La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 La compréhension en lecture Daprès R. Goigoux, et les travaux de F. Delahaye.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 La compréhension en lecture Daprès R. Goigoux, et les travaux de F. Delahaye."— Transcription de la présentation:

1 1 La compréhension en lecture Daprès R. Goigoux, et les travaux de F. Delahaye

2 2 Sel selliuonerg es tnassal Ed tatél euqitarcoméd Rap sruel sruemalc tnerif tnat Euq nipuJ sel timuos ua riovuop euqihcranom. Naej ed al Eniatnof. Les grenouilles se lassant De létat démocratique Par leurs clameurs firent tant Que Jupin les soumit au pouvoir monarchique. Les Grenouilles qui demandent un Roi

3 3 Lire cest comprendre Décodage Compréhension Décoder et comprendre : peut-on faire les deux en même temps?

4 4 Six ensembles de compétences requises pour comprendre un texte (Goigoux, 1997) des compétences de décodage identifier les mots écrits des compétences linguistiques syntaxe et lexique écrit des compétences textuelles cohésion textuelle (anaphores, connecteurs...), ponctuation, énonciation, genres textuels, etc. des compétences référentielles connaissances préalables sur le contenu du texte : connaissances encyclopédiques ou socio-culturelles des compétences stratégiques contrôle, évaluation et régulation de sa propre activité de lecture des compétences cognitives raisonnement, attention, mémoire

5 5 La compréhension peut se définir comme la capacité à construire, à partir du texte et des connaissances antérieures, une représentation mentale cohérente de la situation évoquée par le texte.

6 6 La compréhension est un problème de mise en relation, dinférences, dactivités de raisonnement sur les relations des données qui sont dans le texte avec les données qui sont dans la tête du lecteur.

7 7 Construire une représentation mentale Apprendre à construire une représentation mentale qui permette de tenir ensemble tous les éléments importants du texte Faire prendre conscience aux élèves que lactivité de compréhension en lecture est une activité complexe qui suppose des connaissances mais qui implique aussi un effort de raisonnement

8 8 En vue, Christian Colombani, Genève : Verticales, 1999 Les ossements dun troupeau disparu ont été retrouvés près du col du Lautaret dans les Hautes-Alpes, au fond dun puits naturel où 214 moutons sétaient précipités lun après lautre.

9 9 1.A quoi ressemble le puits naturel que vous avez en tête ? 2.A quoi ressemblent les paysages de montagne dans les Alpes près du col du Lautaret ? 3.Que sest-il passé ? 4.Pourquoi les moutons se sont-ils précipités lun après lautre ? 5.Pourquoi na-t-on pas trouvé les animaux juste après laccident ? 6.Combien de temps après laccident a-t-on retrouvé les ossements ?

10 10 Ludovic a mal au ventre (Manuel de lecture Crocolivre, éditions Nathan) Cest mardi matin. Ludovic est à table, il ne peut pas avaler son chocolat. Il se plaint : Jai mal au ventre ! Tu as mangé trop de tarte aux prunes, dit sa maman. Tu nes pas malade, ajoute son papa. Il faut te préparer pour aller à lécole. Julie et Arthur tattendent. Noublie pas ton livre de lecture ! Ce nest pas la tarte aux prunes qui donne mal au ventre à Ludovic. Non ! Cest lécole ! Le mardi, madame Tulipe, la maîtresse, fait relire au tableau toute la leçon de lecture.

11 11 Réponses données par cinq élèves de cours préparatoire Élève n°1 « Cest pas vrai, il a pas mal au ventre, il fait semblant. » Élève n°2 « Parce quil a trop mangé de tarte aux prunes. » Élève n°3 « Parce que la maîtresse est méchante. » Élève n°4 « Parce quil a peur de lire sa lecture au tableau devant tout le monde. » Élève n°5 « Parce quil ne sait pas lire »

12 12 Faire prendre conscience aux élèves que leffort de reformulation facilite la compréhension car : - il incite à porter son attention sur les « idées » portées par le texte - il permet de sinterroger sur la qualité de sa propre compréhension.

13 13 Capacité à construire lidée principale du texte Nous marchions à pas lents. Nos pieds senfonçaient dans le sable mou et brillant. Les réserves deau étaient épuisées. Il ne nous restait que huit litres deau tiède pour nous quatre. Nos yeux irrités ne distinguaient que des dunes écrasées de soleil qui sétendaient à linfini. Je sentais le désespoir menvahir peu à peu... Soudain, je méveillai. Du ciel gris et bas, la pluie tombait en crépitant sur la fenêtre de ma chambre.

14 14 1. Comment jai vaincu le désert 2. Après la pluie le beau temps 3. Un mauvais rêve 4. Il pleut dans le désert

15 15 Kanti habitait une petite maison blanche, près du chemin de fer. Il vivait là avec son frère aîné qui vendait des noix de coco et des bananes sur les marchés. Kanti nallait pas à lécole et il était libre daller où il voulait. Parfois son frère partait pendant quelques jours, et Kanti restait seul. Pendant des heures, il regardait le vendeur de thé qui passait en criant, ou bien le charmeur de serpent qui sinstallait tous les soirs au coin de la rue avec sa flûte. Ou encore il allait se promener dans la gare : il regardait la foule et les trains qui partaient pour des villes lointaines. Un jour, dans le grand hall, il remarqua une petite fille aveugle quil navait jamais vue. Elle était petite et mince, vêtue de blanc. Elle avait les yeux fermés et elle souriait.

16 16 Titres proposés : 1. La petite fille aveugle 2. La solitude Kanti 3. Kanti, vendeur de rue 4. La petite maison blanche

17 17 1. Kanti a-t-il vu la petite fille à lécole, à la gare ou au marché? Au marché 2. Comment étaient les habits de la petite fille? Le texte ne parle pas des habits 3. Pourquoi Kanti était-il seul parfois? Parce que son frère partait en vacances 4.Est-ce que Kanti était un bon élève? Oui 5. Pourquoi le charmeur de serpent avait-il une flûte? Pour attirer les gens

18 18 En vue, Christian Colombani, éditions Verticales Un jeune égyptien dAlexandrie a donné contre un paquet de cigarettes à un brocanteur qui depuis sest volatilisé, le ventilateur détraqué où sa mère cachait les économies de toute sa vie. Lordre des trois actions (réalisées vs évoquées) Cacher // Échanger // Se volatiliser Échanger // Se volatiliser // Cacher

19 19 Aider les élèves à comprendre quun texte ne dit jamais tout, donc quil suppose une collaboration avec le lecteur même si celui-ci doit respecter ses exigences. Apprendre à rendre explicite limplicite ; en particulier dans le cas des inférences causales.

20 20 Compréhension et inférences Dans chaque énoncé, oral ou écrit, il y a une grande part dimplicite, plus dinformations tues que dites. Au lecteur de combler limplicite grâce à ses connaissances. Cest ce quon appelle produire des inférences.

21 21 Compréhension et inférences Quest-ce quune inférence? Cest une information qui nest pas donnée explicitement dans un énoncé, mais que le sujet peut déduire à partir : - des connaissances quil possède (inférences contextuelles ou pragmatiques) - des connaissances transmises par cet énoncé (inférences textuelles ou logiques)

22 22 Jacques traversa la route sans regarder de chaque côté. Une voiture arrivant à toute vitesse na pas eu le temps de sarrêter. En se réveillant, Jacques était à lhôpital. La voiture a percuté Jacques Inférence pragmatique ou contextuelle : mise en relation dune information avec sa propre connaissance du monde et produire une autre information. Il y a reconstitution mentale Emma, Viviane et Manon rentrent à pied de lécole. Emma marche en tête. Viviane et Manon sont derrière Emma. Inférence logique ou textuelle : elle est fondée sur le texte. Les informations prélevées sont mises en relation et permettent den déduire une autre.

23 23 Le lecteur doit sans cesse aller au-delà de ce qui est dit explicitement dans le texte pour satisfaire son intention de lecture. La qualité des inférences dépend de trois éléments : 1.La pertinence des connaissances antérieures du lecteur 2.La fiabilité de ses traitements linguistiques (cohésion textuelle) 3.La conscience que le lecteur doit avoir de la nécessité daller au delà de linformation explicite du texte

24 24 Pendant longtemps, tout se passait comme si la compréhension allait de soi sous réserve que la lecture soit maîtrisée et quil ny avait donc pas lieu de lui consacrer un temps denseignement.

25 25 Construire pas à pas une représentation cohérente Faire comprendre aux élèves que la compréhension est le résultat dun travail réalisé pas à pas, au fil du texte Mettre les procédures sous le contrôle de lattention : prendre conscience que comprendre, cest construire une représentation dès les premières phrases du texte puis la compléter ou la modifier, autrement dit la faire évoluer au fur et à mesure quon avance dans la lecture. Ces procédures peuvent être rendues conscientes – via lactivité de reformulation et de rappel – et, ainsi, mieux contrôlées.

26 26 Accroître sa flexibilité Faire comprendre aux élèves quils doivent construire une première représentation dès le début du texte et la faire évoluer (lenrichir, la modifier) en intégrant progressivement les informations nouvelles. Leur apprendre à être flexible, cest-à-dire à modifier leur représentation au fur et à mesure quils avancent dans le texte et à accepter, si nécessaire, de remettre en cause leurs premières représentations.

27 27 Demi-Lune prépara ses affaires : un sac de provisions, une couverture et une lance. Aujourdhui était le grand jour. Il devait tuer un aigle et ramener une plume pour faire preuve de son courage. Il monta sur son cheval et se mit en route. Démarche daide à la compréhension 1.Pourquoi Demi-Lune préparer-t-il une lance? Il prépare une lance pour essayer de tuer un aigle. 2. Qui monte sur le cheval? Cest Demi-Lune qui monte sur le cheval. 3. Qui est Demi-Lune? Cest un jeune Indien. 4. Quelles sont les affaires préparées par demi-Lune? Il prépare un sace de provisions, une couverture et une lance A ton avis quel âge pourrait avoir Demi-Lune?

28 28 typologie des réponses Question dont la réponse est écrite dans le texte Question dont la réponse nest pas écrite dans le texte: –Implique un raisonnement –Dans la tête du lecteur

29 29 Paul ne venait pas dune autre ville ou dun autre pays. Il venait carrément dune autre planète. Et ici, tout le monde le regardait comme une bête curieuse. A lécole, ses camarades de classe le traitaient de « bon à rien de Terrien » et riaient de la couleur de sa peau. Dans le bus qui le ramenait chez lui, le soir après les cours, Paul observait Zoo-Ann, une fille de sa classe. A lécole, on disait que ses parents étaient richissimes, on racontait même quelle vivait dans un véritable palais. Evidemment Zoo-Ann ne parlait jamais à Paul.

30 30 Paul ne venait pas dune autre ville ou dun autre pays. Il venait carrément dune autre planète. Et ici, tout le monde le regardait comme une bête curieuse. A lécole, ses camarades de classe le traitaient de « bon à rien de Terrien » et riaient de la couleur de sa peau. Dans le bus qui le ramenait chez lui, le soir après les cours, Paul observait Zoo-Ann, une fille de sa classe. A lécole, on disait que ses parents étaient richissimes, on racontait même quelle vivait dans un véritable palais. Evidemment Zoo-Ann ne parlait jamais à Paul. 1) Qui vient dune autre planète ? Cest Paul qui vient dune autre planète. Explicite (synonyme : il) 2) De quoi rient ses camarades ? Ses camarades rient de la couleur de sa peau. Explicite (littéral) 3) De quelle planète vient Paul ? Paul vient de la Terre. Implicite textuel 4) Qui est Zoo-Ann ? Zoo-Ann est une fille de la classe de Paul. Explicite textuel 5) Vient-elle de la Terre ? Non, Zoo-Ann ne vient pas de la Terre. Implicite textuel 6) Qui est la bête curieuse ? Cest Paul la bête curieuse. Implicite textuel 8) Pourquoi Zoo-Ann ne parle-t-elle jamais à Paul ? implicite culturel

31 31 Classement des questions/réponses : § Questions dont la réponse est écrite dans le texte o Exactement de la même façon (2, 4) o Presque pareil, les mots veulent dire la même chose (1) § Questions dont la réponse nest pas écrite dans le texte o Question qui nécessite de raisonner à partir de différentes informations données dans le texte. (3, 5, 6) o Question dont la réponse peut être dans la tête du lecteur. (8) Comment avons-nous fait pour réponde aux questions ? - recopié un morceau du texte (2, 4) - reformuler des morceaux du texte (1) - réunir des informations (des indices) dans plusieurs endroits du texte (3, 5, 6) - utiliser des connaissances que jai (8)

32 32 Interpréter un texte Susciter des conflits dinterprétation Respecter les droits du texte Mettre en place un débat Cest donner un sens au texte qui laisse la place à des lectures plurielles Ne pas confondre problème de compréhension et problème dinterprétation

33 33 La Cigale et la Fourmi La Cigale, ayant chanté Tout l'été, Se trouva fort dépourvue Quand la bise fut venue : Pas un seul petit morceau De mouche ou de vermisseau. Elle alla crier famine Chez la Fourmi sa voisine, La priant de lui prêter Quelque grain pour subsister Jusqu'à la saison nouvelle. "Je vous paierai, lui dit-elle, Avant l'Oût, foi d'animal, Intérêt et principal. " La Fourmi n'est pas prêteuse : C'est là son moindre défaut. Que faisiez-vous au temps chaud ? Dit-elle à cette emprunteuse. - Nuit et jour à tout venant Je chantais, ne vous déplaise. - Vous chantiez ? j'en suis fort aise. Eh bien! dansez maintenant.


Télécharger ppt "1 La compréhension en lecture Daprès R. Goigoux, et les travaux de F. Delahaye."

Présentations similaires


Annonces Google