La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Outil daide à la prise de décision en cas de malnutrition aiguë modérée (MAM)

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Outil daide à la prise de décision en cas de malnutrition aiguë modérée (MAM)"— Transcription de la présentation:

1 Outil daide à la prise de décision en cas de malnutrition aiguë modérée (MAM)

2 Réviser loutil daide au processus de prise de décision en cas de malnutrition aiguë modérée (MAM) Travailler sur la situation du pays Fournir un compte rendu sur : Le contenu Lusage La présentation Objectifs de la réunion

3 Historique Révision des programmes dalimentation complémentaire (2007) Consultations OMS MMI (2008) et MMII (2010) Besoins alimentaires Programme dapproche afin de gérer la MAM Révision NUGAG (OMS) sur la MAM Orientation limitée des programmes Différentes approches Augmentation des produits disponibles pour les programmes Malnutrition aiguë modérée (MAM) CONFUSION!!!

4 Chiffres de la MAM Globalement entre 36 et 41 millions denfants souffrent de MAM 3 x plus de risque de mort comparé aux enfants bien nourris Risque de malnutrition sévère augmenté dans les situations durgence Malnutrition aiguë modérée (MAM)

5 Formé à partir du Cluster Global Nutrition UNHCR UNICEF WFP OFDA ACF Save the Children CDC Groupe de travail MAM Membres additionnels OMS ECHO

6 Guider les praticiens afin didentifier les stratégies les plus adéquates et réalisables pour aborder la MAM Prévention Gestion (traitement) Harmoniser le programme nutrition dans la prise de décision sur la MAM dans les situations durgence Introduire les facteurs contexte/situation dans le processus de prise de décision Aller au-delà du statut nutritionnel Prendre part à la discussion Objectifs de loutil Processus de prise de décision fondé sur les données mais subjectif sur certains niveaux

7 Limité aux contextes durgence Apparition rapide et soudaine Lente apparition Urgence prolongée Urgence aiguë dans un contexte dune urgence chronique Urgence locale ou à grande échelle Non applicable dans les contextes de réfugiés UNHCR/WFP Conseils pour lalimentation sélective : La gestion de la malnutrition dans les urgences Mise en garde de loutil

8 Objectif premier: prévenir la morbidité et la mortalité associée à la MAM Liens: la MAM ne peut pas être traitée seule MAS Alimentation pour nourrissons et jeunes enfants en urgence Autres secteurs (WASH, santé, sécurité alimentaire) Réévaluation Mise en garde de loutil

9 Etapes de loutil Etape 1: Type de programme/Objectif Etape 2: Méthode Etape 3: Exploitation du programme Etape 4: Révision Prévention/Traitement Prévention Traitement Pas de programme en plus Alimentation complémentaire Cash/Bon déchange Alimentation des nourrissons et jeunes enfants Groupe cible Produit Durée Distribution Régulièrement tout au long de lurgence

10 Fréquence de la malnutrition aiguë globale (MAG) dans la région affectée (actuel ou historique) Information et sévérité de la crise (risque) Base des données de santé dans les régions affectées Impact attendu sur la morbidité Situation de la sécurité de lalimentation Impact attendu sur la sécurité de lalimentation Données sur la population Déplacement Densité Besoins en données

11 MAG scénarios pour loutil Haut >15% Moyen 8-15% Faible <8% Sources Données des tendances Selon les saisons Données dadmission (la couverture doit être évaluée) Données de dépistage Données nutritionnelles

12 Risque de détériorationAnalyseScoreScore total Catégorie de risque Morbidité augmentée (diarrhée aqueuse aiguë, rougeole, infections respiratoires aiguës) Haut3 Score 6-8: Haut Score 4-5 :Moyen Score <3: Faible Moyen2 Faible1 Disponibilité de nourriture et/ou accès interrompu (marché, prix et/ou production) Haut3 Moyen2 Faible1 Déplacement significatif de population Oui1 Non0 Densité de populationOui1 Non0 Risque de détérioration

13 Cycle dinfection dû à la malnutrition Probabilité de morbidité et/ou déclenchement et impact (malnutrition aiguë globale) Données de base Couverture de vaccination et de vitamine A, profil de maladie Services WASH Accès aux soins Morbidité Risque de détérioration AnalyseScore Morbidité augmentée diarrhée aqueuse aiguë rougeole infections respiratoires aiguës Haut3 Epidémie (déclenchement) Moyen2 Incidence en augmentation Hauts niveaux Faible1 Incidence stable Faibles niveaux

14 Magnitude, mesure, sévérité et durée de la crise sur la sécurité alimentaire Consommation ménagère et sources des données du marché Sécurité alimentaire Risque de détériorationAnalyseScore Disponibilité de nourriture et/ou accès interrompu (marché, prix et/ou production) Haut3 Manques extrêmes de consommation de nourriture Moyens dexistence épuisés Stratégies de survie iréversibles Moyen2 Manques significatifs de consommation de nourriture Stratégies de survie irréversibles Diminution initiale des moyens dexistence Faible1 Consommation de nourriture réduite Pas de consommation déficiente Pas de stratégies de survie

15 Type dinfluence et fréquence de programme Beaucoup de contextes différents et de types of déplacement Peuplements dispersés, abris de masse dans des centres collectifs, camps daccueil et de transit, camps indépendents, camps pré-établis (officiels et non officiels), population déplacées intérieurement avec des populations daccueil Déplacement Risque of détériorationAnalyseScore Déplacement significatif de la population Oui1Déplacement augmentant et concentré Non0 Pas de déplacement Pas daugmentation de déplacement Région faiblement peuplée

16 Risque de morbidité Considerer le concept du programme de distribution Exemple: faible malnutrition aiguë globale, mais forte densité = nombre élevé denfants en besoin Haiti : après tremblement de terre à Port au Prince Kenya : après élection violence dans les centres urbains Densité de population Risque de détériorationAnalyseScore Densité de populati0nOui1 Région urbaine Dense concentration de la population Non0Toutes les autres régions

17 Risque de détériorationAnalyseScoreScore total Catégorie de risque Morbidité augmentée (diarrhée aqueuse aiguë, rougeole, infections respiratoires aiguës) Haut3 Score 6-8: Haut Score 4-5 :Moyen Score <3: Faible Moyen2 Faible1 Disponibilité de nourriture et/ou accès interrompu (marché, prix et/ou production) Haut3 Moyen2 Faible1 Déplacement significatif de population Oui1 Non0 Densité de populationOui1 Non0 Risque de détérioration

18 Recommandations de programmes

19 Etapes de loutil Etape 1: Type de programme/Objectif Etape 2: Méthode Etape 3: Exploitation du programme Etape 4: Révision Prévention/Traitement Prévention Traitement Pas de programme en plus Alimentation complémentaire Cash/Bon déchange Alimentation des nourrissons et jeunes enfants Groupe cible Produit Durée Distribution Régulièrement tout au long de lurgence

20 Couverture dalimentation complémentaire Réserve de nourriture complémentaire Plateforme pour dautres interventions Dépistages + références Survie de lenfant (vermifuge, vitamine A, immunisation) Santé/nutrition et éducation Cash ou bon déchange Cash/bon si la nourriture et les substances nutritives sont bonnes, les marchés fonctionnants, les pratiques de soins maintenues Recherche plus en détails nécessaire Produit spécialisé + cash Cash 4 X la valeur du produit spécialisé Prévention : modalité IYCF-E support Alimentation pour nourrissons et jeunes enfants en urgence

21 Les enfants en-dessous de 5 ans sont à risque augmenté de mortalité Les enfants cible sont de 6-59 mois Si les contraintes logistiques réduisent le groupe cible Femmes enceintes et allaitantes Pas de critère standard pour inscription Impact sur le programme dalimentation complémentaire pour les nourrissons et jeunes enfants en urgence Programme de traitement de la MAM existant Faible poids à la naissance Mettre en priorité Les enfants sur les femmes enceintes et allaitantes Les femmes allaitantes sur les femmes enceintes (protégeant ainsi les nourrissons de 0-6 mois) Prévention : groupe cible Le programme de couverture dalimentation complémentaire ne devrait pas être étendu au-delà denfants de 6-59 mois et aux femmes enceintes et allaitantes excepté selon sérieuses conditions. La distribution générale de nourriture (DGN/GFD) devrait correspondre aux besoins des autres membres du ménage. Un plaidoyer pour améliorer la DGN ou autre sécurité alimentaire devrait être produit.

22 Considérations Approbation du gouvernement Objectif de lintervention et groupe cible Certains produits sont ciblés pour les enfants de 6-23/ 6-36 mois Abilité des membres du ménage à cuisiner Ont-ils les moyens de cuisiner à disposition, ont-ils accès à leau et au carburant ? Pratiques culturelles et préférences alimentaires Supercéréales à base de maïs, blé et riz Nourriture prête à consommer à base de cacahuète, pois chiche et lait (quantités limitées) Manque de substance nutritive (énergie et micronutriment) Décider le type de complément selon le niveau dénergie le plus haut ou le plus bas Sécurité alimentaire, variété dalimentation, alimentation de base, malnutrition chronique, déficiences de micronutriment Partage des pratiques, utilisation de la nourriture, accès à dautres produits Prévention : produit

23 Fiche produit Produits nutritionnels spécialisés

24

25 Groupe cibleRecommandation premièreProvisoire/Alternative Treatment of MAM monthsRUSF Supercereal Plus Supercereal/oil/sugar premix PLWSupercereal/oil/sugar Older ChildrenSupercereal/oil/sugarRUSF or Supercereal Plus Prévention de la MAM 6-23 ou 6-59 moisSupercéréale Plus LNS en quantité moyenne Complément alimentaire prêt à consommer± Supercéréale/huile/sucre ½ sachet de complément alimentaire prêt à consommer Femme enceinte ou allaitanteSupercéréale/huile/sucreLNS en quantité moyenne Produits et alternatives recommandés ± Seulement si le complément est la première source de nourriture disponible

26 Durée du programme de couverture dalimentation complémentaire doit être basée sur lampleur et la sévérité de lurgence MAG + risque de détérioration Généralement 3-6 mois Exemple : commence au moins 1 mois avant la saison de soudure et dure jusquà après la récolte Régulière réévaluation Mise à léchelle de haut en bas Prolongation Admission constante sans renvoi jusquà la fin du programme (même si lenfant est plus âgé que la limite dâge à la fin du programme) Prévention : durée et stratégie de sortie

27 Considérations Accès à la population Sécurité, saisons, physique Ampleur de la crise (nombre total de régions affectées) Capacité de mise en oeuvre Faible ou sécurité - considérer une union avec Distribution Générale de Nourriture (GDF Global Food Distribution) Densité de population Détermine le nombre de lieux Si dense, plusieurs jours/semaines peuvent être nécessaires pour la distribution Prévention : mécanisme de distribution

28 Programme de couverture dalimentation complémentaire autonome Ciblé directement sur les ménages avec enfants Programme de couverture dalimentation complémentaire avec livraison intégrée Lalimentation complémentaire pour les enfants est ajoutée à la nourriture/cash/bon déchange Contexte de sécurité faible Rapide début, immédiate programmation Erreurs dintégration et dexclusion Changer pour un programme parallèle indépendant aussitôt que possible Prévention : mécanisme de distribution

29 Programme dalimentation complémentaire ciblé Traitement de la MAM avec des compléments alimentaires nutritifs et des soins médicaux de routine Critères dadmission/renvoi basés sur des mesures anthropométriques (lignes directrices nationales ou internationales) Communication/éducation sur la nutrition Soutien pour lalimentation des nourrissons et jeunes enfants en urgence Evidence doit être démontrée quant à limpact du cash et des bons déchange Traitement

30 Malnutrition Enfants 6-59 mois Enfants libérés du traitement de la MAS Femmes enceintes et allaitantes (jusquà 6 mois postpartum) Maladie chronique (VIH, tuberculose) Exceptions Nourrissons <6 mois non admis, soutien à lalimentation complémentaire pour les nourrissons et jeunes enfants renforcé Autres populations vulnérables identifiées (enfants handicapés, enfants 5-10 ans, personnes âgées) Traitement : groupe cible

31 Considérations Approbation du gouvernement Groupe cible Abilité des membres du ménage à cuisiner Ont-ils les moyens de cuisiner à disposition, ont-ils accès à leau et au carburant ? Pratiques culturelles et préférences alimentaires Supercéréales à base de maïs, blé et riz Nourriture prête à consommer à base de cacahuète, pois chiche et lait (quantités limitées) Traitement : produit

32 Fiche produit Produits nutritionnels spécialisés

33 Groupe cibleRecommandation premièreProvisoire/Alternative Traitement de la MAM moisAlimentation prête à consommer Supercéréale Plus Supercéréale/huile/sucre prémélange Femmes enceintes et allaitantes Supercéréale/huile/sucre Enfants plus âgésSupercéréale/huile/sucreAlimentation prête à consommer ou supercéréale Plus Prevention of MAM 6-23 or 6-59 monthsSupercereal Plus LNS medium quantity RUSF± Supercereal/oil/sugar ½ sachet RUSF PLWSupercereal/oil/sugarLNS medium quantity Produits et alternatives recommandés

34 Durée du traitement entre 1-4 mois Programme dalimentation complémentaire ciblé réduit proportiennellement MAG <5% Pas de facteurs aggravants Le faible nombre dadmissions au traitement MAM et MAS peut aussi être pris en compte pour décider une suppression graduelle Etre attentif à la couverture et à la performance du programme Traitement : Durée et stratégie de sortie

35 Considérations Accès à la population Sécurité, saisons, physique Ampleur de la crise (nombre total de régions affectées) Capacité de mise en oeuvre Faible ou sécurité - considérer une union avec Distribution Générale de Nourriture (GDF Global Food Distribution) Densité de population Détermine le nombre de lieux Si dense, plusieurs jours/semaines peuvent être nécessaires pour la distribution Prévention : mécanisme de distribution

36 Lié de près au traitement de la MAS sous le modèle de la communauté de gestion de la malnutrition aiguë (CGMA/CMAM) Les lieux de programme dalimentation complémentaire ciblé adjacents au programme thérapeutique ambulatoire ou centres de santé ou centres de référence (dans les deux sens) Large région pour distribution/services Si mobile ou loin des centres de santé fournir des interventions de base Considérations Couverture du service de santé, programmes existants MAM/MAS, capacité à intensifier Traitement: mécanisme de livraison

37 Prévention et traitement peuvent être recommendés pour : Poursuivre létape précédente afin de mettre en place chaque programme Penser aux liens entre les programmes Idéalement les enfants ne devraient pas être inscrits dans les deux programmes simultanément En réalité, les risques associés à la non-participation lemportent sur le coût de la participation double Dans les grandes urgences les enfants devraient être inscrits dans les programmes de prévention car ils peuvent être en traitement ou hors traitement Exemple: Nord Kenya, 2011/12 Prévention et traitement

38 Programmes supplémentaires non nécessaires Programmes nutritionnels existants Réévaluer les risques comme un progrès Mettre en place un plan dintervention nutritionnel Renforcer le soutien pour lalimentation des nourrissons et jeunes enfants ou les programmes de micronutriments Pas dintervention supplémentaire Les programmes durgence sont en plus des programmes de nutrition existants

39 Etapes de loutil Etape 1: Type de programme/Objectif Etape 2: Méthode Etape 3: Exploitation du programme Etape 4: Révision Prévention/Traitement Prévention Traitement Pas de programme en plus Alimentation complémentaire Cash/Bon déchange Alimentation des nourrissons et jeunes enfants Groupe cible Produit Durée Livraison Régulièrement tout au long de lurgence

40 Liens avec dautres programmes Interventions dans les urgences : traiter la malnutrition aiguë Distritution générale de nourriture Programmes dalimentation sélective Traitement ciblé Malade hospitalisé Prévention Distribution générale Cash/Bon déchange Traitement ambulatoire Traitement pour la MAS Programmes MAM Alimentation pour les nourrissons et jeunes enfants en urgence Traiter les causes sous-jacentes de sous-nutrition Traiter les déficiences en micronutriments WASH Santé Sécurité de lalimentation

41 Josephine Ippe: Global Nutrition Cluster Lynnda Kiess: World Food Programme Leisel Talley: Centers for Disease Control and Prevention Informations supplémentaires


Télécharger ppt "Outil daide à la prise de décision en cas de malnutrition aiguë modérée (MAM)"

Présentations similaires


Annonces Google