La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Les domaines de campagne: des machines temporelles Guy Lanoue, Université de Montréal, 2011-2013.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Les domaines de campagne: des machines temporelles Guy Lanoue, Université de Montréal, 2011-2013."— Transcription de la présentation:

1 Les domaines de campagne: des machines temporelles Guy Lanoue, Université de Montréal,

2 La campagna romana selon une carte de 1888; notez que le nord est à gauche

3 La maison de campagne possède une charge sémiotique énorme pour la bourgeoise urbaine de lItalie centrale et septentrionale. Évidemment, il est tentant dattribuer sa valeur comme marqueur de statut privilégié au fait quil sagit dune deuxième maison (parfois) et donc symbole de luxe ou dexcès. Cet aspect est évidemment important, mais lhéritage médiéval et classique de la culture de positionnement social joue également un rôle. Dans un monde ante-bourgeois où la richesse saccumulait uniquement grâce à lactivité agricole, un lien symbolique à lagriculture est signe du monde classique dantan, et donc un lien au passé, source de légitimité sociale. Un lien à la campagne est un trait que les bourgeoisies ont adopté en copiant les aristocrates, dont le pouvoir et le statut dérivaient, jadis, du contrôle dun grand terroir et de ses paysans. _web/images/Italy%20Summer%202007%20photos%20248.jpg Plusieurs visiteurs sont frappés par la condition plutôt délabrée de ces maisons, mais ceci est un look recherché, signe que la maison a été héritée et nest pas de construction récente. Les rénovations sont effectuées de façon non évidente pour conserver lapparence de permanence. Laménagement du terrain adjacent est autant important: il doit communiquer la continuité, la permanence, et lordre, ce qui souligne que laspect négligé de la maison est voulu.

4 Rome, comme toute ville occidentale, a de couches sociales qui revendiquent, plus ou moins de façon légitime dans le contexte local, le statut et létiquette de bourgeois. Cependant, et à différence des bourgeoisies liées à léconomie urbaine des villes dEurope septentrionale où elles émergent autour du contrôle de léconomie artisanale, les bourgeois de Rome nont aucun lien à linvestissement. À Rome, la «vieille bourgeoisie» ou la «bourgeoisie noire» (parce quattachée aux soutanes noires des prêtres) était constituée largement de professionnels qui travaillaient pour ou avec ladministration papale. Essentiellement, ces personnes étaient des salariés, et donc largement dépendantes des politiques changeantes du Vatican. Nétant pas aussi financièrement indépendantes comparées aux bourgeois du nord, elles adaptent plusieurs traits de laristocratie pour sembellir et surtout pour sapprocher à la culture du pouvoir papal. Cependant, ils évitent de se faire passer pour aristocrates, car ceux-ci étaient vus comme corrompus et décadents. Ils se sont donc inspirés de mœurs qui leur ont été présentées par de voies littéraires, notoirement les écrits sensualistes et, paradoxalement, idéalistes de Gabriele dAnnunzio (aujourdhui largement tombé dans loubli). Un lien symbolique à la campagne, pour les personnes qui ne lavaient pas déjà, devient prioritaire après 1870, quand le nouveau gouvernement, les identifiant comme les alliés du Vatican, les a exclus de la nouvelle administration. Les bourgeois se recyclent en maitre du bon ton pour signaler quils sont intouchés par la politique. m/p/LRG/29/2955/AVPRD00Z/p osters/gabriele-d-annunzio.jpg DAnnunzio it/proposte_immobiliari/immobile /Vendita/Roma_-_Parioli_-_Via__ Taramelli/ Le salon dune maison du quartier bourgeois Parioli, Rome

5 Comme laristocratie vraie et celle imaginée et idéalisée par dAnnunzio, ces bourgeois adoptent un style champêtre, voir bucolique, sans pourtant se salir avec le rustique. Ils se lient à la nature pour ses associations traditionnelles avec laristocratie, mais aussi pour sa force primordiale et pour son symbolisme de permanence. Ils favorisent le paysage bucolique censé être le fruit de siècles de soins. Comme le dit Simon Schama, «Landscapes are culture before they are nature; constructs of the imgination projected onto wood and water and rock» (S. Schama, Landscape and Memory, dia/photo-s/01/06/fd/47/hillside-view.jpg a Cortona, Italie Aujourdhui, la campagne est aménagée pour proclamer un lien solide avec le passé. Il sagit dune tentative de la part des résidents de Rome «ville éternelle» de saisir le contrôle symbolique de la dimension temporelle, et ceci dans un contexte politique où divers régimes, se heurtant lun contre lautre, ont tenté depuis lunification de 1870 de maitriser le passé pour souligner leur autorité morale dans un pays que même les pères fondateurs ont décrit comme «ingouvernable».

6 Voilà pourquoi ces maisons de campagne doivent idéalement conserver un lien au monde végétal: entourées darbres, ou transformées en quartier général pour la culture dun produit campagnard (grondant de jambons ou de saucissons locaux), ou utilisées comme caves pour la fabrication et la conservation dun vin local probablement fabriqué par les paysans locaux, qui deviennent les paysans «attachés» au domaine, donc les paysans qui «appartiennent» au maitre, reproduisant le simulacre dun rapport féodal (et donc non négociable, non contractuel, hérité et permanent) à la terre et à la société. Ironiquement, aujourdhui plusieurs maisons campagnardes de la bourgeoisie urbaine sont les anciennes maisons des paysans (qui appartenaient tout de même aux maitres) qui ont été réaménagées et rénovées après labolition formelle du contrat féodal de mezzadria dans les années 1980s; ces contrats ont été convertis en contrats réguliers, transformant le paysan en coltivatore diretto, essentiellement un fermier- chef de petite entreprise. Paysans du tour de siècle, mais de mêmes scènes se voyaient jusquaux années 1950s.

7 Le chêne est une espèce noble qui requiert quelques siècles avant darriver à sa forme mature, mais il a aussi la qualité de pousser seul, éliminant ses rivaux et créant une clairière: lespace «gaspillé» est un espace non- économique et donc signe de «gaspille» aristocrate.. Chaque espèce darbre a son rôle à jouer dans la construction de limage du temps figé, car elle joue déjà un rôle dans un ensemble de significations attachées au temps et à lespace. Suivent quelques observations concernant le symbolisme des espèces privilégiées par la bourgeoisie dans leurs campagnes, et le symbolisme quils y attachent. Une petite précision intéressante: lItalie centrale a un climat méditerranéen et na que deux saisons. La température moyenne à Rome est au-delà de 15º, et de novembre à avril elle tourne autour de 10 º. Les arbres conservent leurs feuilles à longueur d'année. Lespace arboricole est donc éternellement vert, même en été, nonobstant quelques taches brunâtres parmi lherbage de fond. Cette qualité «naturellement» immuable se joint à la notion occidentale que la nature est une toile de fond inchangeable et permanente où se trace lactivité humaine passagère et toujours en évolution.

8 Le gui, nous le savons grâce à Astérix, était une plante sacrée pour les druides de lEurope occidentale à lépoque de Jules César, où un petit groupe de Gaulois irréductibles résistait lhégémonie romaine grâce à une potion magique préparée par le druide Panoramix, dont le gui est le seul ingrédient connu au public. Le gui est un parasite qui pousse partout, mais rarement sur les chênes, et donc ces exemplaires étaient particulièrement recherchés, car le chêne est aussi larbre de soleil, en vertu de sa grande couronne dont la géométrie arrondie évoque la forme de la voute céleste. Le chêne est important dans la mythologie germanique (en fait, il est le symbole de lAllemagne contemporaine), en partie pour sa résistance, sa longévité, sa durabilité, et la dureté de son bois.* Il est une métaphore pour le cœur, le ciel, le courage. Il est associé à Zeus (Jupiter romain) et au dieu slave Perun, qui joue plus ou moins le même rôle que Zeus/Jupiter (le ciel, le tonnerre). Bref, pour plusieurs peuples qui partagent une origine indo-européenne, le chêne a définitivement une charge sémiotique de «haut», «sacrée», «ciel». pedie/personnages/perso/g32.gif * Courchêne et ses variantes, telles que Courchesne, probablement signifie «cœur de chêne», donc vaillant. Ce nest pas un hasard que le nom «Coursapin» nexiste pas.

9 Les Romains avaient plusieurs couronnes, dont la couronne de feuilles de chêne, la «couronne civique». Elle était accordée pour le courage militaire individuel, pour avoir sauvé la vie dun citoyen-soldat sur le champ de bataille. Pline lAncien le mentionne dans son Naturalis Historia, publié au 1 er siècle. Rome en fait possédait une gamme de couronnes pour honorer ses citoyens. En général, elles assumaient une de deux formes, soit la couronne à remparts avec ses pointes verticales, soit la couronne végétale avec ses feuilles pliées vers lhorizontal. Les feuilles de la deuxième ressemblaient aux pointes (remparts) de la première, et donc il est possible que la couronne civique soit une version de la couronne à remparts, avec les remparts symbolisés par les feuilles «couchées», c.-à-d., dans une position horizontale, en contraste avec les remparts verticaux. /sketches/ancient/roman-standards.jpg Standard de la XVe légion; notez la couronne civique Le chêne était sacré à Jupiter, le «pater» (père) de «ius» (la loi, et donc la justice), garant de lÉtat et version romaine de Dyaus (ou Dyeus; Zeus, pour les Grecs), un dieu du ciel dorigine indo-européenne. Les représentations de Jupiter, comme celles de Zeus, incluent des éclairs symbole du pouvoir du ciel, et donc du «haut» et de la souveraineté étatique. On a souvent dit que les chênes étaient symboliquement liés au pouvoir parce quils sont très grands et dominent le paysage. Il est possible que lassociation avec le ciel et les éclairs soit due à la présence de la forêt de chêne Silva Ciminia qui séparait Rome dÉtrurie au nord- ouest, bloquant lexpansion de Rome dans cette direction après la naissance de la République. Le plateau où se situe la forêt est dominé par la terre rouge pleine doxyde de fer, dont les propriétés ferromagnétiques attirent le foudre. Larbre et ses feuilles sont donc devenus sacrés parce quil semblait attirer les éclairs de Jupiter plus de n'importe quelle autre espèce, et ceci dans un contexte où les buts impérialistes de Rome étaient bloqués parce que la forêt dense ne permettait pas aux Romains dutiliser leur armée de façon conventionnelle. Le territoire étrusque Voir Georges Dumézil, Mythe et épopée; v I: Lidéologie des trois fonctions dans les épopées des peuples indo-européens, 1973; C.S. Littleton, The New Comparative Mythology, 1966.

10 La verticalité extrême du cyprès méditerranéen est souvent utilisée dans les cimetières pour symboliser une médiation entre la terre et les cieux. À différence du chêne, le cyprès est un arbre soigné, nécessitant dêtre élagué et laménagement de clairières autour de larbre pour quil assume sa forme longiligne. Le cyprès est également un arbre résineux, et, comme le cèdre, très parfumé et donc adapté pour fabriquer de boites pour conserver des objets précieux, mais aussi pour des cercueils. Enfin, il pousse rapidement quand il est jeune, et donc adapté à former de haies et de bocages – bref, de circonscrire des frontières sur le plan horizontal autant que celui vertical. I/AAAAAAAAC98/fkNkLAhxQJc/s400/Columnar+Cypress+tree.jpg

11 Le pin méditerranéen (aussi connu sous le nom du pin italien ou du pin pignon, car ses grains sont utilisés dans les pâtisseries ou pour la fabrication du pesto) est une autre espèce dont la forme nest pas naturelle, mais créée par de décennies délagage et de soins méticuleux. Il a été amené en Italie par les légions qui avaient séjourné en Afrique du Nord. Ce pin dorigine africaine et turque est ironiquement devenu tellement symbole de lItalie quil sest transformé en symbole du Noël chrétien, car les premiers missionnaires de lÉglise romaine ont souvent coupé les chênes symboles du pouvoir druidique parmi les tribus du nord pour les substituer avec par le pin, qui est devenu larbre-symbole de la fête chrétienne la plus importante. Ils nont pas pu utiliser cette espèce, qui ne survit pas au nord, mais ils ont adapté des pins locaux, un choix parfait parce quil jouait le rôle de médiateur entre la domination étrangère et la nature locale. 1/1106/07/1_e2a5d e892cfd21760de32b38d.jpg Les fleurons souvent posés sur les noyaux de balustrade et censés être à forme d«ananas» sont en fait inspirés des pignons de cet arbre, qui évoque la forme traditionnelle du pain romain. -content/uplhttp://offtheurbangrid.com/wp -content/uploads/2009/04/stone -pine-cone-and-pine-nuts.jpg

12 Le marronnier européen est un arbre populaire parce quil doit être élagué pour encourager la production de son fruit, et il ne peut pas autoreproduire. Il faut plusieurs arbres pour sassurer quils se fertilisent, et donc cet arbre est sémiotiquement «riche», car il signale que le propriétaire du domaine champêtre se permet ce luxe. Cest également une espèce qui exige un soin particulier si les plantes sont placées trop près lune de lautre. Enfin, il peut atteindre une hauteur de 30m pour dominer le panorama visuel. À différence du fruit provenant dautres espèces, les marrons sont récoltés par les bourgeois, parce que larbre et son fruit sont relativement rares comparée à dautres espèces commerciales. Le prix élevé du marron sur le marché international garantit quil a perdu depuis longtemps son association symbolique avec la pauvreté, quand les paysans les plus pauvres les cueillaient dans les terres hautes pour substituer la farine. mpson/0405_Italy%20CD/ p r.jpg

13 Comme le chêne, le chêne vert (quercus ilex), olmo, lorme, pousse lentement et atteint une grandeur impressionnante, mais a lavantage, du point de vue de la classe bourgeoise non- commerciale, de ne pas produire un fruit consommé par les humains (ses glands sont traditionnellement donnés aux cochons). data/assets/image/0008/26999/Holm_Oak_1.jpg

14 rove/ /2/istockphoto_ magnolia-tree.jpg Les magnolias survivent assez bien sans lintervention humaine, mais pas en Italie centrale. Ils produisent leurs fleurs renommées uniquement sils sont irrigués. Il est considéré délicat, car cette espèce est originaire dAsie.

15 La pineta nest pas naturelle. Elle est plantée de façon géométrique. Il y a quelques siècles, quand les troncs étaient utilisés pour les mats de navire, cette planification était une tentative de maximiser le rendement économique de la forêt, mais aujourdhui cest uniquement pour souligner la maitrise humaine de lenvironnement naturel. Les pins sont souvent plantés pour flanquer les routes et les sentiers, soulignant ainsi la métaphore de la pénétration humaine de la forêt sauvage. Notez laspect rangé de la pineta, qui est en partie due aux propriétés naturelles des aiguilles, dont lacidité supprime dautres espèces, mais aussi à lintervention humaine. Une forêt généralement fait partie de lespace public, mais quelques domaines bourgeois y en possèdent.

16 Lolivier est une espèce fortement commercialisée. Le fruit abonde quand les branches ont été radicalement élaguées, produisant un tronc massif avec quelques tiges qui semblent greffées, tellement petites sont-elles. Lolivier comme arbre décoratif est donc laissé à pousser sans être élagué. Cependant, il ne produit plus de fruit comestible, transformant larbre en symbole naturel anticommercial. Ceci symboliquement transforme lisolation imposée sur cette classe «papale» par le gouvernement laïc en trait voulu et volontaire. CultivéNon-cultivé Lolivier est un arbre dune longévité exceptionnelle. Il peut vivre de siècles, et quelques exemplaires sont attestés davoir de milliers dannées.

17 x450/0/43/10/09/rep-0/Figuier.jpg Linverse est vrai pour le figuier (ficus carica), comme pour plusieurs autres espèces de fruitiers. Les branches grondent de fruit (lexpression, «je men fiche» dérive de figue, car le fruit est tellement abondant quil vaut trop peu), mais, souvent, doivent être appuyées par des tiges de bois, sinon le bois délicat se brise. Cest signe de lintervention à longue durée. Le figuier est un arbre biblique, donc une métaphore pour la longévité.

18 Il ne faut pas oublier que les Italiens, comme leurs ancêtres les Romains, utilisent peu de bois dans leurs techniques de construction. Un voute darête consiste de deux voutes qui sentrecroisent, et la majorité de vieux bâtiments de campagne sont construits, jusquà récemment, utilisant ces techniques dantan. Cest signe par excellence du vieux et donc de la tradition, car on a cessé dutiliser ce technique au début du 20 e siècle. Souvent, donc les maisons de campagne qui portent toujours de traces de leur ancienne fonction comme étables ou tout simplement comme habitation paysanne sont très prisées. La technique semble complexe, mais même les paysans connaissaient cette technologie, car, dans sa version la plus simple, on formait un tas de terre en la forme voulue, et on jetait du ciment par-dessus. Une fois solidifié, on enlevait la terre. Il y a donc plusieurs de ces vieilles maisons en campagne, mais ce technique très laborieux a été abandonné avec la prolifération de briques de ciment et de céramique.

19 À différence des maisons urbaines, les résidences campagnardes souvent ont des cuisines décorées dans un style rustique. Par exemple, le porte-jambon est souvent un objet décoratif 2SK.01-A2TYCYZUO9EQ9V._SS500_SCLZZZZZZZ_V _-thumb.jpg plutôt quun outil pratique, car ces manoirs ne sont pas utilisés à longueur d'année. Un prosciutto entier serait gaspillé. Il suffit ce petit appareil pour simuler la tradition. Les outils et ustensiles de cuisine sont également vieux, mais ceci par souci de faire des économies, car ils sont recyclés de la ville. Enfin, les cuisines sont souvent ornées de crochets pour suspendre les jambons et les saucissons qui, traditionnellement, séchaient dans la cuisine, la pièce la plus chaude de la maison de campagne.

20 Lentretien de ces maisons est considérable, surtout quelles ne sont pas rénovées continuellement pour conserver leur look délabré. Par exemple, les matelas paysans sont /3508/ _ jpg traditionnellement rembourrés de paille, mais ceux des maitres sont fait de laine, qui doit être lavée à la main une fois par an. Évidemment, enlever, laver, sécher et remplacer la laine propre est un travail ardu. Il faut plusieurs contenants et basins pour ce travail, et donc beaucoup despace de rangement. 8/PreviewComp/SuperStock_1828R jpg /2611/ _af3b3b6656.jpg La laine qui sèche au soleil

21 Les meubles des maisons de campagne sont de bois, qui, évidemment, est la cible des petites vrillettes (it.: tarlo, tarli), un coléoptère dont la larve adore manger les espèces de bois souvent utilisées dans la fabrication de meubles. Posséder une maison de campagne signifie accepter une guerre incessante avec cet insecte, une bataille menée mano a mano, une insecte à la fois, car les insecticides conventionnels sous forme de bombes sont inefficaces. albums/ss131/zoyvintage/St orage/misto113.jpg La poudre de bois est signe incontestable dune infestation.

22 -house-torre-del-guado-ginestra-arezzo-arezzo-siena-chianti_ jpg Le look rustique nest pas un hasard, mais le résultat de choix décoratifs bien étudiés selon le désir de maitriser le temps en faisant appel au passé. m>I/AAAAAAAACtg/46lhTiV9bvk/209Italy135_thumb1.jpg?imgmax=800 Parmi ces choix: de vieux outils adaptés pour lagriculture et pour lélevage.

23 Asset&k=2&d=77BFBA49EF878921CC759DF4EBAC47D0 2D60292F1DC523DFEE020BC605599FD51ABEFA0F1FDD CFBDE30A760B0D Une des activités principales des bourgeois en vacances est le rond de fêtes champêtres. Ces rencontres sont considérées comme importantes, car ils réunissent des réseaux qui sont souvent liés depuis plusieurs générations. La ville est également un lieu de rencontres, mais souvent dans un contexte où les dimensions stratégiques à court terme ou le plaisir peuvent éclipser la dimension de durabilité et de stabilité de réseaux. Par contre, les fêtes sont des occasions rituelles où le plaisir de lamitié ou les considérations politiques ne sont pas admis, car la réunion de personnes appartenant aux réseaux de longue durée souligne la continuité, le triomphe de cette classe contre les nouveaux riches et les arrivistes au pouvoir. À différence des fêtes estivales du littoral, laccent ici tombe sur le menu, qui doit tenter dinclure de plats locaux pour célébrer la dimension «rustique». Ces fêtes sont élaborées, exigeant plusieurs jours de préparation. Une fête réussie est larmature sur laquelle sérigent les commérages dun été entier: qui est invité, qui ne lest pas. aar_cookingclub_GardenParty0608_02_h.jpg

24 Une des fonctions importantes du domaine de campagne est comme lieux pour le bal de débutante (ballo delle debuttanti) des jeunes femmes, traditionnellement offert à loccasion de leur 16 e anniversaire. Censées être loccasion de sa présentation formelle en société, ces fêtes ont évolué avec les changements au concept de la haute société traditionnellement fermée, mais aujourdhui assez souple dans sa conception, surtout quelles sont presque obligatoires pour les filles de nouveaux riches (et donc, qui nappartiennent pas à la haute bourgeoisie). Ces dernières, cependant, nont généralement pas accès à un domaine campagnard de famille, et donc vont souvent être présentées à des bals organisés par des tiers. Reste que la fête à la résidence de campagne à un cachet incroyable. Les familles parfois vont même organiser le voyage en louant des autocars pour transporter les invités de la ville. Le ton nest pas nécessairement traditionnel, mais certains éléments du passé perdurent, par exemple la notion que la jeune fille est accompagnée par son «chevalier», que la première danse, une valse, est avec son père, et que lhabillement est rigoureusement formel. %20delle%20Debuttanti%202008/debuttanti%2008%20a0016_.jpg Évidemment, une piste de danse est érigée, de tentes, de chaises et de tables sont louées, un groupe musical et un traiteur sont engagés: la campagne est temporairement transformée en lieu urbain, mais la puissance de la campagne comme catégorie est telle quelle peut toutefois communiquer lidée quil sagit dune fête de famille intime.

25 Enfin, dans quelques cas, les domaines de campagne fournissent aux maitres de produits locaux quils peuvent servir aux invités en ville, de produits genuini, autentici, en mentionnant, quand les invités offrent de compliments sur le repas, que ces produits viennent de «leurs» paysans. Par exemple, jai déjà mentionné les marrons, mais dautres propriétaires ont toujours des arrangements avec de paysans locaux qui remontent à quelques générations, quand le rapport était gouverné par la mezzadria (métayage, officiellement aboli en 1982), le contrat de location immobilier semi-féodal basé sur le partage des produits de la terre (traditionnellement, moitié-moitié, donc mezzo/a). Aujourdhui, les paysans sont indépendants, mais respectent le souvenir des rapports de longue durée qui les liaient aux maitres-propriétaires. Souvent, donc, ils continuent à fournir de produits locaux tels que lhuile dolive, le vin, le fromage, soit gratuitement, soit à de prix avantageux. En fait, grâce à la politique nationale de folklorisation adoptée par le gouvernement national, les paysans ont des avantages fiscaux sils continuent à confectionner de produits traditionnels, dont les quantités dépassent leur capacité à les consommer. Les «cadeaux» aux maitres qui reproduisent la tradition féodale les permettent également de conserver leur statut de cultivatore diretto et de bénéficier de subventions importantes pour les impôts. Une situation win-win, sans perdants, comme disent les Américains. /D52F7BE ADB0-734D0F 4086DE/OF jpg Un moulin artisanal pour la production dhuile dolive. 6/55/ pINwUVVKZs_fs.jpg

26 La terre et ses produits restent symboliquement au cœur de plusieurs dimensions de lidentité nationale. LItalie au moment dunification en 1870 dépendait toujours sur ces exportations agricoles, et lindustrialisation est arrivée lentement au centre et au sud du pays. Les Fascistes dans les années 1920 ont lancé plusieurs programmes révolutionnaires pour transformer la campagne en cœur symbolique du pays, dont la Bataille du blé (Battaglio del grano), qui visait lautonomie nationale pour la production de grains (le pays importait un tiers du blé consommé, menant à une perte de divises étrangères dans le bilan commercial qui comptabilise léchange international). org/wikipedia/it/1/14/Mus solini-_the_duce_of_tractors_206.png Mussolini sur un tracteur, dans une pose typique, lançant le défi. En fait, la faiblesse de lÉtat italien a continuellement poussé les divers régimes politiques du pays à définir de bases symboliques sur lesquelles ils cherchaient à ériger lunité nationale. Dans un pays jadis agraire, avec une population majoritairement paysanne (surtout dans le sud), limage de la production paysanne (et non du paysan en tant que tel) et de lartisanat traditionnel est devenue un symbole important, et donc encouragé par le gouvernement par de subventions importantes. Aujourdhui, les coltivatori diretti peuvent recevoir jusquà 200 pour chaque hectare de blé quils cultivent, une contribution importante au revenu familial pour les maisonnées paysannes qui réussissent à limiter leurs dépenses. Mes données (2000) suggèrent qui certaines maisonnées aux Abruzzes réussissent à épargner 50% de leur revenu annuel, équivalent à 10,000. Très peu durbains prolétaires peuvent atteindre un tel taux.

27 Paradoxalement, et même ironiquement, les bourgeois ont bénéficié de ces politiques, car ils cherchaient à se construire une base symbolique à labri des vicissitudes de la politique nationale, où ils ne jouaient quun rôle infime. Ironique, car les Fascistes ciblaient la bourgeoisie comme lennemi politique et social du «nouvel homme» quils tentaient de construire. Ils voulaient forger une nouvelle identité sociale où lindividualité est standardisée sous forme du citoyen complaisant et complice du pouvoir centralisé. Voilà que les bourgeois, souvent partisans de la monarchie, conservateurs et «papistes» (et donc antifascistes) deviennent les bénéficiaires involontaires des politiques établies par leurs ennemis de classe (et conservées jusquaujourdhui, en dépit de lépuration antifasciste daprès-guerre). Une politique de folklorisation (la tentative dancrer lidentité politique dans la quotidienneté paysanne) involontairement renforce et autorise les stratégies bourgeoises de se présenter comme maitres et non comme victimes de lhistoire. Quand telles scènes définissent les stéréotypes du pays, elles autorisent les élites qui contrôlent les représentations officielles à définir le signifié de telles images; quand celui-ci est projeté vers un passé, et en particulier vers le passé de la paysannerie, il sagit de folklorisation. Quel que soit le débat autour du contenu de cette fabrication, il autorise la construction de lhistoire, qui devient la narration-maitre où le parcours historique du peuple trace les contours de la structure actuelle du pouvoir. Les bourgeois et leurs tentatives de se refaçonner comme une classe immunisée aux changements constants sont les grands bénéficiaires de cette politique étatique. Cependant, ils ne se mettent pas en compétition avec le mythe de lÉtat incarnation de la paysannerie, mais se proposent comme gardiens «traditionnels» des mœurs «raffinées» et du bon ton.

28 En liant son identité avec la campagne, non seulement la bourgeoisie se situe-t-elle dans le passé, mais sa maitrise naturalisée du bon ton (le perbene) la lie métonymiquement aux autres traits normalement projetés sur la nature, telle que sa puissance, mais également sa qualité immuable et donc éternelle. La bourgeoisie devient intouchable sur le plan symbolique. Cet isolement des contingences quotidiennes dans un contexte étatique où le gouvernement à lépoque de lunification décide déloigner la bourgeoisie papale du pouvoir, et linstabilité sociale et politique qui suit ne fait que souligner limportance de la permanence et de la continuité. Ces deux traits sont mis en scène en sidentifiant avec la nature symbolisée par la maison champêtre. Noublions pas la dernière dimension de cette pièce de théâtre: la maison nest pas uniquement un lieu où dormir lors des visites à la campagne, mais elle est une métaphore puissante de la communauté. Une maison de campagne est littéralement entourée du symbolisme des forces primordiales de la nature. Une maison de campagne près de Rome, récemment construite

29 La fête champêtre Visual_Arts/101Images/19_ _Titian_Fete_Champetre.jpg Lidéale, telle que mythifiée par dAnnunzio: Le concert champêtre, Titien, Une maison de campagne au nord du pays. Les fêtes champêtres de la bourgeoisie sont généralement simples, avec des plats et des vins locaux qui symbolisent lattachement (mythifié) de cette classe à la nature. Deux, la simplicité et lélégance de la fête soulignent également limportance symbolique de la maison de campagne comme signe de son statut spécial, quils incarnent la stabilité, léternel, comme leur ville, Rome. Trois, puisquils sont essentiellement urbains, cet attachement à la campagne est signe dune projection de pouvoir sur la périphérie qui miroite lidéologie des Romains de lantiquité, pour lesquels la campagne était « lautre parmi nous ».


Télécharger ppt "Les domaines de campagne: des machines temporelles Guy Lanoue, Université de Montréal, 2011-2013."

Présentations similaires


Annonces Google