La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Léconomie sociale Présentation du 18 mai 2009 18/05/2009Economie Sociale1.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Léconomie sociale Présentation du 18 mai 2009 18/05/2009Economie Sociale1."— Transcription de la présentation:

1 Léconomie sociale Présentation du 18 mai /05/2009Economie Sociale1

2 Déroulement de la présentation Léconomie sociale : une bonne idée et des principes fondateurs clairs, mais un avenir incertain. Des pratiques qui peuvent poser problème Quelques pistes de réflexion à ladresse des responsables et des militants de léconomie sociale aujourdhui, en France. 18/05/20092Economie Sociale

3 11. Léconomie sociale : une bonne idée Parce quil ny a pas de définition claire du service public Parce quil est difficile de distinguer les services publics des entreprises commerciales Parce que la réglementation européenne diminue le rôle de lEtat et renforce la concurrence 18/05/20093Economie Sociale

4 12. Léconomie sociale : des principes clairs « On peut parler déconomie sociale et solidaire dans la mesure où les bénéficiaires ne sont plus des clients, des usagers ou des administrés, mais de véritables associés qui possèdent une part du capital, prennent part aux décisions et sont solidaires des risques. » dossier web alternatives économiques -septembre 2008 – Pascal Canfin 18/05/20094Economie Sociale

5 12. Léconomie sociale : des principes clairs La liberté dadhésion La non lucrativité individuelle La gestion démocratique : « une personne = une voix ». Lutilité collective ou lutilité sociale du projet La mixité des ressources : soit privées, soit mixtes, les organismes sont indépendants. 18/05/20095Economie Sociale

6 13. Léconomie sociale : un avenir incertain Léconomie sociale « hors la loi » ? Les SSIG ne peuvent être considérés comme tels que dans le cadre dun mandatement par lEtat Le mandatement ne peut se faire quà lissue dun appel doffres lancé à partir dun cahier des charges précisant les obligations de service public. 18/05/20096Economie Sociale

7 13. Léconomie sociale : un avenir incertain Léconomie sociale « hors la loi » ? Le principe en France est « lagrément », « lautorisation », « la certification », « la délégation »… pour la grande majorité des établissements et services Labsence dappel doffres place le système « hors la loi ». La date limite pour la transposition de la directive était le 31/12/ /05/20097Economie Sociale

8 2. Des pratiques qui posent problème Les dérives financières La Camif : le vol organisé des sociétaires Le financement de laide à domicile - application des accords salariaux, création de déficits massifs et risque darrêt du service pour les bénéficiaires. Les plate formes de service à la personne : des millions pour ne rien faire Le non respect des règles démocratiques Les fausses associations ou fédérations avec de vraies subventions FEPEM/CESU Le secret sur les comptes des associations percevant des fonds publics La non responsabilité citoyenne Les caisses de retraite par répartition Lévaluation médicale : lexemple des réseaux de santé Lévaluation médico sociale : ANESM et SFE 18/05/20098Economie Sociale

9 3. Quelques pistes de réflexion Comment comprendre ce qui se passe ? Que peut-on faire ? Plusieurs niveaux dapproche sont possibles : - lapproche systémique : une mécanique implacable qui nous échappe ? -lapproche méthodologique : les moyens, la compétence, lorganisation, la stratégie, la communication … -lapproche ontologique : la vie et la mort, la place de lHomme et la responsabilité individuelle 18/05/20099Economie Sociale

10 Comment aller plus loin ? La question du niveau de conscience : voir ou ne pas voir Chacun dentre nous peut choisir de voir ou de ne pas voir ce qui lui est présenté. Nous pouvons aussi voir et ne pas en tenir compte. Nous pouvons aussi en tenir compte, mais ne pas voir les implications et les conséquences. Nous pouvons aussi voir, comprendre, tenir compte, approfondir la réflexion et nous engager dans laction. 18/05/200910Economie Sociale

11 Comment aller plus loin ? La question de la nécessité dagir et de la responsabilité Si on admet que lhomme est la référence, il faut protéger son intégrité, sa liberté, sa santé, son éducation, ses moyens dexistence, sa possibilité de sexprimer … la solution serait alors dans laction? Mais nous sommes des humains : le choix de laction, est donc aussi celui de pouvoir se tromper. Cest une responsabilité quil convient dassumer, pas une excuse pour ne rien faire. Il nous faut aussi agir « juste » cest là que se rejoignent lintelligence et la sagesse pour que laction produise leffet recherché. 18/05/200911Economie Sociale

12 Comment aller plus loin ? La question de la capacité à comprendre Cest celle de lintelligence, de la compétence : si nous pouvons faire face aux situations, engageons nous, si nous ne nous en sentons pas capables, il vaut sans doute mieux démissionner que « couvrir » une dérive, sans doute bien argumentée, mais qui ne répond pas aux exigences de la sagesse. La question est aussi celle de la connaissance, de la recherche de linformation et de la vigilance. En effet il est pratiquement de même nature de ne pas faire quelque chose, ou de ne pas se donner les moyens pour le faire. Le premier des moyens est de comprendre ce qui se passe. 18/05/200912Economie Sociale

13 Comment aller plus loin ? La question de capacité à décider Cest la question de vouloir et celle de la capacité de décider, individuellement et collectivement Cest aussi la capacité à sopposer à des mesures ou des pratiques qui ne seraient pas compatibles avec les valeurs portées par léconomie sociale. 18/05/200913Economie Sociale

14 Comment aller plus loin ? La question de la capacité dagir Agissons au niveau ou nous pouvons le faire, et développons notre capacité daction. Apprenons les méthodes de communication, entrons dans les techniques financières, recrutons les gens compétents, apprenons le management etc. Lefficacité est une obligation, dans le monde ou nous évoluons, les bonnes pensées et les bonnes paroles ne pèsent pas lourd face à une organisation efficace. Le militantisme ne peut pas remplacer lefficacité, ni dailleurs le travail. Les résultats sobtiennent en appliquant une énergie sur une situation, de façon organisée. En matière defficacité, ce ne sont pas les intentions qui comptent, ce sont les résultats. Sachons évaluer nos actions et mesurer nos résultats et en tirer les leçons pour avancer. 18/05/200914Economie Sociale

15 Merci de votre attention 18/05/200915Economie Sociale


Télécharger ppt "Léconomie sociale Présentation du 18 mai 2009 18/05/2009Economie Sociale1."

Présentations similaires


Annonces Google