La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 Pas de rapport à rendre lors de la remise !! Tout sur les plans + une note technique à disposition.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 Pas de rapport à rendre lors de la remise !! Tout sur les plans + une note technique à disposition."— Transcription de la présentation:

1 1 Pas de rapport à rendre lors de la remise !! Tout sur les plans + une note technique à disposition

2 Le choix des techniques HVAC Chauffer ? … Cest juste apporter un appoint en façade ! Cest donc la gestion de lété qui sera le point de départ du choix ! 2

3 Le choix des techniques HVAC Climatiser ou refroidir naturellement ? On ne peut refroidir naturellement que si la charge thermique maximale ne dépasse pas 50 W/m²… Remarques : ratio clim classique : 100 W/m²… Possibilité de pulser en appoint de lair hygiénique refroidi mécaniquement. 3

4 Charge thermique maximale ? Voir : - syllabus - outil dévaluation : « Bilan thermique dun local en été » sur Entrée climatisation/calculs 4

5 Refroidissement direct. 3 stratégies pour le refroidissement naturel : Stratégie 1 : perméabilité variable de lenveloppe = free-cooling Stratégie 2 : circulation d'eau froide dans les planchers, eau refroidie "de manière naturelle = slab cooling Stratégie 3 : intégration dair frais extérieur dans la climatisation, conçue pour ne donner quun complément frigorifique en période de canicule Refroidissement indirect.

6 Si charge > 50 W/m², refroidir mécaniquement 1"Tout air" 2"Air + eau" 3« DRV" 6 Climatisation Ventilos-convecteurs

7 Choix du système de climatisation Si densité doccupation élevée (salle conférences, salle réunions, paysagers à forte densité, …) Système " tout air ", idéalement à débit dair variable ! (voir fichier « salle de spectacles.ppt ») Si transferts de chaleur internes (locaux informatiques fonctionnant en hiver, locaux à charge très variable, …) Système « DRV « (Débit de Réfrigérant Variable) Tous les autres cas (locaux de bureaux, chambres dhôtel, …) Système " Air + Eau ", idéalement par plafonds refroidissants ! 7 Climatisation

8 8 Organisation des équipements Les gaines dair sont coûteuses et encombrantes, il faut limiter la longueur des prise et rejet dair. Les groupes de traitement dair seront placés à proximité des locaux utilisateurs et près des façades. Leau chaude et leau glacée peuvent être préparées à distance… Mais lair est traité localement ! Une seule chaufferie et une seule machine frigorifique, même pour plusieurs bâtiments.

9 9 Remarque : Vitesse dair : gaine : 5 ou 6 m/s caisson de préparation : 3 m/s bouche de pulsion (grille) : 2 m/s

10 10

11 11

12 12

13 13

14 14 Chauffage et refroidissement des grands espaces ?

15 Chauffage ? Si enveloppe bien étanche : chauffage par le sol… Rem : intégration des fils électriques et des fils data dans la chape ?

16 16 … ou chauffage à air chaud par « jets » : buses de soufflage à longue portée Les mouvements d'air sont créés par des jets de faible diamètre soufflant à des vitesses comprises entre de 10 et 20 m/s. La grande vitesse de pulsion induit un brassage important entre l'air ambiant et l'air pulsé, ce qui homogénise rapidement les températures. On utilise ces bouches dans les grands halls quand la distance entre le diffuseur et la zone de travail est grande (atrium, halls de sport, de stockage,...). Leurs débits s'échelonnent de 80 à m³/h sous des pressions statiques de 50 à 200 PA pour des diamètres d'orifice de 100 à 400 mm.

17 Si enveloppe peu étanche, le rayonnant à haute température

18 Le rayonnant à haute température

19 Refroidissement ? Bouches à déplacement

20 Fonctionnement d'une bouche à déplacement: l'air frais "coule" sur le sol et refroidit les sources de chaleur localement.

21 21 Buse de soufflage à longue portée Les mouvements d'air sont créés par des jets de faible diamètre soufflant à des vitesses comprises entre de 10 et 20 m/s. La grande vitesse de pulsion induit un brassage important entre l'air ambiant et l'air pulsé, ce qui homogénise rapidement les températures. On utilise ces bouches dans les grands halls quand la distance entre le diffuseur et la zone de travail est grande (atrium, halls de sport, de stockage,...). Leurs débits s'échelonnent de 80 à m³/h sous des pressions statiques de 50 à 200 PA pour des diamètres d'orifice de 100 à 400 mm.

22 22

23 23

24 24

25

26

27

28

29 29

30 30 Soit un conduit de 200 cm². Si la vitesse est de 5 m/s, le débit est de 0,1 m³/s Impact de la forme de la gaine sur la consommation du ventilateur Exemple : une section de 200 cm² est générée par un diamètre de 16 cm. (section = x R² = x ز/ 4) Mais aussi par un conduit de 10 sur 20 cm. Ou de 5 sur 40 cm. OUI, les sections sont équivalentes… Mais le débit qui passera dedans NON !

31 31 Impact de la forme de la gaine sur la consommation du ventilateur En terme de « pertes de charges » (= frottement sur les parois) Ø é quivalent = 1,265 x (( a ³ x b ³ ) / (a + b)) 0,2 Exemple : pour transporter un débit donné, un conduit de 10 sur 20 aura les mêmes pertes de charges qu'un conduit circulaire de : 1,265 x (( 10³ x 20³) / ( )) 0,2 = 15,4 cm un conduit de 40 sur 5 aura les mêmes pertes de charges qu'un conduit circulaire de : 1,265 x (( 5³ x 40³) / (5 + 40)) 0,2 = 14,2 cm Autrement dit, à puissance égale le débit transporté sera de : 0,1 m³/s 0,093 m³/s 0,079 m³/s

32 32 Recommandations : - ne jamais descendre sous un rapport 1/3 entre les côtés ! - Préférer des conduits circulaires car possibilité de joints détanchéité.

33 33 - de pr é f é rence,installer des conduits galvanis é s. Les conduits en asbeste ciment ont une rugosit é 1,5 fois sup é rieure à ces derniers et les conduits isol é s int é rieurement, une rugosit é 1,5 à 2 fois sup é rieure. Conduits isol é s (thermique et acoustique) int é rieurement au moyen de laine min é rale recouverte de tissu de verre.

34 34 Impact des pertes de charges locales sur la consommation du ventilateur

35 35 Impact des pertes de charges locales sur la consommation du ventilateur

36 36

37 37 Exemple de Double Peau bâtiment Brussimmo

38 « Le besoin de représenter les activités de la compagnie par un bâtiment transparent, ouvert sur le monde a été demandé dès le début de la conception du projet ». La peau externe est donc composée de 100 % de vitrage et la peau interne de 72 % de vitrage. Cette double peau permet une bonne isolation sonore. (pourquoi ?) 38

39 39

40 40

41 41 Détail du système HVAC : système VAV (Volume dAir Variable) Ici, lair à évacuer est repris dans la double peau. Doù réduction des espaces réservés aux gaines dair. Cest un circuit presque fermé où lair tourne dans le bâtiment, avec une faible proportion dair neuf injecté (environ 20%). Le groupe de pulsion général se trouve en toiture. Sil fait -10° ext, on pulse lair dans les locaux à 30°C. Mais en période de canicule, on pulse à 16°C. Le débit dair pulsé est fonction des besoins (clapets commandés par la T° dans lambiance). Problème : comment éviter la condensation sur la face interne de la paroi externe de la double peau ??? Eh bien … dans certaines doubles-peaux, on réchauffe lair qui y passe… !

42 42

43 43

44 44 Pompe à chaleur sur boucle deau

45 45

46 46 Evaporateur Pompe à chaleur réversible Condenseur

47 47

48 48 Linertie dun mur de 60 cm est nettement moins élevée celle de 2 murs de 30 cm !

49 49

50 50

51 51

52 52

53 53

54 54


Télécharger ppt "1 Pas de rapport à rendre lors de la remise !! Tout sur les plans + une note technique à disposition."

Présentations similaires


Annonces Google