La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La Diffamation et la Rumeur Profil psychologique des « diffamateurs » Daprès les travaux Du Professeur Million Spécialiste de ces questions.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "La Diffamation et la Rumeur Profil psychologique des « diffamateurs » Daprès les travaux Du Professeur Million Spécialiste de ces questions."— Transcription de la présentation:

1 la Diffamation et la Rumeur Profil psychologique des « diffamateurs » Daprès les travaux Du Professeur Million Spécialiste de ces questions

2 Les procédés diffamatoires Ils reposent toujours sur la même construction La personne est poussée par la jalousie, lesprit de vengeance ou tout autre mobile toujours inavoué Dans tous les cas, il sagit toujours dun individu décidé à éjecter son semblable La victime sert de cible mais le but se trouve ailleurs » Lagresseur veut toujours détruire une entreprise dont il prend ombrage Ça peut aussi vous arriver

3 La diffamation : un procédé infectieux Selon le Professeur Million, il sagit dinfecter les réseaux de confiance entre les personnes qui se connaissent Le but : empoisonner les sources naturelles de la vie sociale Pour faire sérieux : dissimuler sa haine derrière un simulacre de haine Pour gagner la confiance de ses confidents : un semblant dhistoire que personne na généralement les moyens de vérifier tout de suite

4 Comment propager linfection Embrouiller les pistes, entremêler le passé et le présent Ceux qui reçoivent ces discours cherchent à comprendre. En vain. Il a soin de coller fidèlement à lhistoire dans lénumération de certains faits saillants Ainsi personne nimagine que dautres faits, moins vérifiables immédiatement, sont réorganisés selon un chronologie inversée Paroles, écrits, photos… séduisants par leur caractère dauthenticité, sont sortis de leur contexte, puis introduit dans une grille interprétative. Ainsi dénaturés, ils ne signifient plus rien… ou bien tout autre chose. Il met en évidence et grossit ceux qui servent sa thèse tout en écartant soigneusement ceux qui la contredisent

5 Le résultat attendu Insinuations, adverbes saignants, amalgames, interprétations, analogies, emprunts de toutes sortes : Autant de propos qui soulèvent lémotion et simposent ainsi à lauditeur devenu réceptif, comme des évidences…ou plutôt comme des suggestions. Enfin ces « matériaux » sont reliés entre eux par un raisonnement logique qui va droit au but. Seuls, quelques esprits forts peuvent exercer là- dessus, leur esprit critique, alors que dautres en resteront « éblouis »

6 Dès lors, deux réactions possibles Le naïf, friand de scandales ou amateur de situation croustillante, fait confiance les yeux fermés. Cet éblouissement ne lui permet plus dentrevoir la réalité telle quelle existe objectivement et matériellement vérifiable (ne serait-ce quen cherchant une autre source dinformation) Il ne cherchera plus à entendre un autre son de cloche car désormais, il sait dautant plus sûrement, quil a cru sans avoir vu ni vérifié…

7 Lautre réaction Et puis il a celui qui est capable danalyser, de prendre du recul et qui aura dinstinct, un mouvement de recul et commencera à se soustraire de façon absolue à lempire de limposteur. La personne avisée veut en savoir plus long sur les discours quon lui tient : elle va sadresser à dautres informateurs. Mais daucune façon, elle nira fouiller dans les ordures quon lui présente. La personne avisée se pose des questions sur la personnalité du diffamateur et ses mobiles

8 Les bonnes questions A qui doit profiter le crime ? Qui a des intérêts à tirer de cette manœuvre ? Et quels intérêts ? Qui cherche sa propre publicité ? Et quelle publicité ? Les réponses à ces questions vous renseigneront sur le but réel du diffamateur

9 La victime La diffamation est une arme particulièrement dangereuse pour celui qui en fait les frais, selon les psychiatres La mise en réceptivité de la victime : le malfaiteur harcèle sa victime sans quelle puisse se défendre par tous les moyens (menaces, lettres anonymes, dénonciations, rumeurs) et enfin, publication au grand jour de « pièces à conviction » La suggestion : il sagit dintimider, de paralyser la personne pour laffaiblir psychologiquement, physiquement et socialement Lunivers de la diffamation est morbide, chargé de haine et ces souhaits chargés émotionnellement peuvent pousser la victime à se suicider.

10 Comment se défendre ? La victime doit se faire aider car sa position décidera de lefficacité ou pas de cette entreprise maléfique Ou bien elle se met en phase avec lagresseur : elle entre dans la controverse, elle discute, se justifie = usure des nerfs, obnubilation. La réceptivité est totale. La suggestion réorganise sa perception et peut engendrer des maladies psychosomatiques Ou bien la victime se déphase par rapport à lagresseur : elle ne soccupe plus de lui, ne sintéresse plus à ses agissements. Elle sinvestit pleinement dans des objectifs personnels et se tient à lécart dun faux débat Porter plainte est une réaction saine : la seule quil faut avoir dans des circonstances déplorables.

11 Soyez vigilants !


Télécharger ppt "La Diffamation et la Rumeur Profil psychologique des « diffamateurs » Daprès les travaux Du Professeur Million Spécialiste de ces questions."

Présentations similaires


Annonces Google