La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Tuer le stress avant quil ne nous tue ! Professeur Philippe Corten Clinique du stress CHU-Brugmann Décembre 2011.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Tuer le stress avant quil ne nous tue ! Professeur Philippe Corten Clinique du stress CHU-Brugmann Décembre 2011."— Transcription de la présentation:

1 Tuer le stress avant quil ne nous tue ! Professeur Philippe Corten Clinique du stress CHU-Brugmann Décembre 2011

2 Principes du suivi: psycho éducation A la clinique du stress 12 séances de 3 heures (mais peut être fait en individuel) 1h de débriefing sur lapplication de la séance précédente 1h de théorie interactive 1h dexercice pratique Mise en pratique quotidienne des techniques dune séance à lautre Voir autrement 2www.cliniquedustress.be

3 Psycho éducation dinspiration cognitive Principe: le modèle de cycle motivationnel de James PROCHASKA et Carlo Di CLEMENTE En effet un changement (et surtout le maintien) ne sobtient pas dun coup. Il se fait par étapes. Ne pas tenir compte de ces différentes étapes et du sens de ces étapes aboutit souvent à lessoufflement du thérapeute et à la démotivation du patient. 3www.cliniquedustress.be

4 Cycle motivationnel 4www.cliniquedustress.be

5 Cycle motivationnel Spirale ascensionnelle 5

6 Phase 1: Eviter les pièges ACTION Fight Flight Freeze Pensées automatiques Phantasmes Analyse de la situation Emotions Sensations Souvenirs conscients et inconscients ANTICIPATIONANTICIPATION FEEDBACKFEEDBACK Positiver Peaux de bananes & cinéma catastrophe 6www.cliniquedustress.be

7 Phase 2: Passer à laction ACTION Fight, Flight Anticipation Analyse de la situation Altérité Planification Négocier Etre assertif FEEDBACKFEEDBACK 7www.cliniquedustress.be

8 Tuer le stress avant quil ne nous tue ! 1 : Prendre du recul 2 : Mettre des mots sur les maux 3 : Analyser les distorsions de perception et danalyse 4 : Identifier les mécanismes dinhibition et léloge de la fuite 5 : Savoir positiver 6 : Gérer son temps et lici et maintenant 7 : Mettre des limites 8 : Savoir saffirmer 9 : Communiquer avec les autres 10 : Etre motivé à prendre une décision. 8www.cliniquedustress.be

9 Phase 1: Eviter les pièges ACTION Fight Flight Freeze Pensées automatiques Phantasmes Analyse de la situation Emotions Sensations Souvenirs conscients et inconscients ANTICIPATIONANTICIPATION FEEDBACKFEEDBACK Positiver Peaux de bananes & cinéma catastrophe 9www.cliniquedustress.be

10 Analogie de plaque de verglas 10www.cliniquedustress.be

11 Analogie plaque de verglas Le verglas est un piège mais qui napparaît pas nimporte quand, mais que vous ne pouvez pas prédire => Adapter sa conduite Il apparaît en dernier instant et fait paniquer Le premier réflexe est de piler ferme (ce quil ne faut pas faire => dérapage) Et puis on est obnubilé par les platanes au lieu de lissue, ce qui nous amène tout droit dessus. Plaque de verglas => pensées automatiques négatives Les pensées automatiques négatives réveillent des émotions et des sensations qui nous envahissent Les réflexes acquis ce sont les messages contraignants issus de notre éducation (sois courageux, dépêche-toi, sois gentil…) A cela sajoute le cinéma catastrophe qui ne nous fait imaginer que les pires issues à la place des opportunités 11www.cliniquedustress.be

12 Méthode proposée Pensées automatiques négatives: Dans quelles circonstances ont-elle tendance à apparaître? Quelles sont mes pensées automatiques négatives les plus fréquentes? Emotions et sensations qui nous submergent: Utiliser la « camera de sécurité » qui a enregistré ce qui se passe sans jugement et sans interprétations inférencielles. Sont-elles Adéquates ? Proportionnées ? De durées normales ? Messages contraignants: Quels sont ceux issus de mon enfance ? Apprendre à « les renvoyer au vestiaire » Les cinémas catastrophes: Ne pas les prendre pour des croyances => les mettre à lépreuve Les contre pensées positives 12www.cliniquedustress.be

13 Cinéma Catastrophe Distorsions cognitives Boule de cristal négative qui prédit toujours le pire. Cest une conclusion sans preuve systématiquement négative. « Ils me prennent tous pour une idiote » « ça ne peut pas marcher » (Inférence arbitraire) 13www.cliniquedustress.be

14 Cinéma Catastrophe Distorsions cognitives Isoler une information du contexte et en tirer des conclusions confirmatoires dans le sens négatif. Tout le monde vous félicite sauf le patron, « cest donc que mon travail ne vaut rien ». Vous avez essayé datteindre votre mari sur son GSM à plusieurs reprises en fin de journée mais en vain (il était au volant et na pas de kit mains libres) Avec qui est-il encore ? Quest-ce qui lui est arrivé ? Abstraction selective 14www.cliniquedustress.be

15 Cinéma Catastrophe Distorsions cognitives Minimiser la réussite et maximiser léchec. « Quand cest bien, cest normal, lerreur est une catastrophe » votre femme réussit en général la cuisine et une fois elle brûle son gratin. Sans cesse vous revenez sur la fois où… 15www.cliniquedustress.be

16 Cinéma Catastrophe Distorsions cognitives Surgénéraliser cest tirer des conclusions générales sur un fait isolé. « Il ma trompée une fois, tous les hommes sont des Casanova.» « Jai raté cet examen, je vais tous les rater. » 16www.cliniquedustress.be

17 Cinéma Catastrophe Distorsions cognitives Personnaliser cest ramener à soi les événements « Il tire la gueule, quest-ce que jai fait ? ». « Si ça ne marche pas dans lentreprise, cest de ma faute ». 17www.cliniquedustress.be

18 Cinéma Catastrophe Distorsions cognitives Pensée dichotomique. « Si ce nest pas blanc, alors cest noir ». « Ce nest pas parfait, alors cest nul ». 18www.cliniquedustress.be

19 Phase 1: Eviter les pièges ACTION Fight Flight Freeze Pensées automatiques Phantasmes Analyse de la situation Emotions Sensations Souvenirs conscients et inconscients ANTICIPATIONANTICIPATION FEEDBACKFEEDBACK Positiver Peaux de bananes & cinéma catastrophe 19www.cliniquedustress.be

20 Fight, Flight, Freeze Le « freeze » est la plus mauvaise méthode à long terme (Voir mon oncle dAmérique dA. Resnay) Le flight est parfois la meilleure méthode, bien que déconsidérée socialement (H. Laborit Eloge de la fuite) 20www.cliniquedustress.be

21 Phase 1: Eviter les pièges ACTION Fight Flight Freeze Pensées automatiques Phantasmes Analyse de la situation Emotions Sensations Souvenirs conscients et inconscients ANTICIPATIONANTICIPATION FEEDBACKFEEDBACK Positiver Peaux de bananes & cinéma catastrophe 21www.cliniquedustress.be

22 Positiver Voir la partie pleine du verre et pas toujours la partie vide La méthode des médailles Pour soi tous les jours et pas que les médailles du mérite Apprendre à en donner aux autres 22www.cliniquedustress.be

23 Phase 2: Passer à laction ACTION Fight, Flight Anticipation Analyse de la situation Altérité Planification Négocier Etre assertif FEEDBACKFEEDBACK 23www.cliniquedustress.be

24 Planifier Les identificateurs de jours Quest-ce qui fait dire quaujourdhui on est jeudi? Les séparateurs de jours Matin, midi, après midi, soir Les bulles à soi Lagenda Mettre les bulles à soi comme rendez-vous prioritaires Monsieur RAM Mettre le début et la fin dune activité Prévenir lautre de la fin Estimer convenablement la durée Ne pas oublier les temps de déplacements En cas dimprévu quest-ce que je peux faire sauter? 24www.cliniquedustress.be

25 Mises de limites (chaque limite est respectable) Lois et besoins > Règles > Désirs 25www.cliniquedustress.be

26 Les lois: caractéristiques Ce qui est de lordre de limpossible ou de linterdit universel Valables pour tout le monde Valables en toutes circonstances Exceptions: aucune sauf lorsque deux lois se font concurrence Peuvent sexpliquer Lois physiques Ne pas se jeter par la fenêtre Ne pas mettre la main sur le feu Lois morales Islamistes: ne pas manger du porc Chrétiens: 10 commandements Publiques: meurtre, pédophilie, viol… Lois psychologiques Les besoins (ne se limitent pas aux besoins physiologiques – voir infra) 26www.cliniquedustress.be

27 Les règles: caractéristiques Arbitraires Explications: Pas, sinon fonctionner ensemble « Parce que cest comme ça » Pas valables pour tout le monde Pas valables dans toutes les circonstances => pouvoir être souples Peuvent être modifiées suivant certaines procédures Mais on ne change pas une règle en cours de partie (stabilité de la règle) Exemples Jouer au football Code de la route Règlement de travail Ramadan, Carême Heure de repas ou de coucher… 27www.cliniquedustress.be

28 Les désirs: caractéristiques Base: altérité (nous sommes tous différents) Justifications: aucune parce que jai envie Eminemment personnels Peuvent changer dun instant à lautre sans raison En relation parfois avec les valeurs Les désirs méritent le respect Faire lamour, câlins Desserts, sucreries, douceurs Aimer certains jobs plutôt que dautres … 28www.cliniquedustress.be

29 Est-ce un « il faut » ou un « ce serait bien si »? Si loi = 100% il faut Si règles = pas toujours Souplesse par rapport aux règles Les règles peuvent être modifiées Si désirs = 0% il faut Qui dit quil faut? Moi (mes valeurs sont-elles encore adéquates?) Mes pensées automatiques Mon éducation et les scénarios interdicteurs Sois parfait Sois gentil, fais plaisir Sois fort Résiste Fais un effort, essaye Dépêche-toi Déçois-moi Ne perds pas ton temps Les autres 29www.cliniquedustress.be

30 Affirmation de soi Etre assertif est : « un comportement qui permet à une personne Dagir au mieux de ses intérêts, De défendre son point de vue sans anxiété exagérée, Dexprimer avec sincérité et aisance ses sentiments, Dexercer ses droits sans dénier ceux des autres » (Alberti & Emmons, 1974 ) Ni hérisson, ni paillasson 30www.cliniquedustress.be

31 Etre assertif La méthode JEEEP Jutilise le Je Je mExprime brièvement jexprime mes Emotions, mon vécu je mexprime avec Empathie je reste Persévérant(e) 31www.cliniquedustress.be

32 Communiquer Objectifs: Repérer pour soi et pour les autres (patients, collègues…) les messages qui « passent » ou qui éveillent le rejet Méthode: Observation Théorie de la communication: IL EST IMPOSSIBLE DE NE PAS COMMUNIQUER 32www.cliniquedustress.be

33 Préserver sa Qualité de la Vie La vie est de qualité quand la vie fait sens 33www.cliniquedustress.be

34 34


Télécharger ppt "Tuer le stress avant quil ne nous tue ! Professeur Philippe Corten Clinique du stress CHU-Brugmann Décembre 2011."

Présentations similaires


Annonces Google