La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

HIST-D-270 Histoire de Belgique 5 ects (Théorie: 2, Travaux personnels: 3) Titulaire: Emilie van Haute Séance 7.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "HIST-D-270 Histoire de Belgique 5 ects (Théorie: 2, Travaux personnels: 3) Titulaire: Emilie van Haute Séance 7."— Transcription de la présentation:

1 HIST-D-270 Histoire de Belgique 5 ects (Théorie: 2, Travaux personnels: 3) Titulaire: Emilie van Haute Séance 7

2 Frognier A.P., « Application du modèle de Lipset et Rookan à la Belgique », Revue internationale de politique comparée, 2007, vol.14, n°2, pp Objectifs du texte 1.Application du modèle de Lipset & Rokkan à la Belgique sur le temps long 2.Discussion sur lexistence dun ou plusieurs nouveaux clivages Question: pas de réelle question mais 2 questions sous-jacentes liées aux objectifs Hypothèse: pas de réelle hypothèse puisque pas de réelle question Plan / étapes du raisonnement: - Pas dintroduction visant à exposer la question/hypothèse/méthode/plan 1.Cadre théorique (exposé synthétique de la théorie de Lipset & Rokkan et de son applicabilité) = Objectif 1 2.Application à la Belgique = Objectif 1 3.Application à la Belgique = Objectif 1 4.Discussion: nouveaux clivages? = Objectif 2

3 1. Clivages (Lipset & Rokkan) Type dapproche = Approche structuro-fonctionnaliste, comparée, historique Postulat de lapproche = 2 Révolutions (nationale, industrielle), 4 clivages (axe territorial, axe fonctionnel), 8 familles politiques Définition = Opposition structurelle (issue de Révolutions) entre 2 segments de la société, institutionnalisée & médiatisée par des partis politiques Opposition conjoncturelle Conflit non médiatisé (crise grave) Apparition des clivages: lors de critical junctures; dabord au niveau territorial puis au niveau fonctionnel Hypothèse du gel des clivages = systèmes de partis fixés au moment de laccession au SU dans les années 1920 = ambigu: clivages gelés mais pas les partis vs. gel des résultats des partis Application = Modèle comparatif: idéaux-types = Géométrie variable: pas tous les clivages ni tous les partis dans tous les pays = Strates: positions originelles et positions stratégiques; réalignements

4 2. Application à la Belgique: Figure 1: Belgique 1960 par rapport à §1: Présentation du graphique et des clés de lecture - §2: Rapide survol de la structuration des clivages avant §3-4-5: Passage en revue des évolutions sur les 4 clivages entre 1920 & §6: Confirmation de lhypothèse du gel des clivages (sauf reconversion des libéraux), sauf durant lentre-deux-guerres (radicalisation)

5 3. Application à la Belgique: Figure 2: Belgique 2000 par rapport à §1: Présentation du graphique et des clés de lecture - §2: Comparaison avec Figure 1 (situation en 1960): C-P & P-T > E-E & I-R - §3 à 7: Arrêt sur lévolution du clivage C-P et de ses conséquences: instauration du fédéralisme, scission des partis traditionnels, repositionnement des partis traditionnels - §8: Evolution du clivage E-E (repositionnement CDH vs CD&V): transition - §9: Hypothèse du gel des clivages non confirmée pour la Révolution nationale (réalignements sur C-P & E-E mais pas disparition); confirmée pour la Révolution industrielle

6 4. Discussion: nouveaux clivages? Introduction - Phénomène nouveaux partis non repris dans la Figure 2 (ecologistes, extrême droite) - Pas intégrés dans le modèle de Lipset & Rokkan: recomposition du modèle: Révolution Mondialiste Nouveaux clivages issus de la Révolution industrielle - Emergence société post-industrielle - Emergence de nouveaux partis difficilement classables sur les clivages existants (Seiler: I-Rural vers Productivisme-Ecologie mais électorat ne correspond pas) - Frognier: proposition dune recomposition (Figure 3) et positionnement stratégique sur les autres clivages pour expliquer les écologistes (+UDRT) Révolution Mondialiste -Caractéristiques: dépassement des frontières (politiques & économiques) et visions du monde - Figure 3b: 2 clivages (territorial & fonctionnel) et discussion de la classification des partis (position originelle ou stratégique)

7 Seiler D.-L., « Un système consociatif exemplaire: la Belgique », Revue internationale de politique comparée, 1997, vol.4, n°3, pp Objectifs du texte = illustrer la théorie consociative à travers le cas de la Belgique, sur deux aspects: piliers et rôle des élites Plan / étapes du raisonnement: 1.Introduction (développement des théories consociatives & évolutions) 2.2 ou 3 piliers? 3.Liens piliers - consociation

8 2. Deux ou trois piliers? Lijphart: démocratie consociative dont une caractéristiques = piliers Segmentation: mondes sociologiques - Lorwin: 3 piliers (catholique, socialiste, libéral) mais relation causale variable: du pilier vers le parti (Catholique) ou du parti vers le pilier (libéral)? - Meynaud & Ladrière: 3 mondes sociologiques issus de la désacralisation, industrialisation & affectivité Piliers consociatifs ou partis dintégration? - Existence des piliers expliqués par 3 théories: démocratie consociative, clivages, et parti dintégration sociale Partis transpiliers - Réalignement des libéraux en 1961, FDF, RW, Ecolo, Agalev Reste uniquement les socialistes et démocrates chrétiens Deux piliers asymétriques - Pilier catholique: unité & centre = Eglise, sécularisation naffecte pas les organisations (école, mutuelle, etc.); Flandre (4 standen, concurrence des nationalistes) Wallonie (bipolaire, concurrence gauche) - Pilier laïc: unité culturelle, loges maçonniques, configuration politique bipolaire mais aujourdhui socialiste

9 Piliers et consociation Pour avoir démocratie consociative: Les segments de la société civile (piliers) doivent soutenir la société politique grâce à la négociation au sommet (élites): - Nature des élites = Segmentées (universités, monde ouvrier, monde patronal) - Collaboration des élites au sommet = Conclaves, pactes, accords: compromis consociatifs entre élites (large pacte, négociation fermée, représentation des mondes puis ratification par les partis puis ratification parlementaire)

10 Démocratie consociative Typologie des démocraties Culture politique FragmentéeHomogène Elites CoopérantDémocratie consociativeDémocratie dépolitisée CompétitifDémocratie centrifugeDémocratie centripète Caractéristiques - Imperméabilité des blocs (segmentation) - Communication verticale (élitisme) - Institutionnalisation de la négociation entre les élites des blocs - Proportionnalité - Grande coalition - Veto - Autonomie des sous-cultures

11 Démocratie consociative Conditions démergence - Equilibre entre les sous-cultures - Imperméabilité des segments - Système multi-partisan - Taille réduite du pays - Clivages superposés - Loyauté supérieure - Concentration géographique des segments


Télécharger ppt "HIST-D-270 Histoire de Belgique 5 ects (Théorie: 2, Travaux personnels: 3) Titulaire: Emilie van Haute Séance 7."

Présentations similaires


Annonces Google