La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La compréhension en lecture Dévoiler les informations implicites dun texte en réalisant des inférences.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "La compréhension en lecture Dévoiler les informations implicites dun texte en réalisant des inférences."— Transcription de la présentation:

1 La compréhension en lecture Dévoiler les informations implicites dun texte en réalisant des inférences

2 Samedi, Anaïs et Julien ont vu des lions et des tigres.

3 Puis le clown les a beaucoup fait rire.

4 Samedi, Anaïs et Julien ont vu des lions et des tigres. Puis le clown les a beaucoup fait rire. À la fin du spectacle, maman leur a demandé déteindre la télévision. Il était temps daller dormir.

5 Dévoiler les informations implicites dun texte en réalisant des inférences Les représentations de la lecture chez les élèves en difficulté Quest-ce que comprendre un texte ? Construire une représentation mentale cohérente du texte… … en établissant des liens entre les informations littérales (explicites) … en produisant des informations « manquantes » (implicites) Les grandes catégories dinférences Une classification des inférences Apprendre à comprendre Enseigner la compréhension Apprendre aux élèves à effectuer des inférences Ce que disent les programmes Ce que rapportent les études théoriques Des pistes pédagogiques

6 Les représentations de la lecture chez les élèves en difficulté Enseignant : « Quest-ce que ça veut dire, pour toi, savoir lire ? » Mickaël : « Jarrive à lire tous les mots. » Yanis : « Savoir bien lire les mots, tout ça… » Emmanuel : « Lire carrément par cœur. » (il explique par la suite que savoir lire renvoie à une bonne lecture à voix haute)

7 Les représentations de la lecture chez les élèves en difficulté Enseignant : « Quest-ce que ça veut dire, pour toi, savoir lire ? » Enseignant : « À ton avis, ça veut dire quoi comprendre un texte quon est en train de lire ? » Mickaël : « Ça veut dire bien avoir compris le texte… avoir compris tous les mots. » Yanis : « Ça veut dire savoir… je sais lire des mots. » Emmanuel : « À bien savoir comment est la lecture. Après on doit la réciter… comme une poésie. »

8 Les représentations de la lecture chez les élèves en difficulté Enseignant : « Quest-ce que ça veut dire, pour toi, savoir lire ? » Enseignant : « À ton avis, ça veut dire quoi comprendre un texte quon est en train de lire ? » Enseignant : « À ton avis, quest-ce quil faut faire pour comprendre un texte quon est en train de lire ? » Mickaël : «Il faut relire et relire et relire. Arrivé un moment, on comprend et on peut répondre aux questions. » Yanis : « Il faut relire et relire. Et après, si on narrive pas, on demande à la maîtresse. » Emmanuel : « On lit toujours les mêmes phrases et cest là quon comprend. »

9 Quest-ce que comprendre un texte ? Construire une représentation mentale cohérente du texte… … en établissant des liens entre les informations littérales (explicites) Compétences spécifiques Compétences linguistiques Compétences textuelles Compétences encyclopédiques Compétences stratégiques

10 La compréhension est le produit dune interaction entre un texte et un sujet. Le niveau de compréhension atteint après la lecture dépend de facteurs divers relatifs au texte, mais aussi de certaines caractéristiques du lecteur : - son système de traitement - ses compétences langagières - les capacités de sa mémoire de travail - ses connaissances générales - ses connaissances spécifiques par rapport au thème du texte - ses métaconnaissances sur la compréhension - son âge - son niveau de lecture - sa motivation (expertise - but et intentions) Quest-ce que comprendre un texte ? Construire une représentation mentale cohérente du texte…

11 La compréhension est le produit dune interaction entre un texte et un sujet. Le niveau de compréhension atteint après la lecture dépend de facteurs divers relatifs au texte, mais aussi de certaines caractéristiques du lecteur : - son système de traitement - ses compétences langagières - les capacités de sa mémoire de travail - ses connaissances générales - ses connaissances spécifiques par rapport au thème du texte - ses métaconnaissances sur la compréhension - son âge - son niveau de lecture - sa motivation (expertise - but et intentions) Quest-ce que comprendre un texte ? Construire une représentation mentale cohérente du texte…

12 Stocker et restituer Répéter, regrouper, relier pour mieux retenir

13 Ménager la mémoire de travail … en triant les informations littérales (explicites) - Il sagit dinhiber les informations sans importance, de choisir et regrouper les informations utiles (ce traitement seffectue en continu et de façon automatique) Le ciel est rose à lhorizon. Le soleil va se coucher. Léa rêvasse sous le porche de la maison, tandis que Tom est plongé dans un livre sur les gorilles. Soudain, la petite fille sécrie : - Tom ! Elle est de retour ! Son frère comprend tout de suite de quoi elle parle : la cabane magique, bien sûr ! Léa sent ces choses-là, elle ne se trompe jamais.

14 Ménager la mémoire de travail … en traitant les informations littérales (explicites) - Il sagit dinhiber les informations sans importance, de choisir et regrouper les informations utiles (ce traitement seffectue en continu et de façon automatique) Le ciel est rose à lhorizon. Le soleil va se coucher. Léa rêvasse sous le porche de la maison, tandis que Tom est plongé dans un livre sur les gorilles. Soudain, la petite fille sécrie : - Tom ! Elle est de retour ! Son frère comprend tout de suite de quoi elle parle : la cabane magique, bien sûr ! Léa sent ces choses-là, elle ne se trompe jamais.

15 Ménager la mémoire de travail … en traitant les informations littérales (explicites) … en activant la mémoire à long terme - Pour comprendre un texte, on doit être capable délaborer une représentation globale de lensemble des informations du texte, la macrostructure. Tom et Léa lèvent les yeux. Oui ! La cabane est là ! Ils se dépêchent descalader léchelle de corde. - Quelle sorte de magie allons-nous découvrir cette fois ? murmure Tom. Dans un coin sont posés les rouleaux de parchemins quils ont rapporté de leur précédent voyage.

16 Ménager la mémoire de travail … en traitant les informations littérales (explicites) … en activant la mémoire à long terme - Pour comprendre un texte, on doit être capable délaborer une représentation globale de lensemble des informations du texte, la macrostructure. Tom et Léa lèvent les yeux. Oui ! La cabane est là ! Ils se dépêchent descalader léchelle de corde. - Quelle sorte de magie allons-nous découvrir cette fois ? murmure Tom. Dans un coin sont posés les rouleaux de parchemins quils ont rapporté de leur précédent voyage. Cela suppose : - que léchelle de corde pend depuis le sol de la cabane - que cette échelle nest pas rigide - que les deux enfants montent chacun leur tour ou lun derrière lautre - quils pénètrent dans la cabane - quils découvrent les rouleaux de parchemins en observant le sol de la cabane…

17 Ménager la mémoire de travail … en traitant les informations littérales (explicites) … en activant la mémoire à long terme - Le lecteur peut utiliser ce quon appelle des scripts (stockés dans la mémoire sémantique). Il sagit dune suite dactions propres à un objectif. Exemples : - Aller au restaurant, au cinéma - Prendre le train - Fêter son anniversaire - etc…

18 Réseau sémantique Collins & Quillian animal oiseaupoisson canariautruchesaumonrequin respire mange se déplace a une peau etc... a des nageoires peut nager a des branchies etc... a des ailes a des plumes peut voler a un bec etc... petit chante jaune etc... grand ne vole pas longues pattes etc... grand carnivore peut être dangereux etc... chair rose remonte le courant se mange etc...

19 Réseau sémantique Collins & Quillian animal oiseau canari respire mange se déplace a une peau a des ailes a un bec jaune

20 Réseau sémantique Collins & Quillian animal oiseaupoisson canariautruchesaumonrequin respire mange se déplace a une peau etc... a des nageoires peut nager a des branchies etc... a des ailes a des plumes peut voler a un bec etc... petit chante jaune etc... grand ne vole pas longues pattes etc... grand carnivore peut être dangereux etc... chair rose remonte le courant se mange etc...

21 Réseau sémantique Collins & Quillian animal oiseaupoisson canariautruchesaumonrequin respire mange se déplace peut nager a des ailes a des plumes peut voler a un bec jaune grand longues pattes grand peut être dangereux chair rose se mange

22 Quest-ce que comprendre un texte ? Construire une représentation mentale cohérente du texte… … en établissant des liens entre les informations littérales (explicites) … en produisant des informations « manquantes » (implicites) « Quand Carole sest levée, sa mère lui a dit quelle devrait mettre son imperméable pour aller à lécole. » Question 1 : Où doit aller Carole ? à lécole (information explicite) Question 1 : Quel temps fait-il ? il pleut (information implicite)

23 Quest-ce que comprendre un texte ? Construire une représentation mentale cohérente du texte… … en établissant des liens entre les informations littérales (explicites) … en produisant des informations « manquantes » (implicites) Les grandes catégories dinférences 1. Les inférences nécessaires et les inférences élaboratives 2. Les inférences logiques et les inférences pragmatiques 3. Les inférences rétrogrades et les inférences antérogrades Plusieurs dimensions, non mutuellement exclusives, permettent de catégoriser les inférences.

24 Quest-ce que comprendre un texte ? Construire une représentation mentale cohérente du texte… … en établissant des liens entre les informations littérales (explicites) … en produisant des informations « manquantes » (implicites) Les grandes catégories dinférences 1. Les inférences nécessaires et les inférences élaboratives

25 Lanaphore pronominale : « Julie essayait de donner des ordres à son chien, mais jamais il ne lui obéissait. » Quest-ce que comprendre un texte ? Construire une représentation mentale cohérente du texte… … en établissant des liens entre les informations littérales (explicites) … en produisant des informations « manquantes » (implicites) Les grandes catégories dinférences 1. Les inférences nécessaires et les inférences élaboratives Exemple : les anaphores (relation de référence) Lanaphore synonymique : « Guillaume et Alison jouent dans la cour de lécole. Le garçon glisse et tombe à terre. » Lanaphore métaphorique : « Le loup entre chez la grand-mère. Le monstre la dévore. »

26 Quest-ce que comprendre un texte ? Construire une représentation mentale cohérente du texte… … en établissant des liens entre les informations littérales (explicites) … en produisant des informations « manquantes » (implicites) Les grandes catégories dinférences 1. Les inférences nécessaires et les inférences élaboratives Les inférences élaboratives ou optionnelles renforcent et enrichissent la compréhension mais ne sont pas strictement nécessaires. Exemple 1 : « Cet été, maman, mes deux sœurs et moi, nous avons pris le car et nous sommes allées au zoo. » On peut inférer que le groupe est composé de : « Maman et ses trois filles » et/ou de « Maman et ses trois enfants »

27 Quest-ce que comprendre un texte ? Construire une représentation mentale cohérente du texte… … en établissant des liens entre les informations littérales (explicites) … en produisant des informations « manquantes » (implicites) Les grandes catégories dinférences 1. Les inférences nécessaires et les inférences élaboratives Les inférences élaboratives ou optionnelles renforcent et enrichissent la compréhension mais ne sont pas strictement nécessaires. Exemple 2 : « Le géant rencontre une vieille dame. » Lintroduction de détails vestimentaires du géant, par exemple, peut venir enrichir la représentation de lévénement, mais ne constitue pas une condition nécessaire pour la compréhension.

28 Quest-ce que comprendre un texte ? Construire une représentation mentale cohérente du texte… … en établissant des liens entre les informations littérales (explicites) … en produisant des informations « manquantes » (implicites) Les grandes catégories dinférences 1. Les inférences nécessaires et les inférences élaboratives 2. Les inférences logiques et les inférences pragmatiques

29 Quest-ce que comprendre un texte ? Construire une représentation mentale cohérente du texte… … en établissant des liens entre les informations littérales (explicites) … en produisant des informations « manquantes » (implicites) Les grandes catégories dinférences 1. Les inférences nécessaires et les inférences élaboratives 2. Les inférences logiques et les inférences pragmatiques Exemple : « Marc veut pratiquer un sport le mercredi. Au centre de loisirs, on lui propose le football, le karaté et le rugby. Il est très content car il adore les sports de combat. » Inférence logique: « Marc va choisir le karaté. »

30 Quest-ce que comprendre un texte ? Construire une représentation mentale cohérente du texte… … en établissant des liens entre les informations littérales (explicites) … en produisant des informations « manquantes » (implicites) Les grandes catégories dinférences 1. Les inférences nécessaires et les inférences élaboratives 2. Les inférences logiques et les inférences pragmatiques Exemple 1 : « Le chat de Paul est venu sasseoir sur le canapé. Maman est arrivée et la mis dehors avec son balai. » Les inférences pragmatiques nous permettent de faire des déductions probables, mais non certaines, fondées sur des connaissances usuelles sur le monde. Inférence probable mais non certaine : « Le chat de Paul laisse des poils sur le canapé. »

31 Quest-ce que comprendre un texte ? Construire une représentation mentale cohérente du texte… … en établissant des liens entre les informations littérales (explicites) … en produisant des informations « manquantes » (implicites) Les grandes catégories dinférences 1. Les inférences nécessaires et les inférences élaboratives 2. Les inférences logiques et les inférences pragmatiques Exemple 2 : « Sophie pédale jusquà la maison. » Les inférences pragmatiques nous permettent de faire des déductions probables, mais non certaines, fondées sur des connaissances usuelles sur le monde. Inférence probable mais non certaine : « Sophie se déplace à vélo. »

32 Quest-ce que comprendre un texte ? Construire une représentation mentale cohérente du texte… … en établissant des liens entre les informations littérales (explicites) … en produisant des informations « manquantes » (implicites) Les grandes catégories dinférences 1. Les inférences nécessaires et les inférences élaboratives 2. Les inférences logiques et les inférences pragmatiques 3. Les inférences rétrogrades et les inférences antérogrades

33 Quest-ce que comprendre un texte ? Construire une représentation mentale cohérente du texte… … en établissant des liens entre les informations littérales (explicites) … en produisant des informations « manquantes » (implicites) Les grandes catégories dinférences 1. Les inférences nécessaires et les inférences élaboratives 2. Les inférences logiques et les inférences pragmatiques 3. Les inférences rétrogrades et les inférences antérogrades Une inférence est dite rétrograde quand elle consiste à relier une information nouvelle avec une portion de texte déjà traitée. Exemple 1 : Les inférences anaphoriques sont la plupart du temps des inférences rétrogrades

34 Quest-ce que comprendre un texte ? Construire une représentation mentale cohérente du texte… … en établissant des liens entre les informations littérales (explicites) … en produisant des informations « manquantes » (implicites) Les grandes catégories dinférences 1. Les inférences nécessaires et les inférences élaboratives 2. Les inférences logiques et les inférences pragmatiques 3. Les inférences rétrogrades et les inférences antérogrades Une inférence est dite rétrograde quand elle consiste à relier une information nouvelle avec une portion de texte déjà traitée. Exemple 2 : Soudain, la petite fille sécrie : - Tom ! Elle est de retour ! Son frère comprend tout de suite de quoi elle parle : la cabane magique, bien sûr !

35 Quest-ce que comprendre un texte ? Construire une représentation mentale cohérente du texte… … en établissant des liens entre les informations littérales (explicites) … en produisant des informations « manquantes » (implicites) Les grandes catégories dinférences 1. Les inférences nécessaires et les inférences élaboratives 2. Les inférences logiques et les inférences pragmatiques 3. Les inférences rétrogrades et les inférences antérogrades Une inférence est dite antérograde quand elle permet danticiper la suite probable de lénoncé, de connecter linformation en cours de traitement avec quelque chose qui va suivre. Les anticipations rentrent dans cette catégories dinférences. Tom et Léa partent en courant et, quelques minutes plus tard, ils sarrêtent au pied du grand chêne. Ils lèvent les yeux. Oui ! La cabane est là ! Exemple :

36 Quest-ce que comprendre un texte ? Construire une représentation mentale cohérente du texte… … en établissant des liens entre les informations littérales (explicites) … en produisant des informations « manquantes » (implicites) Une classification des inférences Les inférences de lieu Les inférences de temps Mélissa sest assise sur un grand fauteuil face au miroir. À côté delle, se trouve une dame avec les cheveux mouillés. Où est Mélissa ? Maman me dit de vite finir mon dessert si je ne veux pas arriver en retard à lécole. À quel moment de la journée sommes-nous ?

37 Quest-ce que comprendre un texte ? Construire une représentation mentale cohérente du texte… … en établissant des liens entre les informations littérales (explicites) … en produisant des informations « manquantes » (implicites) Une classification des inférences Les inférences dagent Les inférences daction Après chaque concert, il range sa baguette dans son étui avant de descendre de lestrade. De qui parle-t-on ? Guillaume avait mal au ventre, maintenant… Comme il regrettait sa bêtise ! Maman entra dans sa chambre et lui demanda : « Dis-donc, Guillaume, tu naurais pas vu la boîte de chocolats que jai achetée hier ? ». Qua fait Guillaume ?

38 Quest-ce que comprendre un texte ? Construire une représentation mentale cohérente du texte… … en établissant des liens entre les informations littérales (explicites) … en produisant des informations « manquantes » (implicites) Une classification des inférences Les inférences dinstrument Les inférences de catégorie Dune main sûre, Dr Martin mit linstrument bruyant dans ma bouche. Quel instrument Dr Martin utilise-t-il? Les rouges sont croquantes et acidulées. On peut les consommer telles quelles. En revanche, les jaunes sont plutôt choisies pour faire des tartes ou des compotes. De quelle catégorie dobjets sagit-il ?

39 Quest-ce que comprendre un texte ? Construire une représentation mentale cohérente du texte… … en établissant des liens entre les informations littérales (explicites) … en produisant des informations « manquantes » (implicites) Une classification des inférences Les inférences dobjet Les inférences de sentiment Maman a choisi la plus petite de la série. Elle la remplit deau puis la pose sur lun des feux de la gazinière. Leau se met bientôt à bouillir. Je peux me mettre à table. Mon oeuf sera bientôt cuit comme je les aime. De quoi maman sest-elle servie pour la cuisson ? Andréa avait beaucoup de mal à se calmer. Elle sentait le sang lui monter aux joues, ne comprenant pas la réaction de ses camarades. Elle donna un coup de pied rageur dans un caillou, puis repartit chez elle, les poings serrés au fond des poches. Quel sentiment éprouve Andréa ?

40 Quest-ce que comprendre un texte ? Construire une représentation mentale cohérente du texte… … en établissant des liens entre les informations littérales (explicites) … en produisant des informations « manquantes » (implicites) Une classification des inférences Les inférences de cause-effet (inférer la cause) Les inférences de cause-effet (inférer leffet) Ce matin, nous avons constaté que plusieurs arbres étaient déracinés et que dautres avaient perdu leurs branches. Quest-ce qui a causé cette situation ? Le roi Midas était si joyeux quil ne tenait plus en place. Il descendit au jardin et la rampe de lescalier devint en or ; il souleva le loquet et le fer devint de lor. Lorsquil mit le pied dans le jardin, il vit les roses qui sépanouissaient. Midas les toucha du doigt. Quel fut le résultat ?

41 Quest-ce que comprendre un texte ? Construire une représentation mentale cohérente du texte… … en établissant des liens entre les informations littérales (explicites) … en produisant des informations « manquantes » (implicites) Une classification des inférences Les inférences de problème-solution (inférer une solution) Les inférences de problème-solution (inférer un problème) Pierre avait le côté de la figure tout enflé et sa dent le faisait terriblement souffrir. Comment Pierre peut-il solutionner son problème ? La direction des Monuments historiques a tout essayé, tout envisagé… Dabord on a nettoyé les façades et toutes les statues. Puis on a installé des grillages fins dans les zones de nids. On a aussi interdit aux camelots de vendre des graines. Mais comment empêcher les enfants de les nourrir ? Alors on commence à les stériliser... Quel est le problème ?

42 Apprendre à comprendre Enseigner la compréhension Michel Fayol Jocelyne Giasson

43 Apprendre aux élèves à effectuer des inférences Ce que disent les programmes « … on ne peut se contenter dexiger des élèves une compréhension des informations données littéralement dans le texte. On doit les engager à retrouver les informations implicites qui sont à leur portée (la compréhension des lacunes dun message suppose que lon dispose des connaissances permettant de les retrouver). Cela implique de la part de lenseignant un questionnement précis sur limplicite, y compris sur ce qui lui paraît le plus évident… » Programmes de 2007

44 Apprendre aux élèves à effectuer des inférences Ce que disent les programmes Ce que rapportent les études théoriques

45 Lenseignement explicite des principaux types dinférences peut permettre à lélève :

46 - de découvrir que dans chaque énoncé oral ou écrit, il y a plus dinformations non formulées que dinformations explicites,

47 Lenseignement explicite des principaux types dinférences peut permettre à lélève : - de découvrir que dans chaque énoncé oral ou écrit, il y a plus dinformations non formulées que dinformations explicites, - de prendre conscience que comprendre cest aussi se rendre compte quon na pas compris,

48 Lenseignement explicite des principaux types dinférences peut permettre à lélève : - de découvrir que dans chaque énoncé oral ou écrit, il y a plus dinformations non formulées que dinformations explicites, - de prendre conscience que comprendre cest aussi se rendre compte quon na pas compris, donc dapprendre à contrôler sa compréhension,

49 Lenseignement explicite des principaux types dinférences peut permettre à lélève : - de découvrir que dans chaque énoncé oral ou écrit, il y a plus dinformations non formulées que dinformations explicites, - de prendre conscience que comprendre cest aussi se rendre compte quon na pas compris, donc dapprendre à contrôler sa compréhension, - de développer des compétences à effectuer des inférences.

50 Des pistes pédagogiques Découvrir le concept dimplicite « Maman demande à Julien de retirer sa chemise pour quon puisse lausculter et écouter sa respiration. » 1) Quest ce que Julien doit enlever ? 2) Où se trouve Julien ?

51 Des pistes pédagogiques Découvrir le concept dimplicite « Les voila tous les six autour du bol de lait. Mes parents pensent quon ne pourra pas les garder tous. » 1) Les voila, cest qui ? De qui parle-t-on ?

52 Des pistes pédagogiques Découvrir le concept dimplicite Prélever des indices pertinents Rechercher des anomalies ou des incohérences dans des images

53

54

55 Des pistes pédagogiques Découvrir le concept dimplicite Prélever des indices pertinents Rechercher des anomalies ou des incohérences dans des images Reconstituer le contexte dune image à partir de ses détails

56

57

58

59

60 Des pistes pédagogiques Découvrir le concept dimplicite Prélever des indices pertinents Rechercher des anomalies ou des incohérences dans des images Reconstituer le contexte dune image à partir de ses détails Restituer les détails dune image à partir du contexte

61

62

63 Des pistes pédagogiques Découvrir le concept dimplicite Prélever des indices pertinents

64 Des pistes pédagogiques Découvrir le concept dimplicite Prélever des indices pertinents

65 Des pistes pédagogiques Découvrir le concept dimplicite Prélever des indices pertinents Inférer sur des supports imagés Réaliser des inférences pragmatiques… …de lieu (où sommes-nous ?) …dagent (qui est le personnage ?) …de temps (à quel moment se déroule la scène ?) …daction (que fait le personnage ?) …de cause-effet (quest-ce qui a causé cette situation ?)

66

67

68

69

70

71

72

73

74

75

76

77

78

79

80

81

82

83

84

85

86

87

88

89 Des pistes pédagogiques Découvrir le concept dimplicite Prélever des indices pertinents Inférer sur des supports imagés

90 Des pistes pédagogiques Découvrir le concept dimplicite Prélever des indices pertinents Inférer sur des supports imagés

91 Des pistes pédagogiques Découvrir le concept dimplicite Prélever des indices pertinents Inférer sur des supports imagés Comparer un énoncé oral et un support imagé Produire des inférences à partir dun énoncé oral, en se référant à une image « Dépêche-toi de manger, crie maman, et va te laver les dents, il est lheure de te coucher. »

92 Des pistes pédagogiques Découvrir le concept dimplicite Prélever des indices pertinents Inférer sur des supports imagés Comparer un énoncé oral et un support imagé Produire des inférences à partir dun énoncé oral, en se référant à une image « Merci ma grande, dit maman en embrassant Laura, tu es gentille daller au marché faire mes courses. »

93 Des pistes pédagogiques Découvrir le concept dimplicite Prélever des indices pertinents Inférer sur des supports imagés Comparer un énoncé oral et un support imagé Produire des inférences à partir dun énoncé oral, en se référant à une image « Laura revient de lécole. Comme le lui a demandé sa maman, elle fait très attention aux voitures et ne court pas dans la rue. »

94 Des pistes pédagogiques Découvrir le concept dimplicite Prélever des indices pertinents Inférer sur des supports imagés Comparer un énoncé oral et un support imagé Choisir parmi deux ou trois images celle qui correspond à un texte lu. « Vite ! Vite ! Je vais être obligé de mhabiller rapidement pour arriver à lheure à lécole. »

95 Des pistes pédagogiques Découvrir le concept dimplicite Prélever des indices pertinents Inférer sur des supports imagés Comparer un énoncé oral et un support imagé Choisir parmi deux ou trois images celle qui correspond à un texte lu. « Maman oiseau va bientôt pondre ses œufs. Avec papa oiseau, elle se dépêche de préparer le nid. »

96 Des pistes pédagogiques Découvrir le concept dimplicite Prélever des indices pertinents Inférer sur des supports imagés Comparer un énoncé oral et un support imagé Choisir parmi deux ou trois images celle qui correspond à un texte lu. « Allez, dit papa, installez-vous sur le banc, je vais vous prendre en photo. »

97 Des pistes pédagogiques Découvrir le concept dimplicite Prélever des indices pertinents Inférer sur des supports imagés Comparer un énoncé oral et un support imagé

98 Des pistes pédagogiques Découvrir le concept dimplicite Prélever des indices pertinents Inférer sur des supports imagés Comparer un énoncé oral et un support imagé

99 Des pistes pédagogiques Découvrir le concept dimplicite Prélever des indices pertinents Inférer sur des supports imagés Comparer un énoncé oral et un support imagé Produire des inférences en situations orales Inférences de lieu (où sommes-nous ?) « Papa est en train de se raser. »

100 Des pistes pédagogiques Découvrir le concept dimplicite Prélever des indices pertinents Inférer sur des supports imagés Comparer un énoncé oral et un support imagé Produire des inférences en situations orales Inférences de lieu (où sommes-nous ?) « Camille et Rémi ont trouvé un crabe en cherchant sous les rochers. Ils lont finalement attrapé avec lépuisette. »

101 Des pistes pédagogiques Découvrir le concept dimplicite Prélever des indices pertinents Inférer sur des supports imagés Comparer un énoncé oral et un support imagé Produire des inférences en situations orales Inférences dagents (qui sont les personnages ?) « Bonjour, madame. - Bonjour. Que désires-tu mon petit ? - Je voudrais une baguette et deux croissants, sil vous plaît ? »

102 Des pistes pédagogiques Découvrir le concept dimplicite Prélever des indices pertinents Inférer sur des supports imagés Comparer un énoncé oral et un support imagé Produire des inférences en situations orales Inférences dagent (qui est le personnage ?) « Jaime bien manger et jouer à la balle. Jaime bien aussi me promener avec Nicolas. Mais je crois que ce que je préfère, cest dormir dans ma niche. »

103 Des pistes pédagogiques Découvrir le concept dimplicite Prélever des indices pertinents Inférer sur des supports imagés Comparer un énoncé oral et un support imagé Produire des inférences en situations orales « Julie prend la carte et consulte le menu. Elle ne comprend pas trop ce qui est écrit, mais elle sait quelle veut commander des frites avec du ketchup. » 1) Quest-ce que Julie consulte ? 2) Où se trouve Julie ?

104 Des pistes pédagogiques Découvrir le concept dimplicite Prélever des indices pertinents Inférer sur des supports imagés Comparer un énoncé oral et un support imagé Produire des inférences en situations orales Cest mardi matin. Ludovic est à table, il ne peut pas avaler son chocolat. Il se plaint : - Jai mal au ventre ! - Tu as mangé trop de brioche au chocolat, dit sa maman. - Tu nes pas malade, ajoute son papa. Il faut te préparer pour aller à lécole. Julie et Arthur tattendent. Noublie pas ton livre de lecture ! Ce nest pas la brioche au chocolat qui donne mal au ventre à Ludovic. Non ! Cest lécole ! Le mardi, madame Tulipe, la maîtresse, fait relire au tableau toute la leçon de lecture. - Est-ce vrai que Ludovic a mal au ventre ? - A-t-il mangé trop de brioche au chocolat ? - Pourquoi papa dit-il : « Tu nes pas malade » ? - Que veut dire la phrase : « Cest lécole qui donne mal au ventre » ? - Pourquoi Ludovic a-t-il mal au ventre un mardi matin ? Que se passe-t-il de particulier ce jour-là ? Comment expliquer ce mal de ventre ? - Etc…

105 Des pistes pédagogiques Découvrir le concept dimplicite Prélever des indices pertinents Inférer sur des supports imagés Comparer un énoncé oral et un support imagé Produire des inférences en situations orales

106 Des pistes pédagogiques Découvrir le concept dimplicite Prélever des indices pertinents Inférer sur des supports imagés Comparer un énoncé oral et un support imagé Produire des inférences en situations orales

107 Des pistes pédagogiques Découvrir le concept dimplicite Prélever des indices pertinents Inférer sur des supports imagés Comparer un énoncé oral et un support imagé Produire des inférences en situations orales Produire des inférences en situations de lecture Avec un support imagé

108

109

110

111

112 Des pistes pédagogiques Découvrir le concept dimplicite Prélever des indices pertinents Inférer sur des supports imagés Comparer un énoncé oral et un support imagé Produire des inférences en situations orales Produire des inférences en situations de lecture Sans support imagé

113 Des pistes pédagogiques Découvrir le concept dimplicite Prélever des indices pertinents Inférer sur des supports imagés Comparer un énoncé oral et un support imagé Produire des inférences en situations orales Produire des inférences en situations de lecture Inférences de lieu (où sommes-nous ?) « Les lumières séteignirent lentement et Sophie sinstalla confortablement sur son siège. Maintenant, il faisait noir. Elle sourit de plaisir lorsque les premières images apparurent sur le grand écran. »

114 Des pistes pédagogiques Mettre les indices en évidence Justifier linférence « Les lumières séteignirent lentement et Sophie sinstalla confortablement sur son siège. Maintenant, il faisait noir. Elle sourit de plaisir lorsque les premières images apparurent sur le grand écran. » Inférences de lieu (où sommes-nous ?) Effectuer linférence

115 Des pistes pédagogiques Mettre les indices en évidence Effectuer linférence Justifier linférence 1) LenseignantLenseignant 2) LenseignantLes élèvesLenseignant 3) Les élèvesLenseignant 4) Les élèvesLes élèvesLenseignant 5) Les élèvesLes élèves

116 Demi-lune prépara ses affaires : un sac de provisions, une couverture et une lance. Aujourdhui était le grand jour. Il devait tuer un aigle et ramener une plume pour faire preuve de son courage. Il monta sur son cheval et se mit en route. Question 1 : Que prépare Demi-Lune ? Il prépare ses affaires : un sac de provisions, une couverture et une lance. Question 2 : Qui monte sur le cheval ? Cest Demi-Lune qui monte sur le cheval. Question 3 : Qui est Demi-Lune ? Cest un jeune indien. Question 4 : Que doit rapporter Demi-Lune ? Il doit rapporter une plume. Question 5 : À ton avis, quel âge pourrait avoir Demi-Lune ? Il a entre 12 et 15 ans.

117 Réponse Dans le texteDans ma tête dans une phrasedans plusieurs phrases dans ma tête et dans le texte dans ma tête Classification des relations entre les questions et les réponses

118 Conclusion Hiérarchiser les informations Privilégier les moments déchanges enrichir le vocabulaire enrichir les représentations mentales de chacun enrichir les métaconnaissances sur la compréhension éviter aux élèves détablir entre le texte et leurs connaissances personnelles des liens qui ne sont pas indispensables à la compréhension du texte. Ce lien les éloigne de lessentiel du texte. Jouets

119 Bibliographie GIASSON Jocelyne (1990), La compréhension en lecture, Gaëtan Morin GOLDER Caroline. GAONACH Daniel (1998), Lire & Comprendre - Psychologie de la lecture, Hachette Éducation BLANC Nathalie. BROUILLET Denis (2005), Comprendre un texte - Lévaluation des processus cognitifs, Éditions In Press BARTH Britt-Mari (2001), Lapprentissage de labstraction, Éditions RETZ FNAME (2006), Apprendre et comprendre - Place et rôle de la métacognition dans laide spécialisée, Éditions RETZ CHAUVEAU Gérard. RÉMOND Martine (1993), Lenfant apprenti lecteur, INRP, LHARMATTAN VAN GRUNDERBEECK Nicole (1994), Les difficultés en lecture - Diagnostic et pistes dintervention, Gaëtan Morin GOIGOUX Roland. CÈBE Sylvie (2006), Apprendre à lire à lécole, Éditions RETZ

120 Albums MULLER G. (2002), Devine qui fait quoi, École des loisirs MULLER G. (2004), Devine qui a retrouvé Teddy, École des loisirs HOBAN T. (2003), Que vois-tu ?, École des loisirs BRIGGS R. (1978), Le bonhomme de neige, Grasset Jeunesse MAYER M. (2000), Il y a un cauchemar dans le grenier, École des loisirs PONCELET B. (1995), Chut ! Elle lit, Seuil Jeunesse RASCAL, DUBOIS, CLAUDE (1997), Le Petit Lapin rouge, École des loisirs STEHR F. (1983), Je nai pas faim, École des loisirs

121 Sites Internet

122

123

124


Télécharger ppt "La compréhension en lecture Dévoiler les informations implicites dun texte en réalisant des inférences."

Présentations similaires


Annonces Google