La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Réalisé en septembre 2003 par Emilie SANSANO pour BIOFORCE 1 LES ACTEURS DE LA SOLIDARITE INTERNATIONALE: contexte dintervention, mode dactions et professionnalisme.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Réalisé en septembre 2003 par Emilie SANSANO pour BIOFORCE 1 LES ACTEURS DE LA SOLIDARITE INTERNATIONALE: contexte dintervention, mode dactions et professionnalisme."— Transcription de la présentation:

1 Réalisé en septembre 2003 par Emilie SANSANO pour BIOFORCE 1 LES ACTEURS DE LA SOLIDARITE INTERNATIONALE: contexte dintervention, mode dactions et professionnalisme

2 2 SOCIETE CIVILE Conflits Crises Catastrophes naturelles Pauvreté Sous-développement POURQUOI UNE INTERVENTION DE SOLIDARITE INTERNATIONALE ?

3 3 SOCIETE CIVILE Conflits Crises Catastrophes naturelles Pauvreté Sous-développement CONSEQUENCES ÉCONOMIQUES Et SOCIALES SANITAIRES SECURITAIRES Manque d hygiène Détérioration centres de soin malnutrition ….. meurtres ….. détérioration des productions (agricoles, industrielles…) Baisse du pouvoir dachat …… Faiblesse système éducatif Prises d otages Tortures / traitements dégradants Accidents

4 4 Seuil de pauvreté …. Non respect des droits de lhomme … Risques pour la sécurité et la survie des populations … NECESSITE DE LA MISE EN PLACE D UN PROGRAMME DE SOLIDARITÉ INTERNATIONALE ? * CONSEQUENCES ÉCONOMIQUES Et SOCIALES Baisse du pouvoir dachat … SANITAIRES Manque d hygiène Détérioration centres de soin malnutrition SECURITAIRES Prises d otages meurtres Accidents Tortures / traitements dégradants ….. détérioration des productions (agricoles, industrielles…) Faiblesse système éducatif …..

5 5 PROGRAMME DURGENCE OU DE RÉHABILITATION crise EQUILIBRE PROGRAMME DE RÉHABILITATION OU DE DÉVELOPPEMENT NOUVEL EQUILIBRE (?) « MAL » DEVELOPPEMENT * NOUVEL EQUILIBRE (?)

6 6 PROGRAMME DE SOLIDARITÉ INTERNATIONALE REHABILITATIONDEVELOPPEMENT URGENCE REHABILITATION DEVELOPPEMENT BUTS AMÉLIORER LE SORT DES POPULATIONS CIBLES

7 7 TYPES DE PROGRAMMES URGENCE REHABILITATION DEVELOPPEMENT Appui à programmes locaux (partenariats, soutien logistique, financier…) Grandes interventions durgence ou de développement Reconstruction globale (Irak; Timor; Kosovo…) Micro projets (avec envoi de volontaires)

8 8 ONU HCR ; PNUD ; PAM… ETATS (APD) ou aide bilatérale UE (ECHO ;DG1 ; DG8;…) COLLECTIVITES LOCALES (dans le cadre de la coopération décentralisée) BAILLEURS Financent les projets de solidarité et peuvent avoir des représentants sur le terrain ENTREPRISES FONDATIONS DONATEURS INDIVIDUELS INSTITUTIONS SPECIALISEES FAO, FMI, Banque Mondiale… Financements publicsFinancements privés INSTITUTIONS RELIGIEUSES FINANCEMENTS

9 9 URGENCE REHABILITATION DEVELOPPEMENT CONDITIONS DE FAISABILITE DE LINTERVENTION Informations Ressources (financière; logistiques) Accessibilité Ressources humaines Motivation Utilité, pertinence ?

10 10 Pop locale bénéficiaire Société civile ACTEURS PRESENTS SUR LE TERRAIN PARTIES AU CONFLIT « SPÉCIALISTES » DU DOMAINE DE LA SOLIDARITÉ INTERNATIONALE « SPECTATEURS » DE LA SOLIDARITÉ INTERNATIONALE

11 11 Pop cible Autorités civiles locales Militaires; milices Mafias locales syndicats Entreprises locales et multinationales Communautés religieuses Médias Universitaires, chercheurs, philosophes… FMI, BIRD… OTAN CICR ONG OSCE Groupements locaux « spécialistes » « spectateurs » Niveau local Niveau international Agences spécialisées de lONU

12 12 4 QUESTIONS CLEFS SUR LE TERRAIN Qui est qui? Qui fait quoi? Qui est où? Dans quel cas, comment, et avec qui entrer en contact? Quel type dacteur? Intérêts de lacteur? Mandat de lacteur ? Actions concrètes sur le terrain ? Où agit lacteur? Où rencontrer lacteur? Menaces de prendre un tel contact? Pourquoi et comment rencontrer cet acteur?

13 13 Qui est qui? Qui fait quoi?UNICEF Protection des enfants et promotion de leurs droits Renforcement des systèmes de santéOMS HCRProtection des réfugiés et des déplacés PAM Aide alimentaire OTAN OSCE Agences spécialisées de lONU 7 Principes daction: Impartialité Neutralité Humanité Indépendance Volontariat Unité universalité Visite des prisonniers de guerre et des détenus Recherches pour regroupements familiaux « gardiens » des textes du Droit International Humanitaire CICR

14 14 Qui est qui? Qui fait quoi? CICR ONG Bailleurs de fonds des programmes Représentant de la société civile Non gouvernemental? Protection / assistance / sécurité Partenariat / soutien logistique / formation.. Témoignage / lobbying / sensibilisation Négociation / pressions politiques ONG FMI,, BIRD… Regroupement de 45 pays démocratie et respect des droits de la personne en Europe gestion pacifique des conflits sécurité commune OTAN OSCE L'OTAN est une alliance créée pour la défense collective de ses pays membres, dans le but premier de préserver la paix et de garantir la sécurité pour l'avenir, les pays membres s'engagent à maintenir et à accroître - individuellement et collectivement - leurs capacités de défense, en tant que bases de planification de la défense collective Organisations autonomes ou apparentés des Nations Unies

15 15 Qui est qui? Qui fait quoi? Autorités civiles locales Militaires; milices sécurité des populations, des équipes, des convois, de lacheminement de laide… Peuvent être sources dinformations Rôle dans le développement et lactivité économique du milieu Peut être bailleur (fondations) Coopératives; associations; groupements de femmes… Rôle dans le cadre du développement local: éducation, prévention, défense droits de lhomme… Groupements locaux Militaires; milices Entreprises locales et multinationales Ministères, chefs de village, chefs de clan… Donnent différentes autorisations enregistrent programme de lONG afin de légaliser lintervention Autorités civiles locales

16 16 Qui fait quoi? Groupes religieux médias Universitaires, chercheurs, philosophes… Médias syndicats Communautés religieuses Sont des interlocuteurs à ne pas oublier: peuvent fournir des informations, et un appui global pour comprendre le contexte

17 17 ENJEUX DES ACTEURS « SPECIALISTES » Assistance immédiate Protection des populations fragilisées Objectivité / transparence / efficacité Campagnes de lobby ou de mobilisation Survie propre (assurer la pérennisation de la structure)

18 18 LES RISQUES DEFFETS PERVERS DE LACTION HUMANITAIRE ……. CONSEQUENCES NON VOULUES MAIS ENVISAGEABLES Pas ou peu de coordination entre acteurs Manque de pertinence de laction (pas de réponse à un réel besoin, amateurisme…) Pansement humanitaire plutôt que solutions politiques Manque de lisibilité entre le politique / le militaire / lhumanitaire Risque d « Instrumentalisation » Risque de « substitution » Effondrement des productions locales (agriculture, textile…) assistance menant à une forme de dépendance vis à vis de laide

19 19 …..MAIS DES ACTIONS QUI RESTENT NECESSAIRES ! Pour améliorer le sort des populations bénéficiaires Pour dénoncer des non respects de la démocratie et des droits de lhomme Pour un partage dexpérience et un transfert de compétences (nord / sud et sud / nord) Pour plus de solidarité entre les peuples AIDER, TEMOIGNER, DENONCER, PARTAGER…

20 20 Pour un mieux être des populations bénéficiaires Pour mettre au grand jour des non respects de la démocratie et des droits de lhomme Pour un partage dexpérience et un transfert de compétences (nord / sud et sud / nord) Pour plus de solidarité entre les peuples NECESSITE DUNE INTERVENTION DE QUALITE

21 21 Sengager dans le milieu de la solidarité internationale ? Motivations personnelles Sinformer sur le milieu Questionner projet et motivations Se former si compétences insuffisantes Rechercher une mission Ne pas perdre de vue les populations cibles et leur mieux être

22 22 NECESSITE D AGIR EN PROFESSIONNEL NECESSITE DUNE INTERVENTION DE QUALITE Sengager avec lucidité par rapport au milieu de la SI Apprendre à gérer les situations de tension et de stress Connaître les différents acteurs et savoir à qui sadresser selon les situations Répondre à des besoins réels et exprimés Rester humble Prendre en compte le contexte local et global Prendre en compte les facteurs « interculturels »


Télécharger ppt "Réalisé en septembre 2003 par Emilie SANSANO pour BIOFORCE 1 LES ACTEURS DE LA SOLIDARITE INTERNATIONALE: contexte dintervention, mode dactions et professionnalisme."

Présentations similaires


Annonces Google