La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1-1 ECN-1000: Principe de microéconomie Automne 2009 Philippe Barla Université Laval Acétates adaptés de Bernard Fortin, Patrick Fournier, Tiana Rambeloma.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1-1 ECN-1000: Principe de microéconomie Automne 2009 Philippe Barla Université Laval Acétates adaptés de Bernard Fortin, Patrick Fournier, Tiana Rambeloma."— Transcription de la présentation:

1 1-1 ECN-1000: Principe de microéconomie Automne 2009 Philippe Barla Université Laval Acétates adaptés de Bernard Fortin, Patrick Fournier, Tiana Rambeloma (Université Laval)

2 1-2 Chapitre 1 Quest-ce que léconomique?

3 1-3 Menu 1.Définition de léconomique 2.Comment léconomiste analyse les choix? 3.Les trois questions de la micro 4.Aspects méthodologiques

4 Définition de léconomique

5 1-5 Léconomique étudie comment une société, une organisation, un ménage ou un individu fait des choix pour satisfaire au mieux ses besoins (ou atteindre ses objectifs) face à des contraintes de rareté. Léconomique étudie également les interactions entre les agents économiques lorsquils font ces choix. Besoins + Rareté Choix

6 1-6

7 1-7 La décision dAir Transit Une firme de vol nolisé Air Transit opère un vol le 20 décembre de Québec à Varadero. Elle affecte à ce vol un Airbus A-320 de 300 places. La structure des coûts de ce vol est la suivante: les coûts salariaux (équipage) sont de 5000$, les frais daéroport 1500$, les frais de location de lavion de 15000$, les coûts de carburant 4000$, les autres coûts de 3000$. Soit un coût total de 28500$ ou encore 94.99$ par siège (i.e /300). A cela, il faut ajouter 27$ par passager pour les repas, collations et carburant supplémentaire. Le prix de vente des billets est fixé au départ à 300$. a) Le 1 er décembre, 120 billets ont été vendus. Un consolidateur Voyages-Soleil propose d'acheter un lot de 70 places à 100 $ (offre non négociable). Air Transit anticipe que jusqu'au 20 décembre, elle pourrait encore vendre 80 billets au prix moyen de 250 $. Dans ces conditions, Air Transit doit-elle accepter l'offre de Voyage-Soleil? b) Le 15 décembre, il reste 30 places de libres pour ce vol. Le consolidateur propose maintenant d'acheter 10 places à 80 $. Air Transit prévoit que jusqu'au 20 décembre elle pourrait encore vendre 25 billets au prix moyen de 160 $. Dans ces conditions, Air Transit doit-elle accepter l'offre de Voyage-Soleil?

8 Comment léconomiste analyse les choix? Besoin + Rareté Choix

9 1-9 Lanalyse économique de la prise de décision Les agents sont rationnels dopportunité

10 1-10 Le coût dopportunité Choisir = renoncer aux autres options possibles Le coût dopportunité dun choix = la meilleure possibilité à laquelle il a fallu renoncer en faisant ce choix.

11 1-11 Le coût dopportunité Souvent on va exprimer le coût dopportunité en unité monétaire. Dans ce cas, le coût dopportunité (exprimé en $) est la valeur de la meilleure possibilité dont on se prive par cette décision.

12 1-12 Le coût dopportunité Concept fondamental pour comprendre les décisions… …mais aussi pour prendre de bonnes décisions. Concept difficile à maîtriser…la pratique est essentielle ! Coût dopportunité est la valeur de la meilleure possibilité dont on se prive par cette décision.

13 1-13 Exemple 1: le vrai coût dun Mars ? 1$ en poche Prix = 1$ Prix = 0.5 $ la banane

14 1-14 Exemple 2: Quel est le coût dune année universitaire?

15 1-15 Exemple 3: Céline Vous achetez un billet 150$ pour aller voir Céline Dion. Le jour du concert, on vous propose de racheter votre billet 350$. Quel est le coût dopportunité? En fait deux décisons: –1. Acheter le billet: c.o. = 150$ –2. Utiliser le billet: c.o.= 350$ (+ le temps)

16 1-16 En résumé…

17 1-17 Retour sur la décision dAir Transit – Calculez les coûts dopportunité (explicites + implicites). Quelles sont les ressources « rares ». Une firme de vol nolisé Air Transit opère un vol le 20 décembre de Québec à Varadero. Elle affecte à ce vol un Airbus A-320 de 300 places. La structure des coûts de ce vol est la suivante: les coûts salariaux (équipage) sont de 5000$, les frais daéroport 1500$, les frais de location de lavion de 15000$, les coûts de carburant 4000$, les autres coûts de 3000$. Soit un coût total de 28500$ ou encore 94.99$ par siège (i.e /300). A cela, il faut ajouter 27$ par passager pour les repas, collations et carburant supplémentaire. Le prix de vente des billets est fixé au départ à 300$. a) Le 1 er décembre, 120 billets ont été vendus. Un consolidateur Voyages-Soleil propose d'acheter un lot de 70 places à 100 $ (offre non négociable). Air Transit anticipe que jusqu'au 20 décembre elle pourrait encore vendre 80 billets au prix moyen de 250 $. Dans ces conditions, Air Transit doit-elle accepter l'offre de Voyage-Soleil? b) Le 15 décembre, il reste 30 places de libres pour ce vol. Le consolidateur propose maintenant d'acheter 10 places à 80 $. Air Transit prévoit que jusqu'au 20 décembre elle pourrait encore vendre 25 billets au prix moyen de 160 $. Dans ces conditions, Air Transit doit-elle accepter l'offre de Voyage-Soleil?

18 1-18 Coût dopportunité = coût monétaire + coût du temps En économie des transports, on parle de « coût généralisé » de transport c.g.= p + t avec : la valeur du temps OU

19 1-19 Lanalyse marginale Les décisions sont prises en comparant les coûts et les bénéfices spécifiquement engendrés par la décision. On va pousser ce principe à lextrême en raisonnant à la marge. On va examiner les coûts et bénéfices dune très petite variation dans une décision. On va alors parler de coût marginal et de bénéfice marginal.

20 1-20 La vision de léconomiste des choix 1. Les agents sont rationnels: adoptent les décisions qui leurs procurent plus de bénéfices que de coûts. 2. Les décisions sont basées sur le coût dopportunité total. 3. Lanalyse se fait à la marge.

21 Les trois questions de la micro Quoi produire? Quels Biens et Services produire? Et en quelle quantité? Nbr. de fabriques6152 Nbr. travailleurs Valeur des livraisons (% manufacturier)10%6.8% Évolution de lindustrie des pâtes et papiers au Québec Source: Bilan annuel de conformité environnementale, MDDEP

22 1-22 Comment produire les biens et services? Quelle combinaison de facteurs choisir pour produire les biens et services?

23 1-23 Pour qui produire les biens et services? Dans une économie de marché, la quantité de Biens et Services achetée par un individu dépend du revenu quil gagne. – La Terre rapporte un loyer. – Le Travail rapporte un salaire. – Le Capital rapporte des intérêts. – LEntrepreneuriat rapporte un profit.

24 1-24 Quatre grandes catégories dagents économiques – Les ménages – Les entreprises – Le gouvernement – Le Reste du Monde Problème fondamental: coordination des décisions de ces différents agents. Coordination des décisions

25 1-25 –Système de planification centralisée (dirigiste) Des agences de planification déterminent le quoi, comment et pour qui. –Système décentralisé basé sur les marchés Les décisions sont prises librement par les agents en fonction de signaux de prix (incluant les salaires, taux de change, taux dintérêt) envoyés par les marchés. Deux systèmes économiques (extrêmes)

26 1-26 Sous certaines conditions, ces signaux de prix reflètent bien linformation sur la rareté et la désirabilité des biens et services et conduisent donc à une affectation efficace des ressources. Système décentralisé

27 1-27 Interventions gouvernementales : -Effets sur laffectation des ressources (taxes, réglementation,…). -Effets sur la répartition des revenus et de la richesse (programmes sociaux comme aide sociale, assurance emploi, politique familiale,…). Dans la réalité, économie mixte

28 1-28

29 1-29 Énoncé positif: énoncé sur ce qui est, était ou sera. Affirmation sur lunivers dans lequel on vit. Énoncé normatif (jugement de valeur): jugement sur ce qui devrait être. Théorie économique: vise à comprendre la réalité et donc à produire des énoncés positifs vérifiables (falsifiables). Politique économique relève du normatif. 4. Aspects méthodologiques

30 1-30 Construction dun modèle: représen- tation délibérément simplifiée de la réalité dans le but dexpliquer des relations existantes entre des observations ou de prédire certains phénomènes. Méthodologie en économique

31 1-31 Modèles économiques

32 1-32 Abstrait, éloigné de la réalité ?

33 1-33 Modèles pour Air Canada: pour un juriste…

34 1-34 Pour un responsable du trafic aérien…

35 1-35 Pour un économiste…


Télécharger ppt "1-1 ECN-1000: Principe de microéconomie Automne 2009 Philippe Barla Université Laval Acétates adaptés de Bernard Fortin, Patrick Fournier, Tiana Rambeloma."

Présentations similaires


Annonces Google