La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LES DÉFENSES DE LORGANISME. (2) Cliquer sur la flèche pour continuer.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LES DÉFENSES DE LORGANISME. (2) Cliquer sur la flèche pour continuer."— Transcription de la présentation:

1 LES DÉFENSES DE LORGANISME. (2) Cliquer sur la flèche pour continuer

2 La réponse de lorganisme à une agression, par les cellules phagocytaires seules, nest pas toujours suffisante. Cest le cas lors dagression par certaines bactéries particulièrement virulentes, ou lors dagression par des toxines, ou encore lorsque lagent infectieux se « cache » dans nos cellules (cest le cas des virus)... La réponse de lorganisme à une agression, par les cellules phagocytaires seules, nest pas toujours suffisante. Cest le cas lors dagression par certaines bactéries particulièrement virulentes, ou lors dagression par des toxines, ou encore lorsque lagent infectieux se « cache » dans nos cellules (cest le cas des virus)... LES RÉPONSES IMMUNITAIRES SPÉCIFIQUES Dautres cellules de défense vont alors intervenir qui n auront pour cible que l agent infectieux pour lequel elles ont été « programmées ». On parle dans ce cas dune réponse spécifique. Dautres cellules de défense vont alors intervenir qui n auront pour cible que l agent infectieux pour lequel elles ont été « programmées ». On parle dans ce cas dune réponse spécifique.

3 On distingue deux types de réponse spécifiques, faisant intervenir deux types différents de cellules On distingue deux types de réponse spécifiques, faisant intervenir deux types différents de cellules LES RÉPONSES IMMUNITAIRES SPÉCIFIQUES La réponse spécifique à médiation humorale (la RIMH) dans laquelle les principales cellules de défense impliquées sont les lymphocytes B La réponse spécifique à médiation humorale (la RIMH) dans laquelle les principales cellules de défense impliquées sont les lymphocytes B La réponse spécifique à médiation cellulaire (la RIMC) dans laquelle les principales cellules de défense impliquées sont les lymphocytes T La réponse spécifique à médiation cellulaire (la RIMC) dans laquelle les principales cellules de défense impliquées sont les lymphocytes T

4 LES RÉPONSES IMMUNITAIRES SPÉCIFIQUES Toutes les cellules de défense de lorganisme prennent naissance dans la moelle rouge des os. Toutes les cellules de défense de lorganisme prennent naissance dans la moelle rouge des os. leucocytes monocytes lymphocytes autres Thymus Certains lymphocytes passent par le thymus après leur fabrication ; ils deviennent des lymphocytes T (T pour thymus). Certains lymphocytes passent par le thymus après leur fabrication ; ils deviennent des lymphocytes T (T pour thymus). Les autres lymphocytes sont fonctionnels dés leur sortie des os et sont stockés directement, ce sont les lymphocytes B (B pour Bown=os) Les autres lymphocytes sont fonctionnels dés leur sortie des os et sont stockés directement, ce sont les lymphocytes B (B pour Bown=os) Stockage : ganglions, rate, etc. Tous les lymphocytes, B et T, sont stockés dans les ganglions, la rate...

5 Végétations Amygdales Ganglions du cou Thymus Ganglions de laisselle Rate Ganglions abdominaux Moelle rouge des os Ganglions de laine Lieux de formation des cellules de limmunité Lieux de stockage des cellules de limmunité Appendice ORGANES DU SYSTÈME IMMUNITAIRE

6 La réponse immunitaire à médiation cellulaire La RIMC fait intervenir les cellules immunitaires suivantes : La RIMC fait intervenir les cellules immunitaires suivantes : les macrophages ; les macrophages ; les lymphocytes T (dont les LT 4 et LT 8 ). les lymphocytes T (dont les LT 4 et LT 8 ). La RIMC est essentielle dans lélimination : La RIMC est essentielle dans lélimination : des cellules infectées par des PARASITES INTRACELLULAIRES : certaines bactéries (agent de la tuberculose…), les virus (VIH, virus de la grippe…) des cellules infectées par des PARASITES INTRACELLULAIRES : certaines bactéries (agent de la tuberculose…), les virus (VIH, virus de la grippe…) des CELLULES CANCÉREUSES des CELLULES CANCÉREUSES des CELLULES DUNE GREFFE ALLOGÉNIQUE des CELLULES DUNE GREFFE ALLOGÉNIQUE

7 Phagocytose par un monocyte Le microbe pénètre dans l organisme microbe Le microbe porte à sa surface des molécules qui lui sont propres, qui sont sa « carte d identité ». On appelle cela lépitope. Un monocyte macrophage vient à sa rencontre Le monocyte phagocyte le microbe Mais il conserve intact lépitope du microbe, quil présente à sa surface.

8 La réponse immunitaire à médiation cellulaire Certains fragments du virus, les ÉPITOPES, sont présentés à la surface membranaire du monocyte macrophage. Certains fragments du virus, les ÉPITOPES, sont présentés à la surface membranaire du monocyte macrophage. Le macrophage va rentrer en contact avec les lymphocytes T auxquels il va présenter les épitopes. Le macrophage est une Cellule Présentatrice de lAntigène (C.P.A.). Le macrophage va rentrer en contact avec les lymphocytes T auxquels il va présenter les épitopes. Le macrophage est une Cellule Présentatrice de lAntigène (C.P.A.).

9 Le LT 4 reconnaît certains épitopes présentés par la CPA. Le LT 4 reconnaît certains épitopes présentés par la CPA. Le LT 4 subit une série de mitoses aboutissant à la formation dun clone (une population) de LT 4. Le LT 4 subit une série de mitoses aboutissant à la formation dun clone (une population) de LT 4. Clone de LT 4 Clone de LT 4 LT 4 Reconnaissance Les autres populations de LT, tels les LT 8, sont stimulés de la même façon. Les autres populations de LT, tels les LT 8, sont stimulés de la même façon. La réponse immunitaire à médiation cellulaire Reconnaissance

10 Récepteur T à lantigène Noyau Un LT présente à sa surface membranaire plusieurs milliers de molécules de récepteur à lantigène. Un LT présente à sa surface membranaire plusieurs milliers de molécules de récepteur à lantigène. La réponse immunitaire à médiation cellulaire

11 LT 8 LT 8 cytotoxique (LT C ) Les LT 4 sécrètent une substance (appelée interleukine) qui stimule les LT 8. Les LT 4 sécrètent une substance (appelée interleukine) qui stimule les LT 8. Les LT 8 se différencient en LT 8 cytotoxique ou LT C (ou LT K pour LT Killer = LT tueur ) Les LT 8 se différencient en LT 8 cytotoxique ou LT C (ou LT K pour LT Killer = LT tueur ) + I l - 2 Les LT 8 représentent une autre population de lymphocytes T. Différenciation Les LT C sont les EFFECTEURS de la R.I.M.C. Ils détruisent les cellules infectées. Les LT C sont les EFFECTEURS de la R.I.M.C. Ils détruisent les cellules infectées. LT 4 La réponse immunitaire à médiation cellulaire

12 Cellule cible infectée 1- Le LTC reconnaît la cellule infectée. 1- Le LTC reconnaît la cellule infectée. 2- La reconnaissance est suivie du « baiser de la mort » : la cellule cible infectée est détruite. 2- La reconnaissance est suivie du « baiser de la mort » : la cellule cible infectée est détruite. Lymphocyte cytoxique Épitope laissé par le microbe avant denvahir la cellule Le microbe se reproduit Photographie au microscope électronique d une cellule hépatique infectée, détruite par un lymphocyte T La réponse immunitaire à médiation cellulaire

13 Lorsque le microbe a été entièrement éliminé, la production de lymphocytes T cesse. Une partie des lymphocytes T qui ont été fabriqués sont conservés par l organisme. Ce sont des lymphocytes T mémoire qui pourront réagir beaucoup plus vite si le même microbe revient... Lorsque le microbe a été entièrement éliminé, la production de lymphocytes T cesse. Une partie des lymphocytes T qui ont été fabriqués sont conservés par l organisme. Ce sont des lymphocytes T mémoire qui pourront réagir beaucoup plus vite si le même microbe revient... La réponse immunitaire à médiation cellulaire Cette réponse de lorganisme à un microbe sest faite par lintermédiaire de cellules spécialisées. Cette réponse a été qualifiée de Réponse immunitaire à médiation cellulaire. Cette réponse de lorganisme à un microbe sest faite par lintermédiaire de cellules spécialisées. Cette réponse a été qualifiée de Réponse immunitaire à médiation cellulaire.

14 La réponse immunitaire à médiation humorale La RIMH est essentielle dans lélimination : La RIMH est essentielle dans lélimination : des AGENTS PATHOGÈNES EXTRACELLULAIRES comme certaines bactéries, parasites … des AGENTS PATHOGÈNES EXTRACELLULAIRES comme certaines bactéries, parasites … des TOXINES MICROBIENNES. des TOXINES MICROBIENNES. La RIMH fait intervenir les cellules immunitaires suivantes : La RIMH fait intervenir les cellules immunitaires suivantes : les lymphocytes B (LB). les lymphocytes B (LB).

15 Chacun possède un très grand nombre de lymphocytes B. Tant que les lymphocytes ne rentrent pas en contact avec lantigène qui leur est spécifique, il ne se passe rien. Lorsque le lymphocyte B rencontre lantigène qui lui est spécifique, la réponse immunitaire à médiation humorale se déclenche. Chacun possède un très grand nombre de lymphocytes B. Tant que les lymphocytes ne rentrent pas en contact avec lantigène qui leur est spécifique, il ne se passe rien. Lorsque le lymphocyte B rencontre lantigène qui lui est spécifique, la réponse immunitaire à médiation humorale se déclenche. Les lymphocytes B peuvent reconnaître des cellules, des bouts de cellules, des épitopes, des toxines… Aussi on appelle antigène tout élément qui va induire une réponse de défense de lorganisme dans laquelle les lymphocytes B ou T sont impliqués. Les lymphocytes B peuvent reconnaître des cellules, des bouts de cellules, des épitopes, des toxines… Aussi on appelle antigène tout élément qui va induire une réponse de défense de lorganisme dans laquelle les lymphocytes B ou T sont impliqués. La réponse immunitaire à médiation humorale

16 Représentation schématique dun lymphocyte B Immunoglobuline membranaire Noyau Un LB présente sur sa surface membranaire plusieurs milliers de molécules dimmunoglobulines identiques. Un LB présente sur sa surface membranaire plusieurs milliers de molécules dimmunoglobulines identiques. Un lymphocyte B est spécifique dun antigène précis car ses immunoglobulines sont complémentaires des épitopes de lantigène. Les immunoglobulines, ou anticorps, sont des protéines accrochées à la surface de la membrane cellulaire. Elles ont une forme complémentaire de lépitope de lantigène.

17 antigène. Lantigène ne peut être reconnu que par un seul type de lymphocyte. Clone de LB Clone de LB Seul le 2ème LB est sélectionné et se divise par mitoses successives. Seul le 2ème LB est sélectionné et se divise par mitoses successives. Reconnaissance Les autres LB ne sont pas sélectionnés et ne se divisent pas. Les autres LB ne sont pas sélectionnés et ne se divisent pas. lymphocyte. lymphocyte. lymphocyte. Reconnaissance La réponse immunitaire à médiation humorale

18 Le lymphocyte B sensibilisé par lantigène a donné un clone de lymphocyte B producteurs danticorps. La réponse immunitaire à médiation humorale

19 2- Les Ac sont sécrétés par les lymphocytes B. 2- Les Ac sont sécrétés par les lymphocytes B. 1- Les Ag sont présents dans le milieu intérieur. 1- Les Ag sont présents dans le milieu intérieur. 3- Les Ac neutralisent les Antigènes en les agglutinant. 3- Les Ac neutralisent les Antigènes en les agglutinant. Pendant cette réponse de l organisme, le taux plasmatique des Ac augmente fortement. Pendant cette réponse de l organisme, le taux plasmatique des Ac augmente fortement. La réponse immunitaire à médiation humorale Le complexe anticorps-antigène est ensuite éliminé par les cellules phagocytaires. Le complexe anticorps-antigène est ensuite éliminé par les cellules phagocytaires.

20 Lorsque lantigène a été entièrement éliminé, la production de lymphocytes B cesse. Une partie des lymphocytes B qui ont été fabriqués sont conservés par lorganisme. Ce sont des lymphocytes B mémoire qui pourront réagir beaucoup plus vite si le même antigène revient... Lorsque lantigène a été entièrement éliminé, la production de lymphocytes B cesse. Une partie des lymphocytes B qui ont été fabriqués sont conservés par lorganisme. Ce sont des lymphocytes B mémoire qui pourront réagir beaucoup plus vite si le même antigène revient... La réponse immunitaire à médiation humorale Cette réponse de lorganisme à un antigène sest faite par lintermédiaire de substances véhiculées par le sang et la lymphe (on disait autrefois les humeurs) - cette réponse a été qualifiée de Réponse immunitaire à médiation humorale Cette réponse de lorganisme à un antigène sest faite par lintermédiaire de substances véhiculées par le sang et la lymphe (on disait autrefois les humeurs) - cette réponse a été qualifiée de Réponse immunitaire à médiation humorale

21 DÉFENSES DE L ORGANISME (1) Auteurs : Éric JOURDAN, professeur au collège Claude-Nicolas Ledoux de Dôle Laurent MARTORELL, professeur au lycée Langevin- Wallon de Champigny-sur-Marne, Francis-Albéric SIBILLE, professeur au collège-lycée Pascal de Paris. Janvier 2003


Télécharger ppt "LES DÉFENSES DE LORGANISME. (2) Cliquer sur la flèche pour continuer."

Présentations similaires


Annonces Google