La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 LE SYSTÈME IMMUNITAIRE. 2 Le système immunitaire acquise.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 LE SYSTÈME IMMUNITAIRE. 2 Le système immunitaire acquise."— Transcription de la présentation:

1 1 LE SYSTÈME IMMUNITAIRE

2 2 Le système immunitaire acquise

3 3

4 4

5 5

6 6 Question 2 Réaction de défense de lorganisme par la neutralisation de lAntigène Décrire le déroulement des mécanismes de défense immunitaire de lorganisme impliqués les LTB et les LT8. Sachant que la défense acquise fait intervenir des cellules immunitaires et diverses molécules chimiques impliquées dans élimination des substances étrangères et les agents infectieux

7 7 Introduction Reconnaissance de lantigène par les AC spécifiques (description de lAC

8 8 Entrée dun antigène Réponses immunitaires (Spécifique ou non) Réponse à médiation humorale Réponse à médiation cellulaire

9 La réponse immunitaire à médiation humorale (R.I.M.H) La RIMH est essentielle dans lélimination : des AGENTS PATHOGENES EXTRACELLULAIRES comme certaines bactéries, parasites … des TOXINES MICROBIENNES.

10 La RIMH fait intervenir les cellules immunitaires suivantes : les lymphocytes B (LB). Ces derniers naissent et se différencient dans la MOELLE OSSEUSE. La réponse immunitaire à médiation humorale (R.I.M.H)

11 La dynamique de la RIMH ETAPE 1 : La sélection clonale Antigène (Ag) Clone de LB 2 Clone de LB 2 LB 1LB 2LB 3 Le LB 2 est sélectionné puis se divise par mitoses successives. Le LB 2 est sélectionné puis se divise par mitoses successives. Reconnaissance Les LB 1 et LB 3 ne sont pas sélectionnés et ne se divisent pas. Les LB 1 et LB 3 ne sont pas sélectionnés et ne se divisent pas.

12 La dynamique de la RIMH ETAPE 2 : Lexpansion clonale LB 2 Lactivation du LB 2 par lantigène se traduit par une intense multiplication par MITOSES. Lactivation du LB 2 par lantigène se traduit par une intense multiplication par MITOSES. Clones de LB 2 Clones de LB 2 Mitoses Les clones de LB 2 portent tous les mêmes Ig membranaires. Les clones de LB 2 portent tous les mêmes Ig membranaires.

13 La dynamique de la RIMH ETAPE 3 : La différenciation clonale Clone de LB Clone de LB 1- Certains LB 2 du clone se différencient en plasmocytes. 2- Dautres, se différencient en LB mémoires.

14 La dynamique de la RIMH ETAPE 4 : La phase effectrice 2- Les Ac sont sécrétés par les plasmocytes. Plasmocytes 1- Les Ag sont présents dans les liquides biologiques. 3- Les Ac neutralisent les Ag en formant un complexe immun. Au cours de la R.I.M.H, le taux plasmatique des Ac augmente fortement suite à lintroduction de lantigène. Complexe immun

15 Représentation schématique dun lymphocyte B Immunoglobuline membranaire Noyau Un LB présente à sa surface membranaire plusieurs milliers de molécules dimmunoglobulines identiques (Ig).

16 Représentation schématique dun plasmocyte Réticulum endoplasmique granuleux Ribosome Noyau Un plasmocyte est une cellule se caractérisant par un abondant R.E.G. Le R.E.G est la machinerie de synthèse des protéines et notamment, pour le plasmocyte, des immunoglobulines solubles (ou Ig) encore appelées anticorps (Ac). Un plasmocyte peut fabriquer jusquà 5000 molécules identiques dimmunoglobulines par seconde !

17 17

18 Les cellules de limmunité Polynucléaires éliminent les cellules infectées par un virus ou les organismes pouvant être à lorigine de maladies attaquent et détruisent les corps étrangers en les enveloppant. Macrophages Lymphocytes T4 ou Th coordonnent les différentes réactions immunitaires. Lymphocytes T8 s'attaquent aux cellules infectées par des virus et les éliminent. Lymphocyte B En se différenciant en plasmocytes fabriquent des anticorps pour neutraliser lantigène.

19 La RIMC est essentielle dans lélimination : La RIMC est essentielle dans lélimination : I.La réponse immunitaire à médiation cellulaire (RIMC) des cellules infectées par des PARASITES INTRACELLULAIRES comme certaines bactéries (agent de la tuberculose…) et les virus (VIH, VHB, virus de la grippe…) ; des cellules infectées par des PARASITES INTRACELLULAIRES comme certaines bactéries (agent de la tuberculose…) et les virus (VIH, VHB, virus de la grippe…) ; des CELLULES CANCEREUSES ; des CELLULES CANCEREUSES ; des CELLULES DUNE GREFFE ALLOGENIQUE. des CELLULES DUNE GREFFE ALLOGENIQUE.

20 La RIMC fait intervenir les cellules immunitaires suivantes : les macrophages ; les lymphocytes T dont les LT 4 et LT 8 Ces derniers naissent dans la MOELLE OSSEUSE et se différencient dans le THYMUS. I.La réponse immunitaire à médiation cellulaire (RIMC)

21 Macroph age Virus 1- Le virus subit la PHAGOCYTO SE 1- Le virus subit la PHAGOCYTO SE 2- Certains fragments du virus, appelés EPITOPES, sont présentés à la surface membranaire du macrophage. 2- Certains fragments du virus, appelés EPITOPES, sont présentés à la surface membranaire du macrophage. Le macrophage est une C.P.A (Cellule Présentant lAntigène). La phagocytose est le prélude indispensable à la suite des événements. ETAPE 1 : La phagocytose

22 ETAPE 2 : La sélection clonale 1- Le LT 4 reconnaît certains EPITOPES présentés par la CPA. 2- Le LT 4 subit une série de MITOSES aboutissant à la formation dun CLONE de LT 4.4. Clone de LT 4 Reconnaissance LT 4

23 Le macrophage produit un messager chimique appelé lINTERLEUKINE 1,1, qui stimule davantage la DIVISION MITOTIQUE des LT Il- 1 I l - 1 ETAPE 3: Lexpansion clonale Clones de LT 4 LT 4

24 ETAPE 4: La différenciation clonale Clone de LT 4 1- Certains LT 4 du clone se différencient en LT 4 sécréteurs. 2- Dautres, se différencient en LT 4 mémoires.

25 LT 8 ETAPE 5: Lintervention des LT 8 LT 8 cytotoxique (LTC) 1- Le LT 4 sécréteur libère de linterleukine Linterleukine 2 stimule le LT 8 qui se différencie en LT 8 cytotoxique. + I l - 2 A- Les LT 8 représentent une autre population de lymphocytes T. Différenciation B- Les LTC sont les EFFECTEURS de la R.I.M.C. Ils détruisent les cellules infectées. LT 4 sécréteur LT 4

26 La dynamique de la RIMC ETAPE 6: Laction cytotoxique des LTC Cellule cible infectée 1- Le LTC reconnaît la cellule infectée. 2- La reconnaissance est suivie de lexocytose des granules de PERFORINE. 3- La cellule cible infectée est détruite. LTC Granule de perforine

27 Représentation schématique dun lymphocyte T Récepteur T à lantigène Noyau Un LT présente à sa surface membranaire plusieurs milliers de molécules de récepteur à lantigène.

28 Le système immunitaire Population hétérogène, comment distinguer le soi du non soi


Télécharger ppt "1 LE SYSTÈME IMMUNITAIRE. 2 Le système immunitaire acquise."

Présentations similaires


Annonces Google