La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LOPTION SCIENCES de Bagnols en visite à luniversité des SCIENCES DE MONTPELLIER le 9 mai 2005.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LOPTION SCIENCES de Bagnols en visite à luniversité des SCIENCES DE MONTPELLIER le 9 mai 2005."— Transcription de la présentation:

1 LOPTION SCIENCES de Bagnols en visite à luniversité des SCIENCES DE MONTPELLIER le 9 mai 2005

2

3 Monsieur SABIR commence la matinée avec sa balance de torsion, histoire de séchauffer …

4 On est à la fac, on sort le plan, quest-ce que cest grand, cest où le bâtiment 20 ?

5

6 Monsieur Andral nest pas perdu, les facs de sciences, il connaît déjà, on doit trouver B20 tout seul.

7 Tiens, un TP délectro- technique qui passe ! La science avance … Non, elle roule.

8 Il y a aussi des petites classes à la fac, première rencontre avec un prof de physique du supérieur, « comment peser la terre ? » Avec une grosse balance ?

9 Voilà, cest la balance de torsion de Cavendish. Il a pesé la terre avec ça en 1792 !

10 A gauche la balance elle- même, en dessous lenregistrement des résultats quelle produit. Elle nest pas grosse, la balance qui pèse la terre. Elle marche depuis 1792 ? A cet époque, un bonhomme pédalait pour lélectricité ?

11 Lappareil historique de 1792 était contenu dans une armoire en acajou de plus de 2m sur 2m. Le bonhomme était assis sur son petit tabouret.

12 Après la théorie, la pratique. Cest une grosse jumelle ?

13 Non ce nest pas une jumelle, cest la sonde SX 100, observons une météorite à la sonde …

14 Olivier, le Directeur du Laboratoire, nous explique lintérêt dobserver de si près une météorite, elle est peut être dangereuse ? Mieux vaut lobserver de loin.

15 La salle du microscope électronique

16 Une jeune chercheuse en microélectronique nous explique le fonctionnement de ce microscope. Les filles, la science a besoin de vous.

17 Le microscope électronique

18 Lappareil à gauche est le microscope qui permet de voir linfiniment petit, il na pas lair comme ça ! Cette fourmi a-t-elle les mandibules propres ?

19 Quest ce que cest ? ?????

20 LA SALLE BLANCHE Les puces ne supportent pas les poussières. À léchelle dune puce, un grain de poussière représente un rocher qui bouche les chemins creusés pour la circulation des électrons. Pour cette raison, les lieux de fabrication des puces, les salles blanches, sont extrêmement propres. Leau, lair, les produits chimiques, de même que lhumidité et la température de la salle blanche doivent être rigoureusement contrôlés. Les opérateurs en salle blanche néchappent pas à la règle. Ils portent une combinaison spéciale qui retient les particules organiques et les poussières. En effet, lhomme est la principale source de micropoussières : particules sont dégagées par une chevelure lors dun mouvement de tête. Lhaleine dun fumeur contient encore particules à chaque expiration trois heures après sa dernière cigarette. Salle de lithographie.

21 Des futurs profs au travail. Préparation des concours.

22 On croise une expo, cest de la géologie.

23 Après toute cette nourriture intellectuelle, une pause bien méritée.

24 Enfin lamphi de la fac, là on est au moins 500 élèves de toute la région. Monsieur P.G. de Gennes sadresse à nous. Première consigne : « il faut innover ! »

25 « Comment apprendre à innover ? » Deuxième consigne : pour être un bon chercheur, dabord du bon sens, puis observer, enfin être tenace. Bilal : « cest tout à fait nous, je vais faire chercheur. »

26 Au revoir la fac, peut être à bientôt …


Télécharger ppt "LOPTION SCIENCES de Bagnols en visite à luniversité des SCIENCES DE MONTPELLIER le 9 mai 2005."

Présentations similaires


Annonces Google