La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

L'appareil génital se met en place lors du développement embryonnaire. Comment est contrôlé ce phénomène ? THEME 3A DEVENIR HOMME OU FEMME.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "L'appareil génital se met en place lors du développement embryonnaire. Comment est contrôlé ce phénomène ? THEME 3A DEVENIR HOMME OU FEMME."— Transcription de la présentation:

1 L'appareil génital se met en place lors du développement embryonnaire. Comment est contrôlé ce phénomène ? THEME 3A DEVENIR HOMME OU FEMME

2 Quelles sont les principales caractéristiques qui différencient les hommes des femmes et comment se mettent-elles en place ? CHAPITRE 9 DEVENIR HOMME OU FEMME

3 I / LE PHENOTYPE SEXUEL Les deux phénotypes (masculin et féminin) se distinguent par des différences anatomiques, physiologiques et chromosomiques.

4 A / LES DIFFERENCES ANATOMIQUES

5 On distingue : Les caractères sexuels primaires qui sont présents dès la naissance et qui sont constitués par les organes reproducteurs. Avec notamment les gonades (ovaires et testicules) où se forment les cellules reproductrices.

6

7

8 et les caractères sexuels secondaires qui se développent à la puberté différemment pour les garçons et pour les filles : pilosité, musculature, mue de la voix, seins, bassin etc.

9 B / LES DIFFERENCES PHYSIOLOGIQUES

10 Les gonades (testicules et ovaires) produisent les cellules reproductrices (spermatozoïdes et ovocytes).

11 Les spermatozoïdes sont produits en continu de la puberté jusquà la fin de la vie, dans les tubes séminifères des testicules.

12 1 : testicule; 2 : tubes séminifères; 3 : épididyme; 4 : canal déférent

13 Coupe transversale dans les tubes séminifères.

14 Coupe de tube séminifère. ( Fausses couleurs, MEB)

15 Lappareil reproducteur féminin a un fonctionnement cyclique de la puberté à la ménopause.

16

17 C / LES DIFFERENCES CHROMOSOMIQUES

18

19

20 Le caryotype humain est composé de 23 paires de chromosomes. Caryotype féminin : 46,XX Caryotype masculin : 46,XY

21 Comment se met en place le phénotype sexuel ?

22 Jusquà 6 semaines, le sexe phénotypique de lembryon est indifférencié et les gonades ne sont pas différenciées en testicule ou en ovaire.

23 Comment seffectue la différenciation des gonades ?

24 Ce sont les chromosomes X et Y qui déterminent le sexe de lindividu. II / DU SEXE CHROMOSOMIQUE AU SEXE GONADIQUE Un chromosome X et un chromosome Y : des testicules. Deux chromosomes X : des ovaires.

25 Quelques anomalies chromosomiques

26 Caryotype 47,XXY Sexe masculin, petits testicules, syndrome de Klinefelter, stérilité, 1/700

27 Caryotype 47,XYY Sexe masculin, testicules normaux, fertile, 1/500

28 Caryotype 47,XXX Trisomie X : sexe féminin, ovaires normaux, grande taille, fertile, 1/500

29 Caryotype 45,X Syndrome de Turner : sexe féminin, petits ovaires, impubérisme, 1/2700

30 Quelle conclusion tirez-vous de ces observations ?

31 La présence dun chromosome Y donne toujours un phénotype masculin, avec présence de testicules. Labsence de chromosome Y donne toujours un phénotype féminin, présence dovaires.

32 Cest la présence ou labsence du chromosome Y qui détermine la différenciation sexuelle.

33 Comparez les chromosomes X et Y.

34 Ces deux chromosomes ne possèdent que quelques régions homologues principalement AR1 et PAR2 situées aux extrémités (29 gènes),

35 Quels sont les gènes impliqués dans la différenciation des gonades ?

36 Les réversions sexuelles : quand le phénotype sexuel ne correspond pas au phénotype chromosomique. Cest létude des chromosomes de ces individus qui a permis de déterminer les gènes impliqués dans la détermination du sexe.

37 Comment expliquer les réversions sexuelles ?

38 Caryotype XY et phénotype féminin, mais stérile Lobservation des chromosomes montre labsence du gène SRY sur le chromosome Y.

39 Caryotype XX et phénotype masculin, mais stérile Lobservation des chromosomes montre une translocation du gène SRY sur lun des chromosomes X.

40

41 En 2006, une étude menée sur quatre frères italiens de caryotype 46,XX a montré quils ne présentaient pas de translocation du gène SRY. Proposez une hypothèse pour expliquer cette observation.

42 Il y a donc dautres gènes qui interviennent dans la détermination du phénotype sexuel. Létude précédente a montré que ces quatre frères possédaient une mutation sur un gène (RSPO1) du chromosome 1.

43 Un gène RSPO1 déficient ne bloque pas la différenciation testiculaire.

44 Présence du gène SRY Protéine SRY Inactivation du gène RSPO1 et activation dautres gènes Ex :SOX9 (chromosome 17) Activation en cascade de plusieurs gènes Absence du gène SRY Différenciation testiculaire Pas de protéine SRY Inactivation du gène SOX9 (notamment par le gène RSPO1) Différenciation ovarienne Activation du gène RSPO1 et dautres gènes (DAX1,, Wnt4)

45

46 III / DU SEXE GONADIQUE AU SEXE PHÉNOTYPIQUE

47 Avant la dixième semaine les voies génitales (trompes, vagin, utérus, canal déférent, etc.) sont également indifférenciées

48 A partir de la 10 ème semaine, les canaux de Wolff régressent chez lembryon féminin et les canaux de Müller se différencient

49 A partir de la 8 ème semaine les canaux de Müller régressent et les canaux de Wolff se différencient dans lembryon masculin.

50 Les expériences de Jost En 1947 Alfred Jost réalise des expériences sur des embryons de lapin.

51 La castration dun embryon indifférencié entraîne la régression des canaux de Wolff et la différenciation des canaux de Müller quel que soit son caryotype XX ou XY

52 Quelle conclusion tirez-vous de cette expérience ?

53 La différenciation des voies génitales femelles ne nécessite pas la présence des gonades. (sexe par défaut)

54 La greffe de testicules sur un embryon femelle entraîne la régression des canaux de Müller et la différenciation des canaux de Wolff.

55 Quelle conclusion tirez-vous de cette expérience ?

56 Les testicules produisent des substances (hormones) qui induisent la régression des canaux de Müller et la différenciation des canaux de Wolff.

57 Connaissez-vous une hormone produite par les testicules?

58 La greffe dun cristal de testostérone induit la différenciation des canaux de Wolff mais est sans effet sur les canaux de Müller.

59 Quelle conclusion tirez-vous de cette expérience ?

60 La testostérone nest pas la seule hormone induisant la différenciation des voies génitales masculines.

61 Quelle doit être le rôle de cette deuxième hormone ?

62 Elle doit entraîner la régression des canaux de Müller. Cest lAMH (Hormone AntiMüllérienne). Mise en évidence par Jost en 1950, elle nest isolée quen 1984.

63

64 Où ces hormones sont-elles synthétisées dans le testicule ?

65 Coupe longitudinale de testicule humain

66 Schéma de la paroi des tubes séminifères

67 Quelles sont les cellules qui produisent lAMH ?

68 Le cliché pris au microscope à fluorescence montre une coupe de testicule embryonnaire marqué par un anticorps dirigé contre l'AMH.

69 LAMH est sécrétée par les cellules de Sertoli. La testostérone est sécrétée par les cellules de Leydig.

70 La testostérone est également impliquée dans la différenciation des organes génitaux externes masculins.

71

72

73

74

75 IV / LA PUBERTE A la puberté les caractères sexuels secondaires vont se développer et les appareils reproducteurs vont devenir fonctionnels.

76 Volume moyen des gonades à la puberté

77

78

79 A la puberté apparaissent les caractères sexuels secondaires : pilosité, seins, musculature, mue de la voix, etc. Il y a également une augmentation de taille des organes reproducteurs

80 MODIFICATIONS HORMONALES A LA PUBERTE Quantité dhormones Unités arbitraires

81 La puberté se marque également par une augmentation de la concentration plasmatique de différentes hormones. Œstradiol et progestérone pour les femmes et testostérone pour les hommes.

82 Concentration hormonale et apparition des caractères sexuels secondaires

83 Laugmentation de la concentration plasmatique en œstradiol et en testostérone déclenche les phénomènes observés à la puberté.

84 SCHEMA FONCTIONNEL DE LA DIFFERENCIATION SEXUELLE

85 LA DIFFERENCIATION SEXUELLE (FEMME) Cellule-œuf 46,XX Absence de SRY + activation de gènes féminisant (WNT4, RSPO1) Différenciation des ovaires Absence dAMH Absence de testostérone Différenciation des canaux de Müller Régression des canaux de Wolff Appareil génital féminin Œstrogènes Ovulation

86 LA DIFFERENCIATION SEXUELLE (HOMME) Cellule-œuf 46,XY Gène SRY + activation de gènes masculinisant (SOX9, FGF9) Différenciation des testicules AMH Testostérone Régression des canaux de Müller Différenciation des canaux de Wolff Appareil génital masculin Testostérone Spermatozoïdes


Télécharger ppt "L'appareil génital se met en place lors du développement embryonnaire. Comment est contrôlé ce phénomène ? THEME 3A DEVENIR HOMME OU FEMME."

Présentations similaires


Annonces Google