La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

DP6 des lycées et collèges de Seine-et-Marne Enquête 2009 – 2010 Comité académique de pilotage.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "DP6 des lycées et collèges de Seine-et-Marne Enquête 2009 – 2010 Comité académique de pilotage."— Transcription de la présentation:

1 DP6 des lycées et collèges de Seine-et-Marne Enquête 2009 – 2010 Comité académique de pilotage

2 Qui a répondu à lenquête ?. 13 classes de lycées professionnels ou sections denseignement professionnel de Lycées polyvalents. 18 classes de collèges. Un collège va nous répondre incessamment

3 Quelle enquête ? 3 Enquête ORGANISATION mc.doc

4 La durée du module Heures de module en collège (4,3 h en moyenne ) Heures de module en lycée (5,2 h en moyenne)

5 La durée du stage en entreprise Durée du stage en collège (3,8 semaines en moyenne) Durée du stage en lycée (2,6 semaines en moyenne)

6 Le voyez-vous ainsi ? Heures de module : de 2 à 6 h en collège, 6 h en lycée Semaines de stage : de 3 à 4 en collège, 2 ou 3 en lycée Les lycées mobilisent leurs ressources propres en tant que lieu de formation professionnelle Les collèges développent des partenariats, font partir plus longtemps les élèves en stage en entreprise

7 Les professeurs qui interviennent dans le module. En lycée, à part à peu près égale, des enseignants de disciplines professionnelles (13) et de disciplines générales (16). En collège : -Technologie : 12 -Français : 8 -Mathématiques, Histoire-Géographie : 5 -SVT, EPS : 4 -Langues vivantes : 3 -Arts plastiques, Sciences physiques : 1 -PLP : 2

8 Le voyez-vous ainsi ?. La motivation individuelle explique principalement les engagements des professeurs, la discipline enseignée nest pas déterminante. Le travail déquipe est la règle : une nécessité pour tenir ?. Seuls des professeurs de technologie sont parfois (3) seuls. Un choix ? Par défaut ? Un héritage (3 ème dinsertion,…)

9 Les projets de classe NON : 7 classes OUI : 24 classes Découverte professionnelle :5 Journal de la DP6 : 2 Voyages : 2 Organisation dévénement : 1 Création littéraire : 1 EDD : 6 Mini-entreprise :5

10 Le voyez-vous ainsi ?. Il y a opposition entre la diversité des projets individuels des élèves et la particularité dun projet collectif. Un projet collectif fédère les enseignements du module et les autres disciplines. Un projet collectif ampute les nécessités dune découverte professionnelle élargie. Un projet ou des projets ? projet annuel / projets successifs ?

11 La participation du Copsy. Des entretiens individuels sont organisés dans toutes les classes, de collège ou de lycée. Les Copsy interviennent en classe, de manière systématique, à une fréquence variable (entre 1 et 6), proche de 2 fois par an. Selon les classes, des actions spécifiques sont organisées par ou avec les Copsy

12 Le voyez-vous ainsi ?. La participation des Copsy au projet est indispensable. La participation des Copsy est limitée en raison de leurs contraintes (autres élèves, autres établissements), mais ils (elles) privilégient les DP6. Lintégration des Copsy au projet de la DP6 est insuffisante

13 Les stages dans les lieux de formation. Les collèges : - ont en moyenne 2 à 3 partenariats (de 1 à 5) avec des LP ou SEP - 10 collèges sollicitent des CFA - 2 collèges sollicitent des SEGPA. Les lycées : - 5 lycées ont des partenariats avec dautres lycées - 5 lycées sollicitent des CFA - 4 lycées (sur 12) ne déclarent aucun partenariat

14 Le voyez-vous ainsi ?. Les partenariats sont construits dans la proximité la plus proche possible des collèges ou lycées. Les lycées valorisent leur propre offre de formation : pré-recrutement pour les CAP ou Bac pro ?. Les collèges sont contraints à la recherche de partenariats. Dans les collèges, la durée du stage en entreprise compense la faiblesse des partenariats

15 Les outils de suivi et dévaluation. La quasi-totalité des équipes utilise une grille dévaluation des stages (en entreprise). La moitié des équipes se sert : - dune fiche parcours de lélève - dun livret de suivi. Un tiers des équipes utilise un portfolio de compétences. La moitié des équipes évalue les compétences

16 Le voyez-vous ainsi ?. Suivre les élèves dans la variété de leurs démarches impose un instrument adapté (fiche, livret). Evaluer les élèves impose un autre regard, une prise en compte de toutes les activités. Evaluer des compétences plutôt que des performances ?. Evaluer les compétences du Socle commun ou / et dautres compétences ?. Quels outils pour lévaluation des compétences ?

17 Les résultats du DNB série professionnelle Résultats juin 2009 – Série professionnelle – Par établissement.xls

18 Les résultats du DNB série professionnelle (2). Un taux de réussite (82,8 %) supérieur à celui de la série collège (80,1 %). Un taux de réussite relativement stable : 82 % en 2007, 82,1 % en 2008, 82,8 % en 2009 Une série qui permet à ces élèves daccéder à la réussite par un jeu de coefficients adaptés ?

19 Les résultats du DNB série professionnelle (3). Les élèves de DP6 réussissent mieux en collège (85,4 %) quen lycée (79,3 %). Cest le cas depuis La différence vient du contrôle continu et non pas des épreuves écrites (Maths, Français, Histoire-Géographie). Lécart est sensible pour la Note de Vie Scolaire (+ 1 point) et pour la Découverte professionnelle (+ 4 points / 60)

20 Le voyez-vous ainsi ?. La réussite au DNB importe plus au collège quau lycée. Les enseignants de lycée notent plus sévèrement leurs élèves. Il y a moins délèves perturbateurs au collège (NVS). Les enseignants de collège évaluent la Découverte professionnelle de manière plus conciliante. En fait, la Découverte professionnelle peut difficilement être notée

21 Les résultats du DNB série professionnelle (4). Les taux de réussite varient fortement, entre collèges et entre lycées : - de 58 % à 100 % en lycée - de 63 à 100 % en collège. Les taux de réussite peuvent connaître des variations importantes dune année à lautre : Par ex. : 69 % - 68 % - 41 % % 80 % - 74 % - 68 % - 89 %. Près de 16 % des lauréats ont été repêchés (11 % en série collège)

22 Le voyez-vous ainsi ?. Leffet « millésime » joue fortement. Des tendances sont difficiles à déceler. Les % nont pas beaucoup de sens pour de petits effectifs (environ 20 élèves par classe). Les résultats au DNB constituent une balise utile. La réussite au DNB est un élément important de valorisation des élèves de DP6

23 Les données de lorientation (juin 2009) CollègesLycéesTotal Orientation en LP CAP Bac Pro Orientation en CFA CAP Bac Pro7411 TOTAL

24 Les données de lorientation (2). Aucune orientation na été prononcée vers le lycée général et technologique. 2 élèves sur 3 sont orientés en Bac professionnel. 3 élèves de collège sur 4 sont orientés en Bac professionnel. Le bonus accordé aux élèves de DP6 leur garantit lorientation choisie. Lapprentissage est plus valorisé en lycée quen collège. Quelle réussite en voie professionnelle ? Quelle poursuite détudes ?

25 Merci pour votre attention


Télécharger ppt "DP6 des lycées et collèges de Seine-et-Marne Enquête 2009 – 2010 Comité académique de pilotage."

Présentations similaires


Annonces Google