La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Mali Retrospective du CAP 2013 et perspectives 2014-2016.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Mali Retrospective du CAP 2013 et perspectives 2014-2016."— Transcription de la présentation:

1 Mali Retrospective du CAP 2013 et perspectives 2014-2016

2 Présentations des Clusters CLUSTER NUTRITION

3 Réalisations humanitaires en 2013 COORDINATION SECTORIELLE Tenue de 24 Réunions de CLUSTER Nutrition au niveau National Tenue de 9 missions en Région Installation de 2 Sous- Clusters Nutrition additionnels (Koulikoro et Mopti) et de 2 Groupes Techniques Santé-Nutrition (Gao et Tombouctou) Organisation d1 formation sur la Coordination du Cluster Nutrition Augmentation de la couverture opérationnelle des partenaires (PEC MAS: 37% en 2012 à 61% à fin novembre 2013, soit 803 URENAS/URENI soutenues) PLAIDOYER POLITIQUE Adoption de la Politique Nationale de Nutrition et du Plan dAction Multisectorielle en Nutrition Lancement des Initiatives REACH & SUN SYSTÈME DE SURVEILLANCE NUTRITIONNELLE Tenue et diffusion des résultats des 2 Enquêtes Nutritionnelles SMART (Régions Sud et Gao) Système hebdomadaire de Surveillance Nutritionnelle Rapportage Mensuel de PECIMA PREVENTION & PEC DE LA MALNUTRITION (toutes formes) 221 981 enfants < 5 ans malnutris aiguë admis en UREN, dont 88 520 MAS (71% des cibles) et 133 461 MAM (42% des cibles) – 83% des admissions enregistrées dans les Régions SUD 73 671 enfants de 6 à 23 mois (90% des cibles) et 22 122 Femmes Enceintes et Allaitantes (88% des cibles) bénéficiaires des activités de BLANKET FEEDING dans les Régions Nord 5,6 millions denfants (91% des cibles de 6-59 mois) supplémentés en VIT A et 5,03 millions (90% des cibles 12-59 mois) déparasités

4 Défis et leçons apprises Leçons apprises (30 mots) Le Situation dURGENCE NUTRITIONNELLE a joué un rôle de « levier » sur des enjeux Politiques, Opérationnels, de Renforcement de capacités, dEngagement des partenaires, etc. La coordination sectorielle est bonne (forte participation/mobilisation des acteurs), mais nécessite une plus forte intégration/coordination avec : - des secteurs connexes (WASH, Food Security, Santé) - linitiative REACH (Transition Urgence vs Développement / Plan dactions multisectorielles) Défis (30 mots) Capacités limitées (RH, Financières, Techniques) des Autorités Sanitaires et des Agents de Santé Transition dune coordination sectorielle « Cluster » à une coordination « Etatique » Transition dinterventions « Humanitaires » vers des actions de « Développement » Dynamisation des approches intersectorielles (WASH in NUT, Nut-Food Sec) Passage à léchelle de toutes les interventions en Nutrition Barrières financières et géographiques pour laccès aux soins Renforcement du système de surveillance nutritionnelle et Amélioration de la qualité de la prise en charge nutritionnelle Financements humanitaires

5 Besoins sectoriels 2014 Plan de réponse sectoriel Activités clés Dépistage Malnutrition Aiguë (MA) 3,3 millions enfants 6-59 mois Traitement Malnutrition Aiguë (MA) Burden: 153 000 enfants < 5 ans MAS Burden: 413 000 enfants < 5 ans MAM Prévention Malnutrition Enfants 6-24 mois Femmes Enceintes et Allaitantes (FEFA) Micro supplementation 3,3 millions enfants 6-59 mois Cibles – Dépistage MA 50% des 6-59 mois (1,6 million enfants) Cibles – Traitement MA 70% des < 5 ans MAS (107 000 enfants) 65% des < 5 ans MAM (255 000 enfants) Cibles – Prévention de la Malnutrition 124 000 enfants 6-24 mois, dont: - Kayes : Supplémentation PlumpyDoz ciblant 24 000 enfants - Régions Nord: Blanket Feeding Supercéréales Plus ciblant 100 000 enfants Cibles – Micro supplementation 90% des 6-59 mois (2,97 millions enfants)


Télécharger ppt "Mali Retrospective du CAP 2013 et perspectives 2014-2016."

Présentations similaires


Annonces Google