La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Professionnalisation de linformation médicale : Eléments de stratégie Docteur Jérôme FRENKIEL, Responsable Information Médicale – Unité dInformation Médicale.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Professionnalisation de linformation médicale : Eléments de stratégie Docteur Jérôme FRENKIEL, Responsable Information Médicale – Unité dInformation Médicale."— Transcription de la présentation:

1 Professionnalisation de linformation médicale : Eléments de stratégie Docteur Jérôme FRENKIEL, Responsable Information Médicale – Unité dInformation Médicale – Hôpitaux Universitaires Paris Centre– AP – HP – / Atelier n° 5 Saméliorer fortement et en continu : Les stratégies performantes Paris La Villette - Cité des Sciences et de lIndustrie Lundi 26 et mardi 27 novembre 2012

2 Unité dInformation Médicale GH COCHIN – Hôtel Dieu - Broca JIQH – 29 novembre 2010 Problématique Du fait des enjeux – financiers notamment – de la tarification à lactivité (T2A), la qualité de linformation médicale est devenue un enjeu fort Le constat est que progresser dans la qualité de linformation médicale – et donc de la performance de la facturation – implique des évolutions fortes dans les organisations médicales Et ces évolutions ne peuvent se concevoir que dans le cadre dun projet fortement structuré et fortement restructurant Se posent donc les questions suivantes : Comment concevoir le portage institutionnel dune telle démarche ? Comment inscrire ce portage dans la durée ?

3 Unité dInformation Médicale GH COCHIN – Hôtel Dieu - Broca JIQH – 29 novembre 2010 Principe de la solution On admet actuellement que la solution de principe pour la maîtrise de la qualité de linformation médicale passe par la professionnalisation de la fonction Normalisation, formalisation et optimisation des organisations Révision du « casting » : mettre les acteurs adéquats sur les rôles adéquats Solutions désormais classiques : codage centralisé ou déconcentré dans le cadre dune protocolisation forte des pratiques et des organisations Point de départ de la réflexion : lexpérience montre quun projet de ce type ne peut être porté par les services dinformation médicale : Pas de pouvoir sur les organisations médicales Nécessité dun redimensionnement des moyens Il sen déduit que les instances doivent nécessairement être impliquées, avec lobjectif que le projet soit inscrit dans la politique de linstitution

4 Unité dInformation Médicale GH COCHIN – Hôtel Dieu - Broca JIQH – 29 novembre 2010 Implémentation (1) Mise en œuvre dans le contexte des Hôpitaux Universitaires Paris Centre (Groupe hospitalier Cochin) : Fin 2008 : Point de départ = proposition du médecin DIM au Directeur et au président de CME de professionnaliser le codage des diagnostics par centralisation (fin 2008) Sur la base de lexpérience de lHôpital universitaire Paul Brousse Résultat : décision de principe de la pertinence de la solution Décision dévaluer lacceptabilité auprès des services médicaux concernés 2009 : concertation avec lensemble des chefs de service Exposé des enjeux Présentation du principe de la solution Présentation des implications en termes dorganisation et de moyens Recueil de lappréciation de chaque chef de service Fin 2009 : sur le constat dune très bonne acceptabilité a priori, présentation aux instances pour validation : Commission médicale détablissement pour avis conforme, Conseil exécutif local pour décision

5 Unité dInformation Médicale GH COCHIN – Hôtel Dieu - Broca JIQH – 29 novembre 2010 Implémentation (2) Laction ayant été inscrite dans la politique de létablissement, la phase technique a pu alors commencer Mise en œuvre des moyens (ressources humaines, informatique, locaux) Reformulation du modèle (PRIMAQ 2.0) Préparation technique pour la phase 1 (réengineering) : 1 er semestre 2010 Début du déploiement : 1 er juillet 2010 Prévision de fin du déploiement : 1 er semestre 2013 Début de la phase 2 (normalisation industrielle de la qualité) : à partir du second semestre 2013 Commentaires : La phase institutionnelle aura duré 1 an. Cest normal et incompressible ! La question des moyens et de leur financement a été un point de vigilance, dans un contexte financier difficile Importance de la mesure de lefficacité des nouvelles méthodes, et de la communication : institutionnelle, et sur le terrain

6 Unité dInformation Médicale GH COCHIN – Hôtel Dieu - Broca JIQH – 29 novembre 2010 Discussion Lexpérience (Paul Brousse, Groupe Cochin) montre quun projet aussi ambitieux est réalisable, sous condition de respecter ces principes fondamentaux : La préparation institutionnelle est indispensable La phase technique ne doit débuter que lorsque la phase institutionnelle (politique) est achevée Il sagit également de la condition incompressible pour que le projet soit porté dans la durée ! En guise de conclusion : considérant dune part la situation financière de lAP-HP, lexpérience du Groupe Cochin dautre part et ses résultats (+5 millions deuros en 2011), décision institutionnelle a été prise mi-2012 de généraliser la professionnalisation du codage des pathologies à lensemble de lAP-HP. Mais ceci est une autre histoire…


Télécharger ppt "Professionnalisation de linformation médicale : Eléments de stratégie Docteur Jérôme FRENKIEL, Responsable Information Médicale – Unité dInformation Médicale."

Présentations similaires


Annonces Google