La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Réunion de sensibilisation PAQVEL ARZACQ le 22 janvier 2003 GIE Elevage Aquitaine, FDPL 64, EDE 64, SCL 64.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Réunion de sensibilisation PAQVEL ARZACQ le 22 janvier 2003 GIE Elevage Aquitaine, FDPL 64, EDE 64, SCL 64."— Transcription de la présentation:

1 Réunion de sensibilisation PAQVEL ARZACQ le 22 janvier 2003 GIE Elevage Aquitaine, FDPL 64, EDE 64, SCL 64

2 2 Problématique du travail en agriculture  Modification de l’environnement socio-économique des EA :  prix, quotas laitiers, droits à primes...  Dégradation revenu  agrandissement des structures ou diversification  accroissement des charges de W + baisse MO disponible sur l’EA... et repenser MO  Et aujourd’hui, de nouvelles tendances : agrotourisme, respect qualité et environnement  des tâches supplémentaires : facteur W de + en + limitant Conséquences : les éleveurs s’interrogent *conduite EA, organisation et gestion temps de W, condition et pénibilité du W *rapprochement des valeurs vers le monde urbain : nouvelles aspirations  il faut redonner des perspectives aux éleveurs 

3 3 Le Travail : une valeur ou un moyen de production ……… Institut Elevage et EDEs d'Aquitaine, Réseaux d'Elevage pour le Conseil et la Prospective / Commission Lait GIE Elevage Aquitaine Du latin Trepalium : instrument de torture…  Effort ou activité déployée pour faire quelque chose  Activité dont on tire une rémunération  Un des facteurs de production  Activité de transformation de la nature, propre aux hommes qui les met en relation, et est productrice de valeur.

4 4 Le Travail = une valeur sociale…….. …… en crise ?  Développement important du temps libre et des loisirs  Niveau chômage élevé  Ecart croissant entre rémunération du capital et du travail  Forte diminution du temps de travail et augmentation de la productivité Evolution du nombre annuel d’heures de travail d’un ouvrier

5 5 Des interrogations qui concernent aussi le monde agricole  Forte augmentation productivité travail … mais  Volonté de se rapprocher du mode de vie « référent »…. Mais statut particulier  Volonté d’améliorer le rapport « rétribution » (temps passé)…. Mais stagnation revenu  Volonté de diminuer les efforts déployés… mais activité primaire. Diminution main d’œuvre Augmentation structures Manque attractivité Institut Elevage et EDEs d'Aquitaine, Réseaux d'Elevage pour le Conseil et la Prospective / Commission Lait GIE Elevage Aquitaine

6 5 tableaux utilisant les statistiques d’Agreste ont été créés ci- après: Un par département Seul celui du département où on se trouvera sera à commenter, bien sûr A noter la situation très particulière du département des Landes, où le nombre d’actifs aurait, d’après le RGA, augmenté. Le commentaire du tableau risque donc d’être dans ce département malaisé par rapport à un discours qui souhaiterait mettre en avant le manque de bras du secteur agricole. Peut-être alors vaut –il mieux s’en tenir au commentaire du tableau qui concerne l’ensemble de la région Aquitaine (présenté au SITELïS). J’ai donc joint aussi ce tableau (c’est le denier de la série).

7 7 Sensibilisation PAQVEL : déroulé de la réunion Institut Elevage et EDEs d'Aquitaine, Réseaux d'Elevage pour le Conseil et la Prospective / Commission Lait GIE Elevage Aquitaine  Introduction problématique travail en élevage : par professionnel  Photographie de la situation de travail dans les élevages d’Aquitaine et de Midi-Pyrénées :  évolution MO  données Bilan-Travail  enquête IE sur l’astreinte  Travail en groupe :réflexion sur les pistes d’améliorations sur mon élevage / au travail  Présentation de PAQVEL

8 8 Résultats du RGA : Toujours moins d’actifs non salariés Institut Elevage et EDEs d'Aquitaine, Réseaux d'Elevage pour le Conseil et la Prospective / Commission Lait GIE Elevage Aquitaine

9 9 Résultats du RGA : perplexité…… Institut Elevage et EDEs d'Aquitaine, Réseaux d'Elevage pour le Conseil et la Prospective / Commission Lait GIE Elevage Aquitaine

10 10 Résultats du RGA : Toujours moins d’actifs non salariés Institut Elevage et EDEs d'Aquitaine, Réseaux d'Elevage pour le Conseil et la Prospective / Commission Lait GIE Elevage Aquitaine

11 11 Résultats du RGA : Toujours moins d’actifs non salariés Institut Elevage et EDEs d'Aquitaine, Réseaux d'Elevage pour le Conseil et la Prospective / Commission Lait GIE Elevage Aquitaine

12 12 Résultats du RGA : Toujours moins d’actifs non salariés Institut Elevage et EDEs d'Aquitaine, Réseaux d'Elevage pour le Conseil et la Prospective / Commission Lait GIE Elevage Aquitaine

13 13 Résultats du RGA : Toujours moins d’actifs non salariés Institut Elevage et EDEs d'Aquitaine, Réseaux d'Elevage pour le Conseil et la Prospective / Commission Lait GIE Elevage Aquitaine

14 Avec les 6 diapos suivantes, on brosse un état des lieux plus axé sur la filière lait, avec des repères quantitatifs qui permettent d’objectiver les diverses situations. Dans les commentaires, il faudra lourdement insister sur le fait qu’il s’agit de Bilans Travail réalisés récemment dans des exploitations qui illustrent les systèmes courant de la région. il faudra bien mettre en avant l’énorme disparité des situations, au delà des moyennes, laquelle disparité laisse à penser qu’il y a encore beaucoup de marges de progrés.

15 15 Le Bilan-Travail : quelques définitions préalables EXPLOITATION Approche globale du travail Evaluation non exhaustive S’appuie sur l’entretien avec les éleveurs et la déclaration MAIN D’OEUVRE Les travailleurs de la cellule de base (CB) : - exploitant ou coexploitant - associés (EARL, GAEC…) Les travailleurs hors CB : - bénévoles, entraide, stagiaires - salariés, ETA/CUMA TRAVAIL Travail d’Astreinte (TA) : = travail quotidien obligatoire soins, traite, alimentation, nettoy. En heures/jour Travail de saison (TS) : = travail saisonnier différable cultures, SFP, travaux périodiques sur animaux… En jours

16 16 BILANS TRAVAIL pour un état des lieux Le Travail d’Astreinte (TA) 46 heures par UGB et par an, cela représente  7,4 heures de TA par jour  2 personnes dans la cellule de base (CB)  3,2 heures par personne de la CB  1 heure de bénévolat Institut Elevage et EDEs d'Aquitaine, Réseaux d'Elevage pour le Conseil et la Prospective / Commission Lait GIE Elevage Aquitaine

17 17 BILANS TRAVAIL pour un état des lieux Le Travail de Saison (TS) en moyenne:  1,8 jour par ha,  varie de 1 à 3,6 jours en fonction des situations (parcellaire, équipement, organisation,…)  si plus de 60 ha, on tombe à 1,2 jour/ha. (incidence de l’appel à de la main d’œuvre extérieure) Institut Elevage et EDEs d'Aquitaine, Réseaux d'Elevage pour le Conseil et la Prospective / Commission Lait GIE Elevage Aquitaine

18 18 Le temps disponible calculé (TDC) : définition TDC = Temps restant pour accomplir les autres tâches (comptabilité, gestion, entretien matériel et bât.,territoire…) + temps libre « Calculé » : ce n’est qu’un indicateur, non révélateur du temps disponible réel et spécifique à la cellule de base Calcul TDC : nombre d’heures de travail potentiel dans l’année [(365-dimanches et fériés)*8 heures] - TA – TS = X heures/PCB/AN Souplesse de fonctionnement de l’exploitation et marge de manœuvre en temps

19 19 BILANS TRAVAIL pour un état des lieux Le Temps Disponible Calculé (TDC) La moyenne régionale est de 1235 heures par personne de la CB avec peu de différences selon le type de systèmes, mais beaucoup à l’intérieur de chaque type ( varie du simple au triple). Le minimum de TDC nécessaire se situe aux environs de 900h, 19% des exploitations enquêtées n’atteignent pas ce seuil. Institut Elevage et EDEs d'Aquitaine, Réseaux d'Elevage pour le Conseil et la Prospective / Commission Lait GIE Elevage Aquitaine

20 20 BILANS TRAVAIL pour un état des lieux Le Bénévolat Les bénévoles sont présents dans 40% des exploitations, Dans 20% des cas: TA bénévole > ou = à TDC. Institut Elevage et EDEs d'Aquitaine, Réseaux d'Elevage pour le Conseil et la Prospective / Commission Lait GIE Elevage Aquitaine

21 21 les exploitations s’agrandissent, la capacité de travail doit suivre….. A partir de données OPTILAIT (échantillon constant de 1600 élevages) Evolution sur ces 10 dernières années des tailles de cheptel et de la SAU moyenne d’exploitations laitières de 2 régions de la zone OPTILAIT Institut Elevage et EDEs d'Aquitaine, Réseaux d'Elevage pour le Conseil et la Prospective / Commission Lait GIE Elevage Aquitaine

22 22 BILANS TRAVAIL pour un état des lieux 10 exploitations avec des Bilans Travail à 6 années d’intervalle montrent qu’ on peut s’adapter Dans un contexte de main d’œuvre stable, ces exploitations ont su accroître la productivité du travail et ne pas dégrader la quantité de Temps Disponible hors TA et TS Institut Elevage et EDEs d'Aquitaine, Réseaux d'Elevage pour le Conseil et la Prospective / Commission Lait GIE Elevage Aquitaine

23 Avec les 5 diapos suivantes, on abordera enfin le ressenti des éleveurs, à partir de l’enquête QCM réalisée cet été auprés des fermes de références des réseaux bovin Lait du Sud-Ouest.

24 24 Résultats enquête dans réseau de références 120 Producteurs de lait du Sud-Ouest ont dit… Un tiers des éleveurs déclare que la main-d’œuvre va diminuer : c’est considérable ! Institut Elevage et EDEs d'Aquitaine, Réseaux d'Elevage pour le Conseil et la Prospective / Commission Lait GIE Elevage Aquitaine  rester stable 58%  augmenter 9%  diminuer 33% Dans les années à venir, la main d’œuvre de l’exploitation va probablement …

25 25 30 % des éleveurs considèrent qu’ils passent trop de temps sur le travail quotidien (TA pour l’essentiel) Résultats enquête dans réseau de références 120 Producteurs de lait du Sud-Ouest ont dit… Institut Elevage et EDEs d'Aquitaine, Réseaux d'Elevage pour le Conseil et la Prospective / Commission Lait GIE Elevage Aquitaine

26 26 Le passage des périodes de pointe n’est pas toujours réussi Résultats enquête dans réseau de références 120 Producteurs de lait du Sud-Ouest ont dit… Institut Elevage et EDEs d'Aquitaine, Réseaux d'Elevage pour le Conseil et la Prospective / Commission Lait GIE Elevage Aquitaine

27 27 Institut Elevage et EDEs d'Aquitaine, Réseaux d'Elevage pour le Conseil et la Prospective / pour Action PAQVEL / phase de sensibilisation Leurs souhaits : Se libérer plus souvent les week-ends : 49 % Prendre plus de vacances : 43 % Se libérer au quotidien : 20 % Se libérer de tout : 7 % Sans réponses : 9 %

28 28 067%045% un à 512%131% 6 à 106%217% 11 à 205%3 plus de 2011%43% 072% un à 515% 6 à 103% 11 à 205% plus de 205% Nb Dimanches libérés / an Nb W-E libérés / an Nb Semaines libérées / an la situation explique les attentes ( exprimées ds tab précédent ) C’est bien là qu’il faut agir et trouver des solutions Résultats enquête dans réseau de références Ils ont déclaré …… Institut Elevage et EDEs d'Aquitaine, Réseaux d'Elevage pour le Conseil et la Prospective / Commission Lait GIE Elevage Aquitaine

29 29 Les solutions évoquées par les éleveurs du réseau de références pour réduire le travail sont très variées Travail Saisonnier Travail d ’Astreinte Achat de fourrage Entrepreneur pour cultures CUMA Entraide Banque de W Regroupement Installation tiers Service de vachers Remplacement Salarié seul ou en GE DAC, DAL Dimensionnement SDT Robot de traite hydro-curage/racleur auto.Achat équipement performant pailleuses et mélangeuses Réduction Nombre Traites Regroupement vêlages Mise en pension Génisses Simplification façons culturales ou système fourrager Mode d ’alimentation Recours Force de W Extérieure Réduction besoin interne de W

30 30 A vous maintenant de vous exprimer Institut Elevage et EDEs d'Aquitaine, Réseaux d'Elevage pour le Conseil et la Prospective / Commission Lait GIE Elevage Aquitaine

31 31 Dépouillement ARZACQ

32 32 Dépouillement PAU

33 33 Dépouillement NAY

34 34 Dépouillement HASPARREN

35 35 Dépouillement LEMBEYE

36 36 Dépouillement OLORON

37 37 Dépouillement NAVARRENX

38 38 Dépouillement BIDACHE

39 39 Dépouillement SAINT PALAIS

40 40 Dépouillement ORTHEZ

41 41 Dépouillement SAINT PEE SUR NIVELLE

42 42 Dépouillement ENSEMBLE REUNIONS

43 43 PAQVEL : quelle enveloppe d’aides ? Le négocié (verbal) : Refonte de la Maîtrise Qualité Bloc Traite dans des investissements plus globaux  visant à améliorer les conditions de travail (DAC, DAL, raclage/curage automatique, jeux de barrières, caméra surveillance, contention, aliment à la ferme, pailleuse…) Et la main d’œuvre ?... * si MQBT < 5 ans : plafonds – aides déjà perçues  Conditions : € (JA, 40%) plafonds d’aides si MQBT > 5 ans € (non JA, 35%) ( si instal. JA ou nouveau site avec MQBT < 5 ans) Exemple : € de travaux à 35% = € d’aides

44 44 P rojet d’ A mélioration de la Q ualité de V ie en É levage L aitier PAQVEL Une réflexion globale prenant en compte l’ensemble de mes problèmes De travail et d’organisation D’équipements De main d’oeuvre Pour mettre en place des solutions d’avenir contribuant à la limitation des astreintes Institut Elevage et EDEs d'Aquitaine, Réseaux d'Elevage pour le Conseil et la Prospective / Commission Lait GIE Elevage Aquitaine

45 45  Réunions de sensibilisation 19/12/2002  fin 01/2003  Sensibilisation  Etat des lieux  Remontée ressenti / avis  Présentation PAQVEL  Fév. – début Mars DIAGNOSTIC : accompagné en Groupe  faire un point objectif  fiche synthèse  dégager attentes Auto-diagnostic  évaluer marges de progrès  Printemps  approfondir la stratégie de W  dégager des pistes = réunions projets/ateliers Besoins individuels Besoins collectifs AUDITS PAQVEL INDIV. ?  Réalisation autodiagnostics  Réalisation autodiagnostics  Accompagnement mise en œuvre solutions  Accompagnement mise en œuvre solutions  Eté 2003  recherche interlocuteurs  infos aides/financements + spécialistes  montages dossiers PAQVEL : schéma général

46 46 PAQVEL : le DIAGNOSTIC accompagné (1/2) 2 entrées : qualitative et quantitative  AXE QUALITATIF :  P P résentation force de travail et des structures de l’EA  Q Q ualité de vie : situation par rapport au temps libre, capacité de se libérer, possibilités de remplacements  A A nalyse de la MO : par travailleur, évolutions et adaptations prévues, gestion périodes de pointe  L L es moyens de production (terres, animaux, matériel, bâtiments) : facteurs limitants, évolutions ou améliorations possibles, conséquences sur le travail  P P énibilité du travail : physique, goût, stress, danger  améliorations envisagées

47 47 PAQVEL : le DIAGNOSTIC accompagné (2/2) 2 entrées : qualitative et quantitative  AXE QUANTITATIF :  L es travaux en bâtiment, sur lots d’animaux es travaux de saison, aux champs e travail administratif  A utres activités sur l’EA/diversification  Comment ? Où ? Quand ? Combien de temps ? Par qui ? Facteurs limitants/efficacité ?  Grille de SYNTHESE du DIAGNOSTIC 

48 48 PAQVEL UN ACCOMPAGNEMENT JUSQU’AU BOUT DU PROJET 1)Auto diagnostic, “Audite vie en élevage laitier” dégager la stratégie de l’éleveur centrée autour de la problématique du travail 3) Mise en place sur l’exploitation de la solution retenue Dégager les pistes souhaitables Validation des solutions envisagées Accompagnement de l’éleveur pour la recherche des interlocuteurs, aides et partenaires. 2) Etude de faisabilité et validation technico- économique Echanges de réflexions et d’expèriences, initiation éventuelle de solutions collectives ou individuelles Finalisation individuelle du projet PAQVEL

49 49 PAQVEL EXPLORER TOUS LES TYPES DE SOLUTIONS AVEC LES ORGANISMES DU DEPARTEMENT INTERLOCUTEUR PAQVEL SCL FDPL ADASEA ADEFA EDE Chambre Agriculture AgriMO FDCUMA LAITERIES Institut Elevage et EDEs d'Aquitaine, Réseaux d'Elevage pour le Conseil et la Prospective / Commission Lait GIE Elevage Aquitaine Autres…

50 50 PAQVEL Les Outils en cours de réflexion Une équipe PAQVEL Des supports de sensibilisation et de réflexion collective Des outils d’autodiagnostic, pour faire le point et identifier les projets, les atouts, les contraintes Un référentiel régional de « fiches Témoignages » sur des solutions mises en place par des éleveurs Des moyens d’accompagnement de la mise en oeuvre des solutions retenues Institut Elevage et EDEs d'Aquitaine, Réseaux d'Elevage pour le Conseil et la Prospective / Commission Lait GIE Elevage Aquitaine

51 51  La banque d’échange travail services, avec facturation  L’externalisation du travail de saison  Le regroupement (GAEC) des troupeaux et des terres  Le robot de traite  Les groupements d’employeurs  Le regroupement des vêlages avec arrêt de traite en été  La suppression d’une traite par semaine  La mise en place d’un service de vachers spécialisés  Le libre service + DAC  La CUMA avec salariés permanents  L’utilisation de déssileuses automotrices avec chauffeur en CUMA  L’achat de rations « prêtes à l’emploi », rendues cour  Association hors cadre familial  Embauche d’un salarier  Service de remplacement  Aménagements et équipements simplifiant la vie PAQVEL Les 16 fiches prioritaires Institut Elevage et EDEs d'Aquitaine, Réseaux d'Elevage pour le Conseil et la Prospective / Commission Lait GIE Elevage Aquitaine

52 52 Présentation du « traviescope » et de la suite Faire passer feuille d’inscription de principe pour la prochaine rencontre autour de la restitution des traviescopes les auto diagnostics Les aides éventuelles


Télécharger ppt "Réunion de sensibilisation PAQVEL ARZACQ le 22 janvier 2003 GIE Elevage Aquitaine, FDPL 64, EDE 64, SCL 64."

Présentations similaires


Annonces Google