La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

CLUB « SIGMA APPRENTISSAGE » QUELLE STRATEGIE POUR LE DEVELOPPEMENT DES CFA? Paris le 16 janvier 2014.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "CLUB « SIGMA APPRENTISSAGE » QUELLE STRATEGIE POUR LE DEVELOPPEMENT DES CFA? Paris le 16 janvier 2014."— Transcription de la présentation:

1 CLUB « SIGMA APPRENTISSAGE » QUELLE STRATEGIE POUR LE DEVELOPPEMENT DES CFA? Paris le 16 janvier 2014

2 Le nouveau contexte du développement de lapprentissage

3 La problématique de la journée Volonté de développer lapprentissage (500 000 apprentis en 2017) Mais… une évolution lente Des sections à faible effectif… Alors comment retrouver des effectifs dans nos centres de formation?

4 Notre questionnement… Quest- ce qui a bougé autour de nous? Comment repenser notre positionnement? Quels sont les points sensibles pour réussir ces mutations? Quelle stratégie mettre en place?

5 Le monde bouge, quavons-nous changé? Le devoir de voir

6 Le devenir des métiers Les 6 facteurs : économiques Démographiques Règlementaires Culturels et sociaux Technologiques organisationnels

7 Quelques points de repère… Population française: 66 00 000 dhabitants (janvier 2014) En 1990: 56 577 000 En 2000: 58 796 000 En 2030: 67 000 000

8 Quelques points de repère… année1980199020002011 effectifs7396300695340065526006657700 Le nombre de jeunes en primaire, après une diminution, reste stable

9 Quelques points de repère… Le nombre de jeunes en secondaire est stable année1980199020002011 effectifs5309200572580056144005384500

10 Quelques conclusions… Lévolution démographique en France est plus liée à lallongement de la durée de vie quà laugmentation du nombre des naissances. Le flux des jeunes en primaire et secondaire est stable.

11 CDM - dir. A. Malicot - 1/10/2010 Le monde de la formation bouge, quavons-nous changé? Le devoir de voir

12 Lapprentissage: quelques points de repère… Année1980199020002011- 2012 Effectif global 244100226900365874436334 Apprentis du supérieur 0130051200122886 Apprentis en CAP 189591185843177140177298

13 Quelques points de repère… La formation professionnelle en apprentissage a progressé, 2 phénomènes expliquent cela : Lallongement de la durée de lapprentissage (44,5% des apprentis de niveau IV étaient déjà en apprentissage lannée précédente) Le développement de lapprentissage dans lenseignement supérieur (28,2% des apprentis, près de la moitié dentre eux en BTS, comme le niveau IV – 28,4% ). Le niveau supérieur a progressé de 10,3%

14 Quelques points de repère… Les apprentis de niveau V sont: 42 476 issus de la classe de 3 ième En 2007 ils étaient 48473 Aujourdhui 42 476 Les apprentis de niveau IV issus de la classe de 3 ième sont passés de 0,9% en 2008 à 9,5% en 2012 (mise en place du Bac pro en 3 ans)

15 Quelques points de repère… Évolution de la proportion des bacheliers dans une génération année1980199020002012 ensemble 25,9%43,5%62,8%76,7% Bac. général 18,6%27,9%32,9%37,1% Bac. Techno. 7,3%12,8%18,5%15,1% Bac. Prof. 0% 2,8%11,4%23,9%

16 Quelques conclusions… En 20 ans Il y a eu une diminution importante du nombre de jeunes sortant de classe de 3 ième. La poursuite détudes est désormais la règle (de 43,7% dune génération au Bac., à 76,7%), mais dans ce contexte loffre dun Bac Pro 3 ans par apprentissage semble avoir du succès. le niveau moyen des « formés » a fortement augmenté, y compris dans les domaines techniques et professionnels : Bac. Techno. de 12,8% à 15,1%, Bac prof. de 2,8% à 23,9%.

17 Quelques conclusions… En 20 ans : Une stagnation des niveaux V en apprentissage (de 185 843 à 180 916). Une augmentation du nombre dapprentis dans les autres niveaux (en particulier dans le supérieur : de 1 300 à 122 886).

18 Autres repères… 98,1% des bac. Généraux 76,4% des bac. Techno. 28,7% des bac. Prof. sinscrivent dans le supérieur

19 Autres repères… Sur 100 jeunes sortant de formation initiale (en 2005) : 18 nont aucun diplôme (ou le brevet), 18 ont un CAP ou BEP, 22 ont un bac ou équivalent, 42 ont un titre de lenseignement supérieur Dont 16 un BTS ou DUT Dont 26 une licence, un doctorat, ou sortent de grandes écoles…

20 Le nombre de BTS est passé de : 43 000 en 1990 à 150 000 en 2007 (dont 16 000 en apprentissage et 27 400 en formation continue dans les Greta en particulier). 12 000 se sont présentés à titre individuel. Le temps de la formation dun BTS est de 5 ans après la classe de 3 ième des collèges. Autres repères…

21 Année 2012 -2013: 2 386 900 Autres repères… Lenseignement supérieur en France : année19801990200020010 effectifs1184100171710021603002319600

22 Quelques conclusions… Lorientation professionnelle est de plus en plus tardive. Les viviers dapprentis ne sont plus les mêmes. La demande sociale: des diplômes de plus en plus élevés. La concurrence pour lemploi va se modifier. Loffre de formation par apprentissage devra se modifier

23 Autres repères… Devenir des étudiants entrant en 1 ière année duniversité, 1 an après : 63,4% poursuivent, 10% se réorientent à lUniversité, 26,5% ne se réinscrivent pas, Sauf dans le filières professionnelles (IUT, écoles dIngénieurs).

24 Autres repères… Les « décrocheurs » qui sont-ils ? 4 profils Les « studieux », pris au dépourvu (15%). Les « décrocheurs en errance » (35%). Les « raccrocheurs » (à une formation professionnelle) (21,7%). Les « opportunistes » (arbitrant entre formation et emploi) (28,3%).

25 Quelques conclusions… Le nombre de jeunes quittant luniversité chaque année est important. Les 4 profils peuvent être intéressés par un parcours de formation supérieure… à caractère professionnel.

26 CDM - dir. A. Malicot - 1/10/2010 Le monde des métiers bouge, quavons-nous changé? Le devoir de voir

27 Les métiers bougent… Les métiers bougent, évoluent : de louvrage au service de lexécution à la conception de linstallation à la maintenance Les systèmes se complexifient : mécanisation et automatisation… Les manières de travailler changent: limportance des réseaux

28 Conclusion: Préparer à un métier nécessite des modifications: Quant au contenu des formations Quant au niveau des formations Quant à lapproche pédagogique de la formation

29 Des changements simposent Pour se développer, les CFA doivent opérer des remises en cause: Concernant les publics potentiels dapprentis Sur leur offre de formation (niveau) Sur les parcours à mettre en place dans les filières professionnelles

30 Mais… Pas de changement sans obstacles: liés au recrutement aux habitudes des entreprises et des branches professionnelles au positionnement des formateurs aux institutions et à leurs enjeux politiques …

31 Pourtant… Ces évolutions simposent, sous peine de péricliter Des stratégies nouvelles sont à mettre en place: Pour développer les effectifs Pour répondre aux nouveaux besoins des métiers


Télécharger ppt "CLUB « SIGMA APPRENTISSAGE » QUELLE STRATEGIE POUR LE DEVELOPPEMENT DES CFA? Paris le 16 janvier 2014."

Présentations similaires


Annonces Google