La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Dans le premier volet, jai surtout voulu vous faire découvrir la vie des Egyptiens, dans les grandes lignes. Dans celui-ci, nous verrons ce que.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Dans le premier volet, jai surtout voulu vous faire découvrir la vie des Egyptiens, dans les grandes lignes. Dans celui-ci, nous verrons ce que."— Transcription de la présentation:

1

2

3

4

5 Dans le premier volet, jai surtout voulu vous faire découvrir la vie des Egyptiens, dans les grandes lignes. Dans celui-ci, nous verrons ce que représentaient les pharaons et les dieux puis nous poursuivrons par la construction des pyramides et des temples. Le pharaon est à la fois un roi et un dieu. Il est reconnu comme fils de Rê, le dieu du soleil. Il est chef détat, chef religieux et guérisseur suprême. Il porte une énorme responsabilité car il est le lien entre le monde des dieux et le monde des hommes. Il est tout-puissant et infaillible, ses jugements représentent la volonté des dieux. Il a la charge de veiller sur son peuple et de le protéger. Sa fonction sacquiert par sa naissance et donc, il peut être intronisé très jeune. Il peut tout contrôler grâce aux fonctionnaires quil désigne pour faire exécuter ses ordres. En tant que chef de larmée, le pharaon peut engager son peuple dans de grandes batailles. Ses soldats se servent darmes en bronze et en bois. Leurs boucliers sont fabriqués en bois avec des poignées en cuir. Certains sont protégés par des armures. Ces guerriers rentrent souvent très jeunes dans larmée. Les attributs des pharaons sont très spécifiques et les couronnes, selon leurs formes et couleurs, sont adaptées aux diverses circonstances.

6 Le pschent, appelé aussi « Double Couronne » (Sekhemty, c'est-à-dire Les Deux Puissantes), est l'emboîtement des couronnes blanche et rouge, exprimant ainsi la royauté sur la Haute et la Basse- Égypte (le Double Pays). La couronne rouge Decheret, couronne du Nord (Basse-Égypte), est portée également par la déesse-cobra Ouadjet et le dieu Seth, les dieux tutélaires du Nord.

7 La couronne blanche Hedjet, couronne du Sud (Haute-Égypte), est portée également par les dieux tutélaires du Sud, principalement Horus et Nekhbet. L'Atef est une couronne encadrée de deux plumes d'autruche, deux cornes spiralées et deux uræus, portée par le dieu Amon, par Osiris et bien entendu par le pharaon dans certaines cérémonies en l'honneur de ces deux divinités.

8 La couronne bleue Khépresh, faussement appelé « casque de guerre », est une couronne bombée bleue, décorée de pastilles (dorées ou bleues) à certaines époques. Lors des parades militaires ou de certaines fêtes comme la fête de Min, le roi coiffe le Khépresh. Cette couronne devient commune au Nouvel Empire et représente la puissance guerrière de Pharaon. Elle orne souvent la tête des rois des XVIIIe et XIXe dynasties lorsqu'ils sont au combat. la crosse Héka, insigne qui signifie la domination et la puissance du roi qui, lorsquil est assis, croise sur sa poitrine le sceptre héka et le flagellum Nekhekh.

9 la barbe postiche est l'un des attributs que partage le pharaon avec les dieux et qui le différencie du commun des mortels. Cette « barbe », qui en fait ressemble plutôt à une longue barbiche, était placée au menton et attachée derrière les oreilles. Le pharaon la portait lors des cérémonies et elle était l'un des symboles de sa puissance et une marque de son affiliation divine. Ce symbole est la croix de vie égyptienne, également appelée croix ansée. Dans lécriture égyptienne, il signifie « vivre » ou « la vie » et sécrit « ankh » dans notre alphabet. Cette croix est le symbole de limmortalité car elle est portée à la main par tous les dieux mais elle est, de plus, un symbole de pouvoir du pharaon. Elle peut aussi être vue comme une clé ouvrant la porte du royaume

10 Représentation de Ramsès II, sur son char, pendant la bataille de Qadesh quil mena contre les Hittites.

11 Hatchepsout est lépouse de Thoutmès II. A la mort de son mari, elle se proclame pharaon. Elle se présente en public sous les apparences dun homme, portant même la barbe postiche. Il y eut dautres reines égyptiennes mais ce fut son règne qui fut le plus long. Toutankhamon fut un enfant pharaon. Marié à 9 ans, il régna pendant une dizaine dannées jusquà sa mort, à 20 ans. Son existence ne fut connue quen 1922, lors de la découverte de sa tombe renfermant de magnifiques objets.

12 La religion égyptienne est polythéiste et nombreuses sont les divinités vénérées. Ce sont des animaux sacrés, des créatures imaginaires sous aspect mi- humaine, mi-animale. Il y en aurait plus de 2000 ! Elles expriment les forces de la nature visibles et invisibles. Parmi les animaux les plus encensés, il y a le chat, le lion, le scarabée, le guépard, le faucon, le vautour, lautruche, le crocodile, la mangouste... La liste est longue. Les dieux sont présents dans la vie quotidienne et dans les maisons on peut voir des statuettes ou des peintures les symbolisant. Chaque région honore son propre dieu et lui dédie une grande fête annuelle.

13 Rê est le dieu du soleil. Il parcourt le ciel sur une barque avec laquelle il traverse les ténèbres de la nuit, puis revient le jour. Sur sa couronne figure le disque solaire. Thot est ce dieu représenté avec une tête dibis ou de singe. Il symbolise le savoir et lintelligence. Rê Thot

14 Amon, dieu de Thèbes, devient, à partir de la XIe dynastie, le dieu de tout le royaume sous le nom dAmon-Rê. Amon Annubis, dieu à tête de chacal, est le dieu des morts, chargé de les emmener dans lau-delà. Annubis Hathor est connue en tant que déesse de lamour, de la joie, de la musique et de la danse. Elle porte des cornes avec le disque solaire. Hathor

15 Isis et Horus Osiris Isis, épouse dOsiris et mère dHorus, protège la famille et les enfants. Parfois représentée avec des cornes de vache, elle donne naissance à tous les êtres vivants. Elle est censée aussi guérir les divers maux. Osiris est le mari dIsis. Il juge les morts lors de leur passage dans lau- delà. Il est coiffé dune couronne de roseaux et de plumes dautruche.

16 Le sphinx est le gardien des morts et protège le tombeau royal.

17 Ce sont plus de 70 pyramides qui ont été construites pendant lAncien et le Moyen Empire. Ces constructions, réalisées à la demande des pharaons, devaient servir de demeures à leurs corps momifiés. Ces pyramides sont assez vastes pour abriter plusieurs chambres funéraires dont une pour la reine. Au cœur de lédifice, se trouve le tombeau du pharaon entouré de nombreux objets qui lui étaient familiers pour laccompagner lors de son dernier voyage. La pyramide la plus ancienne est celle de Saqqarah. Elle a été construite vers 2650 avant J-C. par le ministre et architecte royal Imhotep pour le pharaon Djéser. Dahchour est un site de l'Égypte antique, à une quinzaine de kilomètres de Saqqarah, où se trouvent des nécropoles royales des IVe et XIIe dynasties. Lédifice a une forme courbe qui reste un mystère car cest la seule du genre. Cest avec le pharaon Snefrou, de la 4e dynastie, père de Khéops, que naissent les grandes pyramides dont les degrés, recouverts de pierres lisses, ne sont plus apparents. Les trois plus grandes de Gizeh sont très célèbres. Kheops est lune des sept merveilles du monde. La mise en chantier est un travail gigantesque. Il faut des routes mais aussi un village pour les ouvriers que lon doit embaucher par milliers. Si le chantier est près du Nil, un canal et un port de débarquement sont nécessaires. Les maitres dœuvre sont assistés par des prêtres savants.

18

19

20

21 Les blocs de pierre sont extraits de carrières de calcaire. Il sont déplacés à laide de cordes et de leviers. Deux hypothèses sont émises sur leur déplacement. Certains pensent que les blocs étaient placés sur des traineaux et tirés sur des rondins de bois, dautres prétendent que les traineaux glissaient sur le sol rendu glissant avec la boue du Nil. La pierre est taillée en blocs, avec des burins et des scies en cuivre. Ils sont bien polis et chacun est parfaitement découpé pour prendre sa place dans lédifice.

22 1)Caveau du roi 2)Caveau de la reine 3)Grande galerie 4)Caveau souterrain 5)Entrée de la pyramide Maquette dune pyramide en plan coupé.

23 En Egypte ancienne, si les pyramides sont destinées aux pharaons, ces derniers font construire de nombreux temples en lhonneur des dieux. Ces édifices religieux sintègrent généralement dans un ensemble de bâtiments et jouxtent souvent un tombeau royal. Ils sont les lieux sacrés où lon vient célébrer les dieux. Les cérémonies sont quotidiennes mais seules quelques parties sont accessibles au peuple. Les temples sont toujours édifiés sur des lieux choisis par les anciens et en rapport avec la nature et les dieux. Ils occupent des espaces situés sur le passage doiseaux migrateurs, de vents dominants ou encore des endroits qui ont eu de limportance dans le passé. Les obélisques sont élevés à loccasion de certains anniversaires. Ces pointes de plusieurs dizaines de mètres de haut représentent un rayon du dieu Soleil. A lorigine, les murs étaient ornés de couleurs vives qui ont disparu avec le temps. Les décors des temples illustrent la légende des dieux auxquels le monument est consacré. Les murs sont gravés de bas-reliefs, peints par des artisans spécialisés et rémunérés par lorganisation religieuse. Le temple a deux fonctions principales : les sacrifices aux dieux et lenseignement des jeunes prêtres. Les élèves y apprennent les principes de la religion égyptienne, ses dieux, leurs coutumes, les pratiques religieuses et magiques. Chaque jour, des cérémonies célèbrent le dieu correspondant à la place des astres dans le ciel.

24 Le temple se compose toujours dune entrée impressionnante et dune grande allée centrale pour le défilé des cortèges durant les cérémonies. Des salles à colonnes longent lallée et dans celles-ci figurent des divinités et des représentations astrales. Au fond du temple, un sanctuaire dédié au dieu est érigé; seuls peuvent y pénétrer les prêtres et le pharaon.

25 Le grand temple dAbou Simbel voué aux cultes d'Amon, de Rê, de Ptah et de Ramsès II déifié.

26 Le petit temple dAbou Simbel voué au culte de Néfertari déifiée sous les traits d'Hathor.

27 Lorsque le général Bonaparte mène son expédition en Egypte, en 1798, il sentoure de 210 scientifiques qui repèrent des lieux de conquête et qui étudient les lieux conquis en s'intéressant particulièrement aux sites antiques. De nombreux dessins et peintures sont réalisés sur place. Le sphinx de Gizeh est mesuré et étudié comme tous les autres monuments rencontrés. Les archéologues et égyptologues nous ont beaucoup appris. Cependant, les fouilles sont des opérations longues et délicates et le sauvetage de certains sites demande des moyens considérables. Les nouvelles techniques permettent détudier les momies sans ouvrir le cercueil ni enlever les bandelettes. Le tout est passé dans un scanner et analysé par des rayons X comme cest le cas pour des êtres vivants. Grâce aux ordinateurs, il est possible de reconstituer les temples et leurs intérieurs tels quils étaient sous lEgypte ancienne.

28 Dans le seul cercueil d'or de Toutankhamon, 143 bijoux enfouis dans les bandelettes du linceul recouvraient la momie de : gorgerins en or plat, pectoraux, pendentifs, bracelets, bagues, etc. Ce pharaon est mort à 19 ans; sa momie se trouvait dans un cercueil en or massif, placé à l'intérieur de 2 cercueils en bois. Ces 3 cercueils étaient entourés dun sarcophage de quartzite à couvercle de granit rouge. Il était ceint par 4 chapelles en bois doré, s'emboitant les unes dans els autres et occupant entièrement la chambre funéraire.

29 En 1922, langlais Howard Carter, découvre la tombe de Toutankhamon. Cette trouvaille stupéfie aussi bien les égyptologues que le grand public tellement la tombe regorge de richesses. Howard Carter passe plus de 2 ans à inventorier les objets contenus dans la salle des trésors. La tombe de Toutankhamon.

30 Ci-contre, un des nombreux bijoux du pharaon. En bas, à gauche, le masque mortuaire, en or, du pharaon. Ci-dessous, lantichambre remplie dobjets en or et de nourriture.

31 Le phare dAlexandrie. (Image reconstituée) Un tremblement de terre a fait sombrer la ville d'Alexandrie dans la Méditerranée, au IVe siècle. Mais, ce fut, seulement au XIVe siècle que le phare, haut de 134m, se trouva englouti. Après des années détudes et de recherches, un chantier de fouilles sous-marines exceptionnel, commencé en 1922, a permis de mettre au jour plus de 2000 pièces darchitectures : colonnes, chapiteaux, statues…

32 Lors de la construction du barrage d Assouan, le site dAbou Simbel allait être submergé par le lac artificiel, qui sétend sur près de 500 km2. Afin den assurer la préservation, le découpage des temples débuta le 12 août 1965 et prit fin en juillet Les statues, les parois et les plafonds furent découpés en 1042 blocs. L'opération de levage s'avéra délicate en raison de la fragilité de ces blocs de grès qui durent être renforcés avant d'être déplacés vers leur aire de stockage. Ces temples furent remontés 65 mètres au- dessus du site initial. Les travaux furent réalisés en quatre ans et demi, soit avec vingt mois d'avance sur les délais prévus. L'inauguration eut lieu le 22 septembre 1969.

33 Informations prises dans le livre lEgypte Ancienne aux Edts. Fleurus. Images prises dans le livre ci-dessus et sur le Net. Musique de Mozart : Lamma Bada Yatathenna – Symphonie n°40. Conception et réalisation : L. Cavallari. Date : Novembre Mes diaporamas sont hébergés sur le site de :

34 Temple de Philae


Télécharger ppt "Dans le premier volet, jai surtout voulu vous faire découvrir la vie des Egyptiens, dans les grandes lignes. Dans celui-ci, nous verrons ce que."

Présentations similaires


Annonces Google