La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Lire et prendre des notes « Champs et pratiques de lhistoire » 17.10.2007 Olivier Longchamp.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Lire et prendre des notes « Champs et pratiques de lhistoire » 17.10.2007 Olivier Longchamp."— Transcription de la présentation:

1 Lire et prendre des notes « Champs et pratiques de lhistoire » Olivier Longchamp

2 Premier exemple, tiré dun séminaire portant sur la naissance de la classe ouvrière « Selon lhistorien Gérard Noiriel, la formation de la classe ouvrière trouve son origine dans lexode rural. Selon lui, la prolétarisation massive des paysans […] »

3 Deuxième exemple, tiré dun séminaire portant sur le mouvement ouvrier durant la 1ère GM « Le problème du ravitaillement: France: la population française fut particulièrement touchée par la pénurie de charbon disponible pour les besoins civils et par la baisse de la production agricole. (1) […] (1) BECKER, Jean-Jacques, LEurope dans la Grande Guerre, Paris, Belin, 1996, pp

4 […] Allemagne: privée dengrais, la production alimentaire allemande devint très insuffisante. A partir de lautomne 1915, la situation devint plus difficile: les récoltes avaient été mauvaises. […] Pain et pommes de terre durent être rationnées (2). » (2) BECKER, Jean-Jacques, LEurope dans la Grande Guerre, Paris, Belin, 1996, pp

5 Troisième exemple, tiré dun séminaire portant sur lintroduction de lAVS en Suisse « [Dans le même] registre que lAVS, on demandait à travers des initiatives parlementaires de certains cantons, ainsi que par des motions et des pressions au sein des chambres fédérales de mettre en place un système similaire à lAPG en faveur des allocations familiales. La particularité de ces [initiatives] fut [davoir été faites] par le parti conservateur populaire. […] »

6 Quelques conseils de base – Lire Dans la mesure du possible, travaillez un texte. Soulignez les passages importants, annotez votre texte, résumez une page dun mot clé apposé en haut de la page, etc. (=> photocopiez-le ou achetez-le). Relisez les phrases que vous navez pas comprises, jusquà ce que vous soyez sûrs de les avoir comprises (ou que vous soyez sûrs quelles sont incompréhensibles). Identifiez clairement les passages que vous ne comprenez pas et notez en marge de ceux-ci aussi précisément que possible ce que vous ne comprenez pas. Lisez « un crayon à la main » (ou en dautres termes, prenez des notes au fur et à mesure de votre lecture). A la fin dune lecture, accordez-vous toujours le temps de réfléchir au texte que vous avez lu jusquà ce que vous soyez capable de le résumer dans ses grandes lignes.

7 Quelques conseils de base – Prendre des notes : Rédigez vos notes en deux étapes : –o 1) prenez des notes détaillées sur des éléments précis lors de votre lecture. –o 2) réalisez sur chaque ouvrage que vous utilisez une brève notice dune dizaine de lignes à une page au grand maximum permettant de caractériser rapidement louvrage. Référencez aussi précisément que possible les éléments que vous tirez dun texte. Evitez autant que possible de prendre une citation isolée. Si possible, notez aussi avec vos mots les raisons pour lesquels vous la relevez. Regroupez vos notes de façon thématique.

8 La note de base

9 Cette note contient: 1) Une introduction synthétique « Cette thèse de sciences politiques rédigée par un élève de Wittmann est un excellent exemple du type usuel de littérature auquel celui qui travaille sur des sujets d'histoire des finances publiques helvétique est souvent confronté: l'auteur présente en effet de façon très linéaire un panorama des textes légaux qui composent son sujet (introduction de tel impôt, puis de tel autre, etc.) durant la période étudiée, sans réellement s'attarder sur les raisons ou les processus qui expliquent l'apparition de ces textes légaux. »

10 2) Des notes de lecture à létat brut « Plusieurs éléments factuels sont accumulés dans ces parties, mais leur disposition chronologique permet de ne retenir ici que les plus importants de ces éléments. Je me concentre évidemment sur la période ultérieure à 1939 (pp. 147 sq.). 1) Pendant la guerre: –l'IBG serait très populaire (p. 152) –Le Vorort et l'USAM s'opposent à l'IBG au motif que celui-ci risque d'accentuer la crise de reconversion à la fin de la guerre. (p. 152) – L'IBG est très ciblé: 90% des recettes qu'il a procurées proviennent de 83 entreprises (p. 155). […] »

11 Une note de lecture rédigée

12 Cette note contient: 1) une introduction synthétique: « Larticle de Perrenoud, analyse lattitude de la gauche face aux problèmes des finances publiques durant la période de la crise des années 30. Au premier abord, lhistorien serait tenté de supposer que la période de crise (et les conflits sociaux qui en découlèrent) contribua à radicaliser lattitude du PSS ou des syndicats face à la politique de dévaluation prônée par la droite. Selon Perrenoud, une analyse plus précise montre que le PSS et les syndicats furent incapables de proposer ou de pratiquer des alternatives à la politique de crise menée par la droite. […] »

13 2) Une série déléments permettant de sorienter dans le texte « […] Perrenoud montre plusieurs exemples qui témoignent de la mise au pas progressive du mouvement ouvrier entre les années 20 et 40 et de la collaboration renforcée de ses élites avec la bourgeoisie. On peut citer deux de ces exemples : 1) La subvention des caisses de chômage syndicales – outre la hiérarchisation et la bureaucratisation que leur gestion imposait à lappareil syndical désormais « moins animé par les luttes revendicatives » (p. 87) – furent des moyens efficaces de domestiquer un mouvement ouvrier ainsi forcé de négocier avec les pouvoirs publics (p. 88). A cet égard, Perrenoud rapelle (p. 95), que les subsides alloués aux caisses syndicales étaient inférieurs de 1/4 à ceux alloués aux caisses publiques et paritaires. »

14 Une note théma- tique

15 Quelques exemples de logiciels permettant de gérer des notes. 1) FileMaker

16 Quelques exemples de logiciels permettant de gérer des notes. 2) Endnote

17

18 Un exemple particulier: les notes bio- graphiques

19 Conclusion: Il existe plusieurs façons de lire et de prendre des notes. Lessentiel est de se forger sa méthode, en veillant à ce que celle-ci: 1) permette de retrouver facilement lorigine de linformation relevée 2) permette de discuter des arguments centraux des textes utilisés 3) soit aussi systématique et malléable que possible 4) permette de faire des liens entre différentes thématiques ou différents auteurs.


Télécharger ppt "Lire et prendre des notes « Champs et pratiques de lhistoire » 17.10.2007 Olivier Longchamp."

Présentations similaires


Annonces Google