La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

SFA - Journée Description automatique et perception de la musique - 23 Juin 2005 Laboratoire dAcoustique Musicale - CNRS, Université Paris 6, Ministère.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "SFA - Journée Description automatique et perception de la musique - 23 Juin 2005 Laboratoire dAcoustique Musicale - CNRS, Université Paris 6, Ministère."— Transcription de la présentation:

1 SFA - Journée Description automatique et perception de la musique - 23 Juin 2005 Laboratoire dAcoustique Musicale - CNRS, Université Paris 6, Ministère de la Culture - PARIS 1 Description automatique et perception de la musique Des sons à la musique (contribution apéritive) Michèle Castellengo

2 SFA - Journée Description automatique et perception de la musique - 23 Juin 2005 Laboratoire dAcoustique Musicale - CNRS, Université Paris 6, Ministère de la Culture - PARIS 2 « La musique est du son humainement organisé » En Musicologie le + souvent les études portent sur la partition, sur les "notes » On oublie le son En Perception les données sont issues de tests portant sur l'écoute de sons....souvent peu "musicaux" John Blacking - Le sens musical, Ed Minuit 1980 Paradoxalement:

3 SFA - Journée Description automatique et perception de la musique - 23 Juin 2005 Laboratoire dAcoustique Musicale - CNRS, Université Paris 6, Ministère de la Culture - PARIS 3 « Indexation » : le point de départ est le SON Musique Fichier sonExtraire l'organisation en partant du produit sonore Mais si musique il y a, qu'écoute-t-on au juste?

4 SFA - Journée Description automatique et perception de la musique - 23 Juin 2005 Laboratoire dAcoustique Musicale - CNRS, Université Paris 6, Ministère de la Culture - PARIS 4 Ecouter les sons ou écouter la musique?

5 SFA - Journée Description automatique et perception de la musique - 23 Juin 2005 Laboratoire dAcoustique Musicale - CNRS, Université Paris 6, Ministère de la Culture - PARIS 5 L'exemple précédent pose bien le problème de l'écoute. Le son, porteur d'un signal informant sur la source qui l'a produit, a pris le pas sur la structure musicale. Ce conflit a été longuement analysé par Pierre Schaeffer

6 SFA - Journée Description automatique et perception de la musique - 23 Juin 2005 Laboratoire dAcoustique Musicale - CNRS, Université Paris 6, Ministère de la Culture - PARIS 6 De la locomotive comme instrument dorchestre Pierre Schaeffer A la recherche d'une musique concrète. éd. du Seuil

7 SFA - Journée Description automatique et perception de la musique - 23 Juin 2005 Laboratoire dAcoustique Musicale - CNRS, Université Paris 6, Ministère de la Culture - PARIS 7 expérience d'écoute

8 SFA - Journée Description automatique et perception de la musique - 23 Juin 2005 Laboratoire dAcoustique Musicale - CNRS, Université Paris 6, Ministère de la Culture - PARIS 8 La première réaction d'un auditeur : c'est chercher du sens. Car la catégorisation des sources doit être rapide et efficace (survie!) C'EST UNE ECOUTE REFLEXE, GLOBALE C'est l'écoute habituelle, en tâche de fond des bruits de l'environnement.

9 SFA - Journée Description automatique et perception de la musique - 23 Juin 2005 Laboratoire dAcoustique Musicale - CNRS, Université Paris 6, Ministère de la Culture - PARIS 9 Mais lauditeur peut en décider autrement John CAGE

10 SFA - Journée Description automatique et perception de la musique - 23 Juin 2005 Laboratoire dAcoustique Musicale - CNRS, Université Paris 6, Ministère de la Culture - PARIS 10 est INTENTIONNELLE, décidée, choisie par lauditeur, C'est une écoute ANALYTIQUE Selon les musiques, elle peut porter : * Sur les qualités des sons (hauteur, timbre) * Sur lorganisation temporelle (plutôt rythmes) L'ÉCOUTE MUSICALE

11 SFA - Journée Description automatique et perception de la musique - 23 Juin 2005 Laboratoire dAcoustique Musicale - CNRS, Université Paris 6, Ministère de la Culture - PARIS 11 Même mélodie jouée sur 2 instruments piano violon L'ECOUTE MÉLODIQUE implique l'abstraction des qualités sonores spécifiques de l'instrument qui joue, c'est à dire l'abstraction du matériau son!

12 SFA - Journée Description automatique et perception de la musique - 23 Juin 2005 Laboratoire dAcoustique Musicale - CNRS, Université Paris 6, Ministère de la Culture - PARIS 12 Notion dabstraction notale : les « LA » "Abstraction notale" : expression de Robert Francès, in Perception de la musique, éd. Vrin, 1958

13 SFA - Journée Description automatique et perception de la musique - 23 Juin 2005 Laboratoire dAcoustique Musicale - CNRS, Université Paris 6, Ministère de la Culture - PARIS 13 Parmi les sons instrumentaux, position singulière de la voix : Du point de vue cognitif : signal important pour la vie, connu sous toutes les formes (femme, homme, enfant) Du point de vue acoustique : double source (hauteur, timbre) Du point de vue perceptif : tessiture ciblant le centre de la zone d'écoute (zone d'écriture musicale)

14 SFA - Journée Description automatique et perception de la musique - 23 Juin 2005 Laboratoire dAcoustique Musicale - CNRS, Université Paris 6, Ministère de la Culture - PARIS 14 La voix résiste au renversement temporel elle est reconnue immédiatement RVS N

15 SFA - Journée Description automatique et perception de la musique - 23 Juin 2005 Laboratoire dAcoustique Musicale - CNRS, Université Paris 6, Ministère de la Culture - PARIS 15 Un indice de reconnaissance inattendu :

16 SFA - Journée Description automatique et perception de la musique - 23 Juin 2005 Laboratoire dAcoustique Musicale - CNRS, Université Paris 6, Ministère de la Culture - PARIS 16 Malgré la structure formantique du spectre (voyelles) la voix parfaitement stable n'était pas reconnue. L'instabilité (ici, vibrato)

17 SFA - Journée Description automatique et perception de la musique - 23 Juin 2005 Laboratoire dAcoustique Musicale - CNRS, Université Paris 6, Ministère de la Culture - PARIS 17 Interpréter le vibrato en contexte A B C D

18 SFA - Journée Description automatique et perception de la musique - 23 Juin 2005 Laboratoire dAcoustique Musicale - CNRS, Université Paris 6, Ministère de la Culture - PARIS 18 Une nouvelle catégorie sonore à indexer! Adriano Banchieri

19 19 N° 4 - Pierre Schaeffer* N° 7 - LAM (DEA G. Cohen) N° 12 - Sons base Mc Gill N° 14 - id N° 15 et 16 - IRCAM N° 17 - M. Castellengo** N° 18 - Adriano Banchieri*** Source des sons (par diapositive) * Solfège de lobjet sonore ; CD2-ex 7 - INA-GRM éditeurs, 1988 ** Fusion or separation : from vibrato to vocal trill. Proc. of the SMAC 93, Stockholm p *** Festiva nella sera del Giovedi Grasso avanti cena "Capricciata-Contrappunto bestiale"; Concerto Italiano, dir. Rinaldo Alessandrini (opus naïve) 2'17; extrait reproduit dans le CD de l'ouvrage de Jean-claude Lebensztejn "Miaulique", Editions Le Passage, Paris 2002.


Télécharger ppt "SFA - Journée Description automatique et perception de la musique - 23 Juin 2005 Laboratoire dAcoustique Musicale - CNRS, Université Paris 6, Ministère."

Présentations similaires


Annonces Google