La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Thrombolyse locale vs Tranfert urgent pour le traitement de linfarctus aigu à ST élevé Martin Chénier Paul-André Lachance ÉRUC Cité de la Santé Novembre.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Thrombolyse locale vs Tranfert urgent pour le traitement de linfarctus aigu à ST élevé Martin Chénier Paul-André Lachance ÉRUC Cité de la Santé Novembre."— Transcription de la présentation:

1 Thrombolyse locale vs Tranfert urgent pour le traitement de linfarctus aigu à ST élevé Martin Chénier Paul-André Lachance ÉRUC Cité de la Santé Novembre 2003

2 Préambule: Dilatation primaire vs thrombolyse en centres spécialisés Clinical Evidence, juin 2003; volume 9 Réduction de la mortalité et des réinfarctus à 30 jours Mortalité: OR 0.66 ( ); NNT: 48 Mortalité+réinfarctus: OR 0.58 ( ) À 5 ans les bénéfices sur la mortalité sont maintenus: RR 0.54 ( ); NNT: 9 Réduction des AVC de tous types: NNT: 77

3 Thrombolyse Vs Transfert Pour Angioplastie 3 études: 1 Méta-analyse(2003) 2 études originales (2003): PRAGUE 2 (Tchécoslovaquie) DANAMI 2 (Danemark) 68% du poids de la méta-analyse provient de ces 2 études

4 Méta-analyse 1 Dalby M, Et Al. Circulation 108 (15) : , Oct Regroupe 6 études : PRAGUE (n=101) PRAGUE 2 (n=429) DANAMI (n=790) MAASTRICHT (n=75) CAPTIM (n=421) AIR-PAMI (n=71) nTOTAL =1887 Où n=nombre de PTCA

5 Méta-analyse 2 Dalby M, et al. Circulation 108 (15) : , Oct Méthodologie peu explicite, donc assez faible Mais 68% du poids provenant de DANAMI et PRAGUE qui sont méthodologiquement solides

6 Méta-analyse 3 Dalby M, et al. Circulation 108 (15) : , Oct Résultats: Issue composée (décès ou réinfarctus ou ACV) à 30 jours

7 Méta-analyse 4 Dalby M, et al. Circulation 108 (15) : , Oct Résultats: Issue composée (décès ou réinfarctus ou ACV) à 30 jours Avantage PTCA (p 0,001) 7,8 vs 13,5% RR 0,58 [0,47-0,71] RRR 42% [30%-52%] ARR 5,7% [3,7-7,7] NNT= 18[13-27]. [19 dans larticle] [

8 Méta-analyse 5 Dalby M, et al. Circulation 108 (15) : , Oct Résultats: Mortalité à 30 jours

9 Méta-analyse 6 Dalby M, et al. Circulation 108 (15) : , Oct Résultats: Mortalité à 30 jours Tendance non significative en faveur PTCA Mais, si on exclut CAPTIM qui utilisait la thrombolyse en pré-hospitalier et PTCA de sauvetage dans 26% des cas…

10 Méta-analyse 7 Dalby M, et al. Circulation 108 (15) : , Oct Résultats: Mortalité à 30 jours Avantage PTCA (p=0,035) 6,8 vs 8,9% RR 0,76 [0,59-0,98] RRR 24% [2-41] ARR 2,1% [0,1-4,1] NNT 48 [25-676]

11 Méta-analyse 8 Dalby M, et al. Circulation 108 (15) : , Oct Résultats: Réinfarctus à 30 jours Avantage PTCA (p<0,001) NNT environ 30 [21-40]

12 Méta-analyse 9 Dalby M, et al. Circulation 108 (15) : , Oct Résultats: ACV à 30 jours Avantage PTCA (p=0,015) NNT environ 85 [51-188]

13 Méta-analyse 10 Dalby M, et al. Circulation 108 (15) : , Oct Résultats: Issue composée (décès ou réinfarctus ou ACV) à 30 jours Avantage PTCA (p 0,001) 7,8 vs 13,5% RR 0,58 [0,47-0,71] RRR 42% [30%-52%] ARR 5,7% [3,7-7,7] NNT= 18[13-27]. [19 dans larticle] [

14 PRAGUE 2 –1 Widimsky P. et al. European Heart J. 24 (1) : , Jan.2003 Présentation avec IMA à ST élevé 0-12 heures post début symptômes Issue primaire = mortalité à 30 jours Issue secondaire = composée décès ou réinfarctus ou ACV Sous-groupes 0-3 heures et 3-12 heures

15 PRAGUE 2 –2 Widimsky P. et al. European Heart J. 24 (1) : , Jan.2003 Terminée prématurément par le comité déthique à cause dune mortalité plus élevée dans le sous-groupe hasardisé de 3-12 heures après le début des symptômes et recevant la thrombolyse 15,3% vs 6,0% p<0,02) NNT environ 11[6-42] Aucune différence de mortalité dans le groupe 0-3 heures (7,4% vs7,3%) [551 des 850 patients] La différence de mortalité pour la population globale de létude natteint pas la signification statistique (10% vs 6,8%; p=0,12)

16 PRAGUE 2 –3 Widimsky P. et al. European Heart J. 24 (1) : , Jan.2003 Issue composée (décès ou réinfarctus ou ACV) à 30 jours Avantage PTCA (p 0,03) 15,2% vs 8,4% RRR 45% [19 à 62%] ARR 6,8%[2,5% à 11,1%] NNT 15[9 à 40].

17 PRAGUE 2 –4 Widimsky P. et al. European Heart J. 24 (1) : , Jan.2003 Le thrombolytique utilisé était la streptokinase Certains cliniciens auraient dirigés les patients avec infarctus antérieur directement à langioplastie en les excluant de létude Dans le groupe thrombolyse, langioplastie de sauvetage était encouragée si pas de reperfusion après 30 minutes et a été utilisée dans 6,4% des cas

18 DANAMI-2 (1) 2 groupes thrombolyse (rt-PA) vs dilatation 24 centres périphériques (1129 patients) : Thrombolyse vs transfert+dilatation < 3 heures 5 centres dhémodynamies (443 patients) : Thrombolyse vs dilatation < 2 heures Inclusion: Douleur 30 minutes à 12 heures; St cumulatif de 4 mm au moins 2 dérivations contiguës Exclusion: CI thrombolyse, BBG, thrombolyse < 30 jours, pas pouls fémoraux, PAC, IR (créatinine 250umol), DB tx avec metformine, maladie cardiaque non ischémique, expectative de vie < 12 mois, choc cardiogénique ou arythmie maligne persistante qui empêche le transport, patients intubés

19 DANAMI-2 (2) Issue primaire composée: mortalité- réinfarctus-avc incapacitant à 30 jours Réévalués aux années pour 3 ans 3 analyses intérimaires: étude cessée après la 3ième analyse intérimaire

20 DANAMI-2 (3) Bonne méthodologie Le groupe thrombolyse vs dilatation dans les centres dhémodynamies inutile Obstacle: Exclusion patients DB sous metformine Laboratoire pas disponible rapidement (créatinine) Système de transport Médecin pour le transfert Services dhémodynamies 24/24

21 DANAMI-2 (4) Résultats Transfert-dilatation vs thrombolyse Issue composée RRR : 40% (17-58%) NNT : 17 (11 à 48) Pour la récidive dinfarctus : RRR : 69% (39-84%) NNT : 23 (15-50)


Télécharger ppt "Thrombolyse locale vs Tranfert urgent pour le traitement de linfarctus aigu à ST élevé Martin Chénier Paul-André Lachance ÉRUC Cité de la Santé Novembre."

Présentations similaires


Annonces Google