La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

L'insertion des bénéficiaires d'allocations sur le marché du travail Sarah Carpentier Centre pour la Politique sociale Herman Deleeck Groupe de pilotage.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "L'insertion des bénéficiaires d'allocations sur le marché du travail Sarah Carpentier Centre pour la Politique sociale Herman Deleeck Groupe de pilotage."— Transcription de la présentation:

1 L'insertion des bénéficiaires d'allocations sur le marché du travail Sarah Carpentier Centre pour la Politique sociale Herman Deleeck Groupe de pilotage Activation – SPP IS 8 février 2011

2

3 3 3 objectifs Vérifier qui sont les personnes bénéficiant du revenu d'intégration ou de l'équivalent du revenu d'intégration Décrire comment l'activation se déroule dans la pratique Fournir les instruments nécessaires pour étudier l'intégration professionnelle durable Présentation

4 1. Activation dans l'assistance

5 5 -Une prestation de services plus subjective, locale et individuelle que l'attribution d'une allocation -La législation laisse beaucoup d'espace pour le travail sur mesure -Pas de screening uniforme Transfert de compétences indirect vers les CPAS

6 6 1. Activation dans l'assistance -Direction indirecte par plusieurs niveaux politiques Mélange local ! Qui commence le travail ? Et quels sont les instruments utilisés pour qui et où ?

7 7 2. Données & Méthode Echantillonnage représentatif Sur la base du Datawarehouse de la BCSS 1/3 de toutes les personnes bénéficiant du revenu d'intégration ou d'une aide financière en juin 2005 (N=28093) pas le droit à une autre allocation ne travaille pas =population entièrement assistée afflux ! Transition vers le travail jusqu'à fin 2007 Techniques d'analyse de l'historique

8 8 2. Données et méthodologie Les données limitent la vision sur l'activation Pas de données sur Les caractéristiques personnelles importantes -Niveau d'étude -Situation de santé physique et mentale -Capacité à travailler La participation à une formation Le travail au noir

9 3. Quel est le profil de la population assistée ?

10 Dimensions pertinentes pour étudier le profil des bénéficiaires d'allocations Allocation complémentaire (en cas de travail ou d'une autre allocation) ou allocation complète ROLEASSISTANCEROLEASSISTANCE Revenu d'intégration ou aide financière Nouveau-venu ou assisté depuis longtemps Caractéristiques socio-économiques

11 Depuis combien de temps dure l'allocation

12 Par âge

13 Source: Datawarehouse & EU-SILC 2005 Groupe de nationalité PourcentageIndex par rapport à la population active Belge de naissance360,4 Nationalité européenne105,9 Nationalité non-européenne399,9 Naturalisé, Nationalité européenne de naissance 40,7 Naturalisé, Nationalité non-européenne de naissance 123,7 64%

14 Type de ménage (Registre national, 1er janvier 2005) PourcentageIndex par rapport à la population active Couple avec enfants140.4 Couple sans enfants50.3 Parent isolé231.3 Isolé313.7 Ménage collectif10.1 Autre ménage/inconnu261.7

15 Groupes de nationalité par catégorie d'âge

16 Durée de l'assistance par groupe d'âge

17 4. Sortie de l'assistance vers le travail

18 Dimensions de la capacité jusqu'à la mobilité sociale par le travail Chance de sortie Pression ou capacité d'activation Durée jusqu'à la sortie Type de sortieVoie vers le travail & attribution (propre) de voies Autonomie Capacité de mobilité sociale Qualité d'emploi Intégration professionnelle durable

19 4.1. Qui fait la transition vers le travail ?

20 20 Opportunité d'emploi Contrôle pour d'autres caractéristiques : Hommes : chance supérieure par rapport aux femmes Durée moyenne : chance supérieure par rapport à la courte durée et à la longue durée dans le revenu d'intégration ans : chance inférieure aux ans Immigrés : chance supérieure aux Belges de naissance, ce sont surtout les non-Européens (non naturalisés) qui ont une plus grande chance

21 21 Opportunité d'emploi Contrôle pour d'autres caractéristiques : Aide financière : chance supérieure par rapport au revenu d'intégration Déjà travaillé : chance supérieure par rapport à ceux qui n'ont pas travaillé Flandre : chance supérieure par rapport à la Wallonie et à la Région de Bruxelles-Capitale ; la Région de Bruxelles-Capitale a plus de chance que la Région wallonne Petites communes : chance supérieure par rapport aux plus grandes communes

22 4.2. Quand fait-on la transition vers le travail ?

23 23 Sortie vers le travail après plusieurs moments 11 % 20% 27% 31% 36%

24 4.3. Quelles voies vers le travail ?

25 Dans les deux ans et demi

26

27 4.4. Dans quelle mesure les travailleurs sont-ils autonomes ?

28 Autonomie au premier moment de l'embauche % avec une allocation complémentaire Article 600.1% Programmes d'activation12% Indépendant32% Intérim ou travail saisonnier67% Autre travail (subventionné ou non)28% Total30%

29 % d'activité au premier moment de l'embauche

30 Quelles sont les caractéristiques des emplois qu'ils occupent?

31 Pourcentage d'embauche % 1-20% % % % % 4 100% (ou plus) 74 Total 100

32 4.6. Combien de temps prend le pas vers l'emploi ? (environ)

33 Pourcentage d'actifs dans les deux ans suivant la transition vers le travail

34 5. Conclusion

35 35 Conclusion Questions politiques et points prioritaires Des mesures d'embauche vers les voies au travail L'intérim d'insertion est utilisé de manière limitée, mais il y a de l'espace pour un instrument Article 60? Statuts de combinaison : point prioritaire pour la politique BCSS : instrument puissant Encore des lacunes

36 36 Merci pour votre attention! Des questions ou des remarques? ou 03/


Télécharger ppt "L'insertion des bénéficiaires d'allocations sur le marché du travail Sarah Carpentier Centre pour la Politique sociale Herman Deleeck Groupe de pilotage."

Présentations similaires


Annonces Google