionnelle de lindividu Lintervention repose sur lélaboration dun plan individuel dintervention global et structuré qui combine de façon intégrée, selon les besoins du participant, les services ou activités Le plan dintervention favorise une approche de groupe à moins que cela ne soit pas approprié Il prévoit également des services de soutien personnalisés 3. Services offerts aux participants Le mode dintervention

12 12 3. Services offerts aux participants Les semestres de motivation Programme FORJAD, spécificité du canton de Vaud : jeunes, large mobilisation, formations qualifiantes, … En Suisse romande : expériences novatrices

13 13 Au Québec : 52 entreprises 13 régions +/ participants/an dont plus de 60 % ont moins de 30 ans dont plus de 25 % sont nés hors du Canada Investissement public : 42,5 M $/an ( ) En Suisse romande : 60 organisations 6 cantons 2 millions dhabitants à places +/ participants/an Investissement public : 100 M Chf/an 4. Etat de situation : les chiffres

14 14 5.Quelques questions en suspens Le mode de partenariat vs la perception de concurrence déloyale Le mode de partenariat vs les priorités de développement et la capacité dinnovation Danger de créer un second marché pour individus en difficulté

15 15 Merci !


Télécharger ppt "Les entreprises dinsertion Présentation conjointe : Pour le Québec : Richard Gravel, directeur du Collectif des entreprises dinsertion et Caroline Choisselet,"

Présentations similaires


Annonces Google