La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Introduction à lÉthique environnementale Photos: Mary Mattingly, Second Nature.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Introduction à lÉthique environnementale Photos: Mary Mattingly, Second Nature."— Transcription de la présentation:

1 Introduction à lÉthique environnementale Photos: Mary Mattingly, Second Nature

2 Est-ce un devoir moral de sortir le bac vert? Amande de 160$ = devoir légal (rêglement municipal) moral Pourquoi faut-il protéger lenvironnement? Pour les générations futurs? Parce que tous les êtres vivants qui composent la nature méritent un certain respect? Parce que lenvironnement possède une valeur morale intrinsèque? Léthique environnementale est née dans les années 1970 dune prise de conscience des risques environnementaux (nucléaire, pollution…) et de loriginalité des problèmes rencontrés (mondialisés + long terme). « En plus des êtres humains, la nature (ou des partie quelconques de la nature) a-t-elle une valeur intrinsèque? Telle est la question théorique centrale en éthique environnementale. » J.B. Callicott

3 Introduction à léthique environnementale 1- Léthique anthropocentrique 2- Léthique biocentrique 3- Léthique écocentrique

4 Quest-ce que lanthropocentrisme? = lhomme est le centre (de la nature), la mesure de toute chose Il doit essayer « de se rendre comme maîtres et possesseur de la nature » (Descartes) Il doit « dominer sur les poissons de la mer, les oiseaux du ciel, les bestiaux, toutes les bêtes sauvages et toutes les bestioles qui rampent sur la terre » (Genèse I,26) Lanthropocentrisme est-il vrai ou faux? Cest plutôt un jugement de valeur adossé à une conception métaphysique

5 Pourquoi lanthropocentriste devrait-il se soucier de lenvironnement? La pollution est mauvaise pour la santé, le réchauffement climatique va produire des inondations de zones habitées etc… = conséquentialisme (utilitarisme des intérêt ou des préférences humaines). = déontologisme: les hommes ont un droit à vivre dans un environnement sain. La nature na pas de valeur intrinsèque, mais une valeur instrumentale. Elle nest pas non plus respectable. = écologie [éco = maison] humaniste ou superficielle

6 Justice et climat Externalités positives = économies externes. Ex. abeilles : service gratuit de pollinisation. Externalité négative = déséconomies externes. Ex. pollution; insecticide: - de pollinisation, - doiseaux Justice = partage équitable dune ressource (gâteau) Devrait-on partager les émissions de GES? Si latmosphère était un gâteau: , + 2°C, 7 milliards dhumains… Au rythme actuel, les canadiens pourrait encore tenir… 5 ans! Externalité positiveExternalité négative ActeurNest pas compenséNa pas à le supporter TiersNa pas à payerNest pas compensé

7 Faut-il préserver la beauté de la nature? Faut-il empêcher ce barrage hydroélectrique au motif quil défigurerait ce paysage? = anthropocentrisme conséquentialiste de la valeur esthétique. Les générations futures apprécieront-elles ce paysage naturelle ( sauvage)? Relativisme ou réalisme des valeurs esthétiques? + valeur cognitive = la nature est aussi une source de connaissance (argument pour la biodiversité)

8 Plan de la séance 1- Léthique anthropocentrique 2- Léthique biocentrique 3- Léthique écocentrique

9 Quest-ce que le biocentrisme? La communauté morale doit sélargir pour inclure tous les être vivants (animaux, plantes, mais pas les montagnes). Tout être vivant a une dignité propre, quelle que soit son utilité pour lhomme. il a « un droit égal à vivre et à sépanouir » (A. Naess). = déontologisme. La biodiversité a une valeur intrinsèque. Peut-on prouver lexistence de cette valeur ? À quoi le Cyprinodon diabolis est-il bon? Edwin Pister: « Et vous, à quoi êtes-vous bon? » «Bien des gens souhaitent avoir une valeur instrumentale – souhaitent être utiles à leur famille. Mais lors même que nous ne serions bons à rien, nous continuons de croire, en dépit de cela, que nous avons encore quelques droits à lexistence, à la liberté, à la recherche du bonheur.(…) La dignité humaine et le respect quelle commande sont ultimement fondés dans le fait que nus revendiquions la possession dune valeur intrinsèque.» J.B Callicott

10 Un arbre a-t-il une valeur (morale) intrinsèque? Il ne souffre pas. Mais il a des besoins (eau, lumière, température, sol…) et une capacité à vivre. Il possède une sorte dintérêt à sépanouir. = un bien intrinsèque ou une simple métaphore? Principe de non malfaisance surérogatoire: il ne faut pas endommager un être vivant quand on peut léviter Arne Naess ( ), fondateur de lécologie profonde (écologie superficielle)

11 Les cercles de la moralité Hommes mâles, citoyens libres Êtres humains Êtres sensibles (zoosphère) Êtres vivants (biosphère) Environnement (écosphère)

12 Plan de la séance 1- Léthique anthropocentrique 2- Léthique biocentrique 3- Léthique écocentrique

13 Quest-ce qui cloche avec le biocentrisme? Un acarien, une levure ou une bactérie ont-ils vraiment une valeur intrinsèque? Est-il mal de se brosser les dents? Faut-il couper un gros arbre pour favoriser des plus petits, la moisissure et les champignons? Un hêtre est-il un être? Une forêt peut être en fait un seul organisme (rhizome). La nature nest pas une somme dindividus distincts: cest une totalité unifiée (= principe holiste)

14 Quest-ce que lécocentrisme (ou léthique de la terre)? Un écosystème a une valeur morale intrinsèque Car cest une interconnexion entre des composantes biotiques et abiotiques solidaires (ex : un marécage). « Une chose est juste lorsquelle tend à préserver lintégrité, la stabilité et la beauté de la communauté biotique. Elle est injuste lorsquelle tend à autre chose. » Aldo Leopold, forestier américain, Léthique environnementale doit élargir « le champ de considération morale tel quil a été délimité par la tradition afin dy inclure le monde naturel (…). Dans cette mesure, le concept de valeur intrinsèque doit être tenu pour tout aussi important que celui de valeur instrumentale, sans oublier lindispensable concept de valeur systémique. » Holmes Rolston III, (né en 1932).

15 Une montagne a-t-elle une valeur (morale) intrinsèque? Oui, pour les religions animistes (=valeur spirituelle). Mais elle na pas de sensibilité ni dintérêt à vivre. Lien avec le passé : elle est là depuis très très longtemps. Principe «conservateur»: il faut respecter ce qui est vieux. Mais il sagit probablement danthropocentrisme caché: nous « respectons » la montagne pour son « charisme », pour sa valeur esthétique (sublime).


Télécharger ppt "Introduction à lÉthique environnementale Photos: Mary Mattingly, Second Nature."

Présentations similaires


Annonces Google