La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Lamour courtois, plaisir ou souffrance? Le Moyen Âge.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Lamour courtois, plaisir ou souffrance? Le Moyen Âge."— Transcription de la présentation:

1 Lamour courtois, plaisir ou souffrance? Le Moyen Âge

2 Thématique culturelle: Le Moyen Âge Problématique: Lamour courtois, plaisir ou souffrance? Connaissances acquises La littérature courtoise: les cours du Midi, les troubadours, les trouvères Le roman de chevalerie: Chrétien de Troyes Corpus Thibaud de Navarre, « Je suis comme la licorne » Guillaume IX dAquitaine : « Chant de joie » Marie de France, Le lai du chèvrefeuille, « Ni vous sans moi, ni moi sans vous » Chrétien de Troyes, Lancelot ou le chevalier à la charrette, « Le pont de lépée » Document iconographique: Les très riches heures du duc de Berry, Le mois davril, enluminure, Frères de Limbourg

3 Nombre dheures prévues (dont évaluation + correction) environ 10 heures Pré-requis des élèves, liens avec dautres chapitres déjà étudiés : langue doc/ langue doïl; la féodalité Ouvertures interdisciplinaires : Histoire, Littérature Italienne Objectifs de connaissances : repères historiques, les écrivains, les œuvres et les courants littéraires du Moyen Âge concernés par le thème métodologiques : description et analyse de limage, analyse et interprétation du texte poétique/ narratif linguistiques : lexique des sentiments / de lhonneur / de la honte; le registre lyrique/ dramatique / fantastique Matériel et supports nécessaires : livre de texte, CD-ROM, photocopies, dictionnaire, ordinateur, LIM, Internet

4 Œuvres italiennes Lirica stilnovista : G. Guinizzelli, « Io voglio del ver la mia donna laudare » ; G. Cavalcanti : « Chi è questa che ven chognom la mira »; «Tu mhai si piena di dolor la mente» ; « Voi che per li occhi mi passaste lcore » ; Dante Alighieri : « Tanto gentile e tanto onesta pare »

5 Le Moyen Âge Lamour courtois, plaisir ou souffrance? Séance 1 La littérature courtoise Séance 2 Lamour courtois ou la finamor Séance 3 La femme dans la littérature courtoise Séance 4 Lamour plus fort que la séparation et les convenances Séance 5 Lamour plus fort que lhonneur

6 Séance 1 (1 heure) La littérature courtoise Documents utilisés Documents utilisés : « Le mois davril », Très riches heures du Duc de Berry, Connaissances introduites: les cours du Midi, les trobadours, les trouvères Compétences: observer et analyser un document iconographique Activités proposées: description de limage / réponses à des questions dinterprétation Modalité de travail: interaction prof / élèves Travail à la maison: commentaire écrit du tableau

7 Séance 2 (1 heure) Lamour courtois ou la finamor Documents utilisés Documents utilisés : Thibaud de Navarre, «Je suis comme la licorne » Connaissances introduites: lamour courtois, lallégorie Compétences: comprendre et analyser un texte poétique, comprendre le régistre lyrique Activités proposées: lecture collective en classe et recherche du vocabulaire repérage des éléments techniques propres à lanalyse dun texte (registre, figures de style, indices dénonciation) repérage, du champ lexical des sentiments: joie, souffrance question : lamour est-il source damour ou de souffrance ? Modalité de travail: travail collectif en classe / travail en binôme en classe puis mise en commun Travail à la maison: recherche sur les règles damour dAndré le Chapelain (Traité de lamour)

8 Séance 3 (1 heure) La femme dans la littérature courtoise Documents utilisés Documents utilisés : Guillaume IX dAquitaine, « Chant de joie » Connaissances introduites: lamour courtois, lantithèse Compétences: comprendre et analyser un texte poétique, comprendre le régistre lyrique Activités proposées: lecture collective en classe et recherche du vocabulaire repérage des éléments techniques propres à lanalyse dun texte (registre, figures de style, indices dénonciation) repérage des expressions se rapportant à la femme repérage du champ lexical des sentiments: amour, joie, bonheur question : lamour est-il source damour ou de souffrance ? Modalité de travail: travail collectif en classe / travail en binôme en classe puis mise en commun Travail à la maison: commentaire dirigé

9 Séance 4 (2 heures) Lamour plus fort que la séparation et les convénances Documents utilisés Documents utilisés : Marie de France, Le lai du chèvrefeuille, « Ni vous sans moi, ni moi sans vous » Connaissances introduites: lamour courtois, le temps de lhistoire et temps de la narration, lanalepse, la prolepse, la comparaison Compétences: comprendre et analyser un texte poétique, comprendre le régistre lyrique, reconstruire la chronologie des événéments présentés dans un texte Activités proposées: lecture collective en classe et recherche du vocabulaire repérage des éléments techniques propres à lanalyse dun texte (registre, figures de style, indices dénonciation) repérage des deux parties qui composent le texte (la narration/ le chèvrefeuille) réponses à des questions dinterprétation reconstruction de la chronologie des événéments et comparaison avec leur présentation dans la texte Modalité de travail: travail collectif en classe / travail en binôme en classe puis mise en commun/ travail individuel en classe Travail à la maison: commentaire dirigé

10 Séance 5 (2 heures) Lamour plus fort que lhonneur Documents utilisés Documents utilisés : Chrétien de Troyes, Lancelot ou le chevalier à la charrette, « Le pont de lépée » Connaissances introduites: le roman de chevalerie / Chrétien de Troyes : la vie, les œuvres/ la personnification Compétences: comprendre et analyser un texte narratif, comprendre le régistre dramatique et le registre fantastique Activités proposées: lecture collective en classe et recherche du vocabulaire division en paragraphes du texte et repérage des séquences narratives repérage du champ lexical de lhonneur et de la honte Modalité de travail: travail collectif en classe / travail individuel en classe puis mise en commun Travail à la maison: commentaire dirigé

11 Evaluation écrite (2 heures) Document utilisé Document utilisé : Chrétien de Troyes, Lancelot ou le chevalier à la charrette, « Un débat cornélien » Vérification des compétances, des capacités et des connaissances acquises Correction (1 heure) Documents utilisés: copies délèves Activités proposées: lecture en classe et remédiation

12 Les Très Riches Heures du duc de Berry, Le mois dAvril, enluminure, Frères de Limbourg , actuellement conservé au musée Condé de Chantilly L étude objective (dénotation): De quel type de document sagit-il? Qui en est lauteur? A quelle époque remonte- t-il? De quelle œuvre est-il tiré? Où est-elle conservée? décrivez la scène: les personnages, les actions, le lieu, le décor …. présentez la composition de limage: la construction, les différents plans (premier plan, arrière-plan …) Quelles sont les couleurs les plus utilisées? Létude subjective (connotation): Où se passe la scène? Les personnages, à quelle classe sociale appartiennent-ils? De quoi le comprenez-vous? Quelle cérémonie est représentée? Quel est le mois représenté? De quoi le comprenez-vous? Quelle impression vous donne cette image?

13 Chant de joie Joyeux daimer, jaspire à me plonger plus profondément dans cette joie. Et puisque je veux retrouver la joie parfaite, je fais donc bien de porter mes efforts vers la plus parfaite de toutes les dames: ne puis-je pas me flatter, en effet, davoir attiré les regards de la plus irréprochable 1 que lon puisse voir et entendre? [...] Toute joie doit céder devant cette joie; il nest pas de puissance qui ne dût sabaisser devant ma Dame, devant ses regards charmants et sa grâce accueillante 2. La joie de lhomme qui obtiendra ses faveurs sera pour lui le gage de cent ans de vie. Par la joie de son amour elle peut guérir les malades, par une parole de colère elle peut tuer les plus sains; du plus sage elle peut faire un fou, au plus beau elle peut ravir sa beauté; du plus noble elle peut faire un manant 3, et du pire manant faire un noble. Puisquon ne peut trouver sur terre, puisque les yeux ne peuvent voir ni la bouche nommer une femme plus belle, je veux toujours la garder près de moi pour rafraîchir les profondeurs de mon coeur, pour renouveler ma chair et me préserver de la vieillesse. Si ma Dame maccorde son amour, je saurai le prendre et montrer ma gratitude. Je saurai trouver de doux mots pour elle et ne rien dire, ne rien faire que pour son plaisir; je saurai lapprécier à sa valeur et publier 4 ses louanges. Je nose pas non plus, dans ma crainte de commettre une faute, aller moi- même lui montrer toute létendue 5 de mon amour. Mais cest à elle de me donner mon allégeance 6, sachant bien quelle seule peut me guérir. GUILLAUME DAQUITAINE 1. Qui na rien quon puisse lui reprocher. 2. Aimable. 3. Paysan et, plus en général, quelquun qui nappartient pas à la classe des chevaliers. 4. Rendre public. Guillaume explique ici une des raisons dêtre de la lyrique courtoise: lamant rend publiques, grâce à ses poèmes, les vertus de la dame quil aime. 5. Limportance,limmensité. 6. Fidélité, dans le sens féodal du terme; le serment dallégeance était le serment que le vassal prêtait à son seigneur. C L É S P O U R L A N A L Y S E 1. Soulignez tous les mots, les expressions et les phrases qui se rapportent à la dame; ensuite, regroupez-les selon lun des thèmes suivants: a Aspect physique. b Grandeur morale. c Facultés de la femme. 2. Quel aspect de la femme est le plus mis en valeur? 3. Et celui du poète? 4. Soulignez les termes qui développent lidée de bonheur. 5. Sur quelle figure de rhétorique est bâtie la troisième strophe? a Antithèse. b Comparaison. c Périphrase. d Oxymore.

14 Je suis comme la licorne en extase devant la jeune fille dont elle ne détache pas son regard'. Elle est si heureuse de ce qui la tourmente, 5 qu'elle tombe pâmée 2 en son giron; on la tue alors par trahison. Et moi, de la même façon m'ont blessé à mort Amour et ma Dame, en vérité: Ils ont mon cceur, je ne puis le reprendre. 10 Dame, quand je fus devant vous et que je vous vis pour la première fois, mon coeur battit si fort qu'il est resté auprès de vous quand je partis. Alors il fut emmené sans demande de rançon 15 et enfermé dans sa douce prison dont les piliers sont faits de désir, les portes d'agréable vision et les chaînes de tendre espoir. Amour a la clé de la prison 20 et il y a mis trois portiers: le premier a pour nom Beau Semblant, Beauté ensuite en est le maître, il a mis Danger devant la porte, un sale traître, vulgaire et puant, 25 L ui est très mauvais et très scélérat. Ces trois-là sont rusés et hardis: Ils ont vite fait d'attraper un homme Qui pourrait supporter les tourments les assauts de ces geôliers ? 30 Jamais Roland ni Olivier N ont soutenu de si rudes batailles. Ils vainquirent en combattant, Mais ceux-là on les vainc en se faisant humble, Patience en est le porte-étendard. 35 En cette bataille dont je vous parle, Il n'y a de secours qu'en la pitié. Dame., je ne redouté rien autant que d'être privé de votre amour. J ai tant appris à souffrir 40 que je suis à vous par habitude; et même si cela devait vous fàcher je ne pourrais y renoncer en rien sans en garder le souvenir et sans que mon ceeur ne reste toujours en prison, et moi avec lui. Dame, puisque je ne sais pas feindre Il serait temps d'avoir pitié de moi, accablé sous un si lourd fardeau. Thibaud de Navarre

15 Comprendre et analyser 1 Vers 1-6: qu'est-ce qui arrive à la licorne? 2 Vers 7-9: qu'est-ce qui arrive au poète? 3 Vers et vers 14-15: qu'est-ce qui arrive au coeur du poète? 4 Vers 16-25: quelles sont les caractéristiques de la prison? 5 Vers 26-29: quelles sont les caractéristiques des trois gardiens? 6 Vers 30-32: qu'est-ce qui a permis à Roland et à Olivier de gagner leurs combats? 7 Vers 33-36: quelles sont, en revanche, les armes du poète? 8 Vers 37-38: de quoi le poète a-t-il le plus peur? 9 Vers 39-45: le cœur du poète pourra-t-il jamais être libre? 10 Vers 46-48: que demande finalement le poète à la dame qu'il aime? 11 Pourquoi peut-on affirmer que ce poème est un bon exemple de poésie courtoise? 12 De combien de vers chaque strophe est-elle formée? Comment s'appelle ce type de strophe? 13 Comment s'appelle le procédé rhétorique qui consiste à représenter une idée abstraite (ici Beau Semblant, Beauté,Danger) par une personnification?

16 Ni vous sans moi, ni moi sans vous Le jour du départ du roi, Tristan est revenu dans le bois, Sur le chemin où il savait que le cortège devait passer. 5 Il trancha par le milieu une branche de coudrier, la tailla en carré. Quand il eut paré le bâton, avec son couteau il écrivit son nom. Si la reine y fait attention 10 (elle faisait toujours bonne garde, car il était arrivé une autre fois quelle lavait aperçu), elle reconnaîtra le bâton de son ami quand elle le verra. Cétait le résumé de la lettre 15 quil lui avait mandée: que longuement il avait séjourné et attendu là pour épier et pour savoir comment il pourrait la voir, 20 car il ne pouvait vivre sans elle: il en était deux comme du chèvrefeuille qui sattachait au coudrier: lorsque il sest enlacé 25 autour de la branche, ils peuvent bien vivre ensemble, mais si on voulait les séparer, le coudrier mourrait bientôt et le chèvrefeuille également. «Belle amie, il en est ainsi de nous: 30 Ni vous sans moi, ni moi sans vous!» Marie de France C L É S P O U R L A N A L Y S E 1. Ce texte peut être divisé en deux parties: a vers ………-………(narration). b vers ………-………(le chèvrefeuille). 2. Un narrateur ne raconte pas toujours les faits dans lordre de leur déroulement. Cest le cas de ce passage, qui présente des anticipations (prolepses) et des retours en arrière (analepses). Repérez les différents événements qui sont mentionnés dans cet extrait, puis remettez-les dans lordre chronologique. 3. Que symbolise le chèvrefeuille? Pouvez-vous trouver des points communs avec la ronce mentionnée à la fin du texte précédent? 4. «Ni vous sans moi, ni moi sans vous». Quel autre vers reprend le même thème?


Télécharger ppt "Lamour courtois, plaisir ou souffrance? Le Moyen Âge."

Présentations similaires


Annonces Google