La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Robert Bériault Traduction de langlais au français par Élie Chazarenc LE PIC DU PÉTROLE ET LE DESTIN DE LHUMANITÉ Chapitre 5 – Sommes-nous plus futés?

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Robert Bériault Traduction de langlais au français par Élie Chazarenc LE PIC DU PÉTROLE ET LE DESTIN DE LHUMANITÉ Chapitre 5 – Sommes-nous plus futés?"— Transcription de la présentation:

1 Robert Bériault Traduction de langlais au français par Élie Chazarenc LE PIC DU PÉTROLE ET LE DESTIN DE LHUMANITÉ Chapitre 5 – Sommes-nous plus futés?

2 Il y a de nombreux parallèles entre la civilisation des Rapa Nui et notre civilisation moderne lîle de Pâques

3 Les insulaires construisaient des statues toujours plus hautes Nous construisons des immeubles toujours plus hauts

4 Ils vénéraient le dieu des statues toujours plus hautes Nous vénérons le dieu du toujours plus de consommation

5 Leur population grandi sans contrôles Elle passa de 100 à individus en lespace de 1000 ans Elle doublait tous les 156 ans, environ Années

6 Notre population croit incontrôlablement aussi En fait beaucoup plus vite que les Rapa Nui !!!! Grâce à la médecine et a lagriculture moderne: Nous avons quadruplé notre population au siècle passé

7 Ils ont coupé tout les arbres… ils ont déboisé toute la forêt jusquau dernier arbre. …pour assurer les besoins de trop de gens

8 Nous sommes en train de couper tous nos arbres Pour subvenir à nos besoins nous coupons les arbres de nos forêts. Déforestation en Colombie Britanique Quand aurons nous coupé le dernier ?

9 Voici une photo que jai prise de la coupe à blanc, 300 Km au nord du Lac St-Jean, Québec. Remarquez la pitoyable rangée darbres laissée de chaque côté de la rivière Mistassibi. On abattait des arbres aussi petits que 5 pouces (13 cm) parce que les plus gros plus loin au sud avaient tous été coupés.

10 Lérosion a supprimée la terre arable: La production agricole de l'île a chuté Érosion sur lîle de Pâques

11 Faisons nous mieux ? - 1 Lérosion des sols réduit les surfaces de terre arable Erosion in Canada Erosion,G.J. Wall, E.A. Pringle, G.A. Padbury, H.W. Rees, J. Tajek, L.J.P. van Vliet, C.T. Stushnoff, R.G. Eilers, and J.-M. Cossette A – Nuages de poussière B – Dépots de sol au pied dune côte C – Sédiments dans un cours deau D – Piédestal supportant un caillou E – Grosse rigole

12 Faisons nous mieux ? - 1 La production mondiale de céréales par habitant a atteint un sommet en 1999 et depuis elle ne cesse de diminuer. Erosion in Canada Erosion,G.J. Wall, E.A. Pringle, G.A. Padbury, H.W. Rees, J. Tajek, L.J.P. van Vliet, C.T. Stushnoff, R.G. Eilers, and J.-M. Cossette

13 Faisons nous mieux ? - 1 Nous nous dirigeons vers une pénurie ! Source: USDA La consommation de céréales dépasse la production Consommation Pro- duction

14 Faisons nous mieux ? - 1 Nous nous dirigeons vers une pénurie ! Source: USDA Le déclin des stocks continue

15 Faisons nous mieux ? - 2 À cause dune mauvaise gestion des terres et dune trop grande population: …la désertification avance en Afrique, en Asie, et en Amérique. Water: The Fate of Our Most Precious Resource, Marq De Villiers

16 Faisons nous mieux ? - 3 À chaque année, des milliers de km 2 du terroir est détruit à cause de lensalement, suite à des années dirrigation intensive. Les nappes souterraines contiennent des sels et minéraux. Lorsquon irrigue avec cette eau, lévaporation laisse derrière les sels et minéraux, et ceux-ci saccumulent. Le sol est détruit en permanence.

17 Faisons nous mieux ? - 4 Nous avons détruit nos meilleures surfaces cultivables pour y construire des villes Les meilleurs terres agricoles du Canada sont visibles du haut de la Tour CN à Toronto.

18 Faisons nous mieux ? - 5 Nous avons détruit nos meilleurs surfaces cultivables pour y construire des routes et des terrains de stationnement. CHAQUE ANNÉE DANS LE MONDE: Il y a 11 millions de voitures supplémentaires Cela réduit de plus de km 2 les surfaces cultivables Plan B: Rescuing a Planet Under Stress and a Civilization in Trouble, Lester R. Brown

19 Faisons nous mieux ? - 6 Que se passera til quand elles seront vides ? Partout dans le monde le pompage des nappes phréatiques dépasse leur niveau de renouvellement

20 Faisons nous mieux ? - 6 Laquifer (nappe phréatique) d'Ogallala dans les grandes plaines aux États-Unis est un bon exemple de la façon dont les humains modernes épuisent les réserves en eau.

21 Faisons nous mieux ? - 7 Du même coup, nous détruisons la chaîne alimentaire qui nous fait vivre. Nous empoisonnons les sols avec des produits chimiques

22 Mais sommes nous moins aveugles? Après quils aient coupé tous les arbres, ils navaient plus moyen de construire les bateaux de pêche. Donc, ils durent abandonner la chasse au marsouin, leur source importante de protéine.

23 Mais sommes nous moins aveugles ? …mais nous les employons à décimer les stocks halieutiques les uns après les autres. Nous pensons que nous sommes intelligents parce que nous savons construire des chalutiers…

24 Ils nont pas décimé les réserves de poissons. Ils ont plutôt détruit leur outil pour y accéder. Mais que mangent les poissons ? Nous avons misé sur autre chose : Puisque nous avons ruiné la pêche de morue et de saumon, quelqu'un a pensé : "ne serait-ce pas une brillante idée de produire le poisson dont nous avons besoin !"

25 Dautres poissons, évidement ! Dont voici quelques conséquences: Cette viande est perdue pour lalimentation des humains Les poissons délevage transmettent des maladies aux poissons sauvages Les grandes concentrations de farine de poisson polluent la mer Chaque année l'industrie de la pisciculture utilise 30 * millions de tonnes de poissons comme farine pour alimenter les poissons délevage. * Nils Kautsky, Institute for Systems Ecology, Stockholm Les piscicultures sont en compétition avec les pêcheurs traditionnels

26 Il faut environ 3 kg de poisson sauvage pour faire 1kg de de saumon ou de crevettes. Pour pratiquer la culture de crevettes on détruit les mangroves côtières qui abritent de nombreuses espèces de poissons. * Rosamond L. Naylor and Harold A. Mooney, Nature,.

27 Paradoxalement, laquaculture risque de précipiter la réduction des stocks de poissons sauvages.* * Rosamond L. Naylor and Harold A. Mooney, Nature,.

28 Faisons nous mieux ? - 8 Les Rapa Nui ont vécu dans des conditions misérables après que leur population ait commencé à décliner. Ils ont dû retourner dans des cavernes.

29 Faisons nous mieux ? - 8 Nous n'avons pas atteint notre maximum de population, pourtant des milliards dêtres humains vivent dans des conditions misérables.

30 Faisons nous mieux ? - 9 Les Rapa Nui ont asséché leurs rivières et leurs nappes phréatiques.

31 Faisons nous mieux ? - 9 Nous asséchons nos rivières et fleuves. Le Colorado est un des nombreux fleuves qui ne se rendent plus a la mer. Water: The Fate of Our Most Precious Resource, Marq de Villiers

32 Faisons nous mieux ? - 10 Notre technologie a créé des produits toxiques qui n'existent pas naturellement Nous détruisons les écosystèmes

33 Comment se fait-il que la croissance semble être hors de contrôle ? Allons au chapitre 6 pour découvrir pourquoi la croissance accélère la croissance. Cliquer sur licône pour la table des matières


Télécharger ppt "Robert Bériault Traduction de langlais au français par Élie Chazarenc LE PIC DU PÉTROLE ET LE DESTIN DE LHUMANITÉ Chapitre 5 – Sommes-nous plus futés?"

Présentations similaires


Annonces Google