La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

KATHOLIEKE UNIVERSITEIT LEUVEN ENERGY INSTITUTE 1/16 Energy Performance Contracting Marcel Didden Midi de lefficacité énergétique Namur, 12 November 2002.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "KATHOLIEKE UNIVERSITEIT LEUVEN ENERGY INSTITUTE 1/16 Energy Performance Contracting Marcel Didden Midi de lefficacité énergétique Namur, 12 November 2002."— Transcription de la présentation:

1 KATHOLIEKE UNIVERSITEIT LEUVEN ENERGY INSTITUTE 1/16 Energy Performance Contracting Marcel Didden Midi de lefficacité énergétique Namur, 12 November 2002

2 KATHOLIEKE UNIVERSITEIT LEUVEN ENERGY INSTITUTE 2/16 Bref CV Marcel Didden 1998Master en ingénierie électrique, RWTH Aachen K.U.Leuven, Energy Institute DSM et IRP dans un marché de lélectricité dérégulé K.U.Leuven, Energy Institute Analyse coût-bénéfice de méthodes dimmunisation contre les baisses soudaines de tension

3 KATHOLIEKE UNIVERSITEIT LEUVEN ENERGY INSTITUTE 3/16 Plan de lexposé 1. Introduction 2. Gros consommateurs sans process intensif en énergie 3. Energy Performance Contracting 4. Conclusions et perspectives

4 KATHOLIEKE UNIVERSITEIT LEUVEN ENERGY INSTITUTE 4/16 1. Introduction Engagements de Kyoto en Europe Grandes attentes en matière defficacité énergétique - Grand potentiel déconomies connu (technique aussi bien quéconomique) - Des obstacles du marché empêchent la réalisation de ce potentiel Les gouvernements devraient aider à éliminer ces obstacles

5 KATHOLIEKE UNIVERSITEIT LEUVEN ENERGY INSTITUTE 5/16 1. Introduction Différentes approches pour différents groupes de consommateurs 1) Gros consommateurs avec des process intensifs en énergie 2) Gros consommateurs sans process intensif en énergie 3) Autres : Petites et Moyennes Entreprises, résidentiel La présentation se concentre sur le point 2)

6 KATHOLIEKE UNIVERSITEIT LEUVEN ENERGY INSTITUTE 6/16 2. Gros consommateurs sans process intensif en énergie Electricité : potentiel déconomies énorme 1) Moteurs (50% de la consommation) totale délectricité) - Moteurs à vitesse variable - Moteurs à haute efficacité 2) Eclairage (80% de la consommation dans les bureaux) - Tubes fluo de 16mm - Armatures 3) Conditionnement dair industriel 4) Refroidissement

7 KATHOLIEKE UNIVERSITEIT LEUVEN ENERGY INSTITUTE 7/16 2. Gros consommateurs sans process intensif en énergie Quelques barrières à lefficacité énergétique du marché dans lindustrie : - Vision à court terme / rationalité limitée -Résistance à ladoption de nouvelles techniques -Incitants disjoints (Split incentives) -Comportement routinier -Manque de capitaux

8 KATHOLIEKE UNIVERSITEIT LEUVEN ENERGY INSTITUTE 8/16 2. Gros consommateurs sans process intensif en énergie Approches : 1) Donner une information générale 2) Laudit énergétique 3) Limpartition (Outsourcing) Lentreprise paye un prix fixe pour léclairage ou les moteurs

9 KATHOLIEKE UNIVERSITEIT LEUVEN ENERGY INSTITUTE 9/16 3. Energy Performance Contracting 4) Energy Performance Contracting Un tiers installe, entretient et supporte le risque de linstallation et se paye sur une part des économies réalisées Trop beau pour être vrai ? Quelques points clé : a) fixation de lobjectif / mesures des économies b) investissement initial c) confiance générale dans ce type de contrat

10 KATHOLIEKE UNIVERSITEIT LEUVEN ENERGY INSTITUTE 10/16 3. Energy Performance Contracting a) Fixation de lobjectif en termes déconomies Question générale : Comment mesurer les économies ? USA : beaucoup de débats à propos de ces économies - Influence des conditions climatiques (spéciallement dans les contrats concernant le chauffage) - Influence de laugmentation/diminution de la production

11 KATHOLIEKE UNIVERSITEIT LEUVEN ENERGY INSTITUTE 11/16 3. Energy Performance Contracting - Solution: protocoles de mesures pour differentes rénovations - 4 types differents de mesures dans le Protocole International de Mesure de Performance et de Vérification. - Important: coûts de mesure représentent 1-10% des coûts de la rénovation Par exemple : Protocole A - Si lutilisation est constante ou connue à lavance - Mesure dénergie seulement avant et après la rénovation - Erreur de mesure escomptée : +/- 20%

12 KATHOLIEKE UNIVERSITEIT LEUVEN ENERGY INSTITUTE 12/16 3. Energy Performance Contracting b) Investissement initial Les petites sociétés de services énergétiques naccèdent quà des prêts à haut risque à la banque Options: i) Economies garanties: - Lentreprise se charge de lemprunt et la société de service énergétique se contente dune partie des économies réalisées - Moins déconomies : la société de service énergétique paye la différence - Plus déconomies : le surplus est partagé

13 KATHOLIEKE UNIVERSITEIT LEUVEN ENERGY INSTITUTE 13/16 3. Energy Performance Contracting ii) Partage des économies - la société de services énergétiques prend le crédit à la banque, lentreprise paye un % des économies Paiement sur les économies - Presque identique au partage des économies mais les paiements à la banque sont proportionnels aux économies réalisées - Peu souvent utilisé car la banque demande un haut taux dintérêt Economies garanties (EG) vs partage des économies (PE) - La plupart des contrats aux USA sont des EG - Délais de récupération des EG=5 ans, PE = 3 ans

14 KATHOLIEKE UNIVERSITEIT LEUVEN ENERGY INSTITUTE 14/16 3. Energy Performance Contracting c) Confiance générale - Les sociétés de service énergétique aux USA ont mauvaise réputation à cause de contrats conclus dans le passé -Une organisation (USA : National Association of ESCOs ou NAESCO) donne une accreditation aux sociétés de service énergétique (ESCOs) fiables Objectif final : - Appel doffre dune entreprise auquel les sociétés de service énergétique accréditées peuvent répondre - la société de service énergétique qui prouve les économies les plus élevées obtient le contrat

15 KATHOLIEKE UNIVERSITEIT LEUVEN ENERGY INSTITUTE 15/16 4. Conclusions - Le marché des services énergétiques est une bonne méthode pour surmonter les obstacles du marché dans les grandes entreprises sans process intensif en énergie - Le cadre de régulation doit être établi par le gouvernement pour que le marché fonctionne correctement: - lignes directrices pour les mesures - accreditation

16 KATHOLIEKE UNIVERSITEIT LEUVEN ENERGY INSTITUTE 16/16 4. Perspectives Dérégulation: - Le marché des services énergétiques devrait croître dans le futur - Alliances avec des producteurs qui veulent attirer des consommateurs Informations additionnelles NAESCO: International Performance Measurement and verification protocol : IEA-DSM Agreement: iea.dsm.org library Task VI


Télécharger ppt "KATHOLIEKE UNIVERSITEIT LEUVEN ENERGY INSTITUTE 1/16 Energy Performance Contracting Marcel Didden Midi de lefficacité énergétique Namur, 12 November 2002."

Présentations similaires


Annonces Google