La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LA COOPERATION STATISTIQUE DE La COMMISSION EUROPEENNE EN AFRIQUE DE L OUEST RESULTATS ET PERSPECTIVES Pascal DELORME - EUROSTAT - 1.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LA COOPERATION STATISTIQUE DE La COMMISSION EUROPEENNE EN AFRIQUE DE L OUEST RESULTATS ET PERSPECTIVES Pascal DELORME - EUROSTAT - 1."— Transcription de la présentation:

1 LA COOPERATION STATISTIQUE DE La COMMISSION EUROPEENNE EN AFRIQUE DE L OUEST RESULTATS ET PERSPECTIVES Pascal DELORME - EUROSTAT - 1

2 SOMMAIRE 2 Première partie : La coopération statistique avec les institutions régionales d Afrique de l Ouest stratégies, résultats et perspectives. Première partie : La coopération statistique avec les institutions régionales d Afrique de l Ouest stratégies, résultats et perspectives. Seconde partie : la coopération statistique avec les Etats d Afrique de l Ouest. Seconde partie : la coopération statistique avec les Etats d Afrique de l Ouest.

3 3 Principes dintervention au niveau régional Les actions de coopération statistiques viennent en appui aux politiques régionales, lexistence d un cadre politique cohérent constitue donc un pré-requis à l élaboration d un programme de coopération. Les activités qui sont financées respectent, dans la mesure du possible, le principe de subsidiarité vis à vis des Etats membres, ne sont financées que les activités qui présentent une valeur ajoutée régionale forte.

4 Actuellement deux axes politiques majeurs les équilibres macro-économiques, notamment la surveillance multi-latérale La création despaces commerciaux La création despaces commerciaux 4

5 5 Une stratégie dintervention basée sur deux type d activités : Lharmonisation des concepts et des méthodologies en vue d accroître la comparabilité des données au niveau régional. Le renforcement des capacités statistiques des institutions régionales, visant essentiellement à accroître les capacités de gestion des meta-données et à promouvoir la diffusion régulière de l information au niveau régional.

6 7 Et cinq domaines prioritaires: La comptabilité nationale Les prix à la consommation La production industrielle Le commerce extérieur La conjoncture économique à court terme

7 6 Qui toutefois présentent des limites dues essentiellement : Au faibles capacités de production de données primaires dans les Etats membres. L obsolescence ou le faible respect des cadres législatifs existants.

8 8 Deux programmes régionaux soutiennent ces interventions Programme PARSTAT Montant : +/- 5 Mio d Euros Date début : 1998 Date fin : 2003 Maître d oeuvre : Commission de l UEMOA Pays bénéficiaires : Etats membres de l UEMOA Programme ECOSTAT Montant : +/- 2 Mio d Euros Date début : 2001 Date fin : 2004 Maître d oeuvre ; Secrétariat Exécutif de la CEDEAO Pays bénéficiaires : Etats membres de la CEDEAO Mais aussi pour les pays lusophones, le projet PIR PALOP Montant +/- 3 Mio Date début : 2002 Date fin : 2007 Maître d oeuvre : Ordonnateur Sao Tomé.

9 9 Des acquis Un indice harmonisé des prix à la consommation Des compte nationaux plus comparables, notamment grâce à : - lélaboration d une manuel méthodologique commun, basé sur le SCN 93 qui restructure les compte d année N et N+1 - une réglementation (en vigueur depuis le premier janvier 2003) sur l harmonisation du calcul des PIB Pays UEMOAPays CEDEAO Une législation statistique sur le Commerce extérieur Une harmonisation partielle des données du Commerce extérieur, notamment grâce à: - lélaboration de nomenclatures communes - linstallation et la maintenance d un logiciel commun d élaboration des statistiques du Commerce extérieur : Eurotrace

10 10 Des chantiers en cours Pays UEMOAPays CEDEAO Le passage généralisé au SCN 93 notamment grâce à l implantation du logiciel ERETES Lamélioration de la qualité des comptes grâce à une meilleure connaissance du secteur informel urbain La construction d une indice harmonisé de production industrielle Lélaboration d une note de conjoncture régionale. L élaboration d un programme en vue de l harmonisation des indices de prix à la consommation et des comptes nationaux. Commerce extérieur : Lévaluation du cadre réglementaire existant. L a poursuite de l harmonisation des nomenclatures

11 11 Soutenus par des actions thématiques horizontales Lappui au développement et à la maintenance d outils logiciels, dans les domaines prioritaires. Lappui à l élaboration de schémas directeurs de développement statistiques. La formation des statisticiens aussi bien au niveau de la formation académique quen matière de formation continue.

12 12 Logiciels statistiques Commerce Extérieur : Eurotrace Version Windows en version pré- industrielle. Tests opérationnels au cours de l année 2003 dans quelques pays ACP. Version industrielle prévue pour fin Traduction en quatre langues Comptabilité Nationale: ERETES Version 3.2 en version industrielle, en cours de tests. Mise à jour des versions au cours de l année Traduction en portugais Evaluation du produit actuel avant poursuite des développements. Prix à la consommation: CHAPO Etude pour lélaboration d un nouveau logiciel au cours de Elaboration dun nouveau produit en 2004.

13 13 Programmation statistique Pays UEMOAPays CEDEAO Une proposition dun programme pluri-annuel de 3 à 5 ans, pour la Commission de l UEMOA et les Etats membres doit être réalisée en Un état des lieux des système statistique des pays CEDEAO Non UEMOA doit être réalisé Un schéma directeur de développement statistique du Secrétariat exécutif de la CEDEAO doit être proposé.

14 14 Formation Formation académique : appui aux écoles francophones d Afrique de l Ouest, notamment programme de bourses pour les années 2003 et Formation moyenne durée : financement des cours francophones au CDG Münich. Formation continue : financement de sessions à la demande réalisées par les écoles de statistique (programme non encore identifié).

15 15 Les perspectives Au cours de l année 2003 : identification des programmes financés sur le 9ème FED, avec comme priorité : - les statistiques liées aux politiques d unions douanières et à la libre circulation des biens et des personnes ; - les statistiques liées à la stabilité et à la convergence des politiques macro-économique.

16 16 Principes dintervention au niveau national Dans le cadre général défini par les politiques régionales, les actions financées au niveau national viennent en complément des programmes régionaux, lorsque l organismes régional ne peut se substituer à la responsabilité des Etats membres. Dans le cadre des politiques nationales, les activités financées viennent en appui aux grands axes de coopération définis entre la Commission et le pays bénéficiaire.

17 17 Axes politiques majeurs La lutte contre la pauvreté; La bonne gouvernance et l état de droit; Le renforcement de la stabilité macro- économique.

18 18 Domaines dintervention statistique Les recensements généraux de la population et de l Agriculture. - Sierra Leone (RGPH) - Mali (réalisé) - Côte divoire (RGA) - Niger (RGPH/RGA) - Togo (en instruction) Lutte contre la pauvreté - Nigeria - Niger (en instruction) Appui complémentaire aux actions régionales : - Cap vert (identification) - Guinée Bissau (identification)

19 Pour toute information complémentaire Contact Pascal DELORME Tel: Fax: E.mail: 20


Télécharger ppt "LA COOPERATION STATISTIQUE DE La COMMISSION EUROPEENNE EN AFRIQUE DE L OUEST RESULTATS ET PERSPECTIVES Pascal DELORME - EUROSTAT - 1."

Présentations similaires


Annonces Google