La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Ouverture ethnologique 1. La définition que G.P. Murdock donne de la famille – «La famille est un groupe social caractérisé par la cohabitation, la coopération.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Ouverture ethnologique 1. La définition que G.P. Murdock donne de la famille – «La famille est un groupe social caractérisé par la cohabitation, la coopération."— Transcription de la présentation:

1 Ouverture ethnologique 1. La définition que G.P. Murdock donne de la famille – «La famille est un groupe social caractérisé par la cohabitation, la coopération et la procréation. Elle inclut des adultes des deux sexes, dont deux au moins entretiennent des relations sexuelles socialement approuvées, ainsi quun ou plusieurs enfants – enfantés ou adoptés – issus de cette union» - peut nous servir de point de départ. On sera amené à la critiquer en cours de route. 2. Cette définition évoque les trois liens que lon trouve dans les « atomes de parenté » (Levi-Strauss) : Lien d alliance, de germanité et de filiation

2 Détail de « Ouverture ethnologique » 1. La définition que G.P. Murdock donne de la famille – «La famille est un groupe social caractérisé par la cohabitation, la coopération e la procréation. Elle inclut des adultes des deux sexes, dont deux au moins entretiennent des relations sexuelles socialement approuvées, ainsi quun ou plusieurs enfants – enfantés ou adoptés – issus de cette union» - peut nous servir de point de départ. On sera amené à la critiquer en cours de route. 1. La définition que G.P. Murdock donne de la famille – «La famille est un groupe social caractérisé par la cohabitation, la coopération e la procréation. Elle inclut des adultes des deux sexes, dont deux au moins entretiennent des relations sexuelles socialement approuvées, ainsi quun ou plusieurs enfants – enfantés ou adoptés – issus de cette union» - peut nous servir de point de départ. On sera amené à la critiquer en cours de route. 2. Cette définition évoque les trois liens que lon trouve dans les « atomes de parenté » (Levi-Strauss) : Lien d alliance, de germanité et de filiation 2. Cette définition évoque les trois liens que lon trouve dans les « atomes de parenté » (Levi-Strauss) : Lien d alliance, de germanité et de filiation 3.Les règles dalliance : Mariage préférentiel et daffinité Sororat et lévirat Cousins croisés Le tabou de linceste. Signification et extension 3.Les règles dalliance : Mariage préférentiel et daffinité Sororat et lévirat Cousins croisés Le tabou de linceste. Signification et extension 4. Les règles de filiation: Bilatéralité (GPM 75cas) 4. Les règles de filiation: Bilatéralité (GPM 75cas) Patrilinéarité (GPM : 105 cas) Patrilinéarité (GPM : 105 cas) Matrilinéarité(GPM 52 cas) Matrilinéarité(GPM 52 cas) Bilinéarité (GPM 18 cas ) Bilinéarité (GPM 18 cas ) La parenté comme intersection entre nature et culture Les trois piliers de la parenté La parenté comme intersection entre nature et culture Les trois piliers de la parenté 5. Les règles de résidence: Résidence patrilocale, matrilocale et néolocale La règle de résidence comme indicateur des fonctions de lalliance Famille élargie et famille nucléaire 5. Les règles de résidence: Résidence patrilocale, matrilocale et néolocale La règle de résidence comme indicateur des fonctions de lalliance Famille élargie et famille nucléaire 6. Comment interpréter le changement de ces institutions familiales à travers les civilisations? A) La perspective marxienne sur cette question est évolutionniste. Les institutions sont fonction du mode daccumulation du capital (cf. Engels). B) La perspective fonctionnaliste est surtout systémique. La variable sensible du système est la règle de résidence. Les autres institutions en dépendent. Plusieurs catégories de phénomènes peuvent influencer la règle de résidence. 6. Comment interpréter le changement de ces institutions familiales à travers les civilisations? A) La perspective marxienne sur cette question est évolutionniste. Les institutions sont fonction du mode daccumulation du capital (cf. Engels). B) La perspective fonctionnaliste est surtout systémique. La variable sensible du système est la règle de résidence. Les autres institutions en dépendent. Plusieurs catégories de phénomènes peuvent influencer la règle de résidence.

3 3.Les règles dalliance : Mariage préférentiel et daffinité Sororat et lévirat Cousins croisés Le tabou de linceste. Signification et extension

4 4. Les règles de filiation: Bilatéralité Patrilinéarité Matrilinéarité Bilinéarité La parenté comme intersection entre nature et culture Les trois piliers de la parenté

5 5. Les règles de résidence: Résidence patrilocale, matrilocale et néolocale La règle de résidence comme indicateur des fonctions de lalliance Famille élargie et famille nucléaire

6 Un exemple de famille nucléaire Un exemple de famille élargie G1 G2 G1 G2 G3

7 Distribution de la filiation et de la résidence ( daprès GP Murdock) MatrilinPatrilinDouble Indiffére nciée Total MatriLoc PatriLoc NéoLoc Total

8 6. Comment interpréter le changement de ces institutions familiales à travers les civilisations? A) La perspective marxienne sur cette question est évolutionniste. Les institutions sont fonction du mode daccumulation du capital (cf. Engels). B) La perspective fonctionnaliste est surtout systémique. La variable sensible du système est la règle de résidence. Les autres institutions en dépendent. Plusieurs catégories de phénomènes peuvent influencer la règle de résidence.

9


Télécharger ppt "Ouverture ethnologique 1. La définition que G.P. Murdock donne de la famille – «La famille est un groupe social caractérisé par la cohabitation, la coopération."

Présentations similaires


Annonces Google