La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Réseaux sentinelles en prévention du suicide dans le Bas-Richelieu France Lessard organisatrice communautaire CSSS Sorel-Tracy 14 mai 2008.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Réseaux sentinelles en prévention du suicide dans le Bas-Richelieu France Lessard organisatrice communautaire CSSS Sorel-Tracy 14 mai 2008."— Transcription de la présentation:

1 Réseaux sentinelles en prévention du suicide dans le Bas-Richelieu France Lessard organisatrice communautaire CSSS Sorel-Tracy 14 mai 2008

2 Mise en contexte du déploiement de réseaux sentinelles en prévention du suicide A) Mesures inscrites : À la Stratégie daction jeunesse ; Au Plan daction local de la Santé publique ; Au Programme national de santé publique

3 Mise en contexte du déploiement de réseaux sentinelles en prévention du suicide B) Préalables au déploiement national : Groupe de travail quant à la conceptualisation; Cadre de référence sept. 2006; Appropriation santé services sociaux 2007.

4 État de situation La population du Bas-Richelieu sélève à personnes (ISQ, 2007); Cest 87% de la population qui est âgée de 15 ans et plus dont 11 % chez les 15 à 24 ans; Elle est composée de 49% dhommes et de 51% de femmes; En Montérégie le suicide se situe à 15 pour (2004); En moyenne pour les trois dernières années dans le Bas-Richelieu, le suicide se situe à 20 pour

5 Suite de létat de situation dans le Bas-Richelieu en Les tranches dâge les plus touchées par les tentatives de suicide et les suicides sont les 36 à 41 ans et les 48 à 53 ans; Les hommes sont plus nombreux à sêtre suicidés. En moyenne, il y a eu une dizaine de suicides et trente-cinq tentatives de suicide par année de signalées auprès de la S.Q. du Bas-Richelieu.

6 Description du projet Suite à un intérêt marqué par des partenaires du milieu, un Comité de déploiement réseaux sentinelles a pris forme; Il fut lun des premiers projets pilotes au Québec à débuter au printemps 2007; Il fut déployé au Cégep de Sorel-Tracy; Par la suite, des recommandations furent émises à lAQPS pour bonifier la formation par le cahier du participant des sentinelles.

7 Suite description du projet Le CSSS Sorel-Tracy (Santé Publique et Santé mentale adulte) pour la coordination ; Le CPS Suicide Alerte pour la ressource désignée à la formation et celle à répondre aux sentinelles ayant repéré une personne suicidaire; Le Cégep de Sorel-Tracy (11 sentinelles) pour la première phase, le Centre de formation professionnelle et déducation des adultes et le Centre Bernard-Gariépy (9 sentinelles) pour la deuxième phase des milieux dimplantation.

8 Objectifs visés Implanter deux réseaux sentinelles en prévention du suicide en ; Former des individus ciblés à agir en sentinelle pour détecter la détresse des personnes vers une trajectoire de prévention du suicide; Soutenir les sentinelles en prévention du suicide; Organiser des activités de suivis à chaque réseau sentinelles; Offrir de la formation et de linformation sur les sujets qui intéressent les sentinelles; Créer une fois par année un événement de réseautage selon un intérêt commun des sentinelles. Pour la ressource désignée à la formation et à répondre aux sentinelles cest, le CPS Suicide Alerte; Pour les milieux dimplantations, il sagit du Cégep de Sorel-Tracy (11 sentinelles)pour la première phase et le Le CFP et déducation des adultes et le CBG ( 9 sentinelles) pour la deuxième phase dimplantation.

9 Actions entreprises Désigner des comités de déploiement de réseaux sentinelles et les soutenir: Premier Comité composé de: a) Organisatrice communautaire et Direction Santé mentale du CSSS Sorel-Tracy; b) Responsable clinique et Direct. du CPS Suicide Alerte; c) Psychologue et Directrice adjointe des études du Cégep de Sorel-Tracy. Deuxième Comité composé de a) + b) c) Centre de formation et déducation des adultes de Sorel-Tracy et Centre Bernard-Gariépy, Direct. Adj et agente de liaison.

10 Suite actions entreprises Sapproprier le cadre de référence; Cibler les groupes à risques; Définir la trajectoire de services pour la prévention du suicide; Identifier les rôles et fonctions de chaque partenaire; Rencontrer les directions des milieux dimplantation; Partager les informations pertinentes aux succès de limplantation dun réseau sentinelle; Sassurer de la libération des sentinelles pour des activités de suivis. parer un document synthèse du cadre de référence en prFaire une rencontre auprès des directions de déploiement des réseaux Établir le portrait de situation des personnes ayant fait une tentative de suicide et celles sétant suicidées (Selon les données de la sûreté du Québec du Bas-Richelieu et celles du coroner) Premier Comité composé de: a) Organisatrice communautaire et Direction Santé mental du CSSS Sorel-Tracy; b) Responsable clinique et Directrice du CPS Suicide Alerte; c) Psychologue et Directrice adjointe des études du Cégep de Sorel-Tracy. Deuxième Comité composé de a) + b) c) Centre de formation et déducation des adultes de Sorel-Tracy et Centre Bernard Gariépy

11 Recommandations Que des professionnels distribuent et reçoivent les formulaires dévaluation à devenir sentinelle; Que les formulaires soient mis dans un endroit sécuritaire; Quen cas de refus dun participant, établir un mécanisme de suivi de linformation auprès la personne; Que les directions des milieux de déploiement soient informées des étapes de suivis auprès des sentinelles; Que les rôles des sentinelles soient connus par les directions.

12 Conditions facilitantes Établir un lien de confiance avec les partenaires; Définir les rôles et fonctions de chacun; Assurer une coordination des réseaux et être présent à toutes les étapes dimplantation; Agir avec transparence et souplesse; Respecter les étapes dimplantation; Créer les outils spécifiques aux sentinelles et membres du Comité dimplantation; Désigner le CPS pour la formation et suivi des sentinelles et le CSSS pour la coordination.

13 Conclusion Le réseau de déploiement des sentinelles en prévention du suicide est à ses débuts dimplantation; Il est en continuelle adaptation selon les réalités qui lui sont propres; L'évaluation ne devrait pas seffectuer en fonction de la diminution du taux de suicides dans un milieu;

14 Suite conclusion L'impact des réseaux de sentinelles devrait se refléter sur le nombre de sentinelles ayant référé une personne suicidaire, le lien entre les personnes suicidaires et les services d'aide et l'amélioration des mécanismes de prise en charge; Mais aussi selon lintérêt des milieux à risque à déployer de nouveaux réseaux sentinelles; Enfin, le défi demeure celui de réussir à répondre aux besoins de suivis et de soutien des personnes désignées sentinelles et de maintenir les réseaux bien actifs.

15

16


Télécharger ppt "Réseaux sentinelles en prévention du suicide dans le Bas-Richelieu France Lessard organisatrice communautaire CSSS Sorel-Tracy 14 mai 2008."

Présentations similaires


Annonces Google