La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1. 2 Alain BERGER Délégué Interministériel aux Industries Agroalimentaires et à lAgro-industrie Présentation du diagnostic national.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1. 2 Alain BERGER Délégué Interministériel aux Industries Agroalimentaires et à lAgro-industrie Présentation du diagnostic national."— Transcription de la présentation:

1 1

2 2 Alain BERGER Délégué Interministériel aux Industries Agroalimentaires et à lAgro-industrie Présentation du diagnostic national

3 3 LES IAA PREMIER SECTEUR INDUSTRIEL FRANÇAIS Chiffre daffaires : 150 Md dont 40 Md exportés (27 %) Contribution significative à lexcédent commercial : 8,3 Md Effectif : salariés entreprises Sources : ESANE 2010, hors tabacs, DOM et artisanat commercial Douanes

4 4 Premier secteur industriel français (en valeur et en emplois) Bonne capacité de résistance aux chocs conjoncturels Débouché de 70 % de la production agricole française Proximité et lien fort avec lamont agricole, doù peu de délocalisation Contribution à laménagement du territoire Réputation de qualité, diversité, haut niveau dexigence sanitaire Image « gastronomique » LES POINTS FORTS DES IAA

5 5 TROISIEME POSTE EXCEDENTAIRE Données IAA hors tabacs

6 6 LES PAYS TIERS CONSTITUENT UNE PART IMPORTANTE DE LEXCEDENT COMMERCIAL Evolution du solde des IAA par grandes zones géographiques (hors tabacs – Md) Source : Douanes

7 7 LES IAA AMORTISSENT LES CHOCS CONJONCTURELS + 3,5 % - 10,3 %

8 8 Secteur très éclaté Entreprises le plus souvent tournées vers le marché intérieur Rentabilité faible : secteur relativement peu attractif pour les investisseurs Dialogue interprofessionnel insuffisant : confrontation plutôt que construction commune Problème dimage du produit « industriel » vis-à-vis des consommateurs Manque dattractivité pour lemploi (pénibilité, salaires) LES POINTS FAIBLES DES IAA

9 9 LE PROBLEME DE LA TAILLE 69 % des entreprises sont des TPE (moins de 10 salariés) et 29 % des PME (10 à 249 salariés) avec un caractère très souvent familial LAllemagne compte deux fois plus dentreprises de taille moyenne (tranche 50 à 249 salariés) et 50 % dETI en plus

10 10 VALEUR AJOUTEE Source: Agreste 2010 Le taux moyen de valeur ajoutée de 20 % reste plus faible que dans dautres secteurs des produits de grande consommation (30 % pour textile-habillement-cuir ou 25 % pour la pharmacie). 20 %

11 11 CONSÉQUENCE : CHUTE DE NOTRE COMPÉTITIVITÉ A LEXPORT Lexcédent global cache des lacunes importantes Des pertes importantes de parts de marché depuis une quinzaine dannées: - 2 points sur le marché mondial pour revenir à 5,8 % - 3 points sur le marché européen pour revenir à 9,6 %

12 12 SOLDE COMMERCIAL 2011 PAR CATEGORIE DE PRODUITS

13 13 EVOLUTION DU SOLDE EXTERIEUR SELON LE DEGRE DE TRANSFORMATION DU PRODUIT

14 14 EVOLUTION DU SOLDE EXTERIEUR HORS BOISSONS Source: Douanes et calculs DIIAA

15 15 Compétitivité Relation filière gagnant/gagnant Economie dénergie Qualité Innovation Ancrage territorial Environnement Sécurité sanitaire Emploi Réponse aux attentes des consommateurs Valeur Développement durable Taille Investissement Export Coût du travail Image Financement RENFORCER LA COMPETITIVITE ProcessProduit


Télécharger ppt "1. 2 Alain BERGER Délégué Interministériel aux Industries Agroalimentaires et à lAgro-industrie Présentation du diagnostic national."

Présentations similaires


Annonces Google