La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Gestion des risques à lhôpital : Le point de vue de lassureur Docteur Frédéric FUZ, Directeur du Service du pôle services – SHAM – LYON

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Gestion des risques à lhôpital : Le point de vue de lassureur Docteur Frédéric FUZ, Directeur du Service du pôle services – SHAM – LYON"— Transcription de la présentation:

1 Gestion des risques à lhôpital : Le point de vue de lassureur Docteur Frédéric FUZ, Directeur du Service du pôle services – SHAM – LYON Atelier n° 4 Les professionnels face aux risques Paris La Villette - Cité des Sciences et de lIndustrie Lundi 29 et mardi 30 novembre 2010

2 JIQHS, Paris le 29 Novembre Notre stratégie Maîtriser le coût des sinistres pour maîtriser le montant des cotisations En travaillant - En amont : prévenir les risques - En aval : optimiser la défense médico-légale

3 JIQHS, Paris le 29 Novembre En amont : prévenir les risques Les moyens : - Le Panorama du risque médical - Le site SHAM Prévention - Le Prix SHAM - Un service dassistance juridique - La formation, e-Learning et conseil (Pôle Services) - Les recommandations du Conseil Médical SHAM - … et Les visites de risques

4 JIQHS, Paris le 29 Novembre Les objectifs des visites de risques A la souscription : - Évaluer les risques des établissements - Personnaliser le calcul de la cotisation - Produire des recommandation Pendant la vie du contrat : - Vérifier si les recommandations ont été suivies dactions correctives - Produire de nouvelles recommandations

5 JIQHS, Paris le 29 Novembre Une analyse construite à partir de la sinistralité 3 niveaux danalyse : - La sinistralité globale - La sinistralité propre à chaque spécialité - La sinistralité propre à chaque établissement

6 JIQHS, Paris le 29 Novembre Analyse à partir de la sinistralité globale

7 JIQHS, Paris le 29 Novembre Analyse globale : Les constats les secteurs opératoires représentent 50 % des sinistres les infections nosocomiales concernent 20% des sinistres le défaut dinformation des patients représente près de 10% des motifs des condamnations les facteurs uniquement individuels représentent moins de 20 % des causes des sinistres les sinistres étaient souvent « prévisibles » la qualité du contenu du dossier médical est capitale

8 JIQHS, Paris le 29 Novembre La sinistralité propre à chaque spécialité Analyse à la fois globale : - Activité et réseau de soins - Locaux - Effectifs - Organisation - Procédures - Dossier médical et traçabilité des soins - Eléments médico-légaux - Évaluation des bonnes pratiques … et centrée sur : - Les dysfonctionnements immédiatement à lorigine des sinistres - Les éléments médico-légaux

9 JIQHS, Paris le 29 Novembre Une analyse propre à chaque établissement Avant chaque visite, les sinistres de létablissement sont étudiés afin : - dajuster le planning de la visite - insister sur un ou plusieurs processus jugés « à risques »

10 JIQHS, Paris le 29 Novembre Les domaines danalyse des visites de risques La démarche qualité et gestion des risques La gestion des plaintes La lutte contre les infections nosocomiales / lhygiène Le dossier patient Le circuit du médicament et des DM Le fonctionnement des blocs opératoires, de la maternité et du service des urgences

11 JIQHS, Paris le 29 Novembre Le déroulement dune visite de risques Réunion douverture - Entretien avec la Direction, le Président de la CME, le Président du CLIN… - Sont abordés les processus transversaux et les principaux projets portés par létablissement Visite - Dun service de chirurgie, du bloc opératoire, du bloc obstétrical, du service des urgences… Réunion de clôture - Synthèse des premiers constats effectués. Dans les 30 jours - Production dun rapport assorti des recommandations

12 JIQHS, Paris le 29 Novembre Bilan des visites de risques visites de risques. Ces visites ont concerné : établissements publics de santé, dont 10 CHU, - 36 établissements privés. Au total, recommandations ont été formulées aux établissements, soit 8 recommandations par visite.

13 JIQHS, Paris le 29 Novembre Bilan « quali » des visites de risques Les points forts : - Le bracelet didentification du patient - Le pH au cordon du nouveau né - La traçabilité de linformation délivrée au patient Les points à améliorer : – La qualité de la tenue du dossier patient

14 JIQHS, Paris le 29 Novembre Les visites de suivi visites de suivi ont été réalisées. Dans 46 établissements (soit dans 78 % des cas) toutes les recommandations émises ont été suivies Les établissements ont bénéficié dune baisse de 5% de leur taux de cotisation.

15 JIQHS, Paris le 29 Novembre Les orientations 2010 Les visites de risques sont désormais des secondes voire des troisièmes visites : – Elles portent sur lanalyse des actions mises en œuvre pour lever nos recommandations initiales. – Elles sont aussi assorties de nouvelles recommandations. Les visites sont désormais basées sur une analyse plus poussée de la sinistralité de chaque établissement pour une démarche plus personnalisée.


Télécharger ppt "Gestion des risques à lhôpital : Le point de vue de lassureur Docteur Frédéric FUZ, Directeur du Service du pôle services – SHAM – LYON"

Présentations similaires


Annonces Google