La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Conséquences du réchauffement climatique sur les vignes AOC en France 1. Le réchauffement chiffré et estimé 2. Conséquences sur la vigne 3. Conséquences.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Conséquences du réchauffement climatique sur les vignes AOC en France 1. Le réchauffement chiffré et estimé 2. Conséquences sur la vigne 3. Conséquences."— Transcription de la présentation:

1 Conséquences du réchauffement climatique sur les vignes AOC en France 1. Le réchauffement chiffré et estimé 2. Conséquences sur la vigne 3. Conséquences sur les AOC 4. Les autres conséquences

2 1. Le réchauffement chiffré et estimé. Daprès lINRA (Institut National de Recherche Agronomique) de Colmar, la température a augmenté dun degré sur lensemble du vignoble, les 15 dernières années. En Alsace, les T° gagnent en moyenne 0,06°C par an depuis Selon Jean Pierre Gaudillère de lINRA de Bordeaux, les températures devraient progresser de « 1,8 à 2 degrés au 21 e siècle, selon un scénario moyen ». Les estimations des experts du GIEC prévoient un réchauffement de lordre de 4°C dici 2100 (de 1,4°C au mieux à 5,8°C au pire, en moyenne globale, entre 1990 et 2100).

3 2. Conséquences du réchauffement climatique sur la vigne et le raisin 2.1. Avance phénologique (des stades du végétal) Les vignerons et chercheurs lont tous remarqué : la vigne débourre plus tôt, fleurit plus tôt, mûrit plus vite depuis quelques années. LINRA de Colmar la mesuré : Débourrement (sortie des feuilles, fin mars-début avril): environ 15 j + tôt Véraison (coloration de la grappe, vers début-mi août): 23 jours + tôt Doù un risque accru de gel au printemps (photos) Vendanges plus précoces : Pour le Riesling : 10 jours + tôt quen 1950 Sur lensemble du vignoble français les observateurs constatent que les vendanges ont été avancées de15 jours en moyenne depuis 20 ans.

4 Source : SPV, Stades repères de la vigne, photos : Service Régional de la Protection des Végétaux Aquitaine Dégâts de gel (Source : Manuel de viticulture, Reynier)

5 2.2. Plus de maladies …? Les maladies fongiques qui attaquent la vigne se développent dautant plus vite quelle ont de la chaleur (et de lhumidité pour certaines : mildiou, pourriture grise). Toutefois, un excès de chaleur peut les inhiber (mildiou « séché » à T°>35°C) Dautre part, la vigne est dautant plus sensible aux maladies fongiques quelle est vigoureuse (produit beaucoup de feuilles, de rameaux, de grappes, avec entassement de la végétation, humidité autour des grappes, …) Une vigne plus sensible et des ravageurs « boostés » par le climat : cest un cocktail explosif ! Pourriture grise sur grappe Photo ITV Mackiewicz

6 …et de « nouveaux » ravageurs ? On constate depuis quelques années une « remontée » en France de la Flavescence dorée. Cantonnée dans les années 50 dans lArmagnac, elle a fait des dégâts énormes dans lAude dans les années 80. On la localisée dans le Bordelais, le Bergeracois et le Cognac, dans la Vallée du Rhône, quelle a remontée. Depuis 2000 on a trouvé des pieds atteints en Savoie, en 2004 en Bourgogne et en Suisse et 2005 en Champagne. On constate depuis quelques années une augmentation des populations de vers de la grappe. Là aussi il y a un effet seuil de la température : en 2003 la canicule avait séché les pontes. Symptômes de flavescence dorée Source : INRA Chenille dEudémis Source : Station Fédérale de Changins

7 2.3. Des vins « différents » En 20 ans la teneur en alcool des vins a augmenté de 1 à 2 degrés (société Lallemand) : les vins sont plus « chauds », avec un risque de déséquilibre acide/alcool dans les blancs (vins plats) et acide/alcool/tanins dans les rouges (vins alcooleux, « brûlants », …) On peut vendanger plus tôt, sans que cela pose problème pour les blancs. Pour les rouges, si on nattend pas la maturité « phénolique », on obtient des tanins verts, asséchants, astringents Les arômes : Les Cabernet Sauvignon ne développeront plus darôme de poivrons verts ! Si on dépasse un optimum, on na plus darômes de fruits frais, mais de fruits cuits, confiturés dans les meilleurs cas, parfois complètement dénaturés. Le Riesling en Alsace donne des arômes frais, minéraux. En Australie, il donne des arômes de pétrole…

8 Pour le moment, les vins sont jugés « meilleurs » : Cette tendance au réchauffement, « pour le moment, cest presque une bonne chose » pour Bernard Seguin, chercheur à lINRA dAvignon qui juge les vins plus sucrés, plus alcoolisés, moins acides. Mais jusquà quel seuil de réchauffement ? Fig.4. Notation du vin en fonction de la température de croissance des vignes, pour les bordeaux rouges (Jones, 2003). Des chercheurs américains ont « mis en évidence une relation quadratique entre la température moyenne de croissance de la vigne et la qualité du vin produit (modélisée par le classement reconnu internationalement Sothebys). » Source : Impacts du Changement Climatique sur les Activités Viti-vinicoles, ONERC Observatoire National sur les Effets du Réchauffement Climatique, Marc AGENIS- NEVERS élève-ingénieur à lINA-PG)

9 3. Conséquences du réchauffement climatique sur les AOC 3.1. Déplacement des vignes vers des régions plus propices à leur culture Pour compenser une augmentation d1°C, il faudrait déplacer les vignobles de 180 km vers le nord ! Quelles sont les questions posées par cette « transhumance » ? Et le terroir ? Une des composantes du terroir, cest le sol : est-ce quon retrouvera les argiles gonflantes de Pommerol en Vendée, le calcaire à Asturies de Château Chalons sur le plateau de Langres et les marnes de Champagne dans la Somme ?

10 Et les hommes ? Et si jamais on trouvait des sols équivalents plus au nord, est-ce que laspect culturel pourrait sexpatrier ? Est-ce quun cultivateur de betteraves peut faire du bon vin ? (on a connu des maïsiculteurs qui faisaient pisser la vigne …) Et lhistorique ? Et même si on exportait les compétences, sur quel « historique » aurait-on le droit de sappuyer ? Que voudrait dire AOC dans ces cas-là ? LAppellation dOrigine Contrôlée est basée sur 3 piliers : le terroir (interaction sol/climat), lhomme (culture, savoir-faire), lantériorité de ses pratiques (quil faut démontrer).

11 3.2. Vers une modifications des pratiques ? Les AOC viticoles sont régies par un cadre très strict (voulu par les vignerons et ladministration). Pour maintenir la vigne dans un milieu en changement, des assouplissements pourraient être nécessaires Autorisation dirriguer ? Cest interdit en AOC, à part sur jeunes vignes, autorisé en vins de pays et dans les AOC étrangères (Espagne). Le Frontonnais la réclamé à lINAO dès Permet au végétal de ne pas se « bloquer » malgré les fortes chaleurs Peut donner de bons résultats (Australie) A encadrer (gare aux excès) ! Un investissement lourd

12 Un changement des cépages autorisés ? chaque AOC est régie par un décret dappellation, donnant, entre autres, la liste des cépages autorisés Pour le moment, les cépages dune région étaient relativement bien adaptés à ses conditions climatiques ! (historique des pratiques viticoles) Le climat peut être modélisé par des indices. En France, la référence est lindice de Huglin ( calculé à partir des températures moyennes journalières supérieures à 10°C, entre le 1/04 et le 30/9 ). Il dépend de la latitude, et caractérise assez bien le climat général dune région, ou le potentiel dadaptation dun cépage. Lindice de Huglin pour le sud de la France a augmenté de plus de 15% entre 1970 et Avignon voit son climat passer de tempéré à tempéré-chaud (et Dijon passe de frais à tempéré). Les cépages vont devoir « monter » vers le nord pour bénéficier du type de climat auquel ils sont adaptés : on pourra cultiver de la Syrah en Bourgogne et du Grenache à Bordeaux. Que vont devenir les cépages alsaciens ?

13 Source : INRA Avignon

14 Vers une acidification généralisée ? Jusquil y a quelques années, la tendance était plutôt à la chaptalisation. En 2003, les AOC qui en ont fait la demande ont reçu lautorisation exceptionnelle dacidifier les moûts (très réglementé aussi). Si cette situation se généralise, lacidification pourrait devenir la norme et la chaptalisation lexception. Autorisation de désalcooliser ? Des expérimentations sont en cours sur différentes techniques (filtration avant ou après fermentation), mais la technique nest pas autorisée pour le moment en AOC (les produits doivent être vendus en vins de table ou vins de Pays). Au niveau international, la réglementation permet de garder le nom de « vin » à un produit qui a perdu au plus 2%vol dalcool.

15 4. Les autres conséquences Les autres paramètres climatiques influençant la vigne Les risques de sécheresse : plus de vigne en terroirs limités en eau (à moins darroser) Les risques accrus de grêle (filets, canons, … ) Et dans le monde ? Monter les vignes en altitude Monter en latitude : de la vigne en Angleterre et aux Pays Bas ? Du XI au XIIIe siècle les vignes étaient courantes dans le Sud de lAngleterre, avant de disparaître sous le « petit âge glaciaire » ( ) daprès lONERC Plus de vignoble en zone méditerranéenne en France ?

16 Carte, actuelle, des vignobles de France


Télécharger ppt "Conséquences du réchauffement climatique sur les vignes AOC en France 1. Le réchauffement chiffré et estimé 2. Conséquences sur la vigne 3. Conséquences."

Présentations similaires


Annonces Google