La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

FR/AGNA/2014/Pres/04 Présentation de la République de Guinée Equatorial.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "FR/AGNA/2014/Pres/04 Présentation de la République de Guinée Equatorial."— Transcription de la présentation:

1 FR/AGNA/2014/Pres/04 Présentation de la République de Guinée Equatorial

2 CELLULE DES COMPTES NATIONAUX En Guinée Equatoriale, la cellule des Comptes Nationaux se trouve actuellement dans la Direction Générale de la Statistique et des Comptes Nationaux (DGSCN), celle-ci a été restructuré avec les différents départements et services. La Présidence de la république de Guinée Equatoriale avait approuvé en janvier 2013 la création de lInstitut National de la Statistique de Guinée Equatoriale (INEGE), en attendent la complète implémentation du décret, Créant lINEGE, et son opérationnalisation, la DGSCN continue à assumer la charge transitoirement de lactivité statistique.

3 DÉPARTEMENT PRÉVUS PAR INEGE Dans le démarche de lINEGE, il est prévu la structure suivante: 1. Administration et Finance 2. Coordination et normalisation 3. Statistiques et Etudes économiques 4. Statistiques et études démographies et sociales 5. Statistique pour la Condition de Vie de Ménages Dans le démarche de lINEGE, il est prévu la structure suivante: 1. Administration et Finance 2. Coordination et normalisation 3. Statistiques et Etudes économiques 4. Statistiques et études démographies et sociales 5. Statistique pour la Condition de Vie de Ménages

4 6. Département de Recensement et des Enquêtes 7. Département dInformation et Publication Dont, chaque département est composé avec des cellules; Ainsi quune Présidence du Conseil dAdministration, une Direction Générale, une Direction Générale Adjointe, une Inspection Générale et un Conseil Technique.

5 COMPILATION DES COMPTES NATIONAUX EN GUINÉE EQUATORIALE Depuis 1992 la Banque Centrale (BEAC) est chargée de la publication des comptes nationaux en Guinée Equatoriale, à travers sa programmation monétaire. En septembre 2011 la Direction Générale a commencé à mettre en œuvre cette activité, a travers une génération des cadres statisticiens ressortissants de lISSEA, appuyés par lassistance technique de la Banque Mondiale. Pour le faire, nous avions dabord défini les nomenclature nécessaires répondant aux conditions exigées par les organismes internationaux, AFRISTAT et AFRITAC-Centre.

6 Puis nous avons collecté les données sur le terrain. La plus part des informations ont été récupérés auprès de la Direction Générale des Impôts et Contributions, Direction Générale des Institutions Autonomes, etc. du Ministère de Finance, ainsi dautres sources disponibles.

7 Nous avons défini lannée 2006 comme année de base avec lappui dAFRISTAT et dAFRITAC Centre, bien quéloignée de 2011, du fait des données collectées et de la disponibilité dune enquête de dépense des ménages, notamment lexistence de données sur la consommation finale des ménages. La base 2006 est en attente de publication officielle. Des comptes nationaux provisoires de 2007 et 2008 ont été élaborés a partir de cette année de base 2006 sous ERETES.

8 COORDINATION DES ACTIVITÉS STATISTIQUE AVEC LA DIRECTION GÉNÉRALE Pour avoir lappui des différents organismes internationaux, nous déterminons les aspects concrets et besoins en assistance technique nécessaires, la Direction Générale se chargeant des aspects administratifs pour les demandes officielles. Il en est de même pour la collecte des données auprès des différentes sources.

9 Les principales difficultés rencontrées au moment de la collecte sont le manque de collaboration dune grande partie des sources de données, le peu de fiabilité et de cohérence entre nombreuses informations provenant doperateurs économiques.

10 Pour corriger cette situation, nous avons proposé au Ministère, (la DGSCN), une sensibilisation des operateurs économiques du pays et de la population en générale sur limportance de la statistique et des Comptes Nationaux.

11 Loutil principal qui nous aide à traiter les données est Excel après quoi nous les chargeons dans la base dERETES.

12 CONSEIL STATISTIQUE Selon la Loi statistique de mai 2001, le système statistique national est composé de: 1. Conseil National de la Statistique 2. Comité des programme statistique. 3. lInstitut National de Statistique 4. Les Services sectorielles des statistiques dans les ministères 5. Les services de la BEAC Malheureusement, ce nest quen 2013, un décret dapplication a mis en place lINEGE, qui nest pas encore complètement fonctionnel, doù la transition de la DGSCN. Les autres organes, en dehors des services de la BEAC, ne sont pas en place.

13 LES DOMAINES A AMÉLIORES Pour améliorer les concepts de la statistique de Guinée Equatorial il faut: 1.Sensibiliser la population en générale et les hommes daffaires en particulier sur limportance et la considération de la statistique à travers les medias, que nous avons déjà sollicité depuis. 2.Avoir une formation pour léquipe en charge du Commerce Extérieur sur la collecte et le traitement des données douanière et si possible linstallation et manipulation du logiciel SYDONIA ++, avec Eurotrace

14 3. Avoir une formation sur la manipulation du logiciel chapo pour la nouvelle équipe charger de lIPC Malabo. 4. Formation également des cadres chargés de la conjoncture économique et de Guinée en chiffres. NB: Nous considérons lamélioration de ces domaines, car la grande partie des informations fournies par eux sont des importantes pour les comptes nationaux.

15 BESOIN ENASSISTANCE TECHNIQUE Il y a un programme dassistance technique prévu avec la Banque Mondiale pour loperationnalisation de lINEGE en Pour le Commerce Extérieur avec loutil SYDONIA, il est nécessaire davoir une décision politique au plus haut niveau.

16 MERCI POUR VOTRE ATTENTION !


Télécharger ppt "FR/AGNA/2014/Pres/04 Présentation de la République de Guinée Equatorial."

Présentations similaires


Annonces Google