La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Colloque de la Société Nationale Des Parcs Zoologiques du 9 octobre au 11 octobre 2013 « Éthique et Législation, quel avenir pour les parcs ? » « Éthique.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Colloque de la Société Nationale Des Parcs Zoologiques du 9 octobre au 11 octobre 2013 « Éthique et Législation, quel avenir pour les parcs ? » « Éthique."— Transcription de la présentation:

1 Colloque de la Société Nationale Des Parcs Zoologiques du 9 octobre au 11 octobre 2013 « Éthique et Législation, quel avenir pour les parcs ? » « Éthique et Législation, quel avenir pour les parcs ? » « Éthique et Législation, quel avenir pour les parcs ? »

2 Estelle Barbeau, Pôles Science et Nature du Conseil Général des Deux-Sèvres. Colloque de la Société Nationale Des Parcs Zoologiques du 9 octobre au 11 octobre 2013 « Éthique et Législation, quel avenir pour les parcs ? » Éthique et pédagogie Intérêts et limites de la pédagogie Sensibiliser le public, mythe ou réalité ?

3 La « Pédagogie » ?

4 Lensemble des méthodes utilisées pour EDUQUER Désigne lart dEDUQUER. Rassemble les méthodes et pratiques denseignement et déducation. Aptitudes à transmettre (Le Robert) Lensemble des méthodes utilisées pour EDUQUER (Larousse*) Science de léducation (dictionnaire en ligne)

5 La véritable interrogation ?

6 Quel(s) objectif(s) avons nous ?

7 AGIR

8 Processus dapprentissage

9 Selon Piaget, il survient lorsque les éléments de lenvironnement de lindividu nécessitent ladaptation ou la restructuration des schèmes.

10 Processus dapprentissage Réorientation de ses cheminements.

11 Processus dapprentissage E.Lémery

12 Processus dapprentissage Temps Niveau B A C D

13 Processus dapprentissage Temps Niveau B C D SENSIBILISER A : Je ne suis pas sensible au sujet, cela ne mévoque rien… A

14 Processus dapprentissage Temps Niveau B C D SENSIBILISER B : Cela me questionne, je minterroge un peu ou encore… A INFORMER

15 Processus dapprentissage Temps Niveau B C D CONSCIENTISER C : Je comprends mais jai encore besoin de HIERARCHISER, « Que cela fasse SENS » A CONSCIENTISER

16 Processus dapprentissage Temps Niveau B C D D : Je suis capable de faire des choix et je peux donc AGIR A EDUQUER

17 L'approche cognitive L'approche sensorielle L'approche affective L'approche pragmatique L'approche morale ou éthique L'approche spiritualiste L'approche expérientielle L'approche coopérative L'approche interdisciplinaire L'approche critique L'approche réflexive « Les différentes approches éducatives en Éducation à lenvironnement» (selon Lucie sauvé) Bloc notes

18 Ce qui relève du sensible… Approche sensorielle Il s'agit de développer la capacité de capter par les sens (d'évaluer, d'apprécier) les caractéristiques du milieu de vie ou dun animal. la vision, laudition, lodorat, le toucher, le goût…

19 Ce qui relève du sensible… Approche imaginaire Il s'agit de permettre la transposition d images voire leurs interprétations.

20 Ce qui relève du « faire »… Lapproche expérientielle -Il s'agit d'apprendre par le contact direct avec des situations concrètes, réelles. - L'approche expérientielle est souvent associée à la pédagogie de terrain et à la pédagogie de découverte.

21 Ce qui relève de l acquisition de connaissance directe Lapproche cognitive Il sagit dacquérir des connaissances ou développement d'habilités cognitives.

22 Ce qui relève du « questionnement » Lapproche réflexive -Il s'agit d'apprendre par lexpérimentation, de réfléchir sur l'activité ou l'action entreprise, dexpérimenter, dinvestir […]".

23 Ce qui relève du « faire ensemble » Lapproche coopérative L'apprentissage se fait ensemble, les uns avec les autres, les uns des autres. On forme une petite communauté d'apprentissage, entre élèves, mais aussi avec les enseignants, les parents, les amis de la communauté.

24 Ce qui relève du « faire des choix » Lapproche critique L'un des aspects importants de l'apprentissage est celui de porter un regard critique sur les réalités de l'école par exemple, du milieu de vie, de l'environnement en général, de façon à saisir les aspects positifs (à apprécier) et les aspects négatifs (à améliorer). L'approche critique est une condition essentielle pour amener les changements qui s'imposent.

25 Processus dapprentissage Temps Niveau B C D SENSIBILISER B : Cela me questionne, je minterroge un peu ou encore… A INFORMER A : Je ne suis pas sensible au sujet, cela ne mévoque rien… CONSCIENTISER EDUQUER C : Je comprends mais jai encore besoin de HIERARCHISER, « Que cela fasse SENS » D : Je suis capable de faire des choix et je peux donc AGIR

26 « Éthique et Législation, quel avenir pour les parcs ? » Éthique et pédagogie

27 La question de léthique -Face au défi de lurgence écologique © Le Parisien

28 La question de léthique -Face au défi de lurgence écologique -Lérosion de la Biodiversité

29 La question de léthique -Face au défi de lurgence écologique -Lérosion de la Biodiversité -Appuyé par lœuvre de Hans JONAS

30 La question de léthique - Face au défi de lurgence écologique - Lérosion de la Biodiversité -Appuyé par lœuvre de Hans JONAS - Risque de développer une morale DOGMATIQUE (Jickling & al.)

31 La question de léthique Face au défi de lurgence écologique -Lérosion de la Biodiversité -Appuyé par lœuvre de Hans JONAS -Risque de développer une morale DOGMATIQUE -Louis ESPINASSOUS sinsurge « contre la culpabilisation »

32 La question de léthique Face au défi de lurgence écologique -Lérosion de la Biodiversité -Appuyé par lœuvre de Hans JONAS -Risque de développer une morale DOGMATIQUE -Louis ESPINASSOUS sinsurge « contre la culpabilisation » -Nos pratiques

33 La question de léthique -Face au défi de lurgence écologique -Lérosion de la Biodiversité -Appuyé par lœuvre de Hans JONAS -Risque de développer une morale DOGMATIQUE -Louis ESPINASSOUS sinsurge « contre la culpabilisation » - Nos pratiques -Finalité éthique le système S.T.A.R. élaboré par louis GOFFIN (Solidarité, Tolérance, Autonomie et Responsabilité)

34 La question de léthique -Face au défi de lurgence écologique -Lérosion de la Biodiversité -Appuyé par lœuvre de Hans JONAS -Risque de développer une morale DOGMATIQUE -Louis ESPINASSOUS sinsurge « contre la culpabilisation » -Nos pratiques -Finalité éthique le système S.T.A.R. élaboré par louis GOFFIN - Prendre conscience de ses propres représentations et de leurs impacts pédagogiques

35 La question de léthique - Prendre conscience de ses propres représentations et de leurs impacts pédagogiques On peut définir quatre catégories correspondant à autant de conceptions de l'environnement (Jacques Theys, L'environnement à la recherche d'une définition, IFEN, juin 1993.) a) conception naturaliste et technicienne: L'environnement est un domaine technique étudié par les scientifiques où domine l'étude de la nature et l'écologie. Dans ces études entre tout ce qui perturbe, dont les pollutions. b) conception éthique: Les valeurs environnementales, comme le respect du vivant, la solidarité, la convivialité, sont prioritaires. Elles déterminent des règles de conduite individuelles et collectives. c) conception pratique: L'environnement est le cadre de la vie quotidienne où s'expriment les aspirations de notre civilisation., Cette conception pragmatique insiste sur la qualité de la vie et les nuisances qui peuvent altérer cette qualité. d) conception politique et sociale: Elle met l'accent sur la participation des citoyens à la gestion de l'environnement. Les débats éthiques ont mis à jour diverses approches de la nature : anthropocentrée, biocentrée (Paul Taylor) ou écocentrée.

36 Merci.


Télécharger ppt "Colloque de la Société Nationale Des Parcs Zoologiques du 9 octobre au 11 octobre 2013 « Éthique et Législation, quel avenir pour les parcs ? » « Éthique."

Présentations similaires


Annonces Google