La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LA SECURITE ALIMENTAIRE: quelles priorités dans le partenariat UE-Afrique? BRUXELLES, 4-5 mars 2014 Yves Somville, Conseiller CESE 1cese dakar 062013 FR.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LA SECURITE ALIMENTAIRE: quelles priorités dans le partenariat UE-Afrique? BRUXELLES, 4-5 mars 2014 Yves Somville, Conseiller CESE 1cese dakar 062013 FR."— Transcription de la présentation:

1 LA SECURITE ALIMENTAIRE: quelles priorités dans le partenariat UE-Afrique? BRUXELLES, 4-5 mars 2014 Yves Somville, Conseiller CESE 1cese dakar FR Rue Belliard Bruxelles BELGIQUE Tél Fax Internet: Comité économique et social européen

2 Les Constats Quatre crises majeures en dix ans ( et 2012) Insécurité alimentaire persistante: déficit de production, dégradation ressources, accès difficile au capital, aux intrants, à la formation, à la terre pour femmes et jeunes, accaparement des terres, le tout aggravé par conflits Moins cité et pourtant: modification des habitudes alimentaires (renforce la dépendance aux produits importés) Et demain: changements climatiques, démographie…. 2cese dakar

3 On connaît les solutions à promouvoir Tous ces constats sont connus, répétés à lenvi et on connaît les mesures quil faudrait prendre! Comme e.a: – Investissements dans lagriculture (recherche, formation, foncier…) – Gestion efficace des excédents de production (en interne et au plan régional) – Réduction des pertes via amélioration stockage…, – réduire volatilité des prix, politique agricole régionale, – appui aux OP…. cese dakar

4 Il y a aussi des atouts! Ils sont nombreux: il y a de lespace, des ressources en eau, un marché, des acteurs organisés… Des initiatives nationales et internationales intéressantes et positives: partageons les! (ex: facilité alimentaire UE/séminaire Brazzaville mai 2013/Malawi…) 4cese dakar

5 5 Le rôle essentiel des acteurs économiques et sociaux dans le renforcement de la sécurité alimentaire

6 LE CESE A UNE TRIPLE MISSION: – Activité consultative – Veiller à rapprocher lEurope de ses citoyens – Mais aussi accompagner laction extérieure de lUE (via le développement du dialogue avec les organisations de la société civile dans les pays tiers) cese dakar

7 Diverses Actions du CESE en liaison avec SA Différents séminaires régionaux Mai 2011: « Food For Everyone » (G20): – Promotion dune agriculture durable – Rôle crucial de la société civile – Reconnaissance du droit à lalimentation – Nécessité dune cohérence des politiques – Meilleur fonctionnement des marchés agricoles – Protection des plus vulnérables 7cese dakar

8 Diverses Actions du CESE en liaison avec SA Nombreux avis dont un sur « Commerce et sécurité alimentaire »: – « le CESE estime quun commerce réglementé doit intégrer dans son processus de décision et ses mesures dapplication les principes du droit à lalimentation et que les Etats doivent sabstenir de contracter des engagements internationaux en contradiction avec ces principes » 8cese dakar

9 Diverses Actions du CESE en liaison avec SA Rapport « Garantir la sécurité alimentaire: le point de vue de la société civile »: « si nous souhaitons que le commerce agisse en faveur du développement et quil contribue à la réalisation du droit à une alimentation adéquate, il doit reconnaître la spécificité des produits agricoles au lieu de les traiter comme une marchandise comme une autre » (Olivier De Schutter) 9cese dakar

10 Et dans le même sens « dans un marché mondialisé, il faut accepter que les PED puissent protéger leur production locale/régionale au risque dannihiler les efforts consentis dans les PA mises en place » (L. GUYAU Psdt Conseil FAO, Brazza 2013) cese dakar

11 Actions du CESE: le séminaire régional de DAKAR 2013 Parmi les recommandations « SA » de la déclaration finale: -Renforcement des capacités des OP -Participation des OP à lélaboration, mise en œuvre et suivi des politiques agricoles, de DR et de SA -Consultations régulières des OP par les autorités nationales et les délégations de lUE dans le cadre des différents programmes projetés et mis en oeuvre cese dakar

12 Renforcement des capacités des OP: une priorité pour la société civile ACP-UE! En Afrique en particulier, les OP ont un rôle déterminant à jouer Leur renforcement est donc fondamental pour le développement présent et à venir Cette prise de conscience na pas toujours été le cas dans le passé, ni dailleurs aujourdhui (manque de consultation; manque dintérêt de les impliquer dans les programmes de coopération au développement..) Les choses changent peu à peu (dans certains programmes coop et dév: davantage de prise en compte: ex: fida) Sur ce point: initiative intéressante du monde agricole cese dakar

13 cese dakar Renforcement des capacités des OP: l exemple dAgriCord

14 AgriCord AgriCord = réseau dAgri Agences Agri Agence (de développement) = « ong » accolée à des organisations agricoles et rurales qui reçoit mandat de celles-ci pr renforcer confrères des PED Fonctionne comme un fonds de dépôt multi-bailleur (dont UE via FIDA) Un programme: « Paysans contre la pauvreté » cese dakar

15 « Paysans contre la faim »: vise renforcement des capacités et actions collectives dans 4 domaines: Renforcement organisationnel et élargissement de ladhésion des membres : personnel qualifié, financement durable et indépendant, information des membres…. Développement institutionnel: développement et entretien des relations avec ministères, recherche, ong, organisations internationales…. Elaboration de politiques et plaidoyer: élaboration davis sur les politiques affectant la vie des membres; porter leur voix aux divers niveaux décisionnels Développement économique local: rassemblement des producteurs et création de services collectifs cese dakar

16 Conclusions Le chantier reste important mais des signes positifs existent En tant que CESE: ! Poursuivre lattention aux OP: – Budget et programmes: renforcer leur structuration et capacités (appuis long terme) – Veiller à les impliquer dans lélaboration des politiques nationales et régionales – UE: doit poursuivre les efforts afin de favoriser les contacts avec les OP en place en vue de les informer des possibilités daides au plan agricole dans les différents programmes en cours et futurs. cese dakar

17 Conclusions Mais bien entendu des conditions préalables sont également nécessaires: – Tt dabord, la structure qui regroupe les OP doit exister et être reconnue par la majorité des groupements paysans quelle représente et reçoit le mandat – Reconnue par lEtat et partenaires de développement Favoriser le partage des expériences positives cese dakar

18 Je vous remercie… 18cese dakar FR Rue Belliard Bruxelles BELGIQUE Tél Fax Internet: Comité économique et social européen


Télécharger ppt "LA SECURITE ALIMENTAIRE: quelles priorités dans le partenariat UE-Afrique? BRUXELLES, 4-5 mars 2014 Yves Somville, Conseiller CESE 1cese dakar 062013 FR."

Présentations similaires


Annonces Google