La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Je mappelle Tau- Gouttinette Je vais vous présenter Ma grande famille. La voici sur un véritable arbre généalogique. Il y a mes Grands-Parents, mes Parents,

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Je mappelle Tau- Gouttinette Je vais vous présenter Ma grande famille. La voici sur un véritable arbre généalogique. Il y a mes Grands-Parents, mes Parents,"— Transcription de la présentation:

1

2 Je mappelle Tau- Gouttinette Je vais vous présenter Ma grande famille. La voici sur un véritable arbre généalogique. Il y a mes Grands-Parents, mes Parents, mes Frères et sœurs.

3 alphabêtadeltagamma epsilon omicron Taumu phirhôxi pi khi psi

4 Alors vous allez peut-être penser Que nous sommes des êtres vivants Eh bien non ! Nous appartenons au monde MINERAL Pas à celui du VIVANT. Mais il peut y avoir méprise car ne dit-on pas que: Leau chante, danse, bouge, sagite, Il lui arrive même de réfléchir ( une image ) et de transporter ( des matériaux….)

5 Dailleurs dans cette histoire, Jai bien envie de mamuser, De fabuler, daffabuler, Bref dêtre un peu fou… Et tout dabord, Je suis fort décidé À mener de pied Enquête ferme mon Enquête

6 Et pour commencer, Je pars de LOcéan Atlantique. Le soleil me réchauffe…. A laide, au secours…. Je mévapore ! Je suis désormais très haut dans le ciel et le vent memporte vers lest. Un jour, mon père et mon grand-père se rappelaient leurs souvenirs. Un grand sujet de discussion les opposait alors…. Cétait le ruisseau des Vurpillières ! Lidée que mon père ou mon grand-père puisse mentir ou se tromper me tracassait et cest pour lever cette inqiuiétude que jai décidé de me rendre sur les lieux.

7 Je survole maintenant la Loire que je reconnais à ses nombreux châteaux. Mais cela nest pas ma destination et je me laisse emporter encore plus loin. geler Je vois désormais des montagnes plissées et verdoyantes. Suis-je bien au-dessus du Jura ? Je reconnais une source, je pense quil sagit de celle du Doubs et je vois le village de Mouthe tristement célèbre pour ses températures hivernales extrêmes, capables de geler instantanément toute la famille gouttinette….

8 Cest le moment de descendre de mon petit nuage ! Je profite des courants dair froid pour me reconstituer- phénomène de la condensation- et je me laisse tomber…dans le bassin versant du lac de Remoray. ruisseau des Vurpillières Je vais bientôt emprunter ce fameux ruisseau des Vurpillières.. Jen suis tout excité

9 Ma chute est amortie par un sapin…je crois….. Il nen reste que quelques pives et des chandelles plantées vers le ciel. Il na plus daiguilles. Sans doute quun grand tétras En passant par là En a fait son repas…

10 ruisselant batraciens,grenouillescrapauds, devoir de reproduction. Je continue mon chemin en ruisselant et je rencontre beaucoup de batraciens, grenouilles et crapauds, très bruyants et parfois fort laids en raison de leur peau maculée de boutons…Ils sortent de leur cachette hivernale et partent pour leur devoir de reproduction. crapaud grenouilleMonsieur Crapaud Monsieur Grenouille Madame Grenouille Oh, cest vrai javais oublié: le crapaud nest pas le mâle de la grenouille. Il y a Monsieur Crapaud et Madame Crapaud, de même Monsieur Grenouille et Madame Grenouille….Ils ne sont pas de la même espèce, ne peuvent donc pas se reproduire entre eux !

11 Papy Alpha grenouilles vertesles grenouilles roussesespèce Mais il y a plus fort encore ! Mon Papy Alpha, très érudit, ma appris que les grenouilles vertes et les grenouilles rousses ne sont pas non plus de la même espèce: elles ne mènent pas la même vie, comment pourraient-elles se retrouver pour se reproduire ? Cela est impossible. grenouilles vertes grenouilles rousses Grenouille vertegrenouille rousse En effet, les grenouilles vertes sont aquatiques ne séloignent jamais de leau, sont actives de jour comme de nuit ( diurnes et nocturnes )et se reproduisent tardivement au printemps. Les grenouilles rousses au contraire sont terrestres, habitent les bois, les prairies humides et les bords des ruisseaux; elles sont actives la nuit ( nocturnes uniquement), se reproduisent très tôt au printemps. Il convient donc de les appeler différemment, avec deux mots, un nom et un prénom en quelque sorte ! Grenouille verte ( rana lessonae )et grenouille rousse (rana temporaria )

12 Je ne mattarde pas trop….Jai encore beaucoup de chemin à parcourir… Tout à coup, je déboule dans le ruisseau tant attendu ! truite Une truite me chatouille les orteils et je frissonne de cette subite rencontre. Elle avait lair pressée de rattraper sa proie, vexée de navoir pas fait mouche du premier coup. tourbillonnant sapée Je continue dans les méandres du ruisseau, ballotté dun côté puis de lautre, tantôt me prélassant sur un lit en pente douce de sable et de graviers, tantôt tourbillonnant dans la concavité sapée de lautre rive.

13 Un peu plus loin japerçois une palette de couleurs: aunebrungrisdu blanc du jaune - du brun - du noir - du gris - du blanc !! Cela mintrigue beaucoup et je me laisse guider par ma curiosité Deux oreilles pointues, terminées par des pinceaux me rappellent un animal….mais lequel ? Aidez-moi à le retrouver !..... Euh….. Cest…….. Aidez-moi à le retrouver !.....

14 Ah, ça y est…. Cest le ly…. Blupp, Blupp, Blupp….. Quest-ce quil fait chaud et sombre !... Où suis-le ? Ne serais-je pas dans la gueule du lynx ? Mais comment vais-je survivre ? Je suis désormais très angoissé mais en même temps ma curiosité me pousse à aller explorer le fond de cette caverne humide et chaude… Je mempresse de dépasser lestomac où une forte odeur de chair de chevreuil me saisit. Quelques galipettes dans le méli- mélo des vaisseaux sanguins et me voici expiré par lhaleine fétide de mon hôte.

15 marais A nouveau transformé à létat de vapeur, je métale sur tout le marais qui moffre un spectacle fabuleux de fleurs et danimaux. linaigrettes à la barbichette blanche Là-bas, mon regard se pose sur une tâche de linaigrettes à la barbichette blanche me rappelant soudainement mon Papy Delta. orchidées touradons de carex héron batraciens. Ici quelques orchidées singénient à mimer la forme de leur insecte pollinisateur en drapant savamment leur corolle. Plus loin encore en direction du lac, japerçois des touradons de carex, sortes de boules chevelues qui grossissent dannées en années. Un héron y cherche sa nourriture, enjambant avec précaution ces bonshommes immobiles, espérant y trouver quelques batraciens. canard colvert sarcelle dhiver Non loin dici, un canard colvert se repose au soleil, rêvant à une sarcelle dhiver rencontrée en décembre, venue pour passer des jours meilleurs dans le pays.

16 En effet diverses espèces doiseaux migrent dans ces zones humides daltitude en hiver et dailleurs cela ne manque pas dattirer lattention des spécialistes qui les observent avec soin….

17 A lopposé, je vois un guide parler à un groupe attentif….Je men approche et écoute…. Peu à peu, je comprends que le ruisseau des Vurpillières a été modifié…. Avant 1967, mon grand-père l a connu en méandres et mon père après cette date la connu sous forme de drain rectiligne.. Tout content davoir résolu mon enquête, je décide de retourner auprès des miens.

18 fraîcheur poils absorbants des racines, Le soir même, profitant de la fraîcheur, je me condense et je tombe au sol. Je my infiltre en évitant de me faire saisir par les poils absorbants des racines, ce qui me transformerait de nouveau à létat de gaz rejeté par les feuilles. ruisseau des Vurpillières, le lac de Remoray, le lac de Saint- Point puis dans le Doubs. Je me retrouve rapidement dans le ruisseau des Vurpillières, le lac de Remoray, le lac de Saint- Point puis dans le Doubs. Je passe par Pontarlier où je sens de désagréables odeurs de pollution malgré lexistence de la station d épuration des eaux usées.

19 Plus loin, jentends des voix qui minterpellent: Tau, Tau « Tau, Tau ! Doù viens-tu ? » RhoMu Je reconnais alors mes frères Rho et Mu qui mexpliquent quils ont découvert le Drugeon et quil a été remis dans ses méandres après avoir été redressé… « Moi aussi, jai découvert ceci avec le ruisseau des Vurpillières…. Décidémment….Cest la même histoire…. Les hommes nont pas assez réfléchi avant dagir, ils nont pas imaginé que leur intervention, pourrait nuire à la nature. Ils voulaient des bénéfices…Ils devaient laisser la nature. Au lieu de laméliorer, ils la détruisent….

20 Intervenir Ne pas intervenir Intervenir juste un peu… Cest là toute la question… Nous en parlerons à notre sœur PHI, la philosophe, dès notre arrivée….

21 Cest fini !


Télécharger ppt "Je mappelle Tau- Gouttinette Je vais vous présenter Ma grande famille. La voici sur un véritable arbre généalogique. Il y a mes Grands-Parents, mes Parents,"

Présentations similaires


Annonces Google