La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

REFORME DU SYSTÈME DE RECHERCHE les mises au point qui simposent 1.La situation nest pas si noire ! 2.Aucun risque que rien ne change ! 3.Evaluation indépendante.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "REFORME DU SYSTÈME DE RECHERCHE les mises au point qui simposent 1.La situation nest pas si noire ! 2.Aucun risque que rien ne change ! 3.Evaluation indépendante."— Transcription de la présentation:

1 REFORME DU SYSTÈME DE RECHERCHE les mises au point qui simposent 1.La situation nest pas si noire ! 2.Aucun risque que rien ne change ! 3.Evaluation indépendante ou dispositif de contrôle ? 4.Lautonomie scientifique : une norme internationale Yves Langevin président de la conférence des présidents de section du Comité national de la recherche scientifique

2 Nicolas Sarkozy (28/01/2008) La place de notre pays dans la construction de la connaissance humaine est menacée 1.La France est 5ème, soit mieux que son classement au PNB: 6ème 2. En terme de retour sur investissement, la France fait 3 fois mieux que le Japon, 1,7 fois mieux que les USA !!! Production scientifique 2006 Les Echos (A. Perez, 01/2007) nombre PNB % en G$ articles darticles (G$) R & D R & D par G$ R&D USA ,60% Japon ,15% 137, RFA ,52% 49, UK ,88% France ,16% 31, analyse en productivité La situation nest pas si noire ! Depuis 1 an : campagne sur la « situation catastrophique » du système de recherche français (Les Echos, Shangaï…)

3 2. Aucun risque que « rien ne change » ! les réformes engagées (LOPR + LRU) modifient déjà en profondeur le paysage de la recherche : relativement peu de financements sur projet (régions, Europe…), rôle majeur des organismes : le financement sur projet (ANR : 930 M) représente lessentiel du disponible pour la recherche baisse des moyens récurrents / montée des charges le rôle des opérateurs de recherche est en retrait multiplication des acteurs (PRES, RTRA, Campus…) Une analyse critique simpose avant daller plus loin - impact sur le fonctionnement des unités ? - impact sur la production scientifique ?

4 3. évaluation indépendante ou dispositif de contrôle ? Nicolas Sarkozy (28 / 01 / 2008) : la seule évaluation efficace est indépendante, transparente et contradictoire 2007 : mise en place de lAERES Agence dEvaluation de lEnseignement Supérieur et de la Recherche Objectifs : évaluer lensemble des opérateurs ou agences (dont lANR) évaluer lensemble des unités de recherche évaluer les formations doctorales - transparente ?: agence entièrement nommée, sur quels critères ? > 50% des DS et DSA viennent de la MSTP - rôle dominant de lexécutif (président, directeurs des trois sections) par rapport au conseil (nommé, mais en partie sur propositions) vers une évaluation ciblée sur le nombre de contrats ANR ? risque de dérive vers un contrôle par lamont et par laval…

5 Discours du président Sarkozy, le 28 janvier 2008 : affirmation sans complexe du dirigisme absolu « Les moyens de la recherche doivent être pilotés » « Cest au parlement, au gouvernement et au ministère en charge de la recherche quil appartient dattribuer largent public et de fixer les orientations stratégiques » « Ce nest pas à un organisme, si grand, si respecté, si puissant soit-il, de définir la politique scientifique de notre pays » « Les organismes vont devenir des agences de moyens, qui mettront en œuvre la politique que le gouvernement leur aura confiée. » Traduction concrète avec lANR - Pas de conseil scientifique - CA : 6 membres / 11 représentent directement le niveau politique - 73% du budget sur sujets fléchés par les tutelles aucun pays au monde nimagine une tutelle aussi étroite du niveau politique sur le champ scientifique

6 Lautonomie scientifique : une norme internationale quelques extraits de sites internet : le NIH (USA) (grand, puissant et respecté : 29 G$ / an) NIH seeks advice from many sources when setting research priorities the scientific community (individual researchers and professional societies) patient organizations and voluntary health associations; Institute and Center Advisory Councils; the Congress and the Administration; the Advisory Committee to the NIH director (ACD, 20 scientists) DFG : central self-governing organization of science in Germany Science council with 39 members National Research Centers (UK) The Science Board recommends a detailed scientific investment plan against a budget set by the Council

7 CONCLUSION Le discours du président Sarkozy du 28 janvier 2008 ne constitue en rien une rupture. Il se contente dexpliciter le processus en cours depuis 2004 : - mise sous tutelle étroite du système de recherche sans équivalent au niveau international rejet idéologique de lautonomie scientifique, de la représentativité dans les structures - logique opérateur de recherche – unité de recherche – chercheur remplacée par la relation directe agence de moyens – porteur de projet Il faut réaffirmer lautonomie scientifique, retrouver un équilibre entre opérateurs et projets


Télécharger ppt "REFORME DU SYSTÈME DE RECHERCHE les mises au point qui simposent 1.La situation nest pas si noire ! 2.Aucun risque que rien ne change ! 3.Evaluation indépendante."

Présentations similaires


Annonces Google