La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Très bon travail : - il serait utile dajouter une diapositive sur le stérilet. De préciser les noms du groupe de travail. Noms, classe : BarèmeNote Texte.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Très bon travail : - il serait utile dajouter une diapositive sur le stérilet. De préciser les noms du groupe de travail. Noms, classe : BarèmeNote Texte."— Transcription de la présentation:

1 Très bon travail : - il serait utile dajouter une diapositive sur le stérilet. De préciser les noms du groupe de travail. Noms, classe : BarèmeNote Texte : Texte pertinent : sujet traité avec sélection des éléments essentiels textes personnels, simples, clairs avec un vocabulaire scientifique adapté textes lisibles à 1,50 m sources du texte citées Illustrations : illustrations pertinentes avec un titre illustrations de qualité, agréables à lire, simples, clairs avec un vocabulaire scientifique adapté illustrations lisibles à 1,50 m source des illustrations citée Soin de lensemble : mise en valeur des éléments importants, espace occupé mais non surchargé titre en valeur feuille propre, non froissée, collages soignés écriture soignée, sans fautes dorthographe, avec des couleurs Le nom des auteurs est indiqué. Le délai de réalisation est respecté. 0,5 0, ,5 Total2017,5

2 CHOISIR OU NON D'AVOIR UN ENFANT

3 Introduction En 2007, une femme sur dix en France a eu recours à l'IVG dans l'urgence. Contraception d'urgence : Contraception qui a pour but darrêter la fécondation avec la pilule du lendemain. Contraception préventive : C'est pour éviter un risque de fécondation IVG : ( intervention volontaire de grossesse ) avortement provoqué chirurgicalement ou non.

4 I Les méthodes contraceptives naturelles Les méthodes contraceptives naturelles visent à identifier la période de l'ovulation pour éviter d'avoir des rapports sexuels fécondants pendant cette période. Ces méthodes peuvent être très simples jusqu'à être sophistiquer.

5 a. labstinence périodique ou méthode Ogino La méthode qui consiste à éviter les rapports sexuels non protégés pendant les jours "fertiles" qui précèdent ou suivent l'ovulation se nomme labstinence périodique. Mais cette ovulation peut être irrégulière même chez des femmes ayant un cycle « régulier ».

6 b. méthodes des température La méthode des températures consiste dans le fait qu'une femme prenne sa température tous les matins à la même heure avant de se lever car la température du corps augmente de 0,2 à 0,4 C° lors de l'ovulation. Cependant, un simple rhume peut faire augmenter la température du corps.

7 c. efficacité des méthodes naturelles Elle connaissent un taux d'échec de 25%. Ces méthodes nécessitent des cycles toujours réguliers. Même si la femme connaît son jour d'ovulation, les cycles restent imprécis.

8 II les méthodes contraceptives chimiques Les méthodes contraceptives chimiques cherchent à éviter la rencontre entre l'ovule et le spermatozoïde en détruisant le spermatozoïde. Elle peuvent être obtenu soit avec des produits chimiques soit être une barrière physique.

9 a. Les méthodes chimiques On utilise des stérilets (24%), des patchs (1%), des pilules (58%), les préservatifs avec produits chimiques (12%).. Patch : petite pièce avec des substances chimiques, plate et souple, mise sur la peau. Stérilet : objet contraceptif placé dans l'utérus. Pilules : contraceptif oral (qui s'avale) hormonale. Préservatif : Gaine qui se place dans le vagin ou sur le pénis. Remarque : Préservatifs seules méthodes de protection contre les IST et le SIDA

10 b. l'effet barrière C'est une barrière physique entre l'ovule et le spermatozoïde. Elle peut être obtenu grâce a des gelées, des mousses, des crèmes, des aérosols...

11 c. Efficacité des méthodes chimiques Ces méthodes sont efficaces, mais elle sont remises en cause à cause de « l'effet de goutte » : comme le sperme forme une masse, les spermatozoïdes de lextérieur vont être neutralisés mais pas ceux de lintérieur.

12 III Linterruption volontaire de grossesse (IVG) L'intervention volontaire de grossesse (IVG) est accessible à toute les femmes qui sont en détresse par rapport à leur grossesse pilule du lendemain : contraception durgence qui empêche la nidation de lœuf.

13 a. L'IVG médicamenteuse Elle peut être pratiquée jusqu'à la fin de la 5ème semaine de grossesse. Elle est réalisée en 2 prises éloignées de médicaments, l'un interrompant la grossesse, l'autre provoquant des contractions et donc provoquant l'expulsion de l'embryon.

14 b. L'IVG chirurgicale Elle peut être pratiquée jusqu'à la fin de la 12ème semaine de grossesse. Elle nécessite le plus souvent, une hospitalisation de 12 heures. Elle consiste en une aspiration de l'œuf, précédée d'une dilatation du col de l'utérus au moyen d'un médicament.

15 c. utilisation de l'IVG en France L'utilisation de l'IVG en France chez les femmes augmente d'année en année. 40% des femmes y on déjà eu recours. Après une IVG, 36% des femmes on recourt à des pilules, 35% n'ont aucune méthode puis vient le stérilet, les préservatifs, labstinence périodique et puis d'autres méthodes.

16 CONCLUSION Il existe plusieurs façon déviter une fécondation : des méthodes naturelles telles que labstinence périodique ou des méthodes chimiques comme l'effet barrière. Si ces méthodes n'ont pas fonctionner, on peut avoir recourt à l'IVG Pour plus d'information, vous pouvez vous renseigner à linfirmerie du collège

17


Télécharger ppt "Très bon travail : - il serait utile dajouter une diapositive sur le stérilet. De préciser les noms du groupe de travail. Noms, classe : BarèmeNote Texte."

Présentations similaires


Annonces Google