La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Présentation N°131 Les différents acteurs du commerce international.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Présentation N°131 Les différents acteurs du commerce international."— Transcription de la présentation:

1 Présentation N°131 Les différents acteurs du commerce international

2 Présentation N°132 Les Institutions internationales Les blocs é conomiques Le dispositif fran ç ais Les différents acteurs du commerce international

3 Présentation N°133 Le GATT (General Agreement on Tariffs and Trade) a é t é mis en place en 1948, apr è s la seconde guerre mondiale, afin de lib é raliser le commerce entre les nations, durement malmen é par les mesures protectionnistes r é sultant de la guerre. Les institutions internationales

4 Présentation N°134 Le GATT é tait un accord international, et non une organisation. Par le biais de n é gociations multilat é rales, il devait d é finir des r è gles de bonne conduite pour le commerce international. Le GATT reposait sur deux principes fondamentaux : le libre- é change et le multilat é ralisme des n é gociations. La derni è re des sept grandes n é gociations ( « Rounds » ) qui se sont d é roul é es sous ses auspices, l'Uruguay Round ( ) a notamment mis en place l'OMC. Les institutions internationales

5 Présentation N°135 L Organisation Mondiale du Commerce a é t é cr éé e le 1er janvier 1995, apr è s la clôture de l Uruguay Round. C'est un organe intergouvernemental (150 membres en 2006), avec un statut identique à celui du FMI et de la Banque Mondiale. Il a repris le personnel, le si è ge (Gen è ve), les responsabilit é s et les ressources du GATT. Les institutions internationales

6 Présentation N°136 Au contraire du GATT qui avait é t é fond é par les grandes nations industrialis é es apr è s la guerre, l OMC a é t é mise en place avec les pays en voie de d é veloppement (notamment les pays é mergents). Extension à tous les domaines du commerce international des r è gles du GATT : le libre- é change devient le principe de base du commerce mondial. Mise en place de n é gociations commerciales multilat é rales permanentes : les « Rounds » sont donc supprim é s. Les institutions internationales

7 Présentation N°137 Les institutions internationales Le FMI Fonds monétaire international a été créé en 1945, après les accords de la conférence monétaire et financière de Bretton Woods. Basé à Washington, il regroupe actuellement 156 pays membres.

8 Présentation N°138 Les institutions internationales Le FMI peut accorder des facilités de paiement et des conseils économiques pour que la correction des déséquilibres ne se fasse pas au détriment de la richesse du pays. Ces facilités de paiement ne sont accordées que si le pays bénéficiaire met en oeuvre un plan de rééquilibrage de ses finances publiques. Le FMI tente également de pousser les Etats à une plus grande convergence et stabilité des systèmes monétaires.

9 Présentation N°139 Sous le terme Banque Mondiale sont en fait regroupées plusieurs institutions internationales : la BIRD (Banque Internationale pour la Reconstruction et le Développement), lAID (Association Internationale de Développement), la SFI (Société Financière Internationale), et lAMGI (Agence Multilatérale de Garantie des Investissements). Leurs buts est daider léconomie des pays en voie de développement Les institutions internationales

10 Présentation N°1310 Les institutions internationales La BIRD, créée en 1945 à Bretton Woods, et sa filiale lAID, veulent aider les PVD en leur proposant des ressources financières adaptées, en finançant des projets de développement (agriculture, infrastructures, scolarisation...), et en prodiguant des conseils. La SFI, créée en 1956, développe des projets dans les PVD, afin de promouvoir les entreprises privées, en finançant ainsi les projets viables du secteur privé, et recherche des investisseurs et dautres prêteurs. LAMGI, créée en 1988, cherche à développer les investissements vers les PVD, en garantissant les risques monétaires voire politiques, et en apportant des conseils aux investisseurs.

11 Présentation N°1311 Les institutions internationales La Banque Mondiale a notamment établi des règles de passation des marchés. Ces marchés sont ouverts à la concurrence internationale (bien que les investisseurs locaux soient spécialement encouragés), et dune ampleur suffisante pour attirer les investisseurs. Les petites entreprises ont accès à des appels doffres divisés en part. Lavis de passation de marché est publié dans les grands médias nationaux, voire internationaux, au moins 45 jours avant la sélection des propositions. Il informe du nom de lorganisme gérant lappel doffre, du bénéficiaire, de la nature des fournitures et travaux, de la date à laquelle lappel sera rendu public.

12 Présentation N°1312 Les Institutions internationales Les blocs é conomiques Le dispositif fran ç ais Les différents acteurs du commerce international

13 Présentation N°1313 Les blocs économiques régionaux Aujourd'hui, plus de 140 accords bilatéraux ou multilatéraux ont été notifiés au GATT et repris par l'OMC. Mais si la tendance au regroupement paraît générale, des blocs commerciaux apparaissent et cachent une très grande diversité.

14 Présentation N°1314 Les blocs économiques régionaux L É TAT D AVANCEMENT DU R É GIONALISME DANS LE MONDE Mais le mouvement est porteur : - en t é moigne la volont é des anciennes d é mocraties populaires europ é ennes à rejoindre l'UE ; - de même, l'affirmation politique des responsables des Etats riverains du Pacifique d' é riger un vaste espace de coop é ration é conomique d'ici 2010 (l'APEC). En Asie, ce sont surtout les pays é mergents du Sud-Est qui ressentent la n é cessit é de coop é rer. Les pays de l'ASEAN ont ainsi renforc é leur coop é ration é conomique en cr é ant un accord de libre é change (AFTA). En Am é rique, pratiquement tous les Etats s impliquent dans la r é gionalisation. Cependant seuls l ALENA et le MERCOSUR ont un poids r é el ou potentiel. Les autres regroupements t é moignent de la volont é de leurs membres d ouvrir leurs é conomies, et de participer à l é laboration d une grande zone de libre é change panam é ricaine.

15 Présentation N°1315 Les blocs économiques régionaux Les blocs r é gionaux sont difficilement comparables Sur le plan d é mographique : L Union europ é enne regroupe 370 millions de consommateurs, l'ALENA 386 millions. Un bloc comme la Communaut é des Cara ï bes n'en compte pas plus de 3 millions. Concernant le niveau de vie g é n é ral : Il est globalement homog è ne dans l'Union europ é enne ($ en moyenne, de $ pour la Gr è ce à $ pour le Luxembourg, soit un rapport de 1 à 4). Ce n est absolument pas le cas au sein de l'ASEAN, dans laquelle se côtoient Singapour (PIB/hab. de $32 000) et l'Indon é sie ($320), soit un rapport de 1 à Population en millions dhabitants PNB/hab. ($)

16 Présentation N°1316 Les blocs économiques régionaux. Les blocs r é gionaux sont difficilement comparables Au niveau du volume des é changes : L Union europ é enne contribue à pr è s de 40% des é changes commerciaux internationaux, et l ALENA à pr è s de 25%. L UEMOA (Afrique de l Ouest) ne participe aux é changes participe qu à hauteur de 0,2%. Au niveau de la part dans les é changes : L'ALENA a un PIB cumul é de plus de 6000 milliards de dollars. Celui du March é Commun d Am é rique Centrale p è se moins de 40 milliards Concernant la volonté dintégration : Des blocs comme lUnion européenne ou le MERCOSUR ont prévu une intégration économique et monétaire (voire politique à terme). LALENA ou lASEAN n'ambitionnent que de construire une zone de libre-échange.

17 Présentation N°1317

18 Présentation N°1318 Les Institutions internationales Les blocs é conomiques Le dispositif fran ç ais Les différents acteurs du commerce international

19 Présentation N°1319 Le dispositif français à lexport Outre les prestations naturellement disponibles auprès du secteur privé (cabinets de conseil, avocats...), la France possède un des réseaux daides au développement international entreprises des plus complets. Ce réseau public et parapublic veut apporter aux entreprises un soutien autant en amont quen aval de la démarche export.

20 Présentation N°1320 Le dispositif français à lexport

21 Présentation N°1321 Le dispositif français à lexport


Télécharger ppt "Présentation N°131 Les différents acteurs du commerce international."

Présentations similaires


Annonces Google