La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Thématiques de recherche en science po Un état des lieux problématisé « Létat » de la démocratie/Quality of democracy Professeure.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Thématiques de recherche en science po Un état des lieux problématisé « Létat » de la démocratie/Quality of democracy Professeure."— Transcription de la présentation:

1 Thématiques de recherche en science po Un état des lieux problématisé « Létat » de la démocratie/Quality of democracy Professeure assistante Chercheuse CEVIPOL Tel Institut de Sociologie (S )

2 Séance du 10 novembre A.Analyse de contributions scientifiques sur base de lectures préalables B. Questions de méthode: Quest-ce quune théorie? Comment choisir une théorie? Comment construire un cadre théorique? Formulation des hypothèses. Opérationnalisation dun cadre théorique (avec exemples) C. Points forts/faibles dun projet de recherche en cours

3 Pour info Européanisation et politiques publiques Yves SUREL (politologue, spécialiste des politiques publiques) le 13 novembre, 12.15H salle Doucy (Institut de sociologie) Being a political scientist in 2009 Peter J Katzenstein Président de lAssociation américaine de science politique Cornell University Mercredi 18 novembre à 18H Salle Dupréel

4 Analyse de contributions scientifiques sur base de lectures préalables

5 Etat de la démocratie UNE lecture obligatoire au choix : DE WAELE, Jean-Michel, MAGNETTE, Paul, « Introduction », dans DE WAELE, Jean-Michel, MAGNETTE, Paul (éds.), Les démocraties européennes, Armand Colin, Paris, 2008, pp DIAMOND, Larry, MORLINO, Leonardo, « The Quality of Democracy. An overview, Journal of Democracy, Vol. 15, n°4, 2004, pp DRYZEK, John, Democratization as Deliberative Capacity Building, Comparative Political Studies, Vol. 42, n° 11, 2009, pp RAGARU, Nadège, Démocratisation et démocraties est-européennes: le miroir brisé, Revue internationale et stratégique, Vol. 1, n° 41, 2001, pp MASTROPAOLO, Alfio, La normalisation introuvable: la démocratie italienne de Silvio Berlusconi, Pôle Sud, Vol. 19, n° 1, 2003, pp

6 DE WAELE, Jean-Michel, MAGNETTE, Paul, « Introduction », dans DE WAELE, Jean-Michel, MAGNETTE, Paul (éds.), Les démocraties européennes, Armand Colin, Paris, 2008, pp. 3-8

7 o Question centrale? Hypothèse? Intérêt pour la question? Lavancement de la recherche sur le sujet… o Les problèmes que les auteurs exposent sont-ils formulés clairement ou vaguement ? o Quelles sont les sources mobilisées et de quelle manière le sont- elles ? (statistiques, données subjectives (impressions personnelles) ou vérifiables (enquêtes, sondages, témoignages, statistiques, expertises, etc.) ? o Existe-t-il des liens logiques entre les problèmes que les auteurs exposent, la manière dont ils les expliquent et les solutions qu'ils proposent ? o La solution ou la conclusion découle-t-elle logiquement des arguments exposés ?

8 DE WAELE, Jean-Michel, MAGNETTE, Paul, « Introduction », dans DE WAELE, Jean-Michel, MAGNETTE, Paul (éds.), Les démocraties européennes, Armand Colin, Paris, 2008, pp. 3-8 Peut-on parler dun « modèle européen » de démocratie? –Modèle = « une forme proprement européenne dorganisation de la vie politique qui se distingue des autres régions démocratisées du monde » (p. 4) Hypothèse: « la réponse ne peut être que nuancée » « leuropéanisation des régimes démocratiques démure minime » (p7) –La diversité des formes constitutionnelles –La diversité des cultures civiques « Le choix des formes démocratiques reste une question foncièrement nationale (Schmidt, 2006 in p 7) Une certaine convergence des formes de la délibération et de la décision Une concentration du pouvoir exécutif (p. 4; p. 6…) Les gouvernements sont devenus le cœur des démocraties européennes (+ ) Prise en compte de limpact de lUE sur les démocraties européennes –Contrôle de la constitutionnalité des lois –Décentralisation –Société civile (une pluralité dacteurs…)

9 EUROPEANISATION «Un processus de construction, de diffusion, dinstitutionnalisation des règles formelles et informelles, des procédures et des paradigmes, des styles, des façons de faire, des croyances et des normes partagées, qui sont définies et consolidées tout dabord dans le processus décisionnel de lUnion européenne pour être incorporées par la suite dans la logique des discours, des identités, des structures et des politiques publiques nationales» (Claudio Radaelli)

10 « Européanisation » = concept = > désigne limpact de lintégration européenne sur les policies, polities et politics des Etats membres (et candidats) Européanisation une théorie de lintégration européenne –Les théories de lintégration européenne => le « pourquoi »/ »comment » de la construction européenne –Leuropéanisation nexplique pas le pourquoi de la construction européenne, mais les effets de ce(s) processus

11 « Leuropéanisation des régimes démocratiques demeure minime. Ceci sexplique en partie par le fait que ni le Conseil de lEurope ni lUE ne prescrivent un modèle donné à leurs EM: le premier se contente de recommandations vagues et non contraignantes, la seconde nimpose que des modifications institutionnelles fonctionnelles (indépendance des BC… » (Magnette, De Waele, p 7) Leuropéanisation est fonctionnelle : ce qui importe pour la Commission, et derrière elle pour les Etats membres, cest que les pays candidats disposent dinstitutions judiciaires en mesure de vérifier lapplication de lacquis communautaire (Coman, 2009) UE naffecte pas directement les régimes de ses EM Européanisation Régimes démocratiques en Europe Quelques conclusions

12 DIAMOND, Larry, MORLINO, Leonardo, « The Quality of Democracy. An overview, Journal of Democracy, Vol. 15, n°4, 2004, pp

13 o Question centrale? Quels sont les arguments des auteurs? o Hypothèse? Intérêt pour la question? Lavancement de la recherche sur le sujet… o Les problèmes que les auteurs exposent sont-ils formulés clairement ou vaguement ? o Quelles sont les sources mobilisées et de quelle manière le sont- elles ? (statistiques, données subjectives (impressions personnelles) ou vérifiables (enquêtes, sondages, témoignages, statistiques, expertises, etc.) ? o Existe-t-il des liens logiques entre les problèmes que l'auteur expose, la manière dont il les explique et les solutions qu'il met de l'avant ? o La solution ou la conclusion découle-t-elle logiquement des arguments exposés ?

14 DIAMOND, Larry, MORLINO, Leonardo, « The Quality of Democracy. An overview, Journal of Democracy, Vol. 15, n°4, 2004, pp « How can we evaluate the quality of democracy? » Pourquoi ce questionnement? Trois arguments (p. 20) –Triomphe du principe –Réformes pour améliorer la QD (démocratisation et consolidation) –Réformes pour améliorer la QD dans les démocraties « consolidées » Objectifs « élaborer et redéfinir le concept » (p. 20) Objectifs secondaire (?) –How can quality assesements be made useful for politicians…? –Offer « policy recommandations » 8 Dimensions danalyse Quelle définition de la « démo »? (p. 21) 4 critères (conditions) min. –Suffrage universel –Élections livres –Pluralisme politique –Liberté dexpression (pluralité de sources dinfo) Quelle définition de la « qualité »? (p. 21) (quality of results; quality of content; procedural quality)

15 8 axes (dimensions) danalyse Rule of law (état de droit) Participation: pas seulement la participation aux élections, mais aussi participation aux débats politiques (policy issues)…(p 23/24) –Culture politique –Education –Ressources –Tolérance Compétition: « Accountability/responsabilité» vérticale (des citoyens vers les élites politiques): le devoir des leaders politiques de répondre de leurs actes « Accountability » horizontale: rapports entre les institutions (exemples?) Liberté, égalité et responsiveness (degree of satisfaction with the performances of democracy; policies implemented…)

16 Comment faire « le teste empirique »? Quelles sont les difficultés? « the linkages among the different elements of democracy are so densely interactive and overlapping that it is sometimes difficult to know where one dimension ends and another begins (p. 29) What is a good democracy? What should a good democracy look like? What kind of data to collect in order to answer this research question? Risque: prendre « la réalité pour ce qui nest en fait quune perception de la réalité »

17 RAGARU, Nadège, Démocratisation et démocraties est-européennes: le miroir brisé, Revue internationale et stratégique, Vol. 1, n° 41, 2001, pp

18 o Question centrale? Hypothèse? Intérêt pour la question? Lavancement de la recherche sur le sujet… o Les problèmes que les auteurs exposent sont-ils formulés clairement ou vaguement ? o Quelles sont les sources mobilisées et de quelle manière le sont- elles ? (statistiques, données subjectives (impressions personnelles) ou vérifiables (enquêtes, sondages, témoignages, statistiques, expertises, etc.) ? o Existe-t-il des liens logiques entre les problèmes que l'auteur expose, la manière dont il les explique et les solutions qu'il met de l'avant ? o La solution ou la conclusion découle-t-elle logiquement des arguments exposés ?

19 RAGARU, Nadège, Démocratisation et démocraties est-européennes: le miroir brisé, Revue internationale et stratégique, Vol. 1, n° 41, 2001, pp « Sinterroger sur une décennie de démocratisation à lEst » (p 143) Examiner les démocraties émergeantes et la façon dont lOccident les conçoit Questions? qua-t-on appris des mutations est-européennes? Comment a évolué notre réflexion sur les régimes démocratiques? « problème » ou la « problématique »? Europe centrale… « nest toujours pas regardée en elle-même, pour elle- même » Dans le processus de démocratisation/élargissement, « la question na pas été posée de savoir laquelle de ces synthèses démocratiques serait exportée à lEst…et encore moins » si ces pays « pouvaient souhaiter produire leurs propres recombinaisons démocratiques »

20 RAGARU, Nadège, Démocratisation et démocraties est-européennes: le miroir brisé, Revue internationale et stratégique, Vol. 1, n° 41, 2001, pp Les évolutions est européennes: deux interprétations –« les problèmes » des démocraties émergeantes sont assimilés à des évolutions normales, légitimes –« les problèmes » « sont pensés comme des pathologies endogènes, preuve dune radicale altérité culturelle et stigmatisés comme symptômes de dérives déraisonnables » « rares sont les analyses qui prennent le temps dobserver les dynamiques est européennes en elles-mêmes » Comment sélectionnons-nous les interrogations jugées pertinentes? Et quelles sont celles sur lesquelles nous faisons limpasse? Quelle est la conclusion de larticle? Quel est lintérêt?

21 Point de vue L'Europe de l'Est, vingt ans après, par Jacques Rupnik LE MONDE | | 14h05 « Au lendemain de 1989, l'espoir existait que "l'invention de la démocratie" à l'est du continent apporte un souffle nouveau aux vieilles démocraties de l'Ouest. Or c'est l'"imitation démocratique" des modèles occidentaux qui a prévalu, au moment même où ces modèles étaient sujets à la "crise de la représentation démocratique". Ses symptômes nous sont familiers : baisse de la participation, zapping électoral, discrédit des partis politiques, fossé entre les élites politiques et les citoyens, etc. Les nouvelles démocraties d'Europe centrale les ont fidèlement reproduits : la confiance dans les partis politiques y oscille entre 10 % et 15 % ; celle dans les gouvernements, les parlements ou les administrations est à peine plus élevée ». Jacques RupnikJacques Rupnik est directeur de recherche à l'Institut d'études politiques de Paris.

22 MASTROPAOLO, Alfio, La normalisation introuvable: la démocratie italienne de Silvio Berlusconi, Pôle Sud, Vol. 19, n° 1, 2003, pp

23 Intérêt pour le sujet => la catégorie des « démocraties dégénérées » –LItalie « subit des transformations importantes qui touchent la substance même de son régime démocratique » (p. 47) –« éléments inquiétants » (p. 47) –Absence de « normalisation » de la politique italienne –Létat de la démocratie italienne est préoccupant sous différents aspects, tant sous celui de la démocratie procédurale que sous celui de la démocratie substantielle –« aucun gouvernement italien de laprès guerre na jamais été objet dune si forte attention que le second gouvernement de Berlusconi » (note 2, p. 60) Extraits de déclarations de Silvio Berlusoni « La réalité italienne est que cest une démocratie absolue avec des anomalies » (…) « une autre anomalie qui nest pas connue à létranger est que nous avons une magistrature extrêmement politisée. Et la troisième anomalie est quil y a une énorme désinformation de la part de la presse (…). Ces juges sont doublement fous! … » p. 48 Quel questionnement? Quel objectif? Quelle méthode?

24 MASTROPAOLO, Alfio, La normalisation introuvable: la démocratie italienne de Silvio Berlusconi, Pôle Sud, Vol. 19, n° 1, 2003, pp Structure de larticle Entre majorité et opposition Pouvoir politique et pouvoir judiciaire Pouvoir politique et quatrième pouvoir Pouvoir politique et pouvoir économique Quel registre? Narratif? Explicatif? Descriptif? Moralisateur? Note 1 (p. 60): «Lauteur de ces pages prie les lecteurs de lexcuser. Contrevenant aux canons de la science politique, il na pas réussi à être aussi détaché quil aurait voulu et que laurait exigé sa profession »… DIFFICULTE: Comment analyser les mutations/difficultés de la démocratie italienne? Quels concepts? Quels outils théoriques?

25 MASTROPAOLO, Alfio, La normalisation introuvable: la démocratie italienne de Silvio Berlusconi, Pôle Sud, Vol. 19, n° 1, 2003, pp « la science politique italienne connait …une véritable épreuve du feu » (Marc Lazar, 2003: 198). « ce nest pas dans la seule période récente que la catégorie de crise a été utilisée pour qualifier la politique italienne: parmi les principaux concepts et modèles forgés par la science politique à partir des années 1960, nombreux sont ceux qui ont proposé de lItalie limage dune démocratie « particulière », dun système politique en situation potentielle de crise » (Jean-Louis Briquet, 1995: 127). OBSERVATION PLUS GENERALE « Nous ne savons pas encore nommer et discuter les grands problèmes sociaux de notre temps et leur donner une expression politique. Nous en sommes à encore les percevoir en termes moraux, humanitaires…Une réflexion sur la démocratie…doit sinterroger sur la nature des grands problèmes sociaux et culturels qui doivent être les enjeux du débat et de la décision politique » (Touraine, 1994: 158)

26 DRYZEK, John, Democratization as Deliberative Capacity Building, Comparative Political Studies, Vol. 42, n° 11, 2009, pp

27 o Question centrale? Hypothèse? Intérêt pour la question? Lavancement de la recherche sur le sujet… o Les problèmes que les auteurs exposent sont-ils formulés clairement ou vaguement ? o Quelles sont les sources mobilisées et de quelle manière le sont- elles ? (statistiques, données subjectives (impressions personnelles) ou vérifiables (enquêtes, sondages, témoignages, statistiques, expertises, etc.) ? o Existe-t-il des liens logiques entre les problèmes que l'auteur expose, la manière dont il les explique et les solutions qu'il met de l'avant ? o La solution ou la conclusion découle-t-elle logiquement des arguments exposés ?

28 DRYZEK, John, Democratization as Deliberative Capacity Building, Comparative Political Studies, Vol. 42, n° 11, 2009, pp Intérêt pour la question –« the deliberative aspect…is missing in comparative studies of democratization » (p 1379) –Accent mis sur « electoral competition and effective constitutional respect for basic civil liberties and human rights » –« this does not mean that democracy is about DELIBERATION only; it is also about DECISION, VOTING, RULE of LAW, UNCORRUPT ADMINISTRATION… » => objectif: intégrer une nouvelle dimension danalyse Définition « capacité de délibération » / délibération –Communication, rhétorique, histoires, humour –Créer les opportunités pour les citoyens puissent exprimer leurs préférences (politiques, de politique publique…) –La délibération doit avoir un impact sur les décisions collectives et les policy outputs (résultats) politiques/sociaux

29 DRYZEK, John, Democratization as Deliberative Capacity Building, Comparative Political Studies, Vol. 42, n° 11, 2009, pp (la démocratie délibérative) Analyser la délibération: –Parlements, cabinets, cours constitutionnelles, comités économiques et sociaux, forums, Délibération et « espace public » La démocratie requiert lexistence dun espace public où sont débattus contradictoirement les grands problèmes du moment (Wolton, 2008 : 31). Lespace publique = un espace de légitimation du politique –Cest par lespace publique que les citoyens ont accès aux informations politiques, quils peuvent débattre et se forger une opinion et quils choisissent les personnes qui exercent le pouvoir politique. –« Cest par lespace public » « que les citoyens se sentent non seulement auteurs mais aussi destinataires du droit » (Eric Dacheux, 2006). –Cest sur lespace public que les acteurs politiques se mettent en scène et où les problèmes publics devient visibles et sensibles » (Dacheux, 2008 : 19)

30 DRYZEK, John, Democratization as Deliberative Capacity Building, Comparative Political Studies, Vol. 42, n° 11, 2009, pp (la démocratie délibérative) Hypothèses, explication et opérationnalisation Dans cet article « délibération » = objet détude (VD) Dans un travail sur létat de la démocratie, la délibération peut être la variable indépendante (VI), càd le facteur explicatif Exemple: « deliberation » increases « the democratic quality », Comment? making regimes « more legitimate » (a), « more effective in solving social problems (b), better able to solve the basic problems of social choice c) and more reflexive in correcting defficiencies » (p. 1390) Cela implique une analyse QUALITATIVE des discours, des perceptions, des représentations des acteurs

31 Analyse de la démocratie procédurale vs analyse de la démocratie substantielle PROCEDURALE (= « qui décide, comment » Bobbio) Normes Structures Cadre législatif Relations entre les institutions Constitutions SUBSTANTIELLE Une approche plus sociologique centrée sur les acteurs, leurs discours, les façons de faire Approche qui permet de prendre en considération les critiques

32 Synthèse/conclusions Théorie, observations empiriques, méthodologie Nuancer ce débat: « il nexiste nulle part de démocratie idéale à laquelle sopposerait le caractère exceptionnel de certaines expériences démocratiques » (Alain Touraine, Quest-ce que la démocratie?, Fayard, 1994, p 44) Limportance de la définition des concepts: démocratie, participation, compétition, espace public, européanisation, démocratie procédurale, qualité de la démocratie…. Limportance des sources Qualité de la démonstration (arguments avancés)

33 De la démocratie (R. Dahl, 1971)…à létat de la démocratie. Question centrale en sc po Développement de la littérature et questionnement: « démocraties consolidées » (démocraties des vieilles nations) => socio-histoire « le printemps des Républiques » (après la 1ère GM) Les vagues de démocratisation (Europe du Sud, Amérique Latine, pays dEurope centrale et orientale…) Objet détude: les processus de démocratisation et de consolidation démocratique À partir des années 1990: Science politique Organisations internationales (BM, FMI, Conseil de lEurope, UE…) ONG internationales (Freedom House, Transparency International, Open Society, Human Rights…) Objet(s) détude: Les instruments/mécanismes de démocratisation/consolidation Les OUTILS dévaluation => « quality of democracy »


Télécharger ppt "Thématiques de recherche en science po Un état des lieux problématisé « Létat » de la démocratie/Quality of democracy Professeure."

Présentations similaires


Annonces Google